COMMENT BIEN CHOISIR LE LAIT POUR CHIOT ?

Les chiens consomment du lait durant leur phase de croissance, c’est-à-dire pendant les premières semaines de leur vie, avant le sevrage. Dans la plupart des cas, c’est la mère qui fournit elle-même le lait au chiot, si elle est capable d’en produire suffisamment. Mais dans certaines situations, il est nécessaire de donner du lait pour chiot maternisé. Il doit être adapté à son métabolisme afin de répondre correctement à ses besoins alimentaires. Alors comment choisir le lait adapté à votre chiot ? Peut-on envisager tous les types de lait ? Et comment nourrir un chiot au lait ? Toutes les réponses ici.

Dans quels cas donner du lait pour chiot maternisé ?

Le lait de la chienne est et reste le plus adapté à la croissance du chiot. Si la mère est généralement à même de nourrir ses chiots elle-même avec le lait qu’elle produit, il peut arriver que celle-ci ne soit pas en mesure de le faire, et ce pour différentes raisons. Dans ce cas, il faudra compenser avec du lait pour chiot. 

lait chiot


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

👉 La chienne ne produit pas suffisamment de lait

Certaines chiennes ne produisent pas assez de lait pour nourrir leur portée, ou l’intégralité de leur portée. Certains chiots pourront donc nécessiter un apport supplémentaire afin de bien se développer et de ne manquer de rien. 

👉 Elle n’est pas en état d’allaiter

Si la mère est malade ou si le lait qu’elle produit est toxique (suite à une métrite ou une mammite), ou qu’elle a eu beaucoup de chiots et est par conséquent très fatiguée, il se peut qu’elle ne soit pas en mesure d’allaiter. Dans ce cas, il faut envisager de donner un substitut adapté au chiot.

👉 Le chiot est orphelin

Si vous avez recueilli un chiot orphelin, selon son âge, il est possible qu’il n’ait jamais ou que très peu reçu de lait maternel. Il faudra alors le nourrir avec un lait de substitution de type lait maternisé. Si l’une de ces trois situations se présente, il est important de savoir quel lait pour chiot choisir, quand et comment nourrir le chien.

Quel lait pour chiot choisir ?

Attention à ne pas prendre la décision à la légère, donner du lait autre que le lait maternelle n’est pas un acte anodin : 

  • Le lait pour chiot maison est souvent non complet et peut rapidement occasionner des carences importantes.
  • Le lait pour chiot industriel ne sera jamais aussi digeste et équilibré que le lait maternel. 

D’un point de vu « formulation », les aliments d’allaitement artificiels n’ont pas un équilibre aussi précis par exemple sur les types et les longueurs des acides gras apportés. Certains, comme l’acide arachidonique, doivent être limités pour éviter notamment une prédisposition à la prise en gras plus tard par le petit chiot. 

👉 Le lait pour chiot maternisé industriel

Généralement disponible en poudre, il existe du lait pour chiot maternisé disponible quasiment prêt à l’emploi dans le commerce. Spécialement conçu pour les besoins du chiot, il suffit de le mélanger à de l’eau, puis de le faire chauffer au bain-marie ou au micro-onde. Il faudra ensuite le transvaser dans un biberon afin de le donner au chiot. Vous pouvez vous référer à l’emballage du produit afin de suivre les conseils de préparation.


Si possible, toujours privilégier les laits pour chiot « industriels » : ils ont au moins le mérite d’être formulés pour couvrir les besoins du chiot et pour être valorisés au mieux. Il faudra toutefois faire attention à bien suivre les recommandations de dilution, et à acheter un produit de qualité, riche en protéines animales (> à 30%) et pauvre en lactose (< à 20%). 

👉 Le colostrum : un élément indispensable à la croissance du chiot

Durant les premiers jours de sa vie, le chiot nourri naturellement par la mère ingère du colostrum, une substance produite par la chienne allaitante qui vise à renforcer les défenses naturelles du petit, car elle est très riche en anticorps. 


Vous pouvez, uniquement sous recommandation de votre vétérinaire, vous en procurer sous forme artificielle dans le commerce, ou sous forme naturelle auprès d’éleveurs qui le conservent généralement en gelée. Il vous faudra le réchauffer à environ 38°C, température corporelle moyenne du chiot.

👉 Le lait de vache pour mon chiot : une fausse bonne idée

Comme pour les humains, les chiots ne peuvent pas ingérer n’importe quel type de lait. Le lait de vache, par exemple, est très souvent contre-indiqué pour la simple et bonne raison qu’il ne répond pas aux besoins du chiot. Il ne contient pas suffisamment de protéines et de matières grasses pour participer au développement du chiot. 


Le lait de vache peut notamment provoquer des troubles digestifs, des diarrhées, et par conséquent entraîner la déshydratation pouvant être mortelle pour le chiot. Cet aliment n’est pas non plus un poison, certains jeunes chiens et chiens adultes le digère très bien. 


Si vous tenez absolument à donner un peu de lait à votre chiot, privilégiez le lait de chèvre, souvent bien plus digeste.

              

Comparé au lait de vache, le lait de chèvre est souvent mieux toléré grâce à la qualité de ses matières grasses, à la taille plus petite des protéines qui le composent et à sa teneur légèrement inférieure en lactose. Il est aussi plus riche en vitamines, notamment en vitamine A ainsi qu’en potassium et en fer.


Le lait de chienne est beaucoup plus concentré en énergie, en protéines et en minéraux que les laits de vache ou de chèvre (jusqu’à 2 fois plus !). Il est aussi beaucoup moins riche en lactose.


Le lait pour carnivores n’a rien à voir avec du lait d’herbivore ! Attention, le lait de chèvre ou de vache ne sera jamais aussi équilibré et aussi adapté que le lait maternel de la chienne. Ils ne pourront et ne devraient jamais le remplacer. 

Comparatif de la composition des laits de vache et de chienne

  • Protéines sur matière sèche (MS) : 26% pour le lait de vache et 40% pour le lait de chienne.
  • Lipides sur MS : 30% pour le lait de vache et 42% pour le lait de chienne.
  • Lactose sur MS : 37% pour le lait de vache et 12% pour le lait de chienne.

En cas d’urgence, si vous êtes à court de lait par exemple, vous pouvez concocter un lait maternisé de “dépannage” pour votre chiot. 

👉 Recette pour un lait maternisé maison

Voici deux exemples de lait pour chiot maison à réaliser chez vous : 

Recette complète de lait pour chiot maison

Cette recette est proposée par le docteur vétérinaire nutritionniste Géraldine Blanchard. C’est une recette complète qui peut être donnée au chiot sur le long terme. 


Pour 1L de lait pour chiot maison prévoir :

  • 200g de lait concentré (non sucré) liquide de vache
  • 12 oeufs entiers (soit 720g)
  • 12g d’huile de colza (soit une cuillère à soupe environ) 
  • 12g de complément en vitamines et minéraux adapté comme le Vit’I5 Little Ca/P=3 du (disponible sur le site du docteur Géraldine Blanchard).
  • Eau pour avoir 1L de lait maison.

Mélanger et bien mixer le tout.

Recette de lait pour chiot maison de dépannage

Cette recette inspirée des travaux du docteur vétérinaire nutritionniste Roger Wolter est à réserver aux urgences car elle n’est pas complète. Elle peut toutefois très bien faire l’affaire pour quelques jours !

  • 1 verre de lait ENTIER de chèvre (plus digeste que le lait de vache car moins riche en caséine) 
  • 1 verre de crème à 12% de matière grasse
  • 1 jaune d’oeuf 

Mélanger et bien mixer le tout.


La réussite de l’allaitement artificiel dépend d’abord du respect de règles d’hygiène strictes. Il faut faire attention à bien nettoyer tout le matériel après chaque utilisation, de préparer en avance le moins de lait reconstitué possible et de le conserver au réfrigérateur, voire au congélateur. Attention aussi à bien chauffer le lait, ni trop ni pas assez (entre 37 à 39°C) avant de le donner en douceur au chiot.

Comment donner du lait maternisé à un chiot ?

Si vous optez pour du lait maternisé industriel, comme le lait en poudre, vous trouverez toutes les instructions nécessaires sur l’emballage. Alors n’hésitez pas à les suivre. Mais de manière générale, le lait pour chiot se donne de 0 à 4 semaine, comme suit : 

  • Durant la première semaine : 8 biberons par jour (toutes les 3 heures).
  • Durant la deuxième semaine : 6 biberons par jour (toutes les 4 heures).
  • Durant la troisième semaine : 5 biberons par jour (toutes les 5 heures).
  • Durant la quatrième semaine : 4 biberons par jour (toutes les 6 heures).

La quantité de lait bue par jour dépend : 

  • Du poids corporel du chiot.
  • De son âge. 


Il est ainsi de 20% de son poids corporel au tout début de la lactation : 20ml de lait bu pour 100g de poids. Puis la 2éme semaine il diminue à 18%, 17% la troisième semaine et 15% la quatrième. 


Attention à ne pas en donner trop ! La capacité de l’estomac d’un chiot est très faible (environ 5ml pour 100g de poids corporel). Ce qui veut dire qu’il faudra mieux répartir les biberons en cas d’allaitement artificiel à au moins 6 par jour (toutes les 3h) pour limiter les soucis de digestion durant les 2 premières semaines, puis diminuer ceux-ci au fil de la croissance des chiots jusqu’à 4-6 semaines. 

👉 Quelques astuces pour accompagner la naissance du chiot  

Pour bien distinguer les chiots et suivre leur développement : leur mettre un petit collier en ruban coloré est une pratique courante chez les éleveurs. Les chiots nouveau-nés doivent être pesés tous les jours au même moment (de préférence le matin, avant le premier repas), de manière à s’assurer que la prise de poids est régulière. 


Attention : un chiot ne doit jamais perdre plus de 10% de son poids de naissance, surtout dans les premiers jours ! En moyenne, un chiot double son poids de naissance en 8 à 10 jours, et le triple en l’espace de 3 semaines. 


Un chiot bien nourri et en bonne santé dort la plupart du temps paisiblement et crie peu. Si les cris des chiots persistent sur une longue durée, cela peut indiquer qu’ils ne reçoivent pas suffisamment de lait, alors soyez attentifs.


La chienne lèche ses chiots régulièrement. Après la tétée, le léchage du périnée permet de stimuler les réflexes de pipis et de cacas. Chez les chiots orphelins, il faut effectuer cette stimulation avec un linge doux et humide après chaque repas, jusqu’à ce que le chiot fasse ses besoins. Cela peut prendre quelques minutes. Patience !


Après le premier mois de sa vie, le chiot devrait être capable de laper lui-même dans une gamelle, puis de passer progressivement à une alimentation solide, adaptée à son âge. Vous pouvez, au début, diluer les croquettes dans un peu de lait maternisé afin de favoriser la transition.


Si vous devez nourrir un chiot au lait maternisé, faites attention à bien suivre ces instructions et à être attentif pour savoir si votre animal est bien nourri, et afin de repérer tout signe d’inconfort, comme une diarrhée passagère, par exemple. Attention également à bien stériliser les tétines du biberon avant et après chaque utilisation et à bien vous laver les mains avant de manipuler un chiot et de lui donner à manger.

PUBLIÉ LE 9 OCTOBRE 2018 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Emilie Blanc et Charlotte Gnaedinger.

en pleine forme

Il fait le plein d'énergie à chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chien sain dans un corps sain.

Il développe ses défenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHIEN PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHIEN...

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !

Ne changez pas seulement de croquettes,

changez de philosophie