CHIEN AGRESSIF : QUE FAIRE ?

Votre chien est agressif avec vous, avec d’autres personnes ou d’autres animaux, et vous ne savez pas quoi faire face au comportement de votre chien ? Il est vrai que cette situation est problématique, car les conséquences peuvent parfois être dramatiques. Il est important de comprendre la raison de l’agressivité chez le chien afin de trouver les solutions les plus appropriées.

Les types d’agressivité chez le chien

Un chien agressif l’est rarement sans raison. Il ne faut pas non plus considérer qu’il est méchant, comme on peut parfois l’entendre. Il est vrai que le chien agressif peut constituer une menace pour la sécurité, car le risque de morsure est réel. 

Les éducateurs et comportementalistes distinguent huit types d’agression différents. Dans la plupart des cas, un chien agressif émet des signaux d’avertissement afin de prévenir du « danger ». Rares sont les agressions spontanées.

La prédation

Ce type de comportement agressif se retrouve surtout chez les chiens errants, qui ont besoin de chasser pour se nourrir, mais également chez les chiens de chasse et chez les chiens dits primitifs. L’animal mord avant tout pour immobiliser sa proie. Les attaques contre les humains sont très rares. On retrouve aussi ce type de comportement chez certains chiens de berger, habitués à conduire des troupeaux en mordant légèrement les animaux pour les faire revenir dans le droit chemin.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Le territoire

Certains chiens ont un fort instinct territorial et n’hésitent pas à défendre leur foyer. C’est notamment les chiens de garde, utilisés dans cette fonction, mais d’autres toutous ont aussi un fort instinct de protection. Le chien n’est pas un animal territorial par essence, contrairement au chat, mais il définit un espace qui lui est propre et qu’il doit garder. Normalement, les chiens de garde ne se montrent agressifs qu’en dernier recours.

La peur

Un chien qui a peur est un chien susceptible de se montrer agressif. C’est la forme d’agression la plus compliquée à détecter et à gérer, car l’animal réagit par réflexe et n’émet aucun signal d’alerte.

L’irritation

Un chien que l’on embête peut se montrer agressif pour signifier qu’il en a assez. Il émet de nombreux signaux, bien souvent ignorés, avant d’en arriver là. Les enfants sont souvent victimes de ce type d’agression. C’est pour cette raison qu’il est très important de leur apprendre à ne pas ennuyer un toutou, surtout quand celui-ci est occupé à autre chose (à manger ou à dormir, par exemple).

La protection des chiots

La mère se montre très protectrice envers ses chiots. Il est conseillé d’éviter d’approcher afin de ne pas se mettre en danger.

La possessivité

Le chien se montre agressif pour protéger ce qui lui appartient. Cela peut être ses jouets ou sa nourriture. 

La douleur

Un chien blessé ou malade peut se montrer agressif lorsqu’il est manipulé. Il s’agit d’une agressivité ponctuelle et circonstancielle.

L’agressivité redirigée

Le chien irrité par une situation redirige son agressivité vers un autre objet ou une personne, pourtant non responsable de son irritation. Le chien cherche à retrouver une stabilité émotionnelle rapidement et par tous les moyens.

Pourquoi mon chien est-il agressif ?

Outre ces types d’agression classiques que l’on peut retrouver chez les chiens, votre toutou est peut-être agressif en raison d’autres problèmes qui ont pu apparaître au cours de sa vie.

La mauvaise sociabilisation

Il est très important de permettre à un jeune chiot de découvrir le monde qui l’entoure. Ce monde n’est pas simplement composé de sa maison et des membres de son foyer. Votre chien sera forcément amené à croiser ses congénères, d’autres animaux et d’autres personnes. La période idéale pour la sociabilisation se situe entre la 3e et la 12e semaine. 

Un mauvais développement

L’éleveur, de son côté, doit aussi participer à la sociabilisation des chiots. Choisissez bien votre élevage. Il est important que l’état psychologique de la mère soit excellent au cours de la gestation, de la naissance et de la lactation. Faites également attention à l’environnement des chiens dans l’élevage : ils doivent pouvoir être stimulés par des jouets.

De mauvaises expériences

Une mauvaise expérience peut durablement marquer le chien au cours de son développement. C’est pour cette raison que vous devez faire très attention au moment de la sociabilisation. S’il ne faut pas protéger l’animal de tout ce qui l’entoure, il est important de ne pas non plus l’assaillir d’expériences. Ces dernières doivent être positives pour ne pas faire naître chez votre compagnon à quatre pattes un traumatisme durable.

Le caractère de l’animal

Certains chiens sont tout simplement plus craintifs, peureux ou prudents que d’autres. Ils sont assez faciles à reconnaître lorsqu’ils sont jeunes. Au sein de la portée, ce sont les chiots qui restent un peu en retrait et fuient le contact.

TESTEZ NOUS !

14 JOURS DE CROQUETTES ♡

1€

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Que faire lorsque mon chien est agressif ?

La première chose à faire est bien sûr de savoir pourquoi votre chien est agressif. S’il a mal, vous devrez comprendre l’origine de sa douleur. Si vous faites face à une agressivité chez la chienne qui protège ses petits, évitez de vous aventurer trop près des chiots.

Apprenez aussi à décoder les signaux émis par le chien. Prêtez attention aux grognements, aux aboiements, ou aux signes physiques comme le léchage de la truffe. Le chien détournera aussi les yeux ou plaquera ses oreilles en arrière. Ne forcez jamais le contact avec un chien qui ne semble pas en avoir envie, surtout lorsque celui-ci grogne.

Sociabilisez correctement votre chiot pour éviter qu’il ne devienne agressif en raison de la peur. Comme nous l’avons dit, multipliez les expériences positives avec lui. Faites-lui découvrir différents environnements, habituez-le au bruit. L’éducation n’est pas à négliger chez votre animal de compagnie : c’est un passage obligé pour tous les maîtres de chien. Éduquer votre chien vous permet aussi d’éviter le développement de l’anxiété de séparation en lui apprenant à rester seul.

Instaurez une relation de confiance avec votre chien. Respectez-le. Adoptez une attitude cohérente avec lui et ne le punissez pas pour tout et n’importe quoi. Vous êtes le référent et le gardien de votre compagnon à quatre pattes. C’est vers vous qu’il se tourne en cas de besoin. Ne l’oubliez pas.

Si l’agressivité du chien est déjà installée, il sera important de la corriger. Faites appel à un comportementaliste ou à un éducateur canin, qui pourront vous donner des pistes et vous aider à mieux gérer le quotidien. Pensez à faire porter une muselière à votre chien afin de limiter les risques d’accident. Vous pourrez ainsi travailler plus sereinement avec votre toutou sans crainte de l’incident. Évitez de mettre votre chien dans des situations stressantes. 

Apprenez à toute la famille à respecter les besoins du chien. C’est surtout le cas lorsque l’agressivité est dite agressivité de possession. Évitez, par exemple, de toucher au panier du chien : il s’agit de son refuge. Évitez aussi de lui retirer sa gamelle quand il mange, mais apprenez-lui à ne pas grogner lorsque vous approchez de sa nourriture.

Permettez à votre chien de se dépenser chaque jour. Garder son chien enfermé par crainte qu’il se montre agressif ne fait qu’entretenir le problème. Si vous avez peur de l’accident, mettez une muselière à votre toutou, le temps de corriger le problème. Mais la muselière, à moins que votre chien ne soit un animal de catégorie, ne doit être qu’une solution temporaire. Il conviendra de corriger la source du problème une fois qu’elle aura été identifiée. Armez-vous de patience et soyez indulgent avec votre chien.

Comment apprendre à mon chien à bien supporter la muselière ?

La muselière n’est pas un accessoire naturel pour les chiens. Afin que votre toutou la supporte bien, vous devez lui apprendre à l’accepter. C’est un processus qui peut être long. Soyez patient. 

Commencez par mettre la muselière au cou de l’animal, sans la refermer. Mettez la muselière non fermée durant des promenades ou des séances de jeu. Votre chien associera ainsi l’objet à des moments agréables. Ensuite, placez des friandises dans la muselière. Votre compagnon à quatre pattes mettra volontairement son museau dans l’objet pour récupérer la friandise. Une fois que vous aurez répété l’exercice plusieurs fois au cours des jours suivants, mettez la muselière à votre chien pendant quelques secondes, puis retirez-la. Recommencez et augmentez progressivement la durée. De préférence, évitez de choisir des muselières qui ferment complètement la gueule du chien : elles sont très dangereuses en cas de fortes chaleurs.

Certaines races sont-elles plus dangereuses que d’autres ?

Il existe, en France, des races de chien considérées comme « dangereuses ». La loi de janvier 1999 réglemente la détention de ses races et soumet les propriétaires à des obligations. Ces catégories sont : les chiens de catégorie 1, dits chiens d’attaque, et les chiens de catégorie 2, dits chiens de défense. Voici les races concernées :

  • Chiens de catégorie 1 : chiens de type American Staffordshire Terrier, chiens de type Mastiff ou Boerbull, chiens de type Tosa.

  • Chiens de catégorie 2 : chiens de race American Staffordshire Terrier, chiens de race et chien de type Rottweiler, chiens de race Tosa.

Mais ce classement a-t-il réellement une prise sur le réel ? Beaucoup de spécialistes (comportementalistes, vétérinaires) s’accordent à dire qu’aucune race de chien n’est plus dangereuse que d’autres, et certains militent même pour la suppression de ces catégories, considérées comme arbitraires.

Tous les chiens, peu importe leur race, peuvent se montrer agressifs en fonction des circonstances. En France, la race de chien n°1 en termes de morsures traitées à l’hôpital est le Berger allemand. Viennent ensuite le Jack Russell et le Labrador.

Pour minimiser les risques d’agression et de morsure, il est important d’apprendre à décrypter le comportement canin. Comme nous l’avons dit, rares sont les chiens qui attaquent sans raison. En respectant l’animal et en décryptant les signaux qu’il émet, il est possible d’éviter les morsures dans la plupart des cas.