COCKER ANGLAIS : SA SANTÉ

Les chiens de race Cocker anglais sont des toutous plein d’énergie et généralement en très bonne santé. Utilisés à l’origine pour la chasse à la bécasse, ils adorent passer du temps dehors, ce qui leur permet d’entretenir leur santé physique et leurs capacités mentales. Malgré quelques points faibles, la santé du Cocker anglais en fait un chien qui tombe rarement malade s’il vit dans de bonnes conditions.

Santé du Cocker anglais : points forts

En tant que bon chien de chasse, la santé du Cocker anglais est plutôt robuste. Il est musclé et puissant, sans être pour autant très lourd. Grâce à son caractère très vif, il entretient sans arrêt sa santé physique et mentale. À l’aide d’une alimentation pour chien de bonne qualité, d’activités physiques et intellectuelles régulières, et bien sûr, d’une vie sociale remplie d’amour, votre toutou peut vivre très longtemps sa vie de chien. Pour savoir si votre Cocker anglais est un bonne santé, au moins une visite par an chez le vétérinaire est nécessaire.

Santé du Cocker anglais : points faibles

Notamment à cause de ses oreilles tombantes, le Cocker anglais est susceptible de souffrir d’otites assez fréquemment. C’est pourquoi il est très important de nettoyer régulièrement ses oreilles, surtout si vous vivez à la campagne. D’autre part, c’est un chien qui a la peau relativement sensible et qui craint le froid. À l’aide d’une alimentation saine et équilibrée, mais aussi d’un brossage hebdomadaire, la peau et le poil de votre toutou resteront en bonne santé. L’alimentation du Cocker anglais joue en effet un rôle primordial dans l'entretien de sa santé physique, mais aussi mentale.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les maladies du Cocker anglais ?

Hélas, la santé du Cocker anglais n’est pas infaillible, et il est aussi sujet à certaines pathologies.

👉 L’otite

Les otites sont assez courantes chez les chiens aux oreilles tombantes et le Cocker anglais n’échappe malheureusement pas à la règle. L’otite fait référence à une inflammation de l’oreille, externe, moyenne ou interne, bien que l’otite externe soit la plus fréquente. Elle peut être due à la présence de parasites, de champignons ou de bactéries, mais l’otite est également dans certains cas la conséquence d’une allergie (même d’une allergie alimentaire). Les symptômes de l’otite sont généralement des démangeaisons, une forte odeur et des sécrétions anormales de couleur noirâtre. Dans le cas d’une otite moyenne ou interne, votre Cocker pourrait souffrir de troubles neurologiques :

  • Hémiparalysie faciale (paralysie d’un côté du visage)

  • Spasmes faciaux

  • Syndrome vestibulaire (troubles de l’équilibre)

  • Nystagmus (mouvement d’oscillation saccadé et involontaire du globe oculaire)

  • Syndrome de Claude Bernard-Horner (chute de la paupière)

  • Etc.

Au moins une fois par an, votre vétérinaire devra vérifier l’état des oreilles de votre Cocker anglais. Selon la cause de l’otite, il est possible de la soigner à l’aide d’un traitement ou d‘un autre, le plus souvent de manière locale.

👉 La néphropathie familiale

Il s’agit d’une autre maladie qui affecte la santé du Cocker anglais. La néphropathie familiale est une maladie génétique qui touche généralement les chiens dès le plus jeune âge. Elle conduit à une insuffisance rénale irréversible, qui peut s’avérer fatale pour votre toutou. Les symptômes de la néphropathie familiale sont les suivants :

  • Ralentissement de la croissance

  • Perte de poids

  • Consommation excessive d’eau

  • Besoin excessif d’uriner

  • Perte d’appétit

  • Mauvaise qualité du poil

  • Vomissements

  • Diarrhées

Votre chien peut être dépisté à l’aide d’un test ADN, ce qui permet notamment d’éviter les accouplements entre chiens porteurs du gène.

👉 L’atrophie rétinienne progressive

L’atrophie progressive de la rétine (APR) est une maladie héréditaire malheureusement assez courante chez les chiens. Cette maladie dégénérative affecte la rétine et en particulier les photorécepteurs : les bâtons, les cônes ou les deux. Si les bâtons sont touchés, votre chien perdra la vision de nuit (nyctalopie), si ce sont les cônes qui sont touchés, votre Cocker anglais perdra la vision de jour (héméralopie). L’atrophie rétinienne progressive est une maladie incurable - si les deux types de photorécepteurs sont affectés, elle conduira votre chien à une cécité totale. Cela peut donc sérieusement nuire à la santé du Cocker anglais.

Il est nécessaire de faire diagnostiquer votre chien lors de sa visite annuelle chez le vétérinaire. Dans ce cas, on pourra lui prescrire un traitement afin de freiner l’avancée de la maladie.