GLUCIDES DANS LES CROQUETTES POUR CHIEN : CE QU'IL FAUT SAVOIR 

Que sont les glucides ?

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure 

pour votre chien

Autrement nommés « sucres » ou « hydrates de carbone », les glucides sont, contrairement à ce qu’on pourrait croire, des nutriments aussi essentiels que les protéines et les lipides. Et c’est aussi vrai pour Félix que pour Médor et même que pour vous, d'ailleurs. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Voyons tout cela en détails.


« Sucres rapides » et « sucres lents » : même si ces termes sont aujourd’hui un peu obsolètes, cela doit vous dire certainement quelque chose. Les glucides sont en effet composés de plus ou moins de molécules de sucres.

Le sucre à lui seul donne, par exemple, le glucose qui est la forme d’énergie rapidement utilisable par l’organisme par excellence. Vital, le glucose s’obtient aussi à partir des protéines grâce à la « néoglucogenèse » (à plus petite dose).

Plusieurs molécules de sucres combinées donnent l’amidon, ou encore la cellulose. Pour la petite histoire, l'amidon est ainsi un ensemble de molécules de glucides dans lesquelles des milliers de molécules de glucose sont reliées entre elles.

Il n’y a que très peu de glucides dans le monde animal, à part le lactose (sucre du lait), le miel, ou des réserves en glucose dans le foie et le sang, et un petit peu dans les muscles sous forme de glycogène. Les glucides sont par contre très répandus dans les végétaux.

Que ça soit les céréales (maïs, orge, blé, avoine, riz, etc.), les tubercules (pomme de terre, patate douce, etc.) ou les légumineuses (pois, lentilles, etc.), toutes les croquettes contiennent des glucides en quantité plus ou moins importante, mais rarement en dessous de 20 %.

Les différents types de fibres

Elles sont de deux sortes :

* Les fibres insolubles

Des glucides non digestibles (cellulose) qui ne peuvent pas être fermentés et donc utilisés par les bactéries du gros intestin. Elles stimulent ainsi le bon transit digestif et favorisent l’hygiène intestinale en stimulant le renouvellement de la muqueuse digestive. Le son de blé est une super source de fibres insolubles par exemple.

 

* Les fibres solubles

Des glucides toujours pas digestibles mais qui sont fermentés par les bactéries dans le gros intestin. Ces fibres vont nourrir les micro-organismes de l’intestin et permettre leur entretien. On les appelle aussi des prébiotiques. Elles vont faciliter par la suite la bonne digestion en empêchant la croissance des mauvaises bactéries et en améliorant l’absorption des nutriments. La pulpe de betterave, le psyllium, le son d’avoine sont par exemple des sources de fibres solubles.

Les différents types de glucides

Il existe deux sortes de glucides jouant chacune un rôle distinct.

Des glucides dans les croquettes de nos chiens et chats ?

Dans les croquettes notamment, les glucides servent à deux choses :

  • permettre l'extrusion, le procédé de fabrication de la majorité des croquettes
  • apporter de l'énergie rapidement mobilisable, sous forme d'amidon. 

Il faut se méfier des idées reçues : l’amidon n’est pas mauvais en soi puisque c’est lui qui apporte le glucose indispensable à la bonne santé de votre chien. Il est même tellement important pour la survie de l’organisme que la sélection naturelle a développé chez les animaux la possibilité de synthétiser du glucose à partir des protéines… pour ne pas mourir durant les périodes où il n’y a ni fruit, ni miel, ni autres sources de glucose dans la nature.

Lorsque l’on parle de glucides « non essentiels », cela ne veut certainement pas dire qu’ils ne sont pas importants. L’humain n’a évolué qu’à partir de sa maîtrise du feu (pour cuire l’amidon) et de l’agriculture. Nos chiens et nos chats en profitent à nos côtés depuis des milliers d’années et vouloir les renvoyer à l’âge de pierre, il faut avouer que ce n’est pas très sympa.


Quel est le bon taux de glucides ?

Comme pour beaucoup d’autres choses, tout est une affaire de juste milieu. Inutile de vous inquiéter des apports en glucose puisque les chiens et les chats savent très bien le synthétiser. De même, l'excès n’est pas une histoire de qualité de l’aliment mais plutôt une problématique de comportement alimentaire : un aliment riche en sucre ne va pas provoquer un diabète, mais un aliment riche en sucre donné en trop grande quantité à un animal obèse va y contribuer.

Les fibres digestives doivent, elles, être apportées par l’alimentation. Elles doivent être présentes à hauteur de 8 à 16 % selon l’activité de l’animal et de son âge afin d’assurer un bon transit digestif et de maintenir une bonne hygiène intestinale.

Tout est une question de quantité

Comme détaillé précédemment, les glucides sont une source d’énergie valorisable qui est très utile pour :

Des apports rapides en glucose, LA source d'énergie notamment du cerveau et des muscles. Le glucose est d’ailleurs tellement vital qu’il est aussi synthétisé via les protéines (en plus petite quantité).

  • Stimuler le système digestif (les fibres).
  • Participer à l’équilibre de la flore intestinale (les fibres).

Il est évidemment inutile d'accroître la part d’amidon dans l’alimentation de votre chien et de votre chat. Il est tout aussi inutile de lui faire la guerre et de vouloir l'éliminer à tout prix. La toxicité de l’abus de glucides est moindre que celui de l’abus des protéines pour la santé à moyen terme de nos animaux. Encore une fois, tout est question de proportions.

Comment évaluer la quantité de glucides dans l'alimentation ?

→ Attention à bien prendre en compte et calculer ce taux souvent non mentionné sur le paquet ! Un excès de glucides peut causer non seulement des soucis digestifs mais aussi des pathologies lourdes si l’alimentation en question est donnée sur le long terme à un animal ayant des prédispositions ou une pathologie sous-jacente : diabète, hypertension, obésité, et autres maux « nouveaux » liés à l’utilisation d’aliments pas vraiment adaptés à nos animaux.

La formule magique de « l'extractif non azoté » ou ENA est simple : 100 - (% de protéines + % de matières grasses + % cellulose/fibres + % cendres + % humidité).

Cette formule donne un pourcentage approximatif des glucides plus ou moins digestibles contenant de l’amidon, mais aussi des fibres solubles, de l'hémi-cellulose et autres, bref des composés qu’on a du mal à séparer entre eux et à bien déterminer.

L’ENA que l’on calcule est donc une indication assez vague qui nous permet de nous donner une idée sur le pourcentage d'amidon entre 1 à 15 % prêt.

Mais la qualité d'une croquette ne se limite pas à son taux d’Extractif Non Azoté et donc de glucides !

Pour « baisser » la teneur en glucide de l’alimentation de votre carnivore aux croquettes, donnez des croquettes de qualité bien tolérées et apportez à côté des aliments riches en eau et en viande (comme de la pâtée complète de qualité ou même des rations ménagères voire du BARF), ou encore un peu de légumes ou d’huile de poisson, qui sont des pratiques saines pour assurer une bonne santé.


Pourquoi le taux d'amidon n’est-il pas mentionné sur les paquets de croquettes ?

Certes, des méthodes existent pour analyser le taux d'amidon, mais l'indication de ce procédé n'est tout simplement pas obligatoire. De plus, ce taux, qu'il soit élevé ou bas, n'est pas indicateur d'un danger absolu. En réalité, il serait plus pertinent de connaître le taux de gélatinisation de l'amidon, qui donnerait ainsi une idée de la quantité « digestible ».

Les taux de protéines / lipides / fibres et autre indiqués (ou calculé pour les glucides du coup) sur les paquets de vos croquettes sont des moyennes avec des valeurs pouvant varier entre 1 et 3 % voire plus en fonction des taux et de ce que permet la réglementation. Le fabricant connaît exactement les pourcentages minimaux et maximaux de chaque taux de son aliment.

Mais la marque qui commercialise les produits ne doit communiquer que la moyenne ou les valeurs maximales ou minimales pour certains taux, et non se servir de cette tolérance pour indiquer des taux plus hauts (protéines) ou plus bas (cendres). N'oubliez pas non plus que les croquettes sont des aliments élaborés à partir de plein d’ingrédients différents à une échelle industrielle !


En conclusion

Quand vous choisissez l'aliment pour votre animal, prenez du recul sur ce que vous lisez et considérez-le dans son ensemble. Prenez en compte la qualité des ingrédients indiqués, et l'ensemble des taux donnés ou calculés... tout en sachant qu’une grosse partie des informations (qualité des protéines / teneurs en acides aminés / degrés de gélatinisation de l’amidon etc.) nous sont inconnues.

Les glucides digestibles

Dans les croquettes de nos chiens (et de nos chats d’ailleurs), ce type de glucide se retrouve sous forme d’amidon. L’amidon apporte de façon lente le glucose indispensable au fonctionnement du cerveau et à la plupart des réactions du métabolisme (synthèse de la vitamine C par exemple). Le manque de glucose provoque des crises d’hypoglycémie, qui impose au cerveau de tout couper pour ne pas mettre l’organisme en danger de mort.

Les glucides digestifs

Il s’agit des fibres alimentaires qui assurent le fonctionnement et la protection du tube digestif ainsi que l’orientation de la flore intestinale. Ces fibres vont nourrir les micro-organismes de l’intestin et permettre leur entretien. On les appelle aussi des prébiotiques. Elles vont faciliter par la suite la bonne digestion en empêchant la croissance des mauvaises bactéries et en améliorant l’absorption des nutriments.

PUBLIÉ LE 20 JANVIER 2018 (Mis à jour le 9 juin 2020) - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par l'équipe vétérinaire et scientifique d'Hector Kitchen

en pleine forme

Il fait le plein d'énergie à chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chien sain dans un corps sain.

Il développe ses défenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHIEN PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHIEN...

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !