QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU COCKER ANGLAIS ?

Connaître l’espérance de vie de son futur compagnon à quatre pattes est toujours important. Le plus gros défaut des chiens est qu’ils quittent toujours trop tôt, mais avoir une idée de la santé de votre Cocker anglais vous permettra de mieux faire face aux éventualités qui se présentent.

L’espérance de vie du Cocker anglais

L’espérance de vie du Cocker anglais est comprise entre 13 et 15 ans. Elle est tout à fait semblable à celle d’autres races de même gabarit. Les petits chiens sont réputés pour avoir une longévité plus grande que les races de gros chiens et de chiens géants. Gardez à l’esprit que ces chiffres sont des indications et qu’il est possible que votre petit toutou vive plus longtemps. Hélas, il peut aussi être victime d’une maladie ou d’un accident.

Comment prolonger l’espérance de vie de votre chien ?

Quelques précautions vous permettront de mieux préserver la santé de votre compagnon à quatre pattes.

La nourriture

Il est très important que l’alimentation de votre Cocker anglais soit de très bonne qualité. Le contenu de la gamelle de votre chien a un impact direct sur sa santé. Choisissez des croquettes ou des pâtées bien adaptées.

L’éducation

Pourquoi éduquer votre Cocker anglais vous aide à le protéger ? Tout simplement parce qu'un chien bien éduqué et obéissant est moins susceptible d’être victime d’un accident. Pour plus de sécurité, évitez de détacher votre chien dans des endroits dangereux.

Les jeux et activités

Les jeux et les activités sont très importants pour l’équilibre de votre chien. Le Cocker est de petite taille, mais il est vif et énergique. Un Cocker inactif est un Cocker malheureux. Prenez le temps de jouer avec votre toutou, et participez à des activités avec lui. La race s’illustre particulièrement dans les compétitions d’agility.

Les soins vétérinaires

La santé de votre chien dépend aussi de son suivi vétérinaire. Prenez rendez-vous chaque année pour le faire vacciner. Protégez-le aussi contre les parasites (puces, tiques) et vermifugez-le.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les maladies fréquentes chez le Cocker anglais

Même si le Cocker anglais est solide, il n’est pas infaillible. La race peut être touchée par :

Dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est un trouble articulaire commun à de nombreuses races de chien, peu importe leur taille. Elle se caractérise par un dysfonctionnement de l’articulation de la hanche, de gravité variable. Les cas les plus sérieux entraînent une quasi-immobilité de l’animal et nécessitent une intervention chirurgicale.

La dysplasie de la hanche comporte une composante héréditaire. Il faut donc choisir un élevage sérieux qui pratique des dépistages sur les animaux reproducteurs. La dysplasie de la hanche peut aussi être circonstancielle et apparaître durant la jeunesse de l’animal. Faites attention à ne pas trop solliciter votre petit Cocker anglais et évitez-lui les escaliers !

Atrophie progressive de la rétine

L’atrophie progressive de la rétine est une maladie oculaire entraînant une dégénérescence de la rétine. L’évolution est progressive, mais inéluctable. Le chien perd d’abord son acuité visuelle nocturne, avant d’être touché par une cécité complète. Il n’existe aucun traitement.

Cataracte

La cataracte est une autre maladie oculaire caractérisée par une opacification progressive du cristallin. En l’absence de soin, la cataracte endommage l'œil et provoque une perte de la vision. Il existe heureusement des traitements médicamenteux et chirurgicaux pour arrêter la progression de la maladie.

Obésité

Malheureusement, le Cocker est à risque concernant l’obésité. Cette maladie est dangereuse pour votre chien. Faites attention à lui donner des portions bien équilibrées et réservez les friandises pour des occasions particulières.

Surdité

Le Cocker n’est pas épargné par le risque de surdité. La surdité possède une composante congénitale. Mais elle peut aussi être provoquée par des otites à répétition. Enfin, les vieux chiens sont aussi plus disposés que les autres à souffrir de surdité.

Otites

Il s’agit d’une inflammation du conduit auditif. L’otite externe est la plus observée chez le chien. Elle se caractérise par une inflammation du conduit auditif externe et du tympan. Le traitement de l’otite dépend avant tout de sa cause. Un examen vétérinaire est indispensable.

Shunt porto-systémique congénital

Le shunt porto-systémique congénital se caractérise par la présence d’un vaisseau anormal entre la veine porte et la veine cave caudale. Il peut être situé dans le foie ou avant l’arrivée du foie. Le sang toxique ne passe donc pas par le foie et est redistribué dans l’organisme.