CHIEN QUI PLEURE : QUE FAIRE ?

Les chiens aussi peuvent pleurer. Sans aller jusqu’à l’anthropomorphisme, ce comportement de votre chien ne doit pas être ignoré, car il peut cacher une véritable souffrance. Vous vous inquiétez forcément pour votre compagnon à quatre pattes et vous vous demandez certainement ce que vous devez faire pour l’aider. La première chose à faire est de comprendre pourquoi votre chien pleure. Découvrez toutes nos explications dans notre article.

Les pleurs chez le chien : tout comprendre

Les chiens ne pleurent pas comme les humains – même s’il est possible qu’ils versent des larmes, mais il s’agit d’un réflexe physiologique sans lien avec une émotion particulière. En revanche, ils peuvent exprimer des émotions par des « pleurs », c’est-à-dire des jappements pouvant faire penser à des gémissements.

Il s’agit pour eux d’un moyen de communication, similaire aux aboiements. Votre chien exprime un mal-être ou un inconfort dont le niveau de gravité est bien évidemment variable. Votre toutou pleure peut-être pour aller dehors, mais il peut aussi pleurer car il souffre. 

Les pleurs liés à l’impatience, par exemple, sont en général ponctuels et s’arrêtent dès que l’animal a eu ce qu’il voulait. Votre chien pleure face à sa laisse, à sa nourriture ou à un jouet qu’il adore ? Pas de doute : il manifeste juste son excitation !

En revanche, des pleurs répétés dans le temps doivent vous inquiéter. Ils cachent très certainement une souffrance plus profonde.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Pourquoi mon chien pleure-t-il ?

Pour comprendre pourquoi votre chien pleure, il est important d’observer l’environnement et la situation dans lesquels l’animal se trouve. Ce sont de très bons indices. Voici les raisons les plus courantes des pleurs chez le chien.

Votre chiot vient d’arriver chez vous

Lorsqu’il arrive chez vous, le chiot quitte un environnement familier, auprès de sa mère et de ses frères et sœurs, pour découvrir un nouveau monde et une nouvelle famille. C’est un événement traumatisant pour lui, et il va immédiatement chercher à retrouver un point d’ancrage, son nouveau maître. Les premiers jours, il n’est pas rare que le chiot pleure la nuit. Il couine et réclame de l’attention. Surtout, ne criez pas sur votre nouveau compagnon à quatre pattes : vous ne feriez qu’augmenter son stress. Comprenez ses peurs et montrez-vous patient. Il apprendra progressivement à se passer de vous.

  • Comment aider votre chiot s’il pleure la nuit ?

Si votre petit chiot pleure vraiment beaucoup, ne le laissez pas à sa détresse. Un animal qui a peur est un animal malheureux. Pour essayer de calmer votre animal, vous pouvez le laisser dormir dans votre chambre les premiers jours. Cela le rassurera et facilitera la transition. Éloignez ensuite progressivement son panier de votre chambre chaque jour, jusqu’à ce que le panier se trouve à l’endroit désiré. Facilitez la transition en installant des plaids, des coussins ou des bouts de chiffon imprégnés de l’odeur de sa mère et de l’élevage afin de le calmer. Préparez-vous à des premières nuits un peu difficiles : c’est tout à fait normal. Soyez patient, indulgent et rassurez votre chiot sans lui crier dessus ou le gronder. 

Votre chien se sent seul

Certains chiens passent leur journée à pleurer lorsque leur propriétaire quitte le domicile. Au-delà des nuisances sonores que cela peut déclencher pour les voisins, surtout si vous vivez dans un immeuble, la situation n’est pas tenable sur le long terme, car ce comportement cache de l’anxiété de séparation chez votre toutou. Ce trouble comportemental est plutôt courant, mais ne doit surtout pas être négligé. Il est source de souffrance psychologique pour l’animal. Faites appel à un comportementaliste canin, qui apprendra à votre chien à accepter rester seul, mais qui vous apprendra aussi à mieux préparer vos départs et vos retours.

Votre chien souffre

Les pleurs chez le chien peuvent aussi être le signe d’une douleur physique. C’est même la première chose que vous devez vérifier lorsque votre chien se met à pleurer, surtout si ce n’est pas dans ses habitudes. Inspectez votre toutou avec douceur pour ne pas risquer de le blesser plus qu’il ne l’est déjà. Si vous ne voyez rien, mais que vous avez quand même un doute, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire dans les plus brefs délais. Mieux vaut prévenir que guérir. Les pleurs de douleur sont plus fréquents chez le chien âgé, mais ils peuvent toucher n’importe quel toutou.

Votre chien veut votre attention

Les chiens pleurent parfois pour que l’on s’occupe d’eux. Problème : si vous répondez sans cesse à ses sollicitations, votre boule de poils aura tôt fait de comprendre qu’il suffit qu’il pleure pour que vous accouriez. Vous renforcez donc un comportement négatif dont il est ensuite difficile de se débarrasser. Ignorez votre chien lorsqu’il tente d’attirer votre attention. Même si cela est parfois compliqué, il est important que votre toutou apprenne à gérer sa frustration.

Votre chien s’ennuie

L’ennui est le pire ennemi du chien. Souvent, les pleurs sont accompagnés de destructions, d’aboiements excessifs, etc. Votre compagnon à quatre pattes tente de vous faire comprendre que vous devez vous occuper de lui. Bien entendu, vous ne devez pas vous précipiter au moindre bruit comme nous l’avons vu au point précédent, mais il est très important que votre chien dispose de stimulations quotidiennes nécessaires. Promenez-le, passez du temps avec lui, achetez-lui des jouets. Avoir un jardin ne vous dispense pas non plus de sortir votre compagnon à quatre pattes !

Négliger son chien n’est jamais anodin. Votre toutou risque de devenir triste et de sombrer dans une dépression durable. N’oubliez pas qu’adopter un chien entraîne d’importantes responsabilités. Vous devez être certain de pouvoir vous occuper de lui, peu importe les circonstances. Votre chien restera à vos côtés une dizaine d’années, voire plus si vous êtes très chanceux. Il mérite que l’on s’occupe de lui à chaque étape de sa vie : après tout, il fait partie intégrante de votre famille.

Votre chien est stressé

Les chiens peuvent aussi connaître des situations de stress et d’angoisse. Les bruits du quotidien sont parfois difficiles à gérer pour nos animaux de compagnie. Cela peut aussi être dû à des changements dans votre quotidien. Si votre chien est stressé, il est important de le calmer. Vous pouvez par exemple acheter des phéromones. En cas de stress intense, consultez un vétérinaire. Des médicaments existent pour calmer les angoisses de votre boule de poils.

Mon chien pleure la nuit

Les pleurs du chien la nuit sont une situation particulière. Quelles sont les raisons de ces pleurs ? Et surtout, quelles solutions leur apporter ?

Le chiot

Comme nous l’avons vu, les chiots pleurent souvent la nuit, surtout lorsqu’ils viennent d’arriver dans leur nouveau foyer. Pour faciliter la transition, faites dormir votre nouveau compagnon à quatre pattes dans votre chambre les premiers jours, en éloignant progressivement son panier. Ce procédé est moins brutal que d’abandonner le chiot à son triste sort. Facilitez la transition en disposant dans le panier des chiffons ou des couvertures imprégnés de l’odeur de sa mère. Et surtout : soyez tolérant, et acceptez vous aussi de passer quelques nuits difficiles au début.

Le chien adulte

Certains chiens adultes développent des troubles comportementaux. Il est alors important de comprendre pourquoi. Les pleurs apparaissent parfois après un changement : déménagement, arrivée ou départ d’un membre de la famille, etc. Laissez un peu de temps à votre chien pour s’habituer aux changements et essayez de l’ignorer. Si les pleurs se poursuivent, consultez un vétérinaire et/ou un comportementaliste canin.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Mon chien pleure en voiture

Il n’est pas rare que les chiens rechignent à monter en voiture. Une fois à bord, ils font savoir leur déplaisir en pleurant. Si vous n’utilisez votre voiture que pour emmener votre toutou chez le vétérinaire, il fera vite l’association entre les deux. On comprend mieux, soudain, pourquoi il se montre beaucoup plus réticent à monter ! Certains chiens ont également été heurtés par une voiture, ce qui a fait naître chez eux un traumatisme. 

Pour corriger le problème, il faut associer la voiture à une expérience positive. Emmenez-le faire une belle promenade dans la forêt ou au bord de la mer, par exemple. Répétez l’expérience plusieurs fois pour que le chien associe la voiture à une journée agréable. Pour le calmer durant le trajet, vous pouvez acheter une cage, qui donnera à l’animal une impression de sécurité et de contrôle. Si le problème persiste, faites appel à un vétérinaire ou à un professionnel du comportement canin.

Quelles sont les choses à ne pas faire lorsque votre chien pleure ?

Si votre chien pleure, il est tout à fait inutile de lui crier dessus. Vous ne feriez que faire grimper son anxiété et sa peur. À moins qu’il souffre ou qu’il ne soit malade, vous devez aussi éviter de caresser ou jouer avec votre chien s’il pleure. Vous risqueriez alors de lui faire associer son comportement à une réponse positive de votre part. Votre toutou aurait tôt fait de recommencer pour obtenir le même résultat. Ne punissez pas non plus un chien qui pleure : cela est totalement inutile, car l’animal ne comprendrait pas ce qu’il a fait de mal. 

Lorsque vous quittez votre domicile, évitez de ritualiser vos départs ou vos arrivées. Il est normal que peu après son arrivée, votre chiot manifeste ses craintes à l’idée de vous voir partir. Mais là encore, n’associez pas des comportements à vos absences. Votre chien comprendrait vite que vous vous apprêtez à le laisser seul.

Que faire si mon chien pleure : en résumé

Si votre chien pleure, vous devez donc :

  • Identifier la cause des pleurs afin de mieux appréhender la situation. En tout premier lieu, vérifiez que l’animal n’est pas blessé. 

  • Si l’apparition des pleurs est brutale, consultez un vétérinaire.

  • Si votre chien tente d'attirer votre attention, ignorez-le.

  • En cas de stress, essayez de calmer l’animal.

  • Apprenez à votre chien à supporter la séparation et la solitude. Vous devrez peut-être faire appel à un comportementaliste canin.