CHIEN-LOUP TCHÉCOSLOVAQUE

Le chien-loup tchécoslovaque fait partie des deux races de chien-loup, avec le chien-loup de Saarloos, à être reconnues en France. Il connaît une popularité croissante depuis plusieurs années. C’est pourtant un chien très particulier, totalement déconseillé pour les maîtres novices.

Un peu d’histoire

Le chien-loup tchécoslovaque est une race de chien très récente, dont les origines sont bien documentées. La race est née en 1955 en Tchécoslovaquie (actuelles Tchéquie et Slovaquie), de croisements entre des Bergers allemands et des loups. Ces croisements ont été effectués par des soldats stationnés dans les Carpates, qui poursuivirent leurs expérimentations jusqu’en 1965. Suite à cet essai qui prouva que le croisement entre un loup et un chien était possible et viable, un élevage plus large se systématisa, à tel point que le chien-loup tchécoslovaque fut reconnu en 1982 comme une race nationale en Tchécoslovaquie. 

La race a été reconnue à titre provisoire en 1989 par la Fédération Cynologique Internationale, puis à titre définitif en 1999.

Caractéristiques physiques

Ce chien-loup, comme celui de Saarloos, appartient à la catégorie des chiens de taille moyenne à grande. Le mâle mesure au minimum 65 cm et pèse au minimum 26 kg, tandis que la femelle mesure au minimum 60 cm et pèse au minimum 20 kg. En raison de son croisement avec le loup, le chien-loup tchèque possède des caractéristiques physiques qui le distinguent bien des autres chiens.

Le chien-loup tchécoslovaque appartient au groupe 1 de la FCI : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de montagne et de bouvier suisses). Il porte le numéro 332.

Corps : son corps rappelle bien entendu celui d’un long. Il s’inscrit dans un rectangle, plus long que haut. Le garrot est bien musclé et le dos ferme.

Tête : la tête est bien symétrique, en forme de cône. Le stop est moyennement marqué.

Oreilles : elles sont courtes, bien dressées sur la tête, peu épaisses et en forme de triangle. 

Yeux : les yeux sont placés en position oblique. Ils sont de couleur ambre.

Queue : elle est attachée haut et pendante lorsque le chien est au repos, mais se redresse et est portée en faucille lorsqu’il est actif.

Poil : le poil est droit, bien couché, avec un abondant sous-poil.

Couleur : les nuances vont du gris jaune au gris argenté, avec un masque clair.

Caractère

Le tempérament de ce chien en fait une race très particulière, qui n’est pas du tout conseillée pour une première adoption ou à des maîtres qui n’ont pas beaucoup de connaissances concernant les chiens-loups dans leur ensemble. Le chien-loup tchécoslovaque est loyal et très attaché à son maître, mais ce dernier devra veiller à bien respecter les besoins de son animal. En tant que descendant du loup, le caractère du chien-loup tchécoslovaque en fait un animal craintif qui préférera la fuite face au danger. Malgré sa taille, ce n’est pas un très bon chien de garde. Il aime jouer et sera un bon compagnon de jeu pour les enfants, mais là encore, attention à ne pas le brusquer : ce chien est hypersensible.

Comportement avec les autres

Le chien-loup est méfiant avec les étrangers et aura plutôt une attitude d’évitement, tout comme son ancêtre. Il a un gros instinct de chasseur : attention, donc, avec les chats et les NAC. En revanche, il apprécie la compagnie des autres chiens, tant qu’il a été sociabilisé correctement. C’est un animal qui aime vivre en meute.

Compatibilité

Le chien-loup tchécoslovaque ne convient absolument pas à tout le monde. C’est une race très particulière, et seules les personnes ayant une excellente connaissance des chiens doivent envisager une pareille adoption. N’adoptez pas un chien-loup par effet de mode : une telle adoption doit être réfléchie !

Santé

Le chien-loup tchécoslovaque, en raison de sa proximité génétique avec le loup, est un chien particulièrement robuste. Il a hérité de la résistance de son ancêtre sauvage et n’est donc que peu touché par les maladies. Son espérance de vie est comprise entre 12 et 15 ans. Pour autant, il ne faut pas croire que le chien-loup tchécoslovaque est un chien complètement invincible, car ce n’est pas le cas. Comme beaucoup de grands chiens, il est notamment touché par la dysplasie de la hanche. La race est également sujette à la myélopathie dégénérative et à des problèmes oculaires comme la cataracte.

Conditions de vie

Même s’il est vrai que tous les chiens ou presque peuvent vivre en appartement, il est préférable d’éviter ce type de logement avec le chien-loup tchécoslovaque. Il est conseillé de posséder un logement avec un grand jardin bien clôturé afin que votre compagnon à quatre pattes puisse courir lorsqu’il en a envie. Un tel chien, enfermé dans un appartement où il s’ennuie, aurait tôt fait de faire des dégâts ou d’aboyer, provoquant ainsi des conflits de voisinage. Les conditions idéales pour le chien-loup tchécoslovaque sont une grande maison à la campagne, avec un terrain. Ce toutou aime la liberté. Cependant, même s’il vit à la campagne, il a besoin de stimulis réguliers pour ne pas s’ennuyer. Sans quoi, il risquerait d’aller voir ailleurs : le chien-loup tchécolosvaque est un chien fugueur.

Éducation

Une mise en garde s’impose : l’éducation du chien-loup tchécoslovaque est difficile, en raison de sa nature indépendante. Même si ce chien aime quand même faire plaisir à son maître, il n’est pas toujours disposé à obéir, à moins que l’ordre lui profite à lui aussi. S’il n’est pas motivé correctement, le chien-loup tchécoslovaque n’aura aucune envie d’apprendre. Il est impératif de trouver comment bien stimuler votre toutou afin qu’une relation de confiance s’instaure avec lui et qu’il prenne plaisir à vous obéir. Il gardera cependant un fort instinct d’initiative et prendra souvent ses propres décisions.

Armez-vous de patience, mais aussi de bon sens : n’attendez pas tout et n’importe quoi de votre chien. Essayez de bien comprendre ses besoins et ses attentes. En cas de problème, n’hésitez surtout pas à faire appel à un éducateur canin ou à un comportementaliste. Il ne faut pas laisser les erreurs d’éducation s’installer dans le temps, surtout avec un tel chien.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son chien-loup tchécoslovaque

Bien nourrir son chien est essentiel pour préserver sa santé et prolonger son espérance de vie. Mais choisir l’alimentation qui convient à un chien-loup tchécoslovaque n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît. Comment être certain de choisir une nourriture répondant parfaitement à ses besoins nutritionnels ? Voici quelques conseils qui vous aideront à y voir beaucoup plus clair.

Premier point très important : apprendre à lire les étiquettes de croquettes et de pâtées. C’est le seul moyen de savoir ce que vous mettez dans la gamelle de votre chien-loup tchécoslovaque. La composition est un excellent indicateur de la qualité d’un produit. Privilégiez les compositions claires sur la provenance des ingrédients, sans colorants, conservateurs ou exhausteurs de goût.

Soyez également vigilant sur la teneur en protéines. Un bon produit contient au moins 28% de protéines. Le chien reste un carnivore opportuniste : il a besoin de protéines d’origine animale pour rester en bonne santé. Évitez donc les produits fabriqués à partir de protéines végétales, qui n’ont pas d’intérêt si elles sont majoritaires. Privilégiez les protéines issues de viande de très bonne qualité, dont la provenance est bien indiquée sur le paquet.

Quid des glucides ? Contrairement à ce qu’on lit parfois, les glucides ne sont pas les ennemis de la santé de votre chien, au contraire. Ils sont essentiels, mais ne doivent pas non plus être consommés en trop grande quantité pour éviter les risques de diabète. Attention également au taux de cendres, qui ne doit pas dépasser 10% !

N’hésitez pas à donner des compléments alimentaires à votre chien-loup tchèque en cas de besoin. Les compléments alimentaires sont des outils très utiles qui permettent de cibler des problèmes bien précis et de renforcer la santé de votre toutou. Le levure de bière, par exemple, est excellente pour la beauté du pelage, tandis que la moule verte soulagera les articulations.

Tous les propriétaires de chien ne souhaitent pas nourrir leurs animaux avec de la nourriture industrielle. Si c’est votre cas, rassurez-vous, d’autres options existent.

  • La ration ménagère : vous préparez les repas à partir de viande et de légumes cuits. Sélectionnez bien les légumes, car certains peuvent être toxiques voire mortels pour les chiens. Demandez conseil à un vétérinaire avant de vous lancer.

  • Le BARF : ce régime très particulier demande une bonne préparation, ainsi que de solides connaissances en nutrition canine. Il ne doit donc pas être commencé n'importe comment. Avec le régime BARF, les portions sont préparées à partir de viande crue et de quelques légumes cuits. Il faut faire très attention à bien choisir la viande et bien prendre en compte les besoins nutritionnels de votre chien. En cas de doute, faites appel à un spécialiste de la nutrition canine.

L’alimentation de votre chien-loup tchèque sera dans tous les cas appelée à évoluer avec le temps, en fonction de son âge et de son état de santé. Si vous devez changer le contenu de la gamelle de votre compagnon à quatre pattes, pensez à mettre en place une transition alimentaire sérieuse.

Entretien et hygiène du Chien-loup tchécoslovaque

  • Vaccins : 70 à 110 euros

  • Alimentation : 70 à 120 euros

  • Budget mensuel : 80 à 140 euros

La fourrure du chien-loup tchèque est assez épaisse et fournie, mais elle ne requiert pas un gros entretien. Vous devrez brosser votre chien une à deux fois par semaine en période normale, et tous les jours, si possible, en période de mue (printemps et automne) pour le débarrasser de ses poils morts. Cela vous permettra aussi de surveiller l’état de sa peau et de repérer d’éventuelles infestations de parasites.

Lavez votre chien seulement si cela est nécessaire. Un an à deux bains par an suffiront amplement, sauf si l’animal est vraiment sale ou qu’il sent mauvais. Si la mauvaise odeur persiste après un bain, consultez votre vétérinaire. Lavez votre chien-loup tchèque avec un shampoing adapté (interdiction d’utiliser vos propres produits !). 

Nettoyez-lui bien les yeux pour prévenir les infections oculaires et surveillez les écoulements chroniques. Inspectez également régulièrement ses oreilles pour les nettoyer au besoin. Enfin, attention à l’hygiène bucco-dentaire, souvent négligée par les propriétaires ! Apprenez à votre chien à accepter la brosse à dents et lavez-lui les dents à l’aide d’un dentifrice bien adapté. Taillez, si besoin, les griffes de votre chien-loup tchéchoslovaque à l’aide d’un coupe-griffe ou d’une lime électrique (plus pratique avec les grands chiens) en faisant attention de ne pas couper trop court.

Complétez ces soins de base par un excellent suivi vétérinaire. Effectuez chaque année les rappels de vaccin pour votre chien et administrez-lui les antiparasitaires contre les tiques et les puces, ainsi que les vermifuges pour lutter contre les vers intestinaux.

Prix du Chien-loup tchécoslovaque

Le prix d’achat d’un chien-loup tchèque oscille, en moyenne, entre 1000 et 1500 euros. Le budget pour l’adoption d’un chien de race est toujours important, d’autant que vous devrez ensuite rajouter les dépenses annexes (accessoires, soins vétérinaires, etc.). Le prix peut varier en fonction de plusieurs critères : la réputation de l’élevage, la nature des chiots (chiots pour la reproduction, les expositions, la compagnie), les ascendants des parents (champions et décorés).

Choisir le bon élevage est capital si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté. Prenez le temps de vous renseigner, de visiter, de poser des questions à l’éleveur et d’observer les chiots et la mère pour savoir s’ils sont bien traités. Ne pensez pas qu’un élevage cher est forcément un élevage de qualité.

Que faire si vous n’avez pas les moyens d’acheter un chien-loup tchécoslovaque chez un éleveur ? Dirigez-vous vers les refuges et les associations. Le chien-loup tchécoslovaque est très populaire depuis plusieurs années, mais hélas, certains adoptants s’engagent sans avoir conscience des contraintes qu'implique cette race. Les chiens sont alors abandonnés. L’adoption en refuge ou en association est bien moins chère qu’auprès d’un éleveur. Surtout, n’ayez pas recours aux petites annonces de particuliers sur Internet : non seulement votre chien ne pourrait pas être inscrit au LOF, mais en plus, vous n’auriez pas les mêmes garanties quant à sa santé.

Sommeil

Le chien-loup tchécoslovaque est doté d’un pelage qui le protège bien du froid et des intempéries. Il est donc tout à fait capable de dormir dans votre jardin, mais attention : pas dans n’importe quelles conditions non plus. Il est en effet impératif que votre toutou dispose d’un abri adéquat, capable de le protéger autant du froid que de la chaleur. Quelle est la meilleure niche pour votre chien-loup tchécoslovaque ? Il s’agit sans conteste des niches en bois, bien plus solides, et surtout, bien mieux isolées que les autres. Leur seul défaut est d’être plus chères à l’achat, mais elles constituent un bien meilleur investissement que les niches en plastique ou en PVC, dont l’isolation laisse grandement à désirer.

Ne placez pas la niche n’importe où dans votre jardin. Elle doit être installée dans un endroit dégagé, facile d’accès, et d’où votre chien pourra avoir une vue d’ensemble sur son territoire, notamment pour lui permettre de repérer la venue d’intrus. Il est également important que votre compagnon à quatre pattes puisse aller et venir comme bon lui semble. Ne l’attachez pas devant sa niche, car vous l’empêcheriez de se mettre à l’abri ou de fuir en cas de besoin. Enfin, pensez à bien clôturer votre jardin et à le sécuriser pour limiter les risques de fugue.

Vous pensez peut-être à faire dormir votre chien-loup tchécoslovaque dans votre logement ? Aucun problème, ce toutou sera aussi ravi de se retrouver à l’intérieur. Les mêmes recommandations pour le choix du panier que celles pour la niche s’appliquent : choisissez un couchage adapté aux dimensions de votre chien afin qu’il soit parfaitement à l’aise.

Si jamais votre chien-loup a tendance à mordre et détruire tout ce qui lui tombe sous les crocs, préférez les paniers en plastique, plus solides que les paniers en cuir et en tissu, et surtout, évitez les paniers en osier, très dangereux une fois détruits (risque d’étouffement, d’occlusion intestinale).

Installez votre boule de poils dans un coin tranquille de votre maison ou appartement, loin du passage. Il ne faut pas que l’animal soit dérangé par des bruits. Si vous avez des enfants, vous devez impérativement leur apprendre à ne pas réveiller un chien qui se repose. Le sommeil est très important pour nos compagnons à quatre pattes, surtout lorsqu’ils sont très jeunes ou qu’ils commencent à vieillir : respectez les besoins de votre chien-loup.

Jeux et activités physiques pour chien-loup tchécoslovaque

Ce toutou est particulièrement actif, et il a un besoin impératif de pouvoir se dépenser longuement chaque jour, sans quoi il deviendrait vite malheureux. N’oubliez pas qu’il descend du loup et qu’il conserve un véritable amour de la liberté. Emmenez-le se promener longuement chaque jour. Pourquoi ne pas faire des sorties en vélo avec lui ? Vous pouvez aussi l’emmener courir à vos côtés : il n’aura aucun mal à vous suivre, car c’est un chien très endurant.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le chien-loup tchécoslovaque s’illustre dans des disciplines canines comme l’agility ou le pistage. N’hésitez pas à y participer avec lui !

N’oubliez pas non plus d’acheter des jouets pour occuper votre chien durant vos absences. C’est essentiel pour lui éviter l’ennui, et l’apparition, à terme, de comportements problématiques (aboiements répétés, destructions). Choisissez des jouets bien solides, capables de résister aux mâchoires de votre chien afin d’éviter les accidents.

Assurance : bien protéger son chien-loup tchèque

Le chien-loup tchécoslovaque est un chien très particulier. Pour autant, est-il lui aussi concerné par l’obligation d’assurance, comme le sont par exemple les chiens de chasse ou les chiens de catégorie 1 et de catégorie 2 ? La réponse est non. Le chien-loup tchéchoslovaque est une race reconnue en France et n’est pas considéré comme un hybride avec un loup. De fait, il n’est soumis à aucune législation particulière, et notamment à la législation concernant la détention de loups, datant du 19 mai 2000.

Votre chien est en réalité couvert par votre assurance de responsabilité civile, compris dans bon nombre d’assurances habitation. Votre boule de poils est considérée comme un membre dépendant de votre foyer, dont vous avez la responsabilité (au même titre que vos autres animaux de compagnie ou de vos enfants si vous en avez). Concrètement, cela veut dire que vous serez tenu responsable des dégâts commis par votre chien sur autrui ou sur les biens d’autrui.

Grâce à l’assurance, vous serez remboursé d’une partie des frais induits par ces dégâts. Le montant des remboursements dépend bien entendu de votre contrat. Il faut donc prendre le temps de bien le lire pour ne pas être pris au dépourvu par les clauses d’exclusion ou les délais de carence. N’hésitez pas à comparer les offres pour choisir celle qui vous convient le mieux. Enfin, sachez que si vous pensez que l’assurance classique ne suffira pas, vous pouvez souscrire à une assurance responsabilité civile Vie Privée, qui offre une protection supplémentaire.

Saviez-vous que vous pouviez souscrire à une mutuelle pour votre chien-loup tchécoslovaque ? Ce type de mutuelle, encore méconnu des propriétaires de chiens, est pourtant un outil particulièrement efficace pour éviter de se retrouver démuni face à d’importantes factures vétérinaires.

Le fonctionnement de ces mutuelles pour chien est similaire à celui de nos propres mutuelles. Vous versez une cotisation, et en fonction du montant de cette dernière, vous recevez un remboursement de vos dépenses vétérinaires. Cependant, là encore, il est capital de lire votre contrat dans ses moindres détails. Beaucoup de compagnies d’assurance ne prennent en effet pas en charge les chiens déjà malades ou trop âgés, ou les maladies génétiques ou héréditaires. Comparez les offres, renseignez-vous bien auprès de votre vétérinaire et choisissez ce qu’il y a de mieux pour votre chien.

Voir d'autres chiens de grande taille :