LA CRISE D'ÉPILEPSIE DU CHIEN : TRAITEMENTS ET SYMPTÔMES

Qu’est-ce qu’une crise d’épilepsie chez le chien ?

🏠 > Institute 👉 Épilepsie Chien

Les crises d’épilepsie du chien peuvent être très impressionnantes à voir. Si elles ne durent pas très longtemps en réalité, elles semblent toujours interminables pour les propriétaires. Comment reconnaître et traiter les crises d’épilepsie de votre chien ? Comment réagir lors d’une crise ? Petit récapitulatif.

Crise Épilepsie Chien

Une crise d’épilepsie est une maladie du chien qui se caractérise par l'apparition soudaine de contractions. Elles peuvent toucher une partie du corps (on parle dans ce cas de crises d’épilepsie partielles) ou le corps tout entier (il s’agit alors de crises d’épilepsie généralisées avec perte de conscience). 


Ces contractions sont provoquées par une activité électrique anormale des neurones. Le chien perd alors le contrôle de toutes les fonctions du corps liées aux parties atteintes dans son cerveau.


Il ne faut pas confondre les crises d’épilepsie avec les tremblements du chien qui sont des mini-contractions musculaires. Il faut aussi les différencier de la syncope qui est, elle, une perte de connaissance soudaine. 


Dans tous les cas, il est important de faire examiner votre chien par un vétérinaire et de procéder à des tests. Comme les crises d’épilepsie sont imprévisibles et rapides, décrivez-les avec le plus de précision possible. Si vous pouvez montrer une vidéo à votre vétérinaire, c’est encore mieux.


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Quelles sont les causes de la crise d’épilepsie chez le chien ?

On parle d’épilepsie primaire ou idiopathique lorsque les crises n’ont pas de causes connues. Il s’agit de la forme la plus répandue d’épilepsie dans la population canine et elle se manifeste par des crises convulsives généralisées.

Toutes les races de chien peuvent en souffrir même si certaines sont davantage prédisposées, comme le berger allemand, le labrador ou le boxer.

👉 Épilepsie primaire (ou idiopathique)

Il existe plusieurs formes d’épilepsie chez le chien ayant chacune des origines différentes.

👉 Épilepsie primaire (ou idiopathique)

Les crises d’épilepsie secondaires ont, pour origine, un problème de santé sous-jacent. Il s’agit, en général, d’infections, de problèmes rénaux, de traumatismes crâniens ou de tumeurs. Ces crises affectent plutôt une seule partie du corps et touchent les chiens de tous âges. 

Quels sont les symptômes de la crise d’épilepsie du chien ?

Il peut être difficile de reconnaître les signes avant-coureurs d’une crise d’épilepsie chez votre chien. Comme l’intensité a tendance à augmenter avec le temps, les premières crises passent souvent inaperçues tandis qu’elles sont plus spectaculaires chez les chiens âgés.


Les signes varient d’un chien à l’autre. Cependant, la plupart des chiens ont les comportements suivants avant une crise. Apprenez à reconnaître ceux de votre chien :

  • Il se promène sans raison apparente et semble errer
  • Il se lèche les babines, salive beaucoup, urine ou vomit
  • Il montre des signes de stress : il aboie, pleure, est en demande d’attentions ou, au contraire, vous fuit

La crise en elle-même se manifeste par des convulsions. Votre chien devient raide, tombe et rejette sa tête en arrière. Il peut aussi aboyer, gémir, vomir et avoir des difficultés à respirer. Cette phase est impressionnante mais ne dure que quelques minutes.


Une phase de récupération suit la crise. Votre chien va d’abord commencer par essayer de se relever. Il peut être très fatigué et avoir du mal à se déplacer. Il aura aussi subitement très faim et très soif. Certains chiens sont aussi atteints de cécité passagère. La récupération peut prendre de quelques heures à plusieurs jours.

Quels sont les traitements contre la crise d’épilepsie chez le chien ?

Les traitements dépendent de la nature de l’épilepsie dont souffre votre chien. Les crises d’épilepsie secondaires peuvent être traitées assez facilement une fois que la cause sous-jacente a été identifiée. Le vétérinaire peut alors prescrire tous les médicaments et les interventions nécessaires à la guérison. Certaines huiles essentielles peuvent également avoir des effets bénéfiques.


En revanche, lorsqu’il s’agit de crises d’épilepsie primaire, la tâche est plus compliquée. Sans cause identifiée, il est seulement possible de soulager votre chien. Le traitement anticonvulsif qui vous sera proposé est à base de molécules aux vertus sédatives. Si votre chien tolère mal ce traitement, vous pouvez remplacer les molécules chimiques par des plantes, comme le CBD. Avant tout changement, discutez-en avec votre vétérinaire.

Comment prévenir la crise d’épilepsie chez le chien ?

Un chien épileptique peut vivre longtemps et en bonne santé grâce à un traitement adapté et à la mise en place de mesures préventives.


👉 Limiter les situations favorisant le déclenchement de crises

Si votre chien souffre d’épilepsie idiopathique (sans cause connue), il peut être difficile d’identifier les situations qui déclenchent des convulsions. Cependant, en observant bien votre chien, vous pourrez faire un lien entre certains facteurs comme une activité physique intense ou des situations de stress (feu d’artifice, orage…) et l’apparition d’une crise. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de mettre le doigt sur la situation en question.


Pour les chiens souffrant d’épilepsie secondaire, les mesures mises en place dépendent directement du problème de santé à l’origine des crises. Cela peut passer par une adaptation de son alimentation avec, par exemple, un régime cétogène (très riche en graisses) qui peuvent parfois être prescrits. Votre vétérinaire vous donnera tous les conseils pour bien adapter la composition et les rations de votre chien, ne prenez pas d’initiative sans l’avoir consulté.


👉 Administrer le traitement à la lettre

L’épilepsie n’est pas une fatalité. Grâce aux traitements, 80% des chiens épileptiques ont une espérance de vie tout à fait normale. Cependant, il faut que vous fassiez preuve d’une grande régularité en donnant les doses à heures fixes (sans oubli !) et en vous assurant d’avoir toujours un stock de réserve. Si vous devez laisser votre chien en garde, pensez à donner des consignes écrites et tous les numéros de téléphone nécessaires en cas d’urgence.


👉 Prévoir des visites régulières chez le vétérinaire

Les traitements anticonvulsifs peuvent avoir des effets secondaires, notamment sur le foie, qui nécessitent des bilans sanguins réguliers. À minima, prévoyez une consultation tous les six mois. Votre vétérinaire pourra vous demander de lui emmener votre chien plus souvent s’il l’estime nécessaire.


Gardez bien tous les résultats d’analyses et d’examens dans le carnet de santé de votre chien, ainsi qu’un calendrier dans lequel vous noterez toutes les crises (date, durée, conditions d’apparition).


Que faire en cas d’une crise d’épilepsie ?

Si votre chien est pris de convulsions, surtout ne paniquez pas ! Les crises durent de quelques secondes à cinq minutes. Vous pouvez aider votre chien en ayant les bons réflexes :


  • Gardez votre calme, éloignez les enfants et les autres chiens
  • Limitez le bruit dans la pièce et mettez une lumière très tamisée
  • Ne touchez pas votre chien et ne mettez surtout pas votre main dans sa bouche. Il ne risque pas d’avaler sa langue. En revanche, il pourrait vous mordre sans le faire exprès.
  • Sécurisez l’environnement autour de votre chien. Éloignez tout ce qui pourrait le blesser.
  • Notez l’heure de début et de fin de la crise ainsi que toutes les informations qui peuvent être utiles à votre vétérinaire.
  • Si la crise dure plus de cinq minutes, appelez votre vétérinaire en urgence et appliquez ses conseils.

PUBLIÉ LE 27 JANVIER 2019 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Eva Lee et Dr Eric Charles de l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

SVP, donnez nous 1 clic pour évaluer la qualité de cet article. Merci beaucoup 🙏

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"

Comparateur de marques de croquettes

Ne changez pas seulement de croquettes,

changez de philosophie