GOLDEN RETRIEVER : SA SANTÉ

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le passé de chien de chasse du Golden Retriever ainsi que ses formidables capacités sportives ne le mettent pas totalement à l’abri de problèmes de santé. C’est un chien qui est capable de faire preuve d’une grande endurance au point de s’épuiser à la tâche. On recommande d’ailleurs aux maîtres de veiller à ce qu’il ne fasse pas des efforts démesurés parce qu’il ne sait pas toujours s’arrêter.

Santé du Golden Retriever : points forts

Le Golden Retriever est un chien d’une grande endurance qui adore le travail et les activités physiques. Son épais sous-poil et l'imperméabilité de son pelage lui permettent de ne souffrir ni du froid, ni du chaud. C’est d’ailleurs pour cela (et pour bien d’autres raisons) qu’il est devenu l’une des races les plus prisées pour les sauvetages en mer.

Son système digestif fait également partie des points forts de la santé du Golden Retriever. À l’inverse de beaucoup de grands chiens, il ne souffre pas de retournements de l’estomac (aussi appelés « syndrome de torsion-dilatation »).

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Santé du Golden Retriever : points faibles

En dépit de sa robustesse, certaines maladies sont fréquentes chez le Golden Retriever. C’est le cas de l’obésité du chien. Des prises de poids peuvent se manifester même avec une activité physique et une alimentation adaptées. Non seulement l’obésité du chien peut favoriser l’apparition de pathologies telles que le diabète ou des troubles cardio-vasculaires, mais elle a aussi un effet néfaste sur ses articulations fragiles.

Le Golden Retriever peut, en effet, fréquemment souffrir de dysplasie de la hanche ou du coude. Ce phénomène héréditaire est très répandu au sein de cette race et peut devenir très douloureux. Il peut également impacter sa qualité de vie en l’empêchant de se déplacer librement.

Les maladies du Golden Retriever ?

👉 Dysplasie de la hanche et du coude

D’après un sondage réalisé par le Kennel Club anglais, un Golden Retriever sur cinq souffrirait de dysplasie de la hanche ou du coude. Ce trouble articulaire congénital est très fréquent chez les chiens de moyenne et grande taille. Il provoque, à la longue, des déformations débouchant sur de l’arthrose chronique. Outre l’hérédité, l’alimentation du Golden Retriever joue aussi un rôle, surtout lors de sa croissance. Des facteurs environnementaux contribueraient à l’apparition de ce trouble.

👉 Obésité

L’obésité est la pathologie la plus fréquente chez le Golden Retriever. Caractérisée par un poids supérieur de 20 % à son poids de forme, l’obésité chez le chien peut avoir des conséquences sévères sur sa santé du Golden Retriever. Des études ont montré que l’espérance de vie des chiens obèses est inférieure de deux ans et qu’ils sont plus susceptibles de développer des problèmes cardiaques, respiratoires et articulaires.

👉 Troubles cutanés

De tous les problèmes de peau que peut rencontrer ce grand chien, les allergies restent le plus fréquent et en particulier, les réactions allergiques aux puces qui se traduisent parfois par d’impressionnantes plaques rouges (on parle alors de « dermatite pyotraumatique »).

L’ichtyose est également un trouble dermatologique fréquent. On estime qu’il touche jusqu’à 30 % des individus de cette race. Ce trouble est d’origine génétique et peut être dépisté précocement. Cette maladie se reconnaît facilement : le corps du chien se couvre de squames (des fragments de peau morte).

👉 Otite

Les longues oreilles du Golden Retriever doivent faire l’objet d’un examen et de soins réguliers. Comme chez l’homme, les otites du chien peuvent être très douloureuses si elles ne sont pas traitées rapidement. Chez ce chien, en raison de son terrain allergique, il est préférable de nettoyer ses oreilles très régulièrement et de ne pas hésiter à consulter le vétérinaire si ses oreilles le démangent, sentent mauvais ou deviennent rouges.