Testez l'alimentation sur-mesure avec

15 jours d'essai pour 1€ seulement

GLUCIDES DANS LES CROQUETTES POUR CHIEN ET CHAT : CE QU'IL FAUT SAVOIR ?

Que sont les glucides ?

DĂ©couvrez l'alimentation enfin sur-mesure 

pour votre chien

Autrement nommés « sucres » ou « hydrates de carbone », les glucides ne sont pas des nutriments essentiels que ça soit pour Félix, pour Médor et même pour Roger le voisin, contrairement aux protéines et aux lipides, tout simplement parce que notre organisme sait les fabriquer à partir d'autres nutriments. Mais alors, pourquoi y'en a t-il toujours dans l'alimentation de nos chiens et chats ?


« Sucres rapides » et « sucres lents », cela doit vous dire certainement quelque chose, bien que ces termes soient aujourd'hui obsolètes. Les glucides sont en effet composés de plus ou moins de molécules de sucres.

Le sucre à lui seul donne par exemple le glucose, qui est par excellence la forme d’énergie rapidement utilisable par l’organisme. Vital, le glucose s’obtient aussi à partir des protéines grâce à la « néoglucogenèse » (à plus petite dose).

Plusieurs molécules de sucres combinées donnent l’amidon, ou encore la cellulose. Pour la petite histoire, l'amidon est ainsi un ensemble de molécules de glucides dans lesquelles des milliers de molécules de glucose sont reliées entre elles.

 

Il n’y a que très peu de glucides dans le monde animal, Ă  part le lactose (sucre du lait) ou des rĂ©serves en glucose dans le foie et le sang, et un petit peu dans les muscles sous forme de glycogène. Les glucides sont par contre très rĂ©pandus dans les vĂ©gĂ©taux. 

Que ça soit les céréales (maïs, orge, blé, avoine, riz etc.), les tubercules (pomme de terre, patate douce etc.) ou les légumineuses (pois, lentilles, etc.), toutes les croquettes contiennent des glucides en quantité plus ou moins importante, mais rarement en dessous de 20%.

 


Les différents types de fibres

Elles sont de deux sortes :

* Les fibres insolubles

Des glucides non digestibles (cellulose) qui ne peuvent pas être fermentés et donc utilisés par les bactéries du gros intestin. Elles stimulent ainsi le bon transit digestif et favorisent l’hygiène intestinale en stimulant le renouvellement de la muqueuse digestive. Le son de blé est une super source de fibres insolubles par exemple.

 

* Les fibres solubles

Des glucides toujours pas digestibles mais qui sont fermentés par les bactéries dans le gros intestin. Ces fibres vont nourrir les micro-organismes de l’intestin et permettre leur entretien. On les appelle aussi des prébiotiques. Elles vont faciliter par la suite la bonne digestion en empêchant la croissance des mauvaises bactéries et en améliorant l’absorption des nutriments. La pulpe de betterave, le psyllium, le son d’avoine sont par exemple des sources de fibres solubles.


Des glucides dans les croquettes de nos chiens et chats ?

Dans les croquettes notamment, les glucides ne servent qu'Ă  deux choses :

- permettre l'extrusion, le procédé de fabrication de la majorité des croquettes

- apporter de l'énergie rapidement mobilisable, sous forme d'amidon, ce qui permet aux industriels d'avoir un coût de fabrication des croquettes moins important que s'il devait ajouter des lipides et des protéines pour garantir l'apport énergétique.


Le problème, c'est que l'amidon est moins bien valorisĂ© que les lipides et protĂ©ines. Il n’existe malheureusement pas de recommandations de taux maximal en pourcentage d’amidon pour nos animaux. 

A l’échelle de la population canine et féline, on situe le taux d’incorporation maximal de l’amidon entre 40 à 50% pour Médor et moins de 30% pour Félix. Nos chiens et nos chats le tolèrent plus ou moins bien, certains étant ainsi qualifiés de « sensibles ».

Et c'est normal, car FĂ©lix et MĂ©dor ne sont pas « faits » pour transformer ces glucides en Ă©nergie ! Dans la nature, leurs proies en contiennent rarement plus de 12%. 


Quel est le bon taux de glucides ?

MĂŞme si les glucides, quand ils sont bien transformĂ©s et Ă  petite dose, participent au dĂ©veloppement et au maintien de l’organisme en lui fournissant une Ă©nergie rapidement utilisable sous forme de glucose, nourrir exclusivement aux croquettes, aliments secs et bien souvent trop riches en glucides, c’est aller Ă  l’encontre des besoins « naturels » de nos chiens et de nos chats. 

Pour « bien les nourrir », il vaut mieux ainsi ne jamais dépasser 35% de glucides pour Médor et 25% de glucides pour Félix.

Quid des fibres et de la cellulose brute ?

Les fibres sont des glucides mais pas n’importe lesquels, ce sont des glucides indigestibles. Elles sont prĂ©sentes essentiellement dans les parois des vĂ©gĂ©taux. Les fibres ne sont pas vraiment indispensables. Sans fibres, FĂ©lix et MĂ©dor ne mourront pas ! Mais elles amĂ©liorent Ă©normĂ©ment le fonctionnement du système digestif.  

D’ailleurs, même dans la nature, Félix et Médor sauvages consomment aussi des fibres, ne serait-ce que les aponévroses, tendons et tissus conjonctifs de leurs proies.

 

Une quantitĂ© minimale de fibres brutes / insolubles ( entre 0,8 Ă  5% sur MS) permet d’assurer un bon transit digestif et de maintenir une bonne hygiène intestinale. Trop de fibres n’est pas bon non plus, car le transit sera trop accĂ©lĂ©rĂ©, les aliments seront moins bien assimilĂ©s, la digestion sera moins efficace, et MĂ©dor et FĂ©lix risqueraient de nous faire une belle diarrhĂ©e ou des inflammations du système digestif. Mieux vaut ainsi Ă©viter les aliments trop riches en fibres (> Ă  5% sur MS).    

A l'inverse, une absence ou insuffisance de fibres dans la ration peut aboutir à des selles plus rares et surtout beaucoup trop dures. La digestion est ralentie, le transit digestif n’est pas assez stimulé et les selles stagnent dans le côlon : on parle alors de constipation.

 

Sur le long terme, une insuffisance en fibres peut entrainer, en plus des inconforts digestifs, des troubles graves comme le développement d’un mégacôlon. Pour éviter tous les soucis digestifs : Des fibres il en faut mais pas trop.


Tout est une question de quantité

Comme détaillé précédemment, les glucides sont une source d’énergie plus ou moins valorisable qui peut d’ailleurs être très utile ne serait-ce que pour :

  • l'apport rapide en glucose, LA source d'Ă©nergie notamment du cerveau et des muscles. Le glucose est d’ailleurs tellement vital qu’il est aussi synthĂ©tisĂ© via les protĂ©ines (en plus petite quantitĂ©).
  • la stimulation du système digestif (les fibres).
  • l’équilibre de la flore intestinale (les fibres).

Le principal problème avec les glucides ne réside pas dans les fibres, mais bien dans l'amidon, puisque le but d'une bonne alimentation est d'être digeste et de qualité, proche de ce que mangeraient nos animaux dans la nature. Il faut donc qu'elle contienne le moins de sucres, et le moins d'amidon possible.

Les soucis apparaissent en particulier lorsqu'il y a trop d'amidon dans l'alimentation. En nutrition, une quantitĂ© excessive d’un nutriment se dĂ©finit notamment par une sur-saturation des capacitĂ©s digestives : le nutriment en excès ne sera pas valorisĂ©. Cela pourra avoir comme consĂ©quence notamment un dĂ©sĂ©quilibre de la flore intestinale, voire une accĂ©lĂ©ration du transit sans parler des inflammations possibles.  

Nos animaux digèrent plus ou moins bien l'amidon car, s'ils possèdent tous l'enzyme qui sert à le digérer, l'amylase, ils ne l'ont pas aux mêmes niveaux, et par ailleurs, les chiens en sont plus pourvus que les chats.

 

Rappelons enfin que si nos animaux domestiques ne sont pas faits pour digérer un excès d'amidon, c'est tout simplement parce qu'ils sont essentiellement des carnivores !


Comment évaluer la quantité de glucides dans l'alimentation ?

→ Attention à bien prendre en compte et calculer ce taux souvent non mentionné sur le paquet ! Un excès de glucides peut causer non seulement des soucis digestifs mais aussi des pathologies lourdes : diabète, hypertension, obésité, et autres maux « nouveaux » liés à l’utilisation d’aliments pas vraiment adaptés à nos animaux.

La formule magique de « l'extractif non azoté » ou ENA est simple : 100 - (% de protéines + % de matières grasses + % cellulose/fibres + % cendres + % humidité).

 

Cette formule donne un pourcentage approximatif des glucides plus ou moins digestibles contenant de l’amidon, mais aussi des fibres solubles, de l'hémi-cellulose et autres, bref des composés qu’on a du mal à séparer entre eux et à bien déterminer.

L’ENA que l’on calcule est donc une indication assez vague qui nous permet de nous donner une idée sur le pourcentage d'amidon entre 1 à 15% prêt.

 

Mais La qualité d'une croquette ne se limite pas à son taux d’Extractif Non Azoté et donc de glucides !

 

Pour « baisser » la teneur en glucide de l’alimentation de votre carnivore aux croquettes, donnez des croquettes de qualité bien tolérées et apportez à côté des aliments riches en eau et en viande (comme de la pâtée complète de qualité ou même des rations ménagères voire du BARF), ou encore un peu de légumes ou d’huile de poisson, qui sont des pratiques saines pour assurer une bonne santé.


Pourquoi le taux d'amidon n’est-il pas mentionné sur les paquets de croquettes ?

Tout simplement parce qu' il n’y a pour le moment pas de méthode d’analyse ou de calcul vraiment fiable pour l’amidon, et surtout commune ! Ne soyez donc pas trop radicaux dans vos analyses lorsque vous regardez les taux de vos croquettes.

 

Les taux de protĂ©ines / lipides / fibres et autre indiquĂ©s (ou calculĂ© pour les glucides du coup) sur les paquets de vos croquettes sont des moyennes avec des valeurs pouvant varier entre 0,5 Ă  5% voire plus en fonction des taux et de ce que permet la rĂ©glementation. Le fabricant connaĂ®t exactement les pourcentages minimaux et maximaux de chaque taux de son aliment. 

Mais la marque qui commercialise les produits ne communique souvent que la moyenne ou les valeurs maximales ou minimales pour certains taux. N'oubliez pas non plus que les croquettes sont des aliments élaborés à partir de plein d’ingrédients différents à une échelle industrielle !


En conclusion

Quand vous choisissez l'aliment pour votre animal, prenez du recul sur ce que vous lisez et considérez-le dans son ensemble. Prenez en compte la qualité des ingrédients indiqués, et l'ensemble des taux donnés ou calculés... tout en sachant qu’une grosse partie des informations (qualité des protéines / teneurs en acides aminés / degrés de gélatinisation de l’amidon etc.) nous sont inconnues.


NOS GOURMANDS SONT TELLEMENT BEAUX SUR INSTAGRAM đźŚź

PUBLIÉ LE 20 JANVIER 2018 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Emmanuelle Carre et Charlotte Gnaedinger.

en pleine forme

Il fait le plein d'Ă©nergie Ă  chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chien sain dans un corps sain.

Il dĂ©veloppe ses dĂ©fenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHIEN PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHIEN...

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !