Ah, le fameux « humide » ! C'est là une grande étape lorsque l'on est à la recherche de la meilleure alimentation possible pour ses animaux. C'est peut-être l'aliment le plus complet et le plus adapté à leur estomac, notamment grâce à sa richesse en eau. Parée de vertus aussi bien préventives que curatives, la pâtée s'approcherait donc presque de la perfection... On peut la donner comme « petit plus », en vrai repas mélangée ou séparée des croquettes, voire, ce qui est encore mieux, en alimentation unique. Néanmoins, méfiance : cela reste un aliment industriel, il faut donc bien la choisir !


Pourquoi c'est bien ?

Contrairement aux croquettes, la pâtée est un aliment extrêmement riche en eau (entre 70 et 80%) et faible en glucides (voir notre article de la semaine dernière sur ces derniers) : moins de 10%, et souvent un taux proche de 0. La pâtée de par sa composition est l’aliment industriel qui se rapproche le plus de ce que nos animaux peuvent chasser dans la nature.


Donner de la pâtée à son animal a plusieurs vertus :

  • C'est une alimentation riche en eau, comme on l'a souligné : cela limite donc les risques de pathologie du bas de l'appareil urinaire telles que les insuffisances rénales chroniques, les cristaux ou les calculs. Cela préserve aussi les reins et le foie, et enfin facilite la digestion en hydratant correctement.
  • C'est une alimentation riche en viande : elle est donc très digeste pour nos carnivores/omnivores. Plus que n'importe quel aliment sec, la pâtée est un aliment tout à fait adapté à la physiologie digestive de nos chiens et chats. Elle est donc particulièrement recommandé pour les animaux souffrant de pancréatite, inflammations diverses du système digestif et maladie inflammatoire chronique de l'intestin.
  • C'est, enfin, une alimentation très pauvre en glucides : elle est donc particulièrement indiquée en cas d'obésité, de pancréatite ou de diabète. Elle permet aussi de caler les animaux trop gloutons, puisqu'elle est riche en eau.


Il existe néanmoins deux bémols : plus encore que les croquettes, la pâtée n'est pas forcément la meilleure alliée de l'hygiène bucco-dentaire de nos chiens et chats. Il faut donc penser à la surveiller et l’entretenir autant que lorsque votre animal mange des croquettes, par exemple en leur donnant des aliments à mâcher pour utiliser leurs mâchoires et « se nettoyer » un peu les quenottes.


Enfin, la pâtée reste, malgré tous ses avantages, un aliment frais certes mais aussi industriel. Il faut donc savoir distinguer les pâtées de qualité qui existent et sont fortement recommandées des autres.


Il y a quelques éléments à étudier pour bien choisir sa pâtée. On peut tout simplement commencer par analyser la composition.

Une bonne pâtée doit contenir :

  • essentiellement de la viande et de qualité (minimum 60%),
  • aucun sous-produit, ou alors des sous-produits de qualité et détaillés comme les abats,
  • aucun colorant ni conservateur,
  • peu de légumes et de sources de glucides : une pâtée contenant du maïs ou du blé est donc à proscrire. Comptez maximum 20% pour un chien et 10% pour un chat,
  •  pas ou peu de bouillon( maximum 30%).


Enfin elle doit avoir une composition claire et détaillée des types de viandes, aliments utilisés et leurs quantités. Si nous devions vous donner qu'un seul conseil : n'achetez plus les pâtées du supermarché. Selon les principes que nous avons exposé, il n'y a vraiment rien de pire !


Bien choisir sa pâtée

Les différents types de pâtée

C'est très simple : il n'y en a que deux ! Et dans chaque « famille », il faut bien entendu être attentif à la présence de certains éléments indispensables.

  • Les pâtées complémentaires qui ne sont pas des aliments complets. Elles contiennent en général une ou deux sources de viandes et/ou poissons, mais aucun ajout de vitamines, minéraux, lipides, acides aminés et omégas. Ce peut être un plus, soit 15 à 25% de la ration quotidienne de votre animal, mais pas sa seule source d'alimentation, sinon gare aux carences !

  • Les pâtées complètes sont riches en eau, en viande, et comptent toutes les vitamines, minéraux, lipides et acides aminés dont nos animaux ont besoin. Si l'aliment est réellement complet, c'est indiqué sur l'étiquette et il peut carrément remplacer les croquettes au quotidien !


Contrairement au bon et au mauvais chasseur, il y a une vraie différence :

Dans une mauvaise pâtée vous trouverez (ou pas) :

  • des viandes mais surtout des sous-produits animaux (dont 4% de canard), des sous-produits d'origine végétale (parfaitement superflus pour nos animaux qui ont surtout besoin de viande!), des extraits de protéines végétales et des minéraux, 
  • globalement, aucune indication précise sur les aliments qu'elle contient, 
  • des céréales comme 1ère source de composition. 

En résumé, ça ne donne pas du tout confiance, et ça donne plutôt envie de fuir. 

Au contraire, dans une bonne pâtée, vous trouverez : 

  • entre 50% et 70% de viande, 
  • une composition détaillée, 
  • aucune céréale ni sous-produits, 
  • peu de légumes ou de glucides, 
  • toujours moins de 30% de bouillon. 


La bonne pâtée et la mauvaise pâtée : comment faire la différence

Quantités et précautions à prendre

Par rapport aux croquettes, c'est très simple : on multiplie les doses par 3 ou 4. Un chat de 4 kg mangeant 50g de croquettes par jour, devra manger 200g de pâtée complète. Si vous voulez donner un peu de croquettes en même temps, il faut enlever 20g de croquettes pour 70g de pâtée ou 25/30g de croquettes pour 100g de pâtée.

Bien entendu, ce ratio est à adapter en fonction de votre animal et de son style de vie.


Quelques précautions :

  • À conserver au frigo : si votre animal n'a pas tout dévoré au bout de 30 min, placez le tout au frigo, ainsi que la boîte entamée. Cela se conserve très bien ainsi et il existe même des gamelles hermétiques.
  • Une transition en douceur : si vous démarrez l'alimentation humide, méfiance : c'est riche en eau et en viande donc oui, la diarrhée n'est potentiellement pas loin ! Comme pour tout changement alimentaire, il faut assurer la transition en douceur en augmentant progressivement les quantités et en surveillant l'état des selles.
  • Ne donnez jamais de pâtée (ou de croquettes d'ailleurs) pour chien à un chat : les besoins des minous sont différents et plus importants pour certaines protéines, vitamines et minéraux. Elles manqueront notamment de taurine, vitale pour les chats. A l'inverse, donner de l'alimentation féline à un chien ne pose aucun problème.


Les chats ont la réputation d'être difficiles lorsqu'il s'agit de manger de la pâtée. Cela dépend, comme toujours, des individus, mais il semble qu'il y ait tout de même une constante sur ce point. Pourtant, c'est un aliment qui est bon pour eux ! Ainsi, dans son apport en eau.


De part leur origine désertique, les chats sont de vrais chameaux : ils boivent très peu ! Ce qui ne veut pas dire qu'ils n'ont pas besoin d'eau, comme tout être vivant. Par ailleurs ils n'ont pas notre capacité, ni celle des chiens, à adapter leur prise d'eau en fonction de leurs besoins. Il faut donc prendre soin de leur apporter de l'eau via leur alimentation. Il faut donc leur donner au moins 50% d'aliments complets et riches en eau (pâtée complète de qualité, RAW/BARF etc). `


Pour convaincre Kitty de manger sa pâtée, il y a le « coup de pied au cul », certes ! Mais aussi d'autres éléments sur lesquels on peut ruser :

  • L'odeur : nettoyez bien la gamelle et n'hésitez pas à réchauffer l'aliment pour renforcer son appétence. Par ailleurs, beaucoup de chats se méfient des aliments nouveaux, qu'ils ne connaissent pas. Pour le rassurer, on peut mélanger l'aliment nouveau à l'ancien pendant quelques jours voire plusieurs semaines.
  • La température : mettez-vous à sa place : une pâtée glacée, c'est franchement dégueulasse ! Les chats aiment les aliments qui sont à « température corporelle ». Passer un aliment de 20 à 40° peut augmenter la prise de nourriture de 80%.
  • La forme : un petit monticule de pâtée facilitera la prise plutôt qu'un tas homogène et lisse. Privilégiez également les gamelles larges pour que les moustaches de Kitty ne soient pas en contact avec l'aliment ou les bords de la gamelle.
  • La texture : les produits émincés sont rapidement mangés, tandis que les produits en gelée obligent le chat à ingurgiter de gros morceaux. Il prendra donc forcément plus son temps. Cela ne veut pas dire qu'il n'aime pas ce qu'il mange !
  • Le goût : une pâtée gardée ouverte trop longtemps peut avoir ranci et s'être oxydée, son goût en sera forcément changé.
  • La digestion : si Kitty a gardé un mauvais souvenir digestif d'une précédente ingestion de pâtée, il y a de fortes chances pour qu'il n'ait pas envie de repiquer au truc...
  • L'état émotionnel du moment : les chats sont des animaux très sensibles, fadas de rituels en tous genres, et ils détestent par-dessus tout qu'on bouscule leurs petites habitudes. Toute source de stress pourra avoir une conséquence sur leur alimentation (leur couper l'appétit ou au contraire les rendre boulimiques).


Les chats et la pâtée, tout une histoire

Pour apporter un complément d'eau via l'alimentation à votre chat, si celui-ci mange essentiellement des croquettes et ne s’hydrate pas assez, on peut composer une sorte de « soupe » avec sa boîte de pâtée préférée à laquelle on ajoute 10 à 20 cl d'eau. Attention à incorporer l'eau progressivement et à bien surveiller l'état des selles ainsi que l’appétit.


Car le but c’est que votre chat s’hydrate mais prenne aussi plaisir à manger et mange suffisamment. En cas de fortes chaleurs ou de problèmes digestifs, vous pouvez ajouter (pour 5kg de poids) du psyllium blond, ou ½ petite cuillère à café de charbon végétal ou encore ½ cuillère d'argile verte surfine.

Pour un chien, c'est encore plus simple : vous pouvez simplement hydrater ses croquettes !


Recette facile pour bien hydrater son chat

Croquettes à volonté et pâtée : à surveiller

Faire open-bar avec les croquettes n'est pas sans risques. Même si par nature, les chats savent réguler leur prise alimentaire et manger uniquement ce dont ils ont besoin. Les croquettes étant des éléments très appétents (elles sont faites pour ), ils s'en gavent souvent très vite mangent plus qu’ils ne le devraient, et c'est ainsi qu'ils font du gras. Mais si vous avez un chat peu glouton et que vous complétez les croquettes avec de la pâtée, surveillez simplement son poids, et adaptez sa dose de nourriture quotidienne.


PÂTÉE POUR MON CHIEN, LAQUELLE CHOISIR ?

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure 

pour votre chien

PUBLIÉ LE 17 SEPTEMBRE 2017 (Mis à jour le 2 juillet 2019) - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Emmanuelle Carre et Charlotte Gaendinger.

en pleine forme

Il fait le plein d'énergie à chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chien sain dans un corps sain.

Il développe ses défenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHIEN PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHIEN...

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !

Ne changez pas seulement de croquettes,

changez de philosophie