LES DANGERS DES MYCOTOXINES DANS LES CROQUETTES POUR CHIEN

Peu connues du grand public, les mycotoxines se retrouvent dans de nombreux produits alimentaires, destinés tant à la consommation humaine qu'à la consommation animale. Ces moisissures sont particulièrement présentes dans les céréales, donc potentiellement dans les croquettes de nos chiens. 

Qu'est-ce que les mycotoxines ?

Les mycotoxines sont des moisissures sécrétées par certains champignons qui peuvent se développer pendant la croissance et le stockage des plantes. 

Ces moisissures touchent aussi bien les céréales (maïs, blé, orge, riz, etc.) que les oléo-protéagineux (colza, soja, mais aussi pois, etc), les fruits et toutes les « graines ». Le maïs et le blé sont les plus concernés en nutrition animale, car ce sont les plus produits, stockés et échangés à travers le monde.

En dépit de procédures de surveillance correctes de la part des producteurs, la présence de mycotoxines dans les aliments est inévitable. 

Car même si les champignons qui les produisent sont éradiqués, ces mycotoxines restent très difficiles à éliminer. Ni la cuisson, ni la stérilisation n'agissent sur elles car elles sont « thermostables ». Elles se conservent même dans les produits dérivés des produits bruts.

mycotoxines chiens


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

👉 Les mycotoxines dans les croquettes pour chien

On retrouve des mycotoxines un petit peu partout : dans les céréales de petit-déjeuner (ou les croquettes pour chiens), les pâtes, le café et une large gamme de produits alimentaires (vin, cacao, épices, fruits secs...), et même dans la viande. 

Car une vache, une poule, une chèvre qui ingère des mycotoxines les gardera dans son organisme. 

Il est donc tout à fait probable d’en retrouver dans la nourriture pour chien qui contient céréales, viande, etc.

Il existe près de 500 mycotoxines connues, capables en plus d'interagir entre elles. Leur détection pose problème et leur quantité dans un aliment est souvent sous-estimée. 

Comment lutter contre les mycotoxines dans l’alimentation du chien ?

👉 Un meilleur contrôle de la part des fabricants de croquettes pour chiens

Avec des avancées significatives dans les techniques d'analyse des mycotoxines, les petfooders ont amélioré la détection des mycotoxines dans les croquettes pour chiens, même très faiblement concentrées. Parallèlement à ces progrès, des mesures drastiques tout au long de la chaîne de production, de l'agriculteur au fabricant, ont été mises en place pour limiter leur apparition dans les produits : bonnes pratiques agricoles avec contrôle avant et après récolte, stockage approprié, etc.

Mais si les risques sont réduits, ils ne sont pas totalement nuls. Les industriels justifient ainsi l'utilisation d'additifs alimentaires, qui désactiveraient les mycotoxines directement dans le tractus gastro-intestinal des chiens qui en consomment.

Quels sont les effets des mycotoxines sur les chiens ?

Pourquoi une telle angoisse envers les mycotoxines ? Parce qu'elles représentent une menace potentielle pour la santé de nos animaux, et entraînent des troubles graves.

Les risques sont multiples : perte d'appétit chez le chien, somnolence, cancers, manque de coordination, maladies touchant le système cérébral et immunitaire, problèmes de croissance, de développement et de fertilité.

Les mycotoxines les plus connues, les aflatoxines, sont potentiellement cancérogènes et toxiques pour le foie. Produites par Aspergillus flavus et Aspergillus parasiticus, elles se forment aussi bien dans les cultures que pendant le stockage, et se développent surtout dans le maïs et les arachides cultivées dans des zones chaudes et humides.

La perte d'appétit, la jaunisse, le manque d'énergie, les vomissements ont été décrits chez les chiens exposés à ces mycotoxines, qui peuvent parfois être mortelles. 

👉 Tous les chiens sont-ils exposés aux mycotoxines ?

La sensibilité aux mycotoxines est différente selon les espèces animales, et dépend d'autres facteurs comme le type de mycotoxine consommée, la quantité ingérée et la durée de l'ingestion), les caractéristiques morphologiques et physiologiques du chien (sexe, âge, race, état de santé général, statut immunitaire), de l'environnement (gestion de l'exploitation, hygiène, température), ou encore de son type d’alimentation (pâté, croquettes, ration ménagère, etc.). Il est donc très difficile de détecter et de diagnostiquer les problèmes liés aux mycotoxines chez les chiens.

Un cas survenu en Inde en 1974 est notamment resté célèbre : des centaines de chiens errants sont morts après avoir consommé du maïs contaminé par l'aflatoxine. En décembre 2005 aux Etats-Unis, 76 chiens ont été victimes de la même épidémie.

En raison de leur teneur élevée en céréales, les croquettes pour chiens sont donc particulièrement exposées. Ces dernières années, les industriels du petfood ont souvent été contraints de rappeler certains produits contaminés par des mycotoxines, ce qui a suscité l'attention de la recherche.

👉 Quelques conseils à suivre pour éviter les mycotoxines

Les maîtres de chiens peuvent aussi observer quelques règles de base afin de limiter les risques pour leurs animaux, la première d'entre elles étant d'éviter autant que possible d'acheter des aliments bas de gamme, plus susceptibles de contenir des produits bruts mal contrôlés, voire contaminés.

Méfiance également envers les croquettes composées de sources de protéines dérivées de plantes, et non de sous-produits animaux. Certes, elles sont plus abordables, mais peuvent par conséquent contenir des mycotoxines. Evitez donc les croquettes bon marché trop chargées en blé ou en maïs, et apprenez à décoder les étiquettes de croquettes pour chiens

Par ailleurs, les croquettes sans céréales ne sont pas la solution au problème ! Privilégiez plutôt des croquettes composées de bons produits et fabriquées par un industriel exigeant sur leur qualité.

Vous pouvez également éviter d’exposer votre chien aux mycotoxines en conservant les paquets de croquettes au sec et dans leur emballage d'origine, sans dépasser un mois de stockage.

PUBLIÉ LE 17 JUIN 2018 (mis à jour le 30 décembre 2019) - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Emmanuelle Carre et Charlotte Gnaedinger.

en pleine forme

Il fait le plein d'énergie à chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chien sain dans un corps sain.

Il développe ses défenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHIEN PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHIEN...

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !