DÉMODÉCIE CHEZ LE CHIEN : CAUSES, SYMPTÔMES ET PRÉVENTION

La démodécie, aussi appelée gale folliculaire, est une maladie de peau, plutôt bénigne dans la plupart des cas. Cependant, chez le très jeune chien ou le chien âgé, elle peut avoir des conséquences beaucoup plus sérieuses. Elle n’est donc pas à prendre à la légère, car elle peut affecter durablement la santé du chien. Découvrez comment détecter et soigner la démodécie chez votre compagnon à quatre pattes.

La démodécie chez le chien : qu’est-ce que c’est ?

La démodécie, ou gale folliculaire, est une maladie dermatologique provoquée par un acarien parasite appelé Demodex canis. Naturellement présents dans le poil de l’animal, parmi les follicules pileux, les parasites se multiplient de façon anormale. Cette multiplication crée alors une inflammation entraînant la chute de poils, et dans les cas les plus sérieux une surinfection bactérienne.

Plus de 80 % des chiens sont porteurs du Demodex canis, mais la plupart d’entre eux ne développent pas de démodécie. Bien souvent, la mère transmet les parasites à ses chiots dès la naissance, via l’allaitement. Les parasites font alors leur travail, à savoir le nettoyage des poils. Un affaiblissement soudain du système immunitaire empêche le contrôle des acariens, qui en profitent pour se multiplier. Chez le jeune chiot, la maladie survient en général entre la troisième et la douzième semaine.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Le chien âgé est lui aussi plus à risque de développer la démodécie, puisque son système immunitaire a tendance à s’affaiblir. Le chien adulte, jeune et en bonne santé, a moins de risque de développer la démodécie, à moins qu’il s’agisse d’un animal immunodéprimé, possédant un système immunitaire vulnérable. Lorsque la démodécie se déclare chez le chien adulte, il est très important de chercher à trouver l’origine de l’affaiblissement du système immunitaire, car il peut être le signe d’une maladie plus sérieuse.

Certaines races de chien semblent plus touchées que d’autres par la démodécie.

Cependant, toutes les races peuvent être concernées par la gale folliculaire. La grande majorité des cas se déclarent chez les animaux jeunes, de moins d’un an.

La démodécie chez le chien est-elle contagieuse ?

La gale folliculaire canine est-elle transmissible à l’Homme ou au chat ? Rassurez-vous, ce n’est pas le cas. L’acarien Demodex canis est spécifique aux chiens. Il existe cependant bien un Demodex propre aux humains et un Demodex propre aux chats. Par ailleurs, la démodécie ne « s’attrape » pas (à de rares exceptions), puisque l’acarien est naturellement présent chez les animaux. Vous n’avez donc aucune crainte à avoir pour vous-même ou pour vos chats si vous en avez.

S’il arrive que plusieurs chiots dans une même portée soient atteints, il est faux de parler de contagion. Il s’agit en réalité, dans la plupart des cas, d’une petite anomalie génétique commune qui entraîne la baisse du système immunitaire. La transmission directe entre chiens malades n’est pas impossible, mais elle est extrêmement rare. L’acarien ne peut survivre que quelques heures hors des follicules pileux. Il a donc besoin de rapidement retrouver un hôte. Il peut se transmettre par contact direct uniquement si le chien qu’il colonise possède un système immunitaire déjà affaibli.

Les symptômes de la démodécie chez le chien

Chez les chiens atteints de démodécie, les symptômes sont très variés. Les premiers signes de la maladie sont une dépilation. Ces dépilations sont souvent diffuses et en taches, ce qui donne un aspect mité au pelage des chiens. L’ensemble du corps peut être touché (démodécie généralisée), mais la perte de poils est souvent localisée au niveau de la tête ou des membres. La peau devient grisâtre, avec l’apparition de comédons. En absence de traitement, la démodécie peut entraîner une surinfection bactérienne.

On parle de démodécie localisée pour parler des diverses formes de la démodécie :

  • Démodécie de forme localisée diffuse : cette forme de démodécie ne se caractérise pas forcément par une chute de poils importante. La peau est rougie, et les lésions et zones touchées ne sont pas très bien délimitées.

  • Démodécie de forme localisée nummulaire : les zones de perte de poils se présentent sous la forme de zones bien délimitées. La peau est rougie, avec la présence de pellicules ou de points noirs. On constate aussi parfois une hyperpigmentation. Les lésions sont surtout présentes au niveau de la face, du cou et des pattes avant.

  • Démodécie des pattes : on parle de pododermatite. Elle touche les pieds du chien. On constate l’apparition de rougeurs dans l’espace interdigité, entre les doigts, et dans bien des cas, un gonflement de la partie touchée, avec l’apparition de lésion.

  • Otite à Demodex : il arrive que le parasite prolifère dans l’oreille du chien, entraînant une otite. L’intérieur de l’oreille est très rouge, avec une quantité de cérumen importante.

  • Démodécie à Demodex injai : cette démodécie se caractérise par une séborrhée, ainsi qu’une rougeur au niveau de la ligne dorsale des chiens. On la retrouve surtout chez les terriers. 

On parle de démodécie généralisée lorsque la maladie touche plus de cinq zones. Il s’agit bien souvent d’une évolution négative de la démodécie localisée. La démodécie généralisée présente le risque d’évoluer vers une pyodermite profonde, une maladie de peau très sérieuse qui peut laisser des séquelles sur les chiens.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Comment diagnostiquer la démodécie chez le chien ?

Le diagnostic de la maladie se fait bien évidemment chez le vétérinaire. Celui-ci effectue des raclages cutanés observés ensuite au microscope. Chez certaines races, comme le Shar Peï, ces raclages ne suffisent pas toujours à mettre en évidence la présence des acariens. Dans ce genre de cas, il est possible de procéder à une biopsie.

Comment soigner la démodécie chez le chien ?

La démodécie n’a pas toujours besoin d’un traitement pour guérir. En effet, la guérison spontanée est possible dans le cas d’une démodécie localisée. L’administration d’un traitement est laissée à l’entière appréciation du vétérinaire. Suivez bien ses conseils.

Dans le cas d’une démodécie généralisée, plus grave, il est important de soigner le chien rapidement. Le traitement consiste alors :

  • En l’administration d’un produit acaricide, destiné à supprimer les acariens responsables.

  • En l’administration d’un traitement antibiotique en cas d’infection.

  • Des shampoings pour soulager la peau de l’animal.

  • Des compléments alimentaires pour booster son système immunitaire.

Il est également important de tenter de trouver l’origine de la démodécie, identifiable dans 50 % des cas. En effet, la baisse du système immunitaire chez le chien cache peut-être une maladie plus grave.

Le pronostic de la démodécie chez le chien

Le pronostic de la démodécie chez le chien est en général très bon grâce à l’administration d’un traitement adapté. Cependant, les rechutes restent toujours possibles. On déconseille par ailleurs de faire se reproduire des chiens atteints de démodécie.