PERSAN

Cette race de chat est sans doute l’une des races les plus connues du monde. Le Persan descend lui-même d’une race très ancienne, l’Angora turc. Reconnaissable à son museau écrasé, ce beau félin fait un très bon compagnon pour la famille.

Un peu d’histoire

Le Persan en lui-même est né au XIXe siècle, fruit de croisements entre des chats à poil long. Les ancêtres du Persan sont cependant bien plus anciens. L’Angora turc, en particulier, est une race très ancienne originaire de Turquie. L’explorateur italien Pietro della Valle aurait ramené plusieurs chats à poil long, qui n'existaient pas en Europe, au XVIe siècle, et les animaux auraient très vite gagné les faveurs des plus riches. Arrivé en Grande-Bretagne, où il séduit par son exotisme, l’Angora turc fut croisé au XIXe siècle avec des chats européens, ce qui modifia indéniablement sa morphologie et son aspect extérieur.

C’est dans les années 1850 que les éleveurs trouvèrent la morphologie désirée. Les premiers Persans furent présentés à la première exposition féline du Crystal Palace de Londres, en 1871. Les Persans obtenus, appelés à l’époque Longhair, furent croisés avec des British Shorthair. Un premier standard de la race fut établi en 1889.

En 1930, des éleveurs américains parvinrent à créer un Persan à la face écrasée, appelé peke face, pékinois, en référence au chien Pékinois connu pour son museau écrasé. On se dirigea alors vers un affrontement entre le type anglais et le type américain, qui existe toujours aujourd’hui.

Le Persan est une race très populaire en France. Il a longtemps trusté la première place des inscriptions au Livre Officiel des Origines Félines (LOOF), avant d’être remplacé par le Maine Coon.

Le Persan est à l’origine de plusieurs races de chat :

  • L’Exotic Shorthair

  • L’Himalayen

  • Le Selkirk Rex

  • Le Tiffany

  • Le Napoléon, variante du Munchkin

Caractéristiques physiques

Le Persan est un chat de taille moyenne, d’un gabarit assez similaire à celui du British Shorthair, du Sacré de Birmanie ou du Siamois. Les mâles comme les femelles mesurent environ 30 cm au garrot et pèse entre 3 et 5 kg. En raison de sa taille, il est assez facile de voyager avec le Persan.

Corps : le Persan affiche un corps au gabarit moyen, mais bien musclé. Ses pattes sont plutôt petites, mais leur ossature reste solide.

Tête : le Persan possède une tête massive et ronde. Le museau est écrasé.

Oreilles : elles sont de forme triangulaire et fines.

Yeux : les grands yeux du Persan sont bien écartés. Leur couleur est en général assortie à la couleur de la robe. Les yeux bleus sont très recherchés.

Queue : elle est bien fournie en poils et assez longue.

Poil : le pelage du Persan est mi-long ou long. Le sous-poil, soyeux, est lui aussi bien fourni. Le Persan affiche une belle collerette au niveau du cou.

Couleur : toutes les couleurs, ou presque, sont acceptées pour le Persan.

  • Noir

  • Roux

  • Crème

  • Bleu

  • Smoke

  • Écaille de tortue

  • Blanc

  • Bleu crème

  • Cannelle

  • Argent

  • Or

  • Tabby point

  • Colour Point

Caractère

Le Persan est connu pour être un chat gentil et doux. Casanier, placide, il s’adapte très bien à la vie en appartement, et n’aime pas beaucoup le changement. Un déménagement pourrait donc le perturber : pensez à bien préparer votre matou si vous devez changer de logement. Le Persan n’est pas un chat chasseur par instinct. S’il reste affectueux et apprécie les câlins, ce félin n’en est pas moins indépendant, et il apprécie sa tranquillité. Il peut cohabiter avec des enfants, mais ceux-ci devront respecter son envie de calme et ne pas le déranger à tout bout de champ. Le Persan n’est pas fait pour vivre dans un environnement bruyant et agité.

Comportement avec les autres

D’un tempérament sociable, cette race n’a pas une seule once d’agressivité en elle. Placide, le Persan aime avant tout le calme. Il peut s’entendre avec un autre chat si celui-ci n’est pas trop turbulent. Attention, donc, si vous adoptez un petit chaton. Laissez-le temps à votre Persan de s’habituer à lui. Si vous souhaitez accueillir un chien, prenez également toutes vos précautions et choisissez une race connue pour son calme. Le Persan peut s’entendre avec les enfants, tant que ces derniers respectent ses besoins de tranquillité.

Compatibilité

Les chats Persans conviennent bien à tous les types de famille. C’est aussi un chat idéal pour les personnes âgées, en raison de son calme. Il faut que son futur adoptant ait cependant suffisamment de temps à lui consacrer, car le Persan a besoin d’un entretien régulier qui ne saurait être négligé.

Santé

L’espérance de vie du Persan se situe entre 12 et 15 ans. C’est une bonne moyenne, surtout pour un chat de race, dont l’espérance de vie est souvent inférieure à celle des chats de gouttière. Plusieurs facteurs peuvent aussi influer sur la durée de vie de votre compagnon à quatre pattes. Sachez qu’en général, la femelle vit plus longtemps que le mâle. De même, les chats castrés et stérilisés affichent une espérance de vie plus longue que les autres. Enfin, les chats domestiques vivent plus longtemps que les chats errants, plus exposés aux maladies et aux accidents.

Vous pouvez, de votre côté, préserver la santé de votre Persan en lui fournissant une nourriture d’excellente qualité et en le faisant suivre régulièrement par un vétérinaire, notamment pour les rappels de vaccin. Certaines maladies, communes à toutes les races de chats, sont particulièrement dangereuses, comme le coryza, le typhus ou la leucose. Des vaccins existent : profitez-en.

Si la santé du Persan est globalement solide et robuste, le chat n’est pas complètement épargné par les pathologies, que vous devez connaître.

  • Les problèmes respiratoires : en raison de son nez plus ou moins écrasé, le Persan peut connaître des problèmes de l’appareil respiratoire. Il faut se montrer très prudent lorsque les températures commencent à monter et éviter de laisser son Persan à l’extérieur. Gardez-le au frais.

  • La polykystose rénale : il s’agit d’une maladie génétique très fréquente chez le Persan. Elle se caractérise par la formation de kystes au niveau des reins. À terme, le chat est touché par une insuffisance rénale vers l’âge de 7 ans. Des tests de dépistage existent. Renseignez-vous auprès de votre éleveur.

  • La cardiomyopathie hypertrophique : le muscle du cœur, appelé myocarde, s’épaissit, ce qui provoque une fatigue du muscle cardiaque, avec l’apparition d’une insuffisance cardiaque. Le risque de mort subite est réel.

  • L’atrophie progressive de la rétine : cette maladie se caractérise par une dégénérescence progressive de la rétine, qui conduit, à terme, à une cécité totale. Il n’existe aucun traitement, même si le chat ne souffre pas.

  • Les maladies de peau : le Persan est connu pour avoir une certaines prédispositions aux problèmes dermatologiques (séborrhée primaire, dermatite faciale idiopathique, etc.).

  • Le syndrome de Chediak-Higashi : cette maladie touche essentiellement le Persan Blue Smoke. Il s’agit d’un défaut dans l’accumulation de la mélanine dans les lysosomes et d’un mauvais fonctionnement des plaquettes et de certains globules blancs.

  • Les maladies parodontales : en raison de la mâchoire plus courte du Persan, la race est touchée par les problèmes de tartre et de gingivite.

Conditions de vie

Le Persan est un chat casanier, qui s’adapte très bien à la vie en appartement. Il n’a pas besoin d’avoir un accès à un jardin pour être heureux, d’autant que l’extérieur représente un véritable danger pour lui. Outre les maladies et les accidents, votre chat risquerait tout simplement d’être volé. Les chats de race se revendent toujours à bon prix sur Internet, à des acheteurs peu regardants de leur origine. Si vous souhaitez que votre Persan prenne un peu l’air, sécurisez votre terrain. Pourquoi ne pas installer un grand enclos aménagé pour lui permettre de se promener un peu à l’extérieur ?

En appartement, sécurisez également vos fenêtres, terrasses et balcons. Les accidents sont vite arrivés, et chaque année, de nombreux félins décèdent après une chute depuis un appartement.

Que vous viviez en appartement ou en maison, pensez à offrir à votre matou suffisamment de distractions, à travers des jouets, mais également des arbres à chat. Le Persan, comme tous les félins, aime se poster en hauteur pour se reposer et observer son environnement.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Persan

L’alimentation de votre Persan a une influence directe sur sa santé. Il est donc important de bien la choisir, dès le départ, pour éviter les problèmes par la suite. Mais comment être sûr de ne pas se tromper ? Il existe, aujourd’hui, beaucoup de produits sur le marché, et s’y retrouver relève parfois du parcours du combattant. C’est pour cette raison que nous vous avons préparé ces quelques conseils très simples à mettre en place.

  • Lire les étiquettes des croquettes et des pâtées : il est primordial de pouvoir comprendre ce que vous donnez à votre Persan. Pour ce faire, lisez bien les étiquettes pour prendre connaissance des compositions des pâtées ou des croquettes. Veillez à connaître l’origine des produits utilisés, qui doit être indiquée en toutes lettres.

  • Choisir une alimentation riche en protéines : les chats sont des carnivores stricts. Cela veut dire qu’ils ont besoin d’une alimentation très riche en protéines d’origine animale. Sans cela, des carences peuvent apparaître. Ne donnez jamais de croquettes vegan à votre matou.

  • Faire attention au taux de glucides et aux taux de cendres : si les glucides ne sont pas à bannir totalement, il faut faire bien attention à ce que les croquettes n’en contiennent pas trop, pour ne pas favoriser la prise de poids et l’apparition du diabète.

  • Utiliser des compléments alimentaires : les compléments alimentaires peuvent se révéler des outils très utiles pour cibler des problèmes bien précis. La levure de bière est par exemple excellente pour la beauté du pelage, tandis que la moule verte soulage les articulations. Pensez aussi à utiliser de l’herbe à chat, très pratique pour permettre aux félins de se purger.

  • Adapter la nourriture de votre Persan : l’alimentation de votre chat ne doit pas être la même tout au long de sa vie. Il est important de l’adapter à ses besoins nutritionnels, qui varient en fonction de son âge, de son état de santé ou de son sexe. Si vous changez l’alimentation de votre Persan, pensez à mettre en place une transition alimentation et à bien suivre les conseils de votre vétérinaire pour éviter les troubles digestifs.

Entretien et hygiène du Persan

  • Vaccins : environ 80 euros

  • Alimentation : 25 à 80 euros

  • Budget mensuel : 30 à 50 euros

Le poil long du Persan requiert un entretien attentif afin d’éviter les nœuds et les problèmes dermatologiques qui pourraient en découler. Contrairement à d’autres races de chat à poils longs, et bien sûr contrairement aux chats à poil court, le toilettage du Persan prend beaucoup de temps. Le brossage doit être effectué l’aide d’outils bien adaptés. Faites preuve de douceur pour éviter de blesser votre chat : il sera ensuite beaucoup plus réfractaire à l’idée de se laisser faire. Enlevez également toutes les impuretés et saletés du pelage à l’aide d’un peu de coton mouillé.

Ne lavez votre Persan que si cela est nécessaire. Les chats sont des animaux propres par nature, qui n’ont pas besoin d’être baignés. De toute façon, à moins qu’il y soit habitué depuis tout petit, votre Persan ne se laissera sans doute pas faire. Lavez votre chat seulement si sa fourrure soyeuse est très sale ou qu’elle est couverte d’une matière toxique ou grasse. En cas de doute, faites appel à un vétérinaire ou à un toiletteur professionnel.

Le Persan a tendance à larmoyer : il est donc important de lui nettoyer les yeux à l’aide d'une compresse de gaze et d’une lotion oculaire bien adaptée ou de sérum physiologique. Inspectez également ses oreilles et nettoyez-les si besoin. Pensez à l’hygiène bucco-dentaire de votre Persan, bien souvent négligée, d’autant que cette race est connue pour souffrir de soucis dentaires. Enfin, taillez les griffes de votre chat à l’aide d’un coupe-griffe, en prenant garde à ne pas couper trop court pour éviter de blesser l’animal.

Prix du Persan

Le prix d’achat d’un Persan est assez variable : comptez entre 700 et 2000 euros. Pourquoi une telle différence ? Les tarifs pratiqués par les élevages prennent souvent en compte :

  • La popularité de l’élevage : s’il est très demandé, l’éleveur aura plus de liberté quant aux tarifs pratiqués.

  • La nature du chaton : les chatons destinés à l’exposition ou à la reproduction sont souvent plus chers que les chatons destinés à la compagnie.

  • L’ascendance du chaton : les chatons issus de parents champions ou décorés sont également plus chers que les autres.

Ne vous précipitez pas sur le premier élevage venu. Un élevage qui pratique des prix élevés n’est pas forcément un élevage de qualité. Méfiez-vous quand même des élevages où les prix sont vraiment trop bas pour être honnêtes. Prenez le temps de visiter l’élevage et posez de nombreuses questions à l’éleveur. Observez l’environnement où vivent les chatons : la chatterie est-elle propre et bien entretenue ? Comment se porte la chatte reproductrice ? Un bon éleveur ne laissera pas partir ses chatons avec n’importe qui et vous posera lui aussi des questions.

Évitez de vous tourner vers les animaleries ou les sites de petites annonces sur Internet. Vous n’aurez pas les mêmes garanties que chez un éleveur reconnu, et votre Persan risque de finir en bien mauvaise santé. Privilégiez les associations ou les refuges.

Sommeil

Choisir un panier pour votre chat ne vous garantit en rien que votre Persan ira s'y installer. Les chats ont beau dormir durant plus de 15 heures par jour, ils ne se reposent pas toujours au même endroit et ont tendance à alterner entre différentes aires de repos bien cloisonnées.

Il est également difficile d’obliger un chat à dormir quelque part, car votre Persan choisira de lui-même le lieu qu’il estime le plus approprié pour ses siestes. Vous pouvez cependant acheter un panier pour lui : soyez juste conscient qu’il est possible que votre félin le boude !

Un bon panier pour chat est un panier bien adapté à la taille de l’animal. Inutile d’acheter un panier beaucoup trop grand : votre matou ne s’y sentirait pas à l’aise. Choisissez une matière molle et douce, bien appréciée par les chats et plus confortables. Vous pouvez aussi vous diriger vers des coussins, des canapés ou même des petits hamacs à installer sur les radiateurs ou contre les fenêtres.

Votre Persan pourra cependant s’installer, s’il en a envie, sur une vieille couverture, parmi vos vêtements, sur le canapé ou même sur votre lit. Inutile de le forcer à dormir ailleurs ou de le déplacer. Si vous avez plusieurs chats, achetez plusieurs paniers, car nos boules de poils n’aiment pas partager.

Jeux et activités physiques pour Persan

Le Persan n’est pas le plus chat le plus actif du monde, mais il doit quand même pouvoir se dépenser un peu pour rester équilibré. C’est pour cette raison qu’il est important de lui acheter suffisamment de jouets pour qu’il puisse s’occuper, notamment durant vos absences. Vous n’avez pas besoin de vous ruiner en jouets pour chat : parfois, les objets les plus simples sont les plus efficaces. Vous pouvez aussi acheter des Pipolino, distributeurs de croquettes ludiques qui permettront à votre Persan de faire un peu d’exercice tout en récupérant sa nourriture.

Installez des points en hauteur chez vous (arbres à chat, étagères, etc.). Pourquoi ne pas créer un petit parcours à votre Persan ? C’est le meilleur moyen de l’occuper, surtout si vous vivez en appartement. Prenez également un petit quart d’heure par jour pour jouer avec votre félin : ces moments complices vous permettront de renforcer votre relation avec lui.

Assurance : bien protéger son Persan

Les chats, contrairement à certaines catégories de chien (chiens de chasse, chiens dits dangereux), n’ont pas besoin d’une assurance particulière. Les dégâts provoqués par nos félins sont peu sérieux. Votre Persan est en général déjà couvert par votre assurance de responsabilité civile. Vérifiez si cette dernière n’est pas comprise dans votre assurance habitation, comme c’est souvent le cas. Cette assurance couvre les membres dépendants de votre foyer (animaux, enfants), et vous permet d’être remboursé d’une partie des frais engagés si votre chat vient à commettre des dégâts sur autrui ou sur les biens d’autrui. Lisez bien les clauses d’exclusion, les délais de carence ainsi que les conditions de remboursement pour éviter les mauvaises surprises.

Tout comme l’assurance, la mutuelle pour Persan n’est pas obligatoire. Elle peut cependant s’avérer être utile pour faire face plus sereinement aux différentes dépenses vétérinaires, parfois imprévues. Là encore, prenez connaissance des conditions de remboursement, des délais de carence et des clauses d’exclusion. Il n’est en effet pas rare que les organismes de mutuelle refusent de rembourser les frais induits par des maladies génétiques ou héréditaires. N’attendez pas trop longtemps non plus pour souscrire à une mutuelle : les assurances ne prendront pas en charge les animaux malades ou trop âgés.