COCKER AMÉRICAIN

Le Cocker américain, à ne pas confondre avec son cousin anglais, est un petit chien traditionnellement utilisé pour la chasse, mais aujourd’hui surtout apprécié comme chien de compagnie.

Un peu d’histoire

L’histoire du Cocker américain est intimement liée à celle du Cocker anglais, puisqu’il descend directement de cette race. Juste après la reconnaissance du Cocker anglais en Angleterre, à la fin du XIXe siècle, une jeune femelle du nom de Chloé II est importée aux États-Unis, alors qu’elle attend des petits qu’elle met au monde sur le territoire américain. Ces petits chiots sont à l’origine de la lignée du Cocker américain, qui, au fil des croisements, se distingue peu à peu du Cocker anglais au point de constituer une race à part entière. Le Cocker américain est rapidement devenu très populaire de l’autre côté de l’Atlantique, autant comme chien de travail que comme chien pour toute la famille. 

À la chasse, le Cocker américain est utilisé comme chien rapporteur de gibier, à l’instar des Golden Retrievers ou des Labradors. La race du Cocker américain arrive sur le territoire français en 1958, mais il est beaucoup moins populaire que le Cocker anglais, presque dix fois plus nombreux dans les inscriptions au Livre des Origines Français (LOF).

Le Cocker américain a été reconnu par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) en 1965.

Caractéristiques physiques

Le Cocker américain est légèrement plus petit que le Cocker anglais. Le mâle mesure entre 37 et 39 cm au garrot, tandis que la femelle mesure entre 34 et 36 cm au garrot. Côté poids, les mâles sont un peu plus lourds : entre 10 et 13 kg, contre 9 à 12 kg pour les femelles.

Le Cocker américain appartient au groupe n°8 de la FCI : chiens rapporteurs de gibier – chiens leveurs de gibier – chiens d’eau. Il porte le numéro 167.

Corps : le corps du Cocker américain est légèrement plus long que haut. La silhouette est bien équilibrée et bien proportionnée. La croupe est légèrement inclinée.

Tête : le Cocker américain affiche une tête de petite taille, avec un stop bien marqué. Son museau est plus court que celui du Cocker anglais.

Oreilles : les oreilles sont tombantes, attachées bien haut et fines. Elles affichent également de belles franges.

Yeux : ils sont légèrement en forme d’amande, de couleur bien foncée.

Queue : si elle n’est pas écourtée, la queue est attachée assez haut, dans le prolongement du dos.

Poil : le pelage du Cocker américain est de longueur moyenne sur le corps, mais beaucoup plus court et plus fin au niveau de la tête. La fourrure est plate ou ondulée. Le Cocker américain possède un sous-poil, ainsi que des franges au niveau des oreilles, de l’abdomen, de la poitrine et des membres.

Couleur : le standard du Cocker américain accepte plusieurs couleurs.

  • Noir. Les extrémités feu sont autorisées.

  • Couleur unie autre que le noir, allant de la couleur crème au rouge sombre. Les extrémités feu ainsi qu’un peu de blanc sur la poitrine et la gorge sont autorisés.

Les chiens de petite taille comme le Cocker américain présentent des avantages dans la vie quotidienne. Leur gabarit réduit leur permet de voyager plus facilement avec vous, même si en raison de son poids, le Cocker américain devra, en avion, rester en soute – seuls les chiens de moins de 6 kg sont autorisés en cabine. Il est important de bien se renseigner avant de voyager avec votre chien pour éviter les mauvaises surprises.

Autre point intéressant : les petits chiens mangent moins que les grands chiens. Votre budget pour l’alimentation sera donc moins élevé. Bien nourrir son chien demande quand même de mettre la main à la poche, mais il vous en coûtera moins cher que si vous aviez adopté un énorme Saint-Bernard.

Si avoir un petit chien a ses avantages, ne soyez pas trop laxiste non plus. Les petits chiens ont eux aussi besoin d’être éduqués correctement, peu importe leur taille. Il en va de sa santé et de son bien-être !

Caractère

Il est important de choisir son futur compagnon à quatre pattes en fonction de son tempérament. Ne demandez pas à un chien de s’adapter à vous : c’est le meilleur moyen pour que l’adoption se passe mal. Heureusement, les fédérations du monde entier ont mis en place des standards qui permettent de connaître non seulement les caractéristiques physiques d’un animal, mais également ses traits de caractère.

Les qualités du Cocker américain

  • Sociable

Le Cocker américain n’est jamais agressif, même avec les personnes qu’il ne connaît pas. C’est un chien gentil et amical, en particulier avec les enfants. Ce côté très doux du Cocker américain ne doit pas vous empêcher de bien sociabiliser votre chiot.

  • Joyeux

Cette race de chien est connue pour son tempérament joyeux et jovial. Le Cocker américain adore s’amuser et aime passer du temps avec les membres de sa famille. Il est d’ailleurs très doué pour l’agility en raison de son caractère actif.

  • Tranquille

Le Cocker américain est un chien assez placide et tranquille. Il n’est pas du genre à chercher la bagarre avec les autres chiens.

  • Fidèle

Le Cocker américain voue un très grand attachement à son maître, envers qui il est très loyal. Il le suivra partout et cherchera ses caresses et ses compliments.

  • Facile à éduquer

Cette race est facile à éduquer en raison de sa grande intelligence et de son envie de faire plaisir à son maître. Cette qualité fait du Cocker américain un chien tout à fait indiqué pour une première adoption ou des personnes aux connaissances limitées en éducation canine.

Les points à surveiller chez le Cocker américain

  • Parfois fugueur

N’oubliez pas que le Cocker américain est à l’origine un chien de chasse. Il conserve un instinct de chasse assez développé et pourrait se lancer sur une piste sans vous écouter. Il est important de bien travailler le rappel.

  • Peu indépendant

C’est le revers de la médaille de l’attachement que le Cocker américain a pour son maître. En effet, ce chien supporte assez mal d’en être séparé. Il n’est pas fait pour rester isolé, seul, au fond d’un jardin. Il peut supporter les absences, mais celles-ci ne doivent jamais être trop longues.

Comportement avec les autres

Le Cocker américain n’est pas particulièrement sur ses gardes avec les étrangers. Il est amical et gentil : ce n’est pas un très bon chien de garde. Il s’entend parfaitement avec les enfants et peut tout à fait cohabiter avec des chats ou d’autres chiens s’il a été correctement sociabilisé petit. Attention avec les Nouveaux Animaux de Compagnie : le Cocker américain demeure un chien de chasse. Un accident pourrait donc vite arriver.

Compatibilité

Le Cocker américain peut convenir à n’importe quel type de famille : célibataires, personnes en couple avec enfant ou non. C’est un chien qui sait s’adapter. Il a cependant besoin d’un maître assez actif, car ce toutou a quand même de l’énergie à revendre. Il n’est pas particulièrement indiqué pour les personnes sédentaires qui devront plutôt se diriger vers un compagnon plus tranquille.

Santé

L’espérance de vie du Cocker américain

L’espérance de vie du Cocker américain est comprise entre 12 et 15 ans. Elle est semblable à l’espérance de vie des autres chiens de même gabarit. Les petits chiens sont connus pour vivre, en général, beaucoup plus longtemps que les grands chiens. Cependant, n’oubliez pas que l’espérance de vie moyenne d’une race n’est qu’une estimation

Comment prolonger l’espérance de vie du Cocker américain ?

Si vous ne pouvez pas maîtriser le hasard, il est cependant possible de faire en sorte que votre toutou vive le plus longtemps possible. Comment ? En suivant ces quelques conseils.

  • Soignez l’alimentation de votre chien

Un chien en bonne santé est un chien bien nourri. Prenez le temps de bien choisir l’alimentation de votre Cocker américain, et privilégiez une nourriture qui répond bien à ses besoins, aux divers stades de sa vie.

  • Éduquez correctement votre Cocker américain

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’éducation d’un chien est très utile pour le protéger contre les accidents. Un toutou bien obéissant est en effet moins exposé aux dangers de son environnement.

  • Soyez à l’écoute de votre chien

Un chien en bonne santé est aussi un chien heureux. Pour ce faire, pas de secret : vous devez être à l’écoute de votre Cocker américain. Passez du temps avec lui, permettez-lui de se dépenser et évitez de le laisser seul trop longtemps.

  • Allez régulièrement chez le vétérinaire

Bien entendu, la seule façon de savoir si votre Cocker américain est en bonne santé est de l’emmener au moins une fois par an chez le vétérinaire. N’hésitez pas non plus à demander un petit bilan de santé lorsque votre boule de poils commence à vieillir.

Les maladies fréquentes chez le Cocker américain

Le Cocker américain jouit d’une constitution plutôt solide, mais il n’est pas complètement épargné par les maladies.

  • Les otites

Malheureusement, les longues oreilles du Cocker américain sont touchées par les otites. Il faut donc veiller à leur bon entretien et à leur propreté. Inspectez-les régulièrement. Les otites peuvent être très douloureuses pour les animaux. Ne laissez pas votre chien souffrir inutilement.

  • Les troubles oculaires

Le Cocker américain est notamment concerné par l’atrophie progressive de la rétine, qui se caractérise par une dégradation évolutive de la rétine. Hélas, rien ne peut empêcher l’avancée de la maladie et il n’existe aucun traitement. Le chien devient aveugle, mais ne souffre pas.

La race est également touchée par l’entropion (enroulement de la paupière vers l’intérieur) et l’ectropion (enroulement de la paupière vers l’extérieur). Ces problèmes oculaires peuvent être corrigés grâce à une opération chirurgicale.

  • La persistance du canal artériel

Il s’agit d’une maladie congénitale relativement fréquente. Elle se caractérise par l’existence d’un petit vaisseau partant de la partie gauche du cœur et envoyant du sang dans les poumons. Ce vaisseau, appelé canal artériel, disparaît normalement à la naissance, mais il arrive qu’il soit conservé chez certains animaux. Malheureusement, la maladie peut entraîner l’insuffisance cardiaque. Il est important que la persistance du canal artériel soit diagnostiquée le plus tôt possible : le traitement est alors chirurgical. Si le cœur a déjà trop souffert, alors le traitement médicamenteux est préférable.

  • L’anémie hémolytique

L’organisme ne reconnaît plus les globules rouges et se met à les attaquer pour les détruire. L’anémie peut être dite primaire, sans cause identifiée, ou secondaire, avec origine connue. Les symptômes sont assez peu caractéristiques : difficultés respiratoires, fatigue, intolérance à l’exercice, urine foncée, fièvre, etc. Seul l’examen médical peut confirmer le diagnostic. Le traitement dépend du type de l’anémie. Les anémies primaires exigent un traitement à base d'immunosuppresseurs. Dans le cas des anémies secondaires, c’est la cause de la maladie qui doit être traitée. 

  • La dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche ne touche pas que les grands chiens. Les races plus petites, même très petites, sont aussi concernées par cette pathologie articulaire qui s’attaque à l’articulation de la hanche. La dysplasie est souvent d’origine héréditaire, mais elle peut apparaître suite à des sollicitations trop importantes des articulations du chien au cours de sa jeunesse. Dans les cas les plus sérieux, la maladie provoque une quasi-paralysie. Il faut alors opérer.

Conditions de vie

Les conditions de vie idéales du Cocker américain

Le Cocker américain s’épanouit dans une maison avec un grand jardin, où il peut courir librement lorsqu’il en a envie. Il sera particulièrement heureux à la campagne. Cependant, ne croyez pas qu’avoir un terrain à disposition vous dispense de promener votre Cocker. Celui-ci a besoin de faire de l’exercice et doit être promené tous les jours. Un Cocker américain cloîtré dans une maison sera bien plus malheureux qu’un Cocker américain en appartement.

Un Cocker américain peut-il vivre en appartement ?

Rares sont les chiens qui ne peuvent pas vivre en appartement. Le Cocker américain est tout à fait capable de vivre dans ce type de logement. Vous n’avez pas besoin de renoncer à adopter une telle race de chien sous prétexte que vous ne vivez pas dans une maison. Mais assurez-vous de pouvoir vous occuper correctement de votre toutou. Un Cocker qui s’ennuie en appartement peut rapidement devenir une nuisance pour les voisins, en raison d’aboiements répétés ou de destructions.

Éducation

Quand commencer l’éducation du Cocker américain ?

L’idéal est de commencer l’éducation de votre petit Cocker le plus tôt possible, dès l’arrivée du chiot chez vous. Les chiens sont en effet les plus réceptifs à l’apprentissage lorsqu’ils sont encore très jeunes, car ils ont tout à découvrir et tout à apprendre. Laissez votre Cocker américain tranquille quelques jours, le temps pour lui de s’habituer à son nouvel environnement, puis commencez en douceur son éducation, en mettant en place des règles qui devront être suivies par tous les membres de votre foyer.

N’oubliez pas non plus de bien sociabiliser votre Cocker américain. Cette étape est indispensable, car elle permet à votre compagnon à quatre pattes d’évoluer sans crainte dans son environnement. Multipliez les expériences positives et faites-lui rencontrer autant de nouvelles personnes et d’animaux que possible.

Peut-on éduquer un Cocker américain adulte ?

Vous songez à adopter un Cocker américain adulte, mais vous craignez de ne pas réussir son éducation ? Ne vous inquiétez pas, les chiens peuvent fort heureusement apprendre à tout âge. Bien sûr, l’approche ne sera pas la même qu’avec un jeune chiot, car les chiens adultes ont leur propre vécu, qui ne leur a pas tout le temps laissé de bons souvenirs. N’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin si vous pensez en avoir besoin.

Bien éduquer son Cocker américain

Laissez tomber les méthodes de dressage à l’ancienne : la violence, la coercition et la brutalité ne sont pas des outils à utiliser pour éduquer un chien. Il faut avant tout adopter une approche positive, car c’est en bâtissant une relation de confiance avec votre Cocker américain que vous permettrez à ce dernier d’être heureux. Pour ce faire, pas de secret. Encouragez votre toutou par la récompense, l’encouragement ou le jeu

Vous devez être capable de réunir trois vertus essentielles.

  • La patience

Sans patience, vous n’obtiendrez rien de votre Cocker américain. Celui-ci a beau avoir bon caractère et être plutôt facile à éduquer, il doit aussi avoir le temps de comprendre ce que vous attendez de lui. N’exigez pas trop de votre jeune chiot. Acceptez les erreurs – il y en aura ! – et acceptez également de reprendre des exercices de zéro si cela est nécessaire. Inutile de gronder votre petit toutou s’il n’y arrive pas.

  • La cohérence

Un manque de cohérence dans les règles et les ordres que vous avez choisis peut très vite ruiner tous vos efforts. Choisissez des ordres simples à retenir et à dire. Interdisez tout ce que vous comptez interdire à votre chien plus tard dès le départ afin de ne pas devoir revenir sur une autorisation donnée un peu trop hâtivement. Un manque de cohérence sera très vite perçu par votre Cocker américain, qui refusera alors de vous obéir.

  • La constance

Seule la répétition dans le temps vous permettra d’obtenir des résultats durables avec votre Cocker américain. Une leçon quotidienne de quinze minutes vaut bien mieux qu’une grande séance hebdomadaire d’une heure, durant laquelle votre chien finira certainement par ne plus vous écouter. Vous pouvez compléter ces séances quotidiennes par des visites à l’école du chiot. C’est une excellente manière de sociabiliser votre Cocker américain !

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Cocker américain

Tout propriétaire de toutou a à cœur de garder son chien en bonne santé le plus longtemps possible. L’alimentation participe entièrement au bon fonctionnement de l’organisme, et plus elle est de qualité, et plus votre compagnon à quatre pattes est au top de sa forme. Découvrez comment choisir les croquettes idéales de votre Cocker américain.

Connaître la composition des produits

Vous devez savoir ce que vous donnez à votre Cocker. Il est donc impératif de savoir décrypter les compositions des différents produits. Pour ce faire, apprenez à lire les étiquettes des croquettes ou des pâtées afin de repérer les compositions de mauvaise qualité. Écartez tous les produits bourrés d’additifs, comme les exhausteurs de goût, les édulcorants ou les conservateurs.

Faire attention au taux de protéines et au taux de glucides

Lorsque vous regardez les compositions, faites également attention aux taux de glucides et de protéines. Le chien étant un animal carnivore, il a besoin de protéines d’origine animale pour être en bonne santé, même si les protéines d’origine végétale ne sont pas toutes à bannir. Vérifiez que les produits que vous avez choisis contiennent au moins 28% de protéines, et que ces dernières sont issues, en très grande majorité, de viande de qualité supérieure.

Prenez aussi garde aux glucides. Bien que ceux-ci ne soient pas à supprimer entièrement de l'alimentation de votre chien, vous devez veiller à ce que le taux de glucides ne soit pas non plus trop important. Une trop forte teneur en glucides risque de provoquer de l’obésité ou l’apparition de diabète.

Ne pas acheter l’alimentation de votre Cocker américain n’importe où

De nos jours, il est possible d’acheter l’alimentation de son chien un peu partout : grandes surfaces, animaleries, cabinets vétérinaires ou même sites Internet. Mais tous ne se valent pas. Nous vous conseillons d’éviter d’acheter la nourriture de votre Cocker américain dans les supermarchés. Les prix sont attractifs, mais pour vous proposer ce genre de tarif, les fabricants n’hésitent pas à rogner sur la qualité des ingrédients. Vous pouvez trouver des produits de bien meilleure qualité ailleurs, pour quelques euros de plus.

Penser à utiliser des compléments alimentaires

Avez-vous déjà pensé à utiliser des compléments alimentaires pour votre chien ? C’est une excellente façon de cibler des problèmes de santé que l’alimentation classique ne peut pas aider. La levure de bière, par exemple, est très bonne pour l’entretien de la fourrure. La moule verte, quant à elle, fait des merveilles sur les articulations. Demandez conseil à votre vétérinaire et ne donnez pas n’importe quel complément alimentaire à votre chien.

Adapter l’alimentation aux besoins de votre Cocker américain

Il est important que l’alimentation de votre toutou réponde à ses besoins, et ce, à n’importe quelle étape de sa vie. C’est pour cette raison que vous serez très certainement amené à modifier le contenu de sa gamelle au cours de son existence. Un petit chiot ne mange pas la même chose qu’un chien stérilisé ou qu’un chien senior. Consultez votre vétérinaire avant chaque changement de diète et mettez en place une transition alimentaire pour éviter les problèmes digestifs.

Les autres modes d’alimentation pour chien

Il n’y a pas que les croquettes et la pâtée dans la vie ! Si l’alimentation industrielle ne vous botte pas, rien ne vous oblige à y avoir recours. D’autres options s’offrent à vous :

  • Le régime BARF : le régime BARF est un régime très particulier, qui demande une solide préparation. Il ne doit pas être tenté sans l’avis préalable d’un spécialiste. Le BARF entend se rapprocher au plus près du régime originel des chiens : les repas sont préparés à partir de viande crue et d’abats, accompagnés de quelques légumes cuits.

  • La ration ménagère : les repas de votre Cocker américain sont préparés à partir de viande cuite et de légumes cuits. Là aussi, ne vous lancez pas à l’aveuglette. Veillez à préparer des repas équilibrés et consultez la liste des aliments toxiques pour les chiens afin de ne pas empoisonner votre boule de poils.

Entretien et hygiène du Cocker américain

  • Vaccins : 40 à 60 euros

  • Alimentation : 40 à 70 euros

  • Budget mensuel : 50 à 80 euros

L’entretien du pelage du Cocker américain

La fourrure du Cocker américain demande quand même de l’entretien, même si elle n’est pas aussi longue que chez d’autres races. Brossez deux à trois fois votre chien chaque semaine. Le brossage doit être quotidien en période de mue, deux fois par an (printemps et automne). Utilisez une brosse bien adaptée et surtout, n’ayez pas de geste brusque pour ne pas faire mal à votre toutou : il risquerait ensuite de fuir en apercevant la brosse.

Lavez votre chien quand cela est nécessaire, sans dépasser la fréquence d’un bain par mois. Utilisez des produits appropriés et spécialement conçus pour les chiens. Compte tenu de la taille du Cocker américain, vous n’aurez aucun mal à le laver dans votre baignoire ou votre cabine de douche. Utilisez de l’eau tiède afin de ne pas le blesser et séchez-le avec une serviette ou un sèche-cheveux réglé sur basse température.

Nous vous conseillons, pour un soin optimal, de faire toiletter votre Cocker américain tous les trois mois par un professionnel. 

Soigner les oreilles et les yeux du Cocker américain

Les oreilles tombantes du Cocker américain doivent faire l’objet d’une vigilance accrue, d’autant que la race est connue pour être touchée par des otites. Inspectez les oreilles après chaque promenade à la campagne ou dans la forêt et nettoyez-les au moins une fois par semaine avec une lotion auriculaire.

Les yeux doivent eux aussi être surveillés et nettoyés. Là encore, utilisez les bons produits : une lotion oculaire ou du sérum physiologique, et des compresses de gaze. Les ronds de coton risquent en effet de laisser derrière eux des microfibres. En cas d’écoulements chroniques, contactez votre vétérinaire sans attendre.

Attention à l’hygiène bucco-dentaire de votre chien

Il est important de nettoyer les dents de votre chien au moins une fois par semaine. Apprenez-lui à supporter la brosse à dents dès son plus jeune âge et utilisez un dentifrice bien approprié et conçu pour les chiens. Luttez contre le tartre grâce à des os à mâcher, qui sont aussi excellents pour la santé des gencives.

Le suivi vétérinaire de votre Cocker américain

Prenez rendez-vous chez le vétérinaire au moins une fois par an pour les rappels de vaccin. Traitez votre Cocker américain contre les puces et les tiques, ainsi que contre les parasites intestinaux en le vermifugeant.

Prix du Cocker américain

Combien coûte un Cocker américain ? Le prix d’un chiot Cocker américain oscille entre 800 et 1200 euros. Il est aussi possible de trouver des chiots vendus encore plus chers. Pourquoi une telle variation ?

Prenez en compte la réputation de l’élevage et la liste d’attente. Plus un éleveur est demandé, et plus il pourra augmenter ses tarifs.

Les chiots destinés à la simple compagnie sont moins chers que les chiens d’exposition, de concours ou destinés à la reproduction.

Il est aussi possible que votre futur chiot vous coûte un peu plus cher en raison de ses parents. Des chiots dont les ascendants ont été décorés ont en effet plus de valeur aux yeux des éleveurs.

Dans tous les cas, vous devez bien prendre le temps de visiter l’élevage pour prendre connaissance des conditions de vie des animaux. Posez également des questions à l’éleveur, qui doit connaître la race sur le bout des doigts. Un bon éleveur cherchera aussi à en savoir plus sur vous pour savoir à qui il confie son chiot.

Si vous n’avez pas envie d’adopter dans un élevage, adressez-vous à des refuges ou des associations. Bien que la race du Cocker américain soit plutôt rare en France, il n’est pas impossible d’en trouver en attente d’adoption. Évitez de vous adresser à des animaleries ou à des particuliers qui vendent leurs chiens via des petites annonces sur Internet.

Sommeil

Le Cocker américain peut-il dormir dehors ?

Le poil du Cocker américain le protège assez bien des intempéries. Techniquement, ce chien pourrait donc dormir dehors, mais nous vous le déconseillons. Le Cocker américain est un chien qui vit assez mal la séparation avec son maître. Il est fait pour être à ses côtés.

De plus, laisser votre chien seul dehors la nuit l’expose à des vols. Le Cocker américain n’est pas un très grand chien, et une personne mal intentionnée pourrait le dérober sans problème. Il est préférable de garder votre compagnon à quatre pattes à l’intérieur de votre logement.

Quel panier choisir pour un Cocker américain ?

Vous devez veiller à ce que votre petit toutou jouisse d’un sommeil paisible. Pour ce faire, voici quelques recommandations.

  • Choisissez bien le panier de votre chien

Le choix du panier ne doit pas être laissé au hasard. Il est important de choisir un panier bien adapté à la taille de votre Cocker américain : ni trop petit ni trop grand, afin que le chien s’y sente à l’aise et en sécurité. 

Prenez en compte les propres goûts de votre Cocker. Certains chiens n’aiment pas les paniers à bords relevés. D’autres apprécient surtout les coussins ou les tapis, et d’autres ne jurent que par les canapés pour chien. Adaptez-vous !

Le matériau du panier a aussi son importance. Si votre Cocker américain est du genre à tout détruire sur son passage, choisissez un panier en plastique, plus solide et aussi plus facile à nettoyer. Vous trouverez également sur le marché des paniers en cuir et en tissu : ils ont le gros avantages d’être plus confortables, mais sont aussi beaucoup plus fragiles. Attention aux paniers en osier, qui, une fois détruits, constituent un risque d’étouffement ou d’occlusion intestinale.

  • Où installer le panier de votre Cocker américain ?

Choisissez un coin bien tranquille de votre logement. Il ne doit pas être dans le passage ni trop exposé au bruit. Il est important que votre Cocker américain puisse dormir en toute tranquillité sans crainte d’être dérangé.

Ne placez pas le panier en hauteur afin que votre chien n’ait pas à sauter pour monter et descendre à chaque fois. N’oubliez pas que le Cocker américain est touché par la dysplasie de la hanche. Inutile de favoriser l’apparition de problèmes articulaires.

Si vous avez des enfants, il est impératif de leur apprendre à ne jamais déranger un chien qui dort. Le Cocker américain a beau être d’une grande douceur, aucun chien n’aime être réveillé d’un seul coup, et il pourrait avoir un petit mouvement d’humeur, au risque de blesser les plus petits.

Jeux et activités physiques pour Cocker américain

Malgré sa petite taille, le Cocker américain, comme son cousin anglais, est un chien énergique et actif. Saviez-vous qu’il affichait d’ailleurs des pointes de vitesse impressionnantes ? Il a donc besoin de se dépenser. Sortez votre Cocker lors d’une grande promenade quotidienne, agrémentée de sorties plus courtes pour lui permettre de faire ses besoins.

N’hésitez pas à participer à des activités canines avec votre Cocker américain. En bon chien de chasse, il n’aura aucun mal à prendre part à des concours de pistage. De même, les Cockers font d’excellents compétiteurs lors des concours d’agility !

Il est aussi important que votre compagnon à quatre pattes puisse s’occuper durant vos absences. C’est pour cette raison que vous devez lui acheter des jouets afin qu’il puisse se distraire et éviter l’ennui. Choisissez des jouets bien adaptés à la taille de la mâchoire de votre Cocker américain.

Assurance : bien protéger son Cocker américain

L’assurance pour Cocker américain

Vous n’avez pas besoin de faire assurer votre Cocker américain avec une assurance spéciale, à moins que vous ne l’utilisiez de manière effective pour la chasse. En effet, en France, seuls les chiens de chasse et les chiens de catégories 1 et 2 sont concernés par des assurances obligatoires. Les autres sont en général déjà couverts par les assurances de responsabilité civile de leur propriétaire.

Cette assurance vous permet d’être remboursé des sommes engagées pour compenser les dégâts que pourrait commettre votre Cocker sur autrui ou sur les biens d’autrui. Le montant des remboursements dépend bien évidemment de votre contrat. C’est pour cela qu’il est important de lire ce dernier avec application. Relevez également les clauses d’exclusion et les délais de carence pour éviter les mauvaises surprises.

La mutuelle pour Cocker américain

Tout comme l’assurance, la mutuelle pour chien n’est pas obligatoire dans l’Hexagone. Mais vous êtes-vous déjà interrogé sur l’utilité de cette mutuelle ? Celle-ci peut se révéler être un outil très précieux et vous aider à faire face plus facilement à des dépenses vétérinaires imprévues.

Tout comme l’assurance, lisez bien votre contrat. Vérifiez les clauses d’exclusion, les délais de carence et les plafonds de remboursement. Certains organismes ne prennent pas en charge les frais induits par les maladies génétiques ou héréditaires. La plupart des mutuelles refusent également d’assurer les chiens trop âgés ou déjà malades. N’attendez pas trop longtemps pour souscrire à une mutuelle si vous en avez envie.