ALLERGIE CHEZ LE CHIEN : CAUSES, SYMPTÔMES ET TRAITEMENT

Les chiens peuvent eux aussi souffrir d’allergie. Ces allergies sont de différentes natures et requièrent des réponses différentes. Il ne faut pas les négliger, car elles ont parfois un impact durable sur la santé du chien. Découvrez comment repérer et soigner les allergies chez votre compagnon à quatre pattes.

Qu’est-ce qu’une allergie chez le chien ?

Une allergie se définit par une réaction du système immunitaire face à des agents allergènes, quelle que soit leur nature. Cette réaction apparaît à chaque fois que l’organisme entre en contact avec l’agent responsable. Les signes de l’allergie sont alors visibles et entraînent différents symptômes. Les allergies peuvent très bien apparaître soudainement, disparaître et évoluer avec le temps. Certaines se déclenchent même plutôt tardivement, même si on constante en général leur apparition entre six mois et deux ans.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Les causes de l’allergie chez le chien

Les agents allergènes responsables de l’allergie chez le chien sont variés, ce qui rend parfois le diagnostic long et compliqué. Les trois allergies principales chez le chien sont :

  • Les puces : l’allergie aux piqûres de puce (DAPP) est une allergie très courante chez le chien. Toutes les races peuvent être affectées par cette allergie, sans prédisposition particulière. Il semble en revanche que les mâles soient plus touchés que les femelles. Cette allergie est provoquée par une protéine contenue dans la salive des puces, que ces dernières transmettent au chien lorsqu’elles le piquent. 

  • L’alimentation : les allergies alimentaires chez le chien sont rares, mais pas impossibles. Ces allergies peuvent toucher toutes les races et aussi bien les mâles que les femelles, sans différence. L’origine de cette allergie n’est pas toujours évidente à mettre en lumière, mais il semble qu’elle soit souvent provoquée par des protéines contenues dans des viandes comme le bœuf, le poulet, le poisson et le blé (gluten). L’allergie alimentaire chez le chien apparaît après la consommation prolongée de l’aliment responsable. 

  • L’environnement : on parle d’atopie ou d’allergie atopique. Ce type d'allergie concerne 15 % des chiens. Certaines races sont prédisposées. C’est ainsi le cas du Dalmatien, du Golden Retriever, du Labrador Retriever, du Berger allemand, du Boxer ou encore du Bulldog anglais. Cette allergie se manifeste en général entre l’âge d’un et trois ans. Les chiens peuvent être sensibles au pollen, aux acariens, aux moisissures ou même aux graminées

Quels sont les symptômes d’une allergie chez le chien ?

Il est important de rester attentif aux symptômes des allergies chez le chien. L’un des signes les plus répandus des allergies se situe au niveau de la peau des animaux. Ces derniers sont en effet pris de démangeaisons. Dans le cas d’une allergie aux piqûres de puces, les chiens se grattent surtout au niveau de l’arrière-train, de la base de la queue, de la croupe des pattes ou du ventre. La DAPP entraîne bien souvent des gonflements au niveau des zones touchées, qui sont de véritables nids à bactéries et champignons. 

Les démangeaisons sont aussi l’un des symptômes principaux de l’atopie et de l’allergie alimentaire, ce qui rend le diagnostic souvent long et laborieux. Ces démangeaisons se situent au niveau de la tête, des aisselles, du ventre, des oreilles, de l’intérieur des pattes, etc. Les chiens sont parfois également sujets à une surinfection bactérienne en raison des lésions provoquées par le grattage excessif sur la peau. 

Une allergie alimentaire peut quant à elle s’accompagner de troubles digestifs, comme des vomissements, des diarrhées, des flatulences, des selles molles ou des douleurs abdominales.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Le diagnostic de l’allergie chez les chiens

Si vous pensez que votre animal de compagnie souffre d’une allergie, prenez rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire. Le diagnostic d’une allergie prend souvent du temps, car le praticien doit procéder par élimination. Votre chien peut même souffrir de plusieurs allergies en même temps, ce qui ne facilite pas la tâche du vétérinaire.

Celui-ci prend en compte les différents symptômes et signes. Il examine les poils, les lésions si elles existent, inspecte le pelage à la recherche de parasites. Le vétérinaire passe un peigne à puces dans la fourrure de l’animal : si ce peigne ramène des puces ou des déjections de puces, les soupçons sont confirmés. Il est important d’écarter ou de valider l’hypothèse de la DAPP avant de poursuivre avec d’autres tests.

Le vétérinaire peut également utiliser un test allergologique intradermique pour confirmer pour de bon l’allergie aux piqûres de puce. Il peut en profiter pour faire des tests pour d’autres agents pathogènes, en injectant des échantillons de contrôle dans la peau du chien, au niveau du thorax. Il observe ensuite les éventuelles réactions allergiques.

La détection d’une allergie alimentaire se fait par élimination. On parle de régime d’éviction. Il faut d’abord commencer par donner à l’animal des ingrédients qu’il n’a jamais mangés. Ce régime s’étale sur une période de huit semaines. Si vous le pouvez, préparez vous-même les repas de votre compagnon à quatre pattes et évitez de lui donner des friandises industrielles. Après huit semaines, revenez à la nourriture qu’il mangeait avant. Si vous observez une réaction allergique, c’est que votre chien ne la tolère pas.

Le diagnostic de l’atopie passe d’abord par une analyse de l’environnement et des symptômes de l’animal. Le vétérinaire exclut d’abord d’autres maladies avant d’envisager la présence d’une allergie chez le chien. Si les démangeaisons, les lésions sur la peau et l’âge de l’animal semblent indiquer une atopie après avoir écarté d’autres pathologies, le vétérinaire peut poser son diagnostic et demander des tests plus poussés pour identifier l’agent allergène responsable. Ce test est pratiqué par un allergologue. Il est aussi possible d’envisager un test sanguin, mais il arrive très souvent que celui-ci indique de faux positifs.

Comment soigner l’allergie du chien ?

Une fois le diagnostic posé, il est indispensable de passer au traitement. Celui-ci n’est pas toujours évident, surtout si votre animal de compagnie souffre de plusieurs allergies. La première chose à faire est d’empêcher le contact du chien avec l’agent responsable. Dans le cas d’une dermatite allergique aux piqûres de puces, cela passe bien sûr par un traitement anti-puces efficace afin de lutter contre les parasites. Si votre chien est infesté de puces, procédez à leur éradication avec des produits bien adaptés à sa peau et à son pelage.

En cas d’allergie alimentaire, il est impératif d’adapter le régime de votre toutou à son état. Si le vétérinaire n’a pas réussi à identifier l’ingrédient à l’origine des allergies, vous pourrez donner des croquettes hypoallergéniques ou des pâtées hypoallergéniques à votre chien.

Le traitement de l’atopie est lui aussi laborieux. En cas de démangeaisons occasionnelles (par exemple, si votre toutou est allergique au pollen, ses réactions seront ponctuelles dans l’année), il est possible d’utiliser des médicaments antiprurigineux pour le calmer. En revanche, si l’animal souffre sur des périodes prolongées, il est possible d’envisager une désensibilisation, mais cette dernière prend du temps. Le principe est simple : l’organisme et le système immunitaire sont directement en contact avec l’allergène afin de diminuer la sensibilité du chien à ce dernier.

La prévention des allergies chez le chien

La prévention des allergies n’est pas évidente chez le chien. Vous pouvez déjà limiter les risques de dermatite atopique aux piqûres de puces en traitant correctement votre animal de compagnie contre les parasites. Les allergies alimentaires ou à l’environnement peuvent se déclencher tardivement, ce qui rend leur prévention difficile.