HUSKY SIBÉRIEN

Le Husky sibérien, plus simplement appelé Husky, est un chien nordique utilisé traditionnellement comme chien d’attelage et chien de traîneau. Race très populaire pour sa beauté et son caractère, le Husky sibérien peut convenir à tous les types de famille, à condition de bien connaître la race.

Un peu d’histoire

Le Husky sibérien est une race ancienne. Il est apparu au deuxième millénaire avant notre ère dans la région de l’actuelle Sibérie orientale. Il était utilisé par les tribus Tchouktches comme chien de traîneau, mais également comme chien de garde. Le Husky de Sibérie est resté assez longtemps méconnu par les autres parties du monde, avant que neuf huskies ne soient importés en Alaska pour participer à une course de traîneau. L’attelage termine alors troisième, et la race séduit un éleveur écossais, qui décide de se lancer. Le Husky est reconnu comme une race à part entière en 1930 aux États-Unis. Les premiers Huskies arrivent en France à partir des années 1970. La première inscription au Livre des Origines Français (LOF) a lieu en 1973. Très vite, le succès est au rendez-vous, et encore aujourd’hui, le Husky est une race très populaire dans l’Hexagone.

La race du Husky sibérien a été reconnue en 1966 à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale.

Caractéristiques physiques

Le physique du Husky a fait sa renommée. Il allie en effet élégance et agilité.

Corps : le corps est bien proportionné et assez compact, sans être tassé. Le Husky est un chien bien musclé.

Tête : ronde, elle affiche un museau bien proportionnel au crâne. Le museau s'affine vers la truffe.

Oreilles : elles sont de forme triangulaire, bien dressées et assez rapprochées. Elles sont également légèrement arrondies au niveau de la pointe.

Yeux : les yeux du Husky sont en forme d’amande et légèrement obliques. Ils peuvent être de différentes couleurs (yeux bleus, marron, ou particolores).

Queue : la queue est recourbée, mais ne forme pas une boucle. Elle est bien garnie en poils.

Poil : la fourrure du Husky est mi-longue, dense et serrée. Ce chien possède également un sous-poil bien épais.

Couleur : toutes les couleurs sont admises pour le Husky, avec leurs différentes nuances (noir, cuivre, roux, sable, gris).

Caractère

Le caractère du Husky en fait un chien affectueux, doux et d’une très grande fidélité à son maître, sans pour autant être pot de colle. C’est une véritable pile électrique qui a besoin de courir et se dépenser chaque jour pour être parfaitement à l’aise dans son environnement. Le Husky est adaptable et peut vivre aussi bien en ville qu’à la campagne, à condition que ses besoins soient satisfaits. Il est intelligent, mais son éducation n’est pas toujours facile raison d’un esprit d’initiative assez développé. Son instinct de protection demeure assez important et il peut donc être sans problème utilisé comme chien de garde. Sa taille est, de toute façon, déjà dissuasive. Le Husky a un petit côté fugueur. Il n’hésitera pas à prendre la poudre d’escampette si l’occasion se présente. 

Comportement avec les autres

Le Husky est un chien sociable. En bon chien de traîneau et chien de meute, il a l’habitude de côtoyer ses congénères et n’a aucun problème avec eux. Il s’entend aussi très bien avec les enfants, pour qui il sera un merveilleux compagnon de jeu. En revanche, la cohabitation avec d’autres animaux de compagnie, comme les chats et les NAC, risque de s’avérer un peu plus compliquée. Sans être un chien de chasse, le Husky conserve en effet un fort instinct de prédation. Pour qu’il puisse accepter un autre animal de compagnie autre qu’un chien, il faut que sa sociabilisation soit correctement effectuée dès son plus jeune âge, entre le 2e et le 3e mois. 

Compatibilité

Un chien de race Husky sibérien ne convient pas à tout le monde. Hélas, certaines personnes adoptent un chien de cette race sans bien se renseigner auparavant, ce qui amène à des drames. Le Husky fait en effet partie des races les plus touchées par les abandons. Il faut donc impérativement savoir si son mode de vie correspond bien à celui du chien avant toute adoption. Le Husky convient avant tout aux maîtres sportifs et disponibles, qui savent être présents pour leur chien. Il est également nécessaire d’avoir de solides connaissances en comportement canin. Il est préférable de ne pas adopter un Husky comme premier chien.

Santé

Le Husky est une race dont la santé reste assez robuste. Son espérance de vie se situe entre 11 et 13 ans, ce qui est plus qu’honorable pour un chien de cette taille. En effet, les races de grands chiens vivent hélas moins longtemps que les races plus petites ou de taille moyenne. Les races de taille géante, quant à elles, vivent bien souvent moins de dix ans. Le Husky sibérien est cependant touché par des pathologies sérieuses. Près de 40 % des Huskies présentent une dysplasie du coude, et 20 % d’entre eux une dysplasie de la hanche. Ils peuvent également avoir des problèmes oculaires, tels que l’atrophie dégénérative de la rétine ou des glaucomes. Enfin, la race du Husky sibérien est sujette à l’hypothyroïdie, qui favorise le surpoids.

Conditions de vie

Le Husky est capable de vivre en appartement, à condition que son maître ait conscience de ses besoins quotidiens. Cette race de chien a besoin de courir au moins deux heures par jour pour bien se dépenser. La question de la surface du logement n’est donc pas prioritaire. C’est avant tout le temps que vous lui accordez chaque jour qui pèsera dans la balance pour le bonheur de votre chien. Le Husky appréciera évidemment de vivre dans une maison avec un grand terrain, mais ce jardin sera inutile si le chien reste isolé du reste de sa famille et n’est jamais sorti.

Éducation

L’éducation du Husky est primordiale et doit commencer dès l’arrivée du chiot chez vous, à l’âge de deux mois. Mettez en place des règles bien précises et essayez de vous y tenir afin de garder une certaine cohérence. Faites aussi preuve de patience, car le Husky met parfois un peu de temps à obéir en raison de son caractère. Apprenez-lui en priorité la propreté et la solitude, en même temps que le rappel et la marche en laisse. Éduquer un Husky n’est pas toujours évident, surtout pour les personnes novices. C’est pour cela que ce chien n’est pas vraiment indiqué comme premier chien. Si vous avez le moindre doute, faites appel à un éducateur ou à un comportementaliste canin pour éviter de faire des erreurs. Les mauvaises habitudes sont bien souvent très difficiles à gommer.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Husky sibérien

Prêtez une attention toute particulière à l’alimentation de votre Husky. En effet, le contenu de sa gamelle se répercutera directement sur sa santé et son espérance de vie. Il est donc primordial de choisir une nourriture bien adaptée aux besoins nutritionnels de votre toutou. Pour cela, commencez par bannir la nourriture vendue en supermarché et en grande surface. Les produits proposés ne sont pas de grande qualité et sont fabriqués à partir d’ingrédients médiocres et à l’origine douteuse. Préférez les croquettes ou pâtées un peu plus chères à l’achat, mais dont la composition est bien meilleure. Apprenez à lire les étiquettes et privilégiez toujours la nourriture fabriquée à partir de protéines animales. De bonnes croquettes contiennent par ailleurs au moins 25 à 28 % de protéines. Il est probable que la nourriture de votre Husky évolue au cours de sa vie. En effet, son alimentation doit s’adapter à sa santé, mais aussi à son âge. Il en va de même pour le grammage : si le chien est très actif, il mangera plus qu’un animal un peu moins énergique. Si vous souhaitez que la nourriture de votre Husky soit parfaitement adaptée à ses besoins, n’hésitez pas à faire appel à un service de croquettes sur mesure.

Sachez également que vous ne devez pas obligatoirement vous tourner vers de la nourriture industrielle. Vous avez la possibilité de choisir de fabriquer vous-même les repas de votre Husky de Sibérie grâce à la ration ménagère et au régime BARF. Dans le cadre de la ration ménagère, les repas sont fabriqués à partir de légumes et de viande cuits. Pour le BARF, les repas sont faits à partir de viande crue et de légumes cuits. Demandez toujours conseil à votre vétérinaire avant de vous lancer dans de tels régimes.

Entretien et hygiène du Husky sibérien

  • Vaccins : 100 à 200 euros

  • Alimentation : 60 à 100 euros par mois

  • Budget mensuel : 80 à 120 euros

L’entretien du Husky demeure assez simple. Son poil mi-long ne nécessite pas de soins importants. Un brossage une à deux fois par semaine suffit amplement en période normale. Brossez votre chien tous les jours lors des périodes de mue, au printemps et en automne, pour le débarrasser de ses poils morts. Munissez-vous des outils adaptés pour toiletter votre Husky (brosse, shampoings), car un mauvais choix de produits risquerait d’avoir de sérieuses conséquences sur la santé de votre compagnon à quatre pattes. Pensez aussi à lui nettoyer régulièrement les dents, les yeux et les oreilles, et à lui tailler les griffes lorsque cela est nécessaire. Enfin, pensez aux vaccins, vermifuges et antiparasitaires contre les tiques et les puces.

Prix du Husky sibérien

Le prix moyen du Husky sibérien se situe entre 1000 et 1500 euros. L’écart de prix est donc assez important, mais plusieurs raisons expliquent cette différence. Tout d’abord, certains éleveurs exigent un tarif plus important pour les chiens destinés à l’exposition ou à la reproduction. Il en va de même pour certains chiots issus de lignées de champions. Le Husky étant une race très populaire, il y a en général plus de demandes que d’offres, ce qui permet aux élevages d’avoir plus de marge de manœuvre au niveau des prix. Si vous ne souhaitez pas nécessairement adopter un chiot, sachez qu’il est tout à fait possible de trouver un chien Husky adulte dans des refuges ou des associations. L’adoption vous coûtera alors bien moins cher.

Sommeil

Le Husky est tout à fait capable de dormir dehors. L’important est de lui acheter une niche adaptée à ses besoins et à sa taille. Préférez les niches en bois, bien mieux isolées que les niches en plastique ou en PVC. Choisissez aussi le bon emplacement pour la niche, afin que votre chien s’y sente bien. Vérifiez que votre jardin est parfaitement clôturé, car le Husky se montre parfois fugueur. Vous pouvez aussi, bien entendu, faire dormir votre chien à l’intérieur de votre logement. Achetez des accessoires adaptés et placez son coin nuit dans un endroit calme, loin du passage. Évitez d’installer votre compagnon à quatre pattes dans votre chambre : cela pourrait développer chez lui de l’anxiété de séparation.

Jeux et activités physiques pour Husky sibérien

Le Husky est un chien très actif, qui n’est pas fait pour rester au fond d’un jardin ou sur un canapé sans rien faire. Il a besoin de bouger, de sentir de nouvelles odeurs et de découvrir de nouveaux paysages régulièrement. Il ne convient pas du tout à un maître qui n’a pas la fibre sportive. Pour faire plaisir à votre toutou, n’hésitez pas à l’emmener avec vous lors de vos footings, de vos randonnées ou de vos sorties au bord de la mer. Le Husky vous suivra également avec plaisir à la montagne. Il peut sans problème participer à des activités canines. Les disciplines d’attelage sont parfaitement indiquées pour lui.

Prévoyez également des jeux et des jouets pour distraire votre chien pendant votre absence. Le Husky n’aime pas la solitude. Il a besoin de pouvoir s’occuper en vous attendant. Achetez des casse-têtes ou des puzzles pour tromper l’ennui de votre chien. Car un Husky qui ne peut pas s’occuper est un Husky qui risque de sombrer dans un profond mal-être. Il pourrait même se mettre à fuguer si vous le laissez dans votre jardin.

Assurance : bien protéger son Husky sibérien

Le Husky sibérien n’est pas un chien de catégorie 1 ou de catégorie 2, soumis à des obligations en vertu de la loi sur les chiens dits « dangereux » de janvier 1999. Vous n’avez donc pas à souscrire une assurance spéciale pour lui. Votre chien, en tant que membre de votre foyer, est considéré comme votre responsabilité, au même titre que vos enfants, si vous en avez. Il est donc couvert par votre assurance de responsabilité civile. Si votre chien venait à provoquer des dégâts, sur une personne ou sur des biens, l’assurance prendrait en charge les dommages engagés. Attention, elle ne couvre pas les dégâts qui pourraient être causés sur votre chien en cas d’accident. Vous avez aussi la possibilité de prendre une assurance supplémentaire, appelée responsabilité civile Vie Privée, qui vous permet de vous mettre encore plus à l’abri en cas de problème. Avant de choisir votre contrat, étudiez bien les délais de carence, mais également les plafonds de remboursement et les clauses d’exclusion.

À l’image de l’assurance, la mutuelle pour Husky n’est pas obligatoire. Cependant, elle peut s’avérer être une très bonne idée pour faire face à des dépenses vétérinaires imprévues. Malgré sa santé plutôt robuste, le Husky sibérien n’est en effet pas à l’abri d’une maladie ou d’un accident. En France, le montant des frais vétérinaires est laissé à l’appréciation du praticien. Vous pouvez donc vous retrouver face à une facture exorbitante impossible à régler. Face à ce type de situation, il n’est pas rare que des propriétaires renoncent à faire soigner leur animal. Pour ne pas devoir faire un choix difficile, soyez prévoyant et optez pour une mutuelle. N’attendez pas, car la plupart des organismes d’assurance refusent d’assurer les chiens trop vieux ou déjà malades. Lisez bien les contrats pour connaître les clauses d’exclusion et les plafonds de remboursement. Plus votre cotisation sera élevée, et plus le remboursement sera important. Certaines mutuelles proposent aussi des services supplémentaires, comme la prise en charge des frais d’obsèques pour votre chien ou celle d’un suivi psychologique après le décès de votre animal.

Spécificités physiques du Husky sibérien

Le Husky de Sibérie est un grand chien. Il existe une différence notable entre les mâles et les femelles. Le mâle mesure entre 53 et 60 cm au garrot et pèse entre 20 et 30 kg. La femelle, quant à elle, mesure entre 50 et 56 cm au garrot et pèse entre 13 et 23 kg.

Le Husky appartient au groupe 5 de la FCI : Chiens de type Spitz et de type primitif. Il porte le numéro 270.