DOBERMANN

Le Dobermann est un chien qui ne laisse personne indifférent. Élégant, agile et rapide, il est particulièrement apprécié pour la garde et pour la sécurité. Ce n’est pas pour rien qu’il est aussi appelé chien de gendarme !

Un peu d’histoire

Le Dobermann est une race relativement récente, puisqu’il est apparu au XIXe siècle, en Allemagne, bien que ses origines exactes ne soient pas toujours claires. La théorie la plus répandue attribue la création du Dobermann à Karl Friedrich Louis Dobermann, qui a ensuite donné son nom à la race. Karl Dobermann, précepteur d’impôts, cherchait un chien puissant, capable de l’accompagner lorsqu’il se déplaçait avec d'importantes sommes d’argent. Le Dobermann serait né de différents croisements entre des Pointers, des Rottweilers, des Dogues allemands, des Bergers allemands, des Lévriers, des Manchester Terriers ainsi que des Braques allemands à poil court.

À la mort de Karl Dobermann, c’est Otto Göller qui reprend l’élevage. Un premier standard voit le jour en 1900, deux ans après l’importation du premier Dobermann aux États-Unis. En France, le Dobermann arrive au début du XXe siècle. Le premier club de la race est créé en Alsace, en 1913. Le Dobermann a été très utilisé durant la Première Guerre mondiale, mais également durant la Seconde Guerre mondiale, puisqu’il était le chien utilisé par les SS. Durant la guerre du Vietnam, les Dobermanns ont été utilisés comme chiens de sang ou de trace. Ils ont payé un très lourd tribut durant l’ensemble de ces conflits.

La race du Dobermann a été reconnue à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale en 1955.

Caractéristiques physiques

L’aspect physique de cette race est unique et le distingue très bien des autres chiens. Le gabarit du Dobermann le classe dans la catégorie des chiens de grande taille. La femelle mesure entre 61 et 68 cm au garrot, tandis que le mâle mesure entre 68 et 72 cm au garrot. Le Dobermann pèse entre 32 et 45 kg.

Le Dobermann appartient au groupe n°2 de la FCI : chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races. Il porte le numéro 143.

Corps : le corps du Dobermann trahit sa puissance et son endurance. Le garrot est bien sorti, avec un rein musclé, un dos court et fort. La poitrine est bien développée.

Tête : la tête a une forme allongée, avec un crâne fort et bien proportionné au reste du corps.

Oreilles : les oreilles du Dobermann sont naturellement pendantes. La coupe des oreilles est interdite en France pour des raisons esthétiques.

Yeux : les yeux sont de forme ovale et de couleur foncée. Ils sont de taille moyenne.

Queue : la queue est plutôt courte et fine, attachée bien haut. Elle est conservée au naturel dans les pays qui interdisent la coupe de la queue.

Poil : le pelage du Dobermann est court et serré, plutôt rêche au toucher. Cette race ne possède pas de sous-poil.

Couleur : le standard du Dobermann n’accepte que deux couleurs :

  • Noir et feu

  • Marron et feu

Caractère

Le Dobermann est un chien très affectueux avec les membres de sa famille. Il se montre notamment très doux avec les enfants. Le Dobermann possède un caractère joueur, et il fait un bon compagnon de jeu pour les plus petits, mais il convient quand même de ne pas laisser les plus jeunes sans surveillance avec un chien de cette taille. Loyal envers son maître, il lui voue une grande admiration et aime lui faire plaisir. Le Dobermann a la protection dans le sang et se montre méfiant envers les étrangers. Il est particulièrement dissuasif face aux intrus.

Comportement avec les autres

Le Dobermann est très affectueux envers sa famille et très doux avec les enfants. Il est en revanche beaucoup plus méfiant envers les étrangers. Il est, après tout, un chien de garde très efficace ! La race est également connue pour avoir un côté assez dominant avec les autres chiens. La sociabilisation est donc essentielle.

Compatibilité

Le Dobermann convient plutôt à des maîtres actifs qui ont assez de temps à consacrer à leur chien. Cette race est en effet énergique et a besoin de beaucoup de faire beaucoup d’exercice pour être heureux. Il n’est pas vraiment indiqué pour des personnes sédentaires ou des personnes âgées peu actives. Il peut convenir comme premier chien, mais il est préférable de faire appel à un éducateur canin afin de bien réussir son éducation.

Santé

L’espérance de vie du Dobermann est comprise entre 10 et 12 ans. La longévité de ce chien est très similaire à celle d’animaux de même gabarit. Les chiens de taille moyenne ou de grande taille ont en effet tendance à vivre moins longtemps que les chiens plus petits. S’il jouit d’une bonne constitution et qu’il est plutôt solide, le Dobermann est touché par certaines maladies qu’il convient de connaître. Prenez garde, entre autres, à :

Conditions de vie

Ce chien est capable de vivre dans un appartement tant que ses besoins sont correctement satisfaits. N’oubliez pas que le Dobermann est un chien actif : il a donc besoin de se dégourdir les pattes tous les jours. S’il est sorti régulièrement et qu’il peut se dépenser, la vie en appartement ne lui posera pas de problème, bien au contraire. Les conditions de vie idéales du Dobermann restent une maison avec un grand jardin, mais si vous ne sortez jamais votre chien, votre terrain ne sera d’aucune utilité.

Éducation

Comme tous les chiens, cette race a besoin de recevoir une bonne éducation, mais éduquer un Dobermann n’est pas de tout repos. En effet, ce chien a un caractère plutôt affirmé et déterminé. Son éducation doit donc être entamée au plus tôt pour ne pas laisser de mauvaises habitudes s’installer. Montrez-vous ferme avec lui, mais jamais brutal ou injuste. Le Dobermann doit être motivé par la récompense et le jeu. Fort heureusement, ce toutou intelligent a aussi envie de faire plaisir à son maître : profitez-en, car c’est un outil très utile pour réussir l’éducation d’un chien !

Alimentation : bien nourrir son Dobermann

Bien nourrir son chien est très important. Le contenu de la gamelle de votre compagnon à quatre pattes a une incidence directe sur sa santé. Une alimentation de mauvaise qualité peut, sur le long terme, être très dommageable pour votre Dobermann. C’est pour cette raison que vous devez prendre le temps de bien choisir les bonnes croquettes pour Dobermann.

Ne pas acheter n’importe où

De nos jours, il est possible d’acheter de la nourriture pour chien un peu partout : Internet, grande surface, animalerie, vétérinaire. Pourtant, certaines de ces options sont à déconseiller. Si vous le pouvez, n’achetez pas les croquettes ou les pâtées de votre Dobermann dans les supermarchés. Tout simplement parce que la qualité n’est pas du tout au rendez-vous. En effet, pour vous proposer des produits à de tels prix, les fabricants n’hésitent pas à rogner sur la qualité des matières premières. Il est possible de trouver de bonnes croquettes ou pâtées pour quelques euros de plus ailleurs.

Comprendre ce que vous donnez à votre chien

Vous devez savoir ce que vous donnez à manger à votre Dobermann. Pour ce faire, prenez le temps de décrypter les compositions et apprenez à lire les étiquettes de croquettes ou de pâtées. Observez la composition : celle-ci doit être claire, sans additifs inutiles (conservateurs, exhausteurs de goût, etc.). Vérifiez que l’origine des ingrédients est bien indiquée.

Privilégier les protéines d’origine animale

Le chien a besoin de protéines d’origine animale pour être en bonne santé. Il reste un carnivore, même s’il peut parfois manger quelques fruits et légumes. De bonnes croquettes ou pâtées doivent donc contenir au moins 28% de protéines. Privilégiez les protéines issues de viande de très bonne qualité. Les protéines végétales ne sont pas à éviter complètement, mais faites bien attention à ce qu’elles ne constituent pas l’apport protéique principal de votre chien.

Ne pas choisir une alimentation trop chargée en glucides

Une alimentation trop chargée en glucides entraîne un risque d’obésité et de diabète. Pour autant, il ne faut pas chercher à tout prix à supprimer les glucides de la nourriture de votre Dobermann. En effet, ils sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l’organisme. Choisissez simplement des croquettes ou des pâtées avec un faible taux de glucides.

Les compléments alimentaires : des outils précieux

Saviez-vous que les compléments alimentaires vous permettaient de cibler des problèmes que l’alimentation plus générale ne peut pas régler toute seule ? Ces petits outils sont en effet très pratiques pour booster la santé de votre Dobermann. La moule verte, par exemple, est très bien indiquée pour les problèmes articulaires, tandis que la levure de bière a un effet bénéfique sur le pelage. Demandez toujours conseil à un vétérinaire avant d’utiliser des compléments alimentaires.

L’alimentation s’adapte aux besoins de votre Dobermann

Il est très important que la nourriture de votre Dobermann évolue au fil des changements dans ses besoins alimentaires. Les chiens n’ont pas les mêmes problèmes à différents stades de leur vie, et il est donc important que vous soyez à son écoute, afin de mieux faire face aux changements. Mettez en place une transition alimentaire à la moindre modification des habitudes alimentaires de votre Dobermann pour éviter les problèmes digestifs.

Les méthodes alternatives d’alimentation pour chien

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de donner de la nourriture industrielle à votre Dobermann. Il existe heureusement des méthodes artisanales pour nourrir votre toutou.

  • La ration ménagère : les repas sont préparés à partir de viande cuite et de quelques légumes cuits soigneusement choisis. Veillez à bien faire attention à préparer des repas équilibrés, et consultez la liste des aliments toxiques pour les chiens.

  • Le régime BARF : ce régime est très particulier, puisque les repas sont préparés à partir de viande crue et d’abats crus, assortis de légumes cuits. Vous devez faire preuve de prudence lorsque vous vous lancez dans le régime BARF et demander conseil à un spécialiste. Il ne faut pas donner n’importe quelle viande à son chien.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Dobermann

  • Vaccins : 50 à 70 euros

  • Alimentation : 60 à 80 euros

  • Budget mensuel : 60 à 90 euros

L’entretien de la fourrure du Dobermann n’est pas difficile. En effet, le poil court de ce chien ne demande qu’un bon coup de brosse une fois par semaine en période normale, puis deux à trois fois par semaine en période de mue, au printemps et à l’automne. Brossez votre chien avec une brosse bien adaptée et profitez-en pour vérifier l’état de sa peau.

N’oubliez pas non plus de laver votre chien une à deux fois par an. Inutile de multiplier les bains : c’est le meilleur moyen de provoquer des problèmes dermatologiques chez votre chien. Vous pouvez bien entendu le laver s’il est très sale ou qu’il sent mauvais, mais si le problème persiste, consultez votre vétérinaire. Lavez votre boule de poils avec des produits bien adaptés pour les chiens et surtout pas avec des shampoings que vous avez trouvés dans votre armoire de salle de bain. Rincez votre Dobermann à l’eau tiède afin de ne pas le blesser.

Pensez à l’hygiène bucco-dentaire de votre compagnon à quatre pattes. Apprenez-lui à accepter la brosse à dents dès son plus jeune âge et brossez-lui les dents au moins une fois par semaine. Complétez ces soins avec des os à mâcher afin d’entretenir ses gencives.

Vérifiez l’état des yeux de votre Dobermann au moins une fois par semaine. Nettoyez-les à l’aide de sérum physiologique ou d’une locution oculaire, et en cas d’écoulements chroniques, consultez sans attendre. Portez aussi une attention toute particulière aux oreilles de votre Dobermann, surtout si elles sont pendantes. Nettoyez-les et inspectez-les après chaque promenade en forêt ou à la campagne afin de vérifier qu’elles ne sont pas infestées de parasites.

N’oubliez pas de tailler les griffes de votre compagnon à quatre pattes au besoin ! Munissez-vous d’une lime électrique, plus pratique qu’un coupe-griffe avec un chien de cette taille. Ne coupez pas trop court afin de ne pas blesser l’animal. En cas de doute, demandez de l’aide à votre vétérinaire ou à un toiletteur.

Bien entendu, n’oubliez pas les soins vétérinaires ! Il est important que votre Dobermann soit vacciné chaque année, qu’il soit traité contre les puces et les tiques, et qu’il soit correctement vermifugé.

Prix du Dobermann

Le prix d’achat d’un chiot Dobermann est compris entre 700 et 1500 euros. La fourchette de prix est donc très large. Pourquoi ?

  • La réputation de l’élevage a son importance. Plus la liste d’attente est longue, et plus l’éleveur aura plus de marge de manœuvre pour ses prix. Cependant, un élevage cher n’est pas synonyme de qualité.

  • L’ascendance du chien. En effet, un chien dont les parents ont été décorés ou champions est souvent vendu plus cher que les autres.

  • Votre futur toutou est-il destiné à la compagnie, ou aux expositions/concours et/ou à la reproduction ? Dans le second cas, ce genre de chien est également vendu plus cher.

Il est très important de visiter l’élevage avant de vous décider. Posez des questions à l’éleveur et observez l’environnement des animaux. Un bon éleveur connaît la race sur le bout des doigts et ne laissera pas partir ses chiots avec n’importe qui. Si vous avez le moindre doute, passez votre chemin.

Tout le monde n’a pas envie ou les moyens d’acheter dans un élevage. Vous pouvez tout à fait trouver des Dobermanns dans des refuges ou des associations, car encore maintenant, il n’est pas rare que ce chien soit adopté par des maîtres mal renseignés qui finissent par l’abandonner, car incapables de s’en occuper. Dans tous les cas, évitez les animaleries et les particuliers sur Internet.

Sommeil

Mon Dobermann peut-il dormir dehors ?

Le Dobermann est tout à fait capable de dormir dehors, tant qu’il dispose d’un abri approprié. Faites cependant bien attention lorsque le mercure se met à descendre, car le poil court de ce chien ne le protège pas très bien contre le froid extrême. Il sera alors préférable de le laisser dormir dans votre maison.

Comment choisir la bonne niche pour son Dobermann ? Privilégiez un matériau solide et bien isolant. C’est pour cette raison que nous vous conseillons de choisir des niches en bois, un bien meilleur investissement sur le long terme même si elles sont plus chères à l’achat. Les niches en plastique et en PVC sont certes plus abordables, mais elles protègent aussi moins bien votre chien contre les intempéries.

Ne choisissez ni une niche trop grande ni une niche trop petite pour votre Dobermann. On conseille une hauteur supérieure de dix centimètres à la taille de votre compagnon à quatre pattes.

Installez la niche dans un endroit dégagé de votre terrain, d’où votre Dobermann aura une vue bien claire. N’attachez surtout pas votre animal : il doit pouvoir aller et venir comme bon lui semble afin de se mettre à l’abri en cas de danger. Pensez à bien clôturer votre jardin pour éviter les fugues.

Le bon panier pour Dobermann

Rien ne vous empêche, bien sûr, de faire dormir votre Dobermann dans votre maison ! Mais là encore, il est important de prendre ses dispositions. Comme pour la niche, le panier de votre Dobermann doit être bien adapté à la taille du chien. Inutile de choisir un panier trop grand ou trop petit : votre toutou ne s’y sentirait pas à l’aise. Les chiens aiment bien se sentir entourés. Un panier à bords relevés est donc un choix judicieux. Mais si votre toutou ne s’y plaît pas, achetez un panier tapis, un coussin ou même un petit canapé pour chien.

Quel matériau choisir pour le panier ? Tout dépend du caractère de votre Dobermann. En effet, si celui-ci aime mordiller et détruire tout ce qui lui tombe sous les crocs, privilégiez les paniers en plastique, plus solides et plus faciles à nettoyer. Sinon, vous pouvez vous diriger vers des paniers en tissu ou en cuir, qui ont l’avantage d’être beaucoup plus confortables que les paniers en plastique. Dans tous les cas, évitez les paniers en osier : ils sont dangereux une fois détruits.

Installez le coin nuit de votre Dobermann dans un lieu calme et tranquille de votre logement. Souvent, un coin du salon fait très bien l’affaire. Il est important que votre chien ne soit pas dérangé toutes les cinq minutes par du bruit ou des personnes qui passent près de lui. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne pas ennuyer un Dobermann en train de dormir. Votre chien risquerait de manifester son mécontentement, et compte tenu de sa taille, il pourrait faire mal aux plus petits sans le vouloir.

Jeux et activités physiques pour Dobermann

Le Dobermann est un chien très actif. Il n’est pas fait pour se prélasser des heures sur le canapé, même s’il aime passer du temps avec son maître. Il a besoin de courir, et sera d’ailleurs ravi de vous suivre dans vos footings. C’est un chien endurant, taillé pour le travail : il n’aura donc aucun mal à vous suivre, même sur les terrains les plus compliqués. Cependant, assurez-vous que l’endroit est quand même sans danger et autorisé pour les chiens.

Le Dobermann est tout à fait capable de participer à des activités canines comme le mantrailing, le pistage ou même l’agility. Ce chien aime faire plaisir à son maître et n’aura aucun mal à se montrer obéissant malgré son fort caractère.

Enfin, il est très important que vous achetiez des jouets à votre Dobermann afin qu’il puisse s’occuper et se distraire durant vos absences. Ces jouets lui permettront également de se creuser les méninges et d’entretenir ses facultés intellectuelles.

Assurance : bien protéger son Dobermann

Assurance pour Dobermann

Même si le Dobermann peut être utilisé comme chien de garde ou chien de travail, il n’a pas besoin de disposer d’une assurance particulière. Ce n’est ni un chien de chasse ni un chien de catégorie 1 et de catégorie 2. Le Dobermann n’est pas considéré comme un chien dangereux. Votre compagnon à quatre pattes est déjà couvert par votre assurance responsabilité civile, très souvent comprise dans les assurances habitations. Renseignez-vous bien pour en être sûr.

Cette assurance vous permet d’être remboursé des sommes engagées si votre Dobermann vient à commettre des dégâts sur autrui ou sur les biens d’autrui. Ce chien conserve un gabarit puissant, et même s’il est normalement obéissant, il pourrait vous échapper, provoquer un accident ou blesser quelqu’un, même sans le vouloir.

Il est impératif que vous lisiez bien votre contrat. Attardez-vous sur les clauses d’exclusion, ainsi que sur les délais de carence et les montants des remboursements. Il est important d’en prendre connaissance pour ne pas avoir de mauvaises surprises le moment venu.

Mutuelle pour Dobermann

La mutuelle pour Dobermann est un outil trop souvent méconnu des propriétaires. En avez-vous déjà entendu parler ? Le principe est similaire à celui de nos propres mutuelles : en cotisant, vous avez droit aux remboursements d’une partie des soins vétérinaires de votre compagnon à quatre pattes.

Là encore, prendre connaissance de votre contrat est primordial. Chaque compagnie d’assurance à ses propres clauses d’exclusion. Pour éviter de vous retrouver dépourvu, vérifiez bien quelles pathologies couvre la mutuelle. Sachez également que la plupart des organismes ne prennent pas en charge les chiens trop âgés ou déjà malades. N’attendez pas trop longtemps avant de vous décider.

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure pour votre chien