LA PARVOVIROSE CHEZ LE CHIEN : CAUSES, TRAITEMENT ET PRÉVENTION

La parvovirose est une maladie virale grave et bien souvent mortelle malgré les traitements. Il est donc important de reconnaître les symptômes afin d’agir au plus vite, mais d’apprendre également comment protéger son chien contre la maladie.

Qu’est-ce que la parvovirose ?

La parvovirose est une maladie virale provoquée par un parvovirus, le parvovirus canin (Canine ParvoVirus 2, ou CPV 2). Le virus a été découvert récemment, puisqu’il a été diagnostiqué pour la première fois aux États-Unis en 1978. Il s’est ensuite très rapidement diffusé dans le monde et se retrouve aujourd’hui partout, y compris en France.

Le virus responsable de la parvovirose est très proche de celui responsable du typhus félin chez le chat. Ce virus a la caractéristique d’être très résistant en milieu extérieur, y compris face aux produits d’entretien les plus courants, ce qui le rend particulièrement dangereux.

Il se transmet par simple contact avec un animal infecté, mais également au contact des selles, urines ou objets d’un animal infecté. Le virus de la parvovirose est très contagieux et se répand comme une traînée de poudre dans les lieux abritant une forte concentration d’animaux.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Tous les chiens sont à risque, mais d’autres sont bien plus exposés. C’est le cas des chiens non vaccinés ainsi que des très jeunes chiens n’ayant pas encore reçu leur primo-vaccination. Il semblerait que certaines races de chien soient elles aussi plus exposées à la parvovirose. Ce serait le cas du Berger allemand ou du Rottweiler.

La parvovirose peut se présenter sous deux formes : 

  • Une forme gastrique, avec de la diarrhée hémorragique, avec présence de sang dans les selles. Il s’agit de la forme la plus courante.

  • Une forme myocardique, qui est la plus grave, car elle peut entraîner une mort subite.

Les symptômes de la parvovirose

La période d’incubation de la parvovirose est en général de 4 à 7 jours. Chez les chiots et les jeunes chiens, les symptômes de la parvovirose apparaissent rapidement et sont fulgurants. On remarque de la fièvre supérieure à 40°, une grande fatigue et de la perte d’appétit. Les chiots sont notamment touchés par une gastro-entérite hémorragique, qui s’accompagne de diarrhées nauséabondes et de vomissements sanguinolents. 

L’animal refuse de s’alimenter et de boire et présente des signes d’inconfort intestinal. Il se déshydrate peu à peu. Le virus de la parvovirose s’attaque également aux globules blancs, entraînant leur destruction. Les défenses immunitaires chutent et rendent l’organisme du chien vulnérable aux infections bactériennes. Chez les chiots, le décès peut survenir de manière brutale. Chez les chiens adultes, les symptômes sont identiques, mais leur intensité est en général moindre.

Comment diagnostiquer la parvovirose ?

Si vous soupçonnez une contamination par le parvovirus, ne traînez pas et prenez rapidement rendez-vous chez le vétérinaire. La prise en charge rapide de l’animal est essentielle. Pour confirmer le diagnostic, le spécialiste procède à un PCR ou un test antigénique via les selles de l’animal au début de la maladie. Il existe également des tests de dépistage d’anticorps sur les animaux non vaccinés, mais la formation des anticorps étant longue, ce type de test est peu utilisé.

Le traitement de la parvovirose

Malheureusement, il n’existe aucun traitement efficace à 100 % contre la parvovirose chez le chien. En général, le chien doit être hospitalisé en clinique vétérinaire afin d’être réhydraté le plus rapidement possible. L’animal est également placé sous perfusion afin de lui administrer des nutriments essentiels comme le potassium ou le glucose. Il s’agit donc de soins intensifs avec mise sous perfusion intraveineuse pour le chiot ou le chien.

Le traitement se fonde également sur la prise d’antibiotiques, d’anti-vomitifs ou encore de pansements intestinaux. En parallèle, il est important de prendre vos dispositions afin d’éviter la contamination vers d’autres animaux si vous en avez, en désinfectant l’environnement à l’eau de Javel, le seul produit capable de détruire efficacement le virus. Sachez que le traitement contre la parvovirose est long et coûteux, et que l’issue n’est pas toujours heureuse pour le chien. La meilleure arme pour protéger votre compagnon à quatre pattes reste le vaccin.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Quelle prévention pour la parvovirose ?

Face au danger représenté par la parvovirose chez les chiens et les chiots, seul le vaccin permet une protection efficace. Cette vaccination se réalise sous forme de deux injections, séparées par un mois d’intervalle. La première injection a lieu en général à l’âge de huit semaines, mais il est possible de vacciner les chiots vers l’âge de six ou sept semaines s’ils vivent en collectivité.

Avant la vaccination totale de votre chiot, prenez vos précautions.

  • Évitez de le mettre au contact d’autres chiens. Un chien malade doit aussi être isolé des autres chiens pour éviter la contamination.

  • Évitez de le promener dans des lieux très fréquentés par d’autres chiens.

  • Nettoyez bien votre logement avec de l’eau de Javel pour éliminer dûment le virus.

  • Nettoyez les jouets de votre chiot chaque jour.

  • Lavez-vous les mains après avoir touché un autre chien, même vacciné.

Sachez que la parvovirose fait partie des vices rédhibitoires chez le chiot. En d’autres termes, vous pouvez exiger un remboursement auprès de l’éleveur, sur présentation d’un certificat vétérinaire attestant d’une suspicion de la maladie dans un délai de cinq jours suivant l’acquisition. Si la maladie est confirmée dans un délai de 30 jours suivant l’acquisition, vous pouvez vous retourner contre l'éleveur.

Les autres vices rédhibitoires sont :

  • La maladie de Carré,

  • L’hépatite de Rubarth,

  • La dysplasie de la hanche,

  • L’ectopie testiculaire chez les animaux de plus de six mois,

  • L’atrophie rétinienne.

Il est très important, si vous faites le choix d’adopter un chien en élevage, de prendre le soin de visiter les lieux et de poser de nombreuses questions à l’éleveur. Si vous avez le moindre doute sur son sérieux, passez votre chat. Adressez-vous à des éleveurs reconnus et évitez les annonces sur Internet ou les personnes tentant de se débarrasser des chiots nés à la suite d’une absence de stérilisation chez la chienne.