QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU CHOW-CHOW ?

Le Chow-Chow est un grand chien placide au caractère pourtant bien trempé. Si la race est assez peu touchée par les problèmes de santé, elle connaît cependant quelques soucis. Combien de temps peut vivre un Chow-Chow ?

L’espérance de vie du Chow-Chow

L’espérance de vie du Chow-Chow se situe entre 9 et 12 ans. Il se trouve dans la moyenne des chiens de grande taille, qui ont tendance à vivre moins longtemps, hélas, que les chiens de petite taille et de taille moyenne. Quant aux races géantes, comme le Dogue allemand, leur espérance de vie est encore plus courte. Gardez aussi en tête que ce chiffre n’est qu’une indication générale. Il est tout à fait possible que votre toutou vive plus longtemps. Vous n’êtes pas non plus à l’abri d’un accident ou d’une pathologie très grave comme les cancers. Il est cependant possible de préserver votre Chow-Chow en mettant en place des rituels très simples.

Comment prolonger l’espérance de vie du Chow-Chow ?

Voici quelques précieux conseils pour préserver l’espérance de vie du Chow-Chow :

Choisissez une alimentation de qualité

La nourriture de votre chien influe directement sur sa santé. Il est donc impératif de choisir une alimentation parfaitement équilibrée et à même de répondre aux besoins nutritionnels de votre toutou. Privilégiez les croquettes ou la pâtée riches en protéines animales de qualité supérieure et qui répondent le mieux aux besoins physiologiques de l’animal. Lisez les étiquettes pour être certain de la composition des produits et évitez les croquettes ou pâtées bourrées d’édulcorants, d’additifs ou de conservateurs. N’hésitez pas à utiliser des compléments alimentaires pour répondre à des besoins ciblés après avoir demandé conseil à un spécialiste.

Allez régulièrement chez le vétérinaire

Il est primordial d’assurer un suivi vétérinaire régulier pour votre Chow-Chow. Effectuez les rappels de vaccins tous les ans, mais n’oubliez pas non plus les antiparasitaires contre les tiques et les puces, car ces parasites peuvent être vecteurs de maladies plus ou moins graves. Vermifugez votre chien pour éviter la prolifération des vers intestinaux. Lorsque votre chien arrive dans la catégorie des chiens seniors, n’hésitez pas à demander un bilan de santé annuel pour vérifier qu’il se porte bien.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Éduquez correctement votre Chow-Chow

L’éducation du Chow-Chow participe entièrement à sa bonne santé de manière indirecte. En effet, un chien bien éduqué répondra plus facilement au rappel, ce qui vous permettra d’éviter les accidents. Apprenez aussi à votre chien à bien marcher en laisse. Ne négligez pas non plus la sociabilisation. Le Chow-Chow a tendance à mal s’entendre avec ses congénères. Pour éviter les bagarres, essayez de multiplier les expériences positives au cours de sa jeunesse. Le Chow-Chow étant un chien de grande taille à l’âge adulte, il doit pouvoir obéir correctement.

Permettez-lui de se dépenser

Un chien doit pouvoir se dépenser régulièrement. Même si le Chow-Chow n’est pas un grand sportif, il a quand même besoin de se dégourdir les pattes lors d’une grande promenade quotidienne. Cela permet d’éviter l’apparition d’un surpoids, d’autant que le Chow-Chow est sujet à l’obésité. Jouez régulièrement avec lui pour lui permettre de faire de l’exercice.

Les maladies fréquentes chez le Chow-chow

Même si la race est moins touchée que d’autres par la maladie, le Chow-Chow n’est pas non plus épargné par certaines pathologies.

  • Le glaucome primaire : cette pathologie oculaire se caractérise par une augmentation de la pression dans l’œil. Il provoque des lésions graves et irréversibles du nerf optique, avec, à terme, la dégénérescence des cellules rétiniennes, puis la cécité. Malheureusement, aucun traitement n’est possible.

  • L’entropion : il s’agit d’un enroulement de la paupière vers l’intérieur. Il est possible de le corriger grâce à la chirurgie.

  • La sténose pulmonaire : malformation cardiaque congénitale, elle se caractérise par un rétrécissement du tronc pulmonaire. Le cœur, du côté droit, se met à fatiguer. Les symptômes sont des pertes de connaissances et l’apparition d’une insuffisance cardiaque droite. Une opération est nécessaire pour corriger le problème.

  • Le cœur triatrial : on retrouve une membrane embryonnaire dans l’une des oreillettes du cœur. On voit alors apparaître une congestion nerveuse provoquant une distension de l’abdomen. Le traitement peut être à base de médicaments, ou faire appel à une opération, mais celle-ci est relativement risquée.

  • La dermatite atopique canine : cette pathologie provoque de très fortes démangeaisons chez le Chow-Chow, en raison d’une anomalie dans la constitution de la barrière cutanée. Le chien présente alors une sensibilité accrue à son environnement et à son alimentation. Le traitement consiste à d’abord identifier l’allergène, puis à utiliser des shampoings adaptés, ainsi que des corticoïdes et de la cyclosporine de manière ponctuelle.

  • La dysplasie du coude et de la hanche : comme bon nombre de grands chiens, le Chow-Chow est touché par la dysplasie du coude et de la hanche. Ces problèmes articulaires se traduisent pas un mauvais emboîtement des os dans leur cavité respective (membres postérieurs et inférieurs) et entraînent une entrave à la mobilité dans les cas les plus sérieux. Cette maladie est la plupart du temps génétique et héréditaire. Il faut donc veiller à ce que les ascendants du chien aient été épargnés. Dans les cas les plus graves, le traitement est chirurgical.