MUNCHKIN

Connaissez-vous le Munchkin ? Cette race de chat étonnante a la particularité d’être particulièrement courte sur pattes : le Munchkin, comparativement à d’autres races de félins, apparaît donc beaucoup plus petit.

Un peu d’histoire

Les origines exactes du Munchkin sont assez confuses. Au cours du XXe siècle, des chats à pattes courtes ont été présentés lors d’expositions en Angleterre et en Russie, sans qu’ils ne constituent une race à part entière. Ces pattes courtes, par ailleurs, ne découlaient pas d’un processus de sélection de la part des éleveurs : il s’agissait d’une mutation génétique spontanée.

Tombés dans l’oubli au moment de la Seconde Guerre mondiale, ces petits chats reviennent sur le devant de la scène en 1983, lorsqu’une éleveuse américaine, Sandra Hochenedel, originaire de Louisiane, recueille une chatte à pattes courtes, Blackberry. Cette chatte donne naissance quelque temps plus tard à des chatons, eux aussi porteurs de cette particularité physique. Après un examen radiographique, il s’est avéré qu’aucun des animaux ne souffrait d’une déformation articulaire.

Ces chats d’un genre nouveau ont reçu le nom de Munchkin, en référence au Magicien d’Oz, œuvre dans laquelle l’héroïne, Dorothy, se rend dans un pays où les habitants, de très petite taille, sont appelés Munchkins.

La race de chat Munchkin est présentée pour la première fois en 1991 lors d’une exposition au Madison Square Garden à New York. Dès lors, les avis sont très partagés sur la race en elle-même, et si certains apprécient sa stature, d’autres y voient un altération dans la structure de l’animal, susceptible de créer plus tard des problèmes.

Le Munchkin n’est pas reconnu par un certain nombre de fédérations félines à travers le monde. C’est notamment le cas de la Fédération Internationale Féline (FiFé), pour qui les pattes courtes du Munchkin ne sont pas une simple déformation génétique, mais une tare. En revanche, d’autres, comme The International Cat Association (TICA), ont reconnu le Munchkin comme une race à part entière.

À l’heure actuelle, le Munchkin est plutôt rare hors des frontières de son pays d’origine, et il est encore très mal connu en France.

Caractéristiques physiques

Le Munchkin fait indéniablement partie de la catégorie des petits chats. Il mesure en effet entre 21 et 23 cm au garrot et pèse entre 2 et 4 kg. On ne note pas de différences particulières entre le mâle et la femelle. Il existe deux autres races de chats particulièrement petites : le Korat, qui mesure environ 25 cm au garrot, et le Shookum, qui affiche tout juste 15 cm au garrot. Le Shookum est considéré comme la race de chat la plus petite du monde.

Corps : le corps du Munchkin est rectangulaire, de type plutôt médioligne. Contrairement à ce que sa stature pourrait laisser croire, sa musculature et son ossature sont bien développées. Les pattes courtes sont la caractéristique principale du Munchkin. Elles sont elles aussi robustes et bien droites

Tête : la tête est de forme triangulaire, avec des contours arrondis. Elle est plus grande chez les mâles que chez les femelles. Le museau est bien dessiné.

Oreilles : les oreilles du Munchkin sont de taille moyenne, plutôt larges au niveau de la base. Leur pointe est légèrement arrondie.

Yeux : ils sont en forme de noix, placés de biais et peuvent être de taille moyenne ou de grande taille. Toutes les couleurs sont admises.

Queue : la queue du Munchkin est de longueur moyenne et bien épaisse à la base. Elle va en s’affinant vers la pointe. Comme pour les oreilles, l’extrémité est arrondie. Une queue en panache est recherchée pour les individus à poils longs.

Poil : il est possible de trouver des Munchkins à poil court ou à poil mi-long. Lorsque le chat a le poil court, la fourrure n’est pas particulièrement dense et le sous-poil reste modéré. Lorsque l’animal arbore un pelage plutôt long, alors les poils sont plutôt denses, en particulier au niveau de la culotte.

Couleur : toutes les couleurs sont admises pour le Munchkin, sauf la couleur ambre, ainsi que toutes les combinaisons.

Petit point génétique

Les pattes courtes du Munchkin ne sont pas une anomalie génétique, mais une simple mutation. L’allèle responsable de cette mutation est dominant. Lorsque l’on croise deux chats Munchkins, les probabilités d’avoir un chaton Munchkin sont de 50 %. Il y a ensuite 25 % de chance d’avoir un chaton non Munchkin, et 25 % d’avoir un œuf fécondé mais non viable (en raison de la présence double de l’allèle dominant). 

Lors d’un croisement d’un chat Munchkin avec un chat non Munchkin, la chatte aura une chance sur deux de donner naissance à un chaton Munchkin. 

Les croisements avec les chats de gouttière sont autorisés par la TICA. Le Livre Officiel des Origines Félines, de son côté, autorise les croisements avec l’European Shorthair.

Caractère

Comme son apparence physique, le caractère du Munchkin est réputé pour être particulier. Il conserve le côté très joueur des chatons toute sa vie. Le Munchkin est un animal sociable et vif. Ses petites pattes ne l’empêchent certainement pas de bouger ou de sauter, et il est même plutôt curieux : il n’hésitera pas à partir à la découverte d’endroits inconnus.

Le Munchkin s’entend très bien avec les enfants, pour qui il fait un excellent compagnon de jeu. Actif, il a besoin de bouger pour rester en bonne santé, autant mentalement que physiquement. C’est un félin affectueux, proche de sa famille, et qui apprécie les câlins et les caresses.

Attention : le Munchkin n’aime pas la solitude et n’est pas fait pour rester seul toute la journée. Si vous êtes régulièrement absent de chez vous, cette race de chat n’est peut-être pas faite pour vous. 

Comportement avec les autres

En tant que chat très sociable, le Munchkin est tout à fait capable de cohabiter avec des chiens et d’autres chats, tant qu’il y a été bien habitué petit et qu’il a reçu une bonne sociabilisation, faite d’expériences positives. Il conviendra cependant de se montrer prudent avec les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC). Le Munchkin reste un chat, avec un bon instinct de prédation. 

Compatibilité

Le Munchkin peut convenir à n’importe quel type de famille, tant que ses maîtres lui consacrent suffisamment de temps et qu’ils sont présents pour leur chat. Cette race peut aussi convenir à une personne âgée, car le Munchkin est plutôt du genre tranquille, même s’il a quand même besoin de jouer un peu chaque jour.

Santé

L’espérance de vie du Munchkin est comprise entre 13 et 15 ans, ce qui est plus que respectable pour un chat. Bien sûr, l’espérance de vie des félins peut varier d’un individu à un autre, et plusieurs paramètres sont à prendre en compte.

  • Les conditions de vie du chat. Il est admis que les chats d’appartement vivent en général plus longtemps que les autres, tout simplement parce qu’ils sont moins exposés aux accidents et aux maladies ou à des blessures consécutives à des bagarres avec d’autres chats.

  • Le sexe de l’animal. Les femelles ont tendance à être plus résistantes que les mâles.

  • La stérilisation et la castration. Les chats castrés et stérilisés sont plus résistants que les autres car protégés de certaines maladies liées à l’appareil reproducteur. De plus, ils ont moins tendance à s’éloigner de leur domicile et à se battre.

  • Il est communément admis qu’un bon nombre de chats de race vivent moins longtemps que les simples chats de gouttière, bien plus solides. Il n’est pas rare de voir ces chats de gouttière, aussi appelés chats européens, vivre plus de 15 ans. À titre de comparaison, les chats errants ou sauvages vivent très rarement plus de 8 ans.

Qu’en est-il de la santé du Munchkin ? Pour le moment, difficile de se prononcer sur la question. La race est en effet trop récente pour que l’on ait le recul nécessaire sur les pathologies que pourrait présenter le Munchkin au cours de sa vie. On considère cependant que le Munchkin est plutôt robuste, mais il peut souffrir d’une pathologie articulaire appelée lordose. Il s’agit d’une déformation de la colonne vertébrale. Les muscles soutenant celle-ci sont trop courts, ce qui entraîne un affaissement de la colonne dans la cage thoracique, ainsi qu’une pression sur le cœur et les poumons. Dans les cas les plus sérieux, la lordose est fatale et les chatons vivent rarement plus de douze semaines. Dans les cas plus légers, il est possible pour l’animal de mener une vie plus ou moins normale, avec possibilité d’un essoufflement lors de l’effort.

De votre côté, il est possible de préserver la santé de votre Munchkin grâce à quelques précautions. Tout d’abord, pensez à bien nourrir votre chat ! L’alimentation a un rôle prépondérant dans la santé de nos félins, et seule une nourriture de bonne qualité peut, sur le long terme, les préserver. 

N’oubliez pas non plus de consulter régulièrement votre vétérinaire, surtout lorsque votre matou commence à se faire vieux. 

Enfin, il est important de bien satisfaire les besoins de votre chat. Le Munchkin est actif et joueur : il a besoin de se dépenser pour être parfaitement équilibré.

Conditions de vie

Vous pouvez tout à fait adopter un Munchkin même si vous vivez en appartement. Ce petit chat, bien que curieux, n’est pas du genre à s’éloigner de son territoire. Il apprécie le confort de son foyer. Même si la morphologie du Munchkin n’est pas un problème pour sauter ou bouger, elle pourrait le désavantager face à d’autres félins. Si vous vivez dans une maison et que vous souhaitez laisser un accès extérieur à votre Munchkin, pensez éventuellement à construire un grand enclos sécurisé pour éviter les accidents.

Les chats qui ont accès à l’extérieur sont également beaucoup plus exposés que les autres aux vols. Il existe un marché juteux de revente d’animaux de compagnie sur Internet, et des acheteurs peu regardants sur l’origine de l’animal n’auraient aucun scrupule à acheter un Munchkin sur Internet. 

Si vous vivez en appartement et que votre logement dispose d’une terrasse ou d’un balcon, il est très important de bien sécuriser ces derniers, surtout si vous vivez aux étages supérieurs. Chaque année, de nombreux félins perdent la vie après une chute malheureuse. Il existe plusieurs dispositifs vous permettant de protéger votre Munchkin (filets, grillages, etc.) : n’hésitez pas à vous renseigner.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Munchkin

Comment bien nourrir son chat Munchkin ? Cette question, tout à fait légitime, n’est pas aussi simple que l’on pourrait le penser. De nos jours, il existe, aussi bien en magasin, que chez le vétérinaire ou sur Internet, pléthore de produits à la qualité très variable. Faire un choix éclairé n’est donc pas toujours évident. Ces quelques conseils vont aideront à y voir un peu plus clair.

  • Bien lire les étiquettes des croquettes et de pâtées

La seule manière d’être certain de ce que l’on donne à son chat, c’est de lire et comprendre les compositions des différents produits. Cela vous permettra déjà de faire un premier tri et d’écarter les compositions douteuses ou mal indiquées – ce qui n’est jamais bon signe. Évitez également les croquettes ou pâtées bourrées d’additifs, comme les conservateurs, les édulcorants ou les exhausteurs de goûts.

  • Des produits riches en protéines d’origine animale

Le chat est un carnivore strict. En d’autres termes, il a besoin de produits d’origine animale pour rester en bonne santé, contrairement au chien, qui est, lui, un carnivore opportuniste. Votre Munchkin a donc besoin d’une nourriture bien riche en protéines animales, qui doivent composer la majorité de l’apport protéique de votre matou. Les protéines végétales ne répondent pas du tout aux besoins des chats et peuvent entraîner des carences. Elles sont à éviter. Cela veut donc dire que vous ne devez jamais donner de croquettes vegan à votre Munchkin.

  • Faire attention au taux de glucides

Les glucides sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l’organisme, mais il faut veiller à ce que leur quantité ne soit pas trop élevée. Dans le cas contraire, votre chat risquerait de prendre du poids, mais surtout, de contracter le diabète, une maladie grave qui demande un traitement à vie.

  • Utiliser des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires permettent de cibler des problèmes plus spécifiques, là où les croquettes ou la pâtée ne répondent qu’aux besoins nutritionnels généraux de l’animal. Demandez conseil à votre vétérinaire avant toute utilisation, pour éviter les erreurs. La levure de bière est par exemple très bien indiquée pour la santé du pelage. La moule verte, quant à elle, permet de soulager les articulations. Pensez aussi à mettre à disposition de votre Munchkin quelques plants d’herbe à chat, afin qu’il puisse se purger.

  • Adapter la nourriture à la santé de votre Munchkin

L’alimentation d’un Munchkin doit s’adapter à lui, et non l’inverse. Un chaton ne doit pas être nourri de la même manière qu’un chat adulte ou qu’un chat senior. Un chat stérilisé n’aura pas non plus la même alimentation qu’un chat entier ou malade. Avant de changer la diète de votre Munchkin, pensez à demander conseil à votre vétérinaire, et surtout, mettez en place une transition alimentaire pour éviter les problèmes de digestion : les chats ont l’estomac fragile.

Entretien et hygiène du Munchkin

  • Vaccins : environ 80 euros

  • Alimentation : 25 à 80 euros

  • Budget mensuel : 30 à 50 euros

L’entretien du Munchkin n’est pas particulièrement difficile, encore plus s’il s’agit d’un Munchkin à poil court. Pour lui, un brossage hebdomadaire sera parfaitement suffisant. Pour la version à poil plus long, passez à deux brossages par semaine. En période de mue (printemps et automne), le brossage doit être quotidien pour bien débarrasser votre matou de ses poils morts et éviter les boules de poils.

Inutile de laver votre Munchkin. Les chats, naturellement propres, ne sont en plus pas du genre à apprécier les bains. À quelques exceptions près (fourrure très sale, recouverte d’une matière grasse ou toxique), inutile de faire subir une telle épreuve à votre boule de poils. Nous vous conseillons également de prendre conseil auprès de votre vétérinaire ou d’un toiletteur professionnel pour éviter les erreurs.

L’entretien d’un chat passe également par le nettoyage appliqué de ses yeux et de ses oreilles. Au moins une fois par semaine, inspectez les yeux et les oreilles de votre Munchkin et nettoyez-les à l’aide d’une lotion appropriée spécialement conçue à cet effet. Ne négligez pas non plus l’hygiène bucco-dentaire de votre chat, et si vous le pouvez, apprenez-lui à supporter la brosse à dents dès son plus jeune âge. Il existe aussi des produits à mâcher qui permettront d’entretenir correctement ses gencives.

Si votre Munchkin n’a pas accès à l’extérieur, il est possible que ses griffes ne s’émoussent pas naturellement. Dans ce cas, coupez les ongles de votre Munchkin avec un coupe-griffe pour chat, en faisant bien attention à ne pas couper dans la partie vivante de la griffe. Chez les chats avec des griffes claires, cette partie vivante est la partie rosée. Pour les chats à griffes sombres, la partie vivante est invisible à l’œil nu. Dans ce cas, ne coupez pas trop court afin d’éviter les accidents.

Enfin, le suivi vétérinaire de votre Munchkin doit être sérieux et régulier. Faites vacciner votre chat contre les maladies comme la leucose, le typhus et le coryza, et n’oubliez pas non plus les antiparasitaires, ainsi que les vermifuges.

Prix du Munchkin

Le prix d’un chaton Munchkin oscille entre 500 et 1500 euros. Quels critères déterminent le prix d’un chat de race ? Il faut prendre en compte :

  • La réputation de l’élevage. Plus un éleveur est demandé, et plus il aura le loisir d’augmenter ses tarifs.

  • La nature du chaton. Les chatons de compagnie sont vendus moins chers que les chatons destinés à la reproduction ou aux expositions.

  • L’ascendance du chaton. Si votre futur compagnon à quatre pattes a des parents décorés ou champions, il y a de fortes chances pour qu’il soit plus cher à l’achat.

Vous devrez aussi ajouter toutes les dépenses annexes consécutives à l’adoption d’un chaton (jeux, accessoires, alimentation, frais vétérinaires). Cela représente toujours un budget conséquent, dont il faut avoir conscience.

Si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas mettre un tel prix dans un chaton de race Munchkin, adressez-vous à des associations ou des refuges. Bien que la race reste très rare en France, il n’est pas impossible d’y trouver des chats Munchkin. Dans tous les cas, évitez les animaleries ainsi que les sites de petites annonces sur Internet. Vous prenez le risque de vous retrouver avec un chaton en mauvaise santé : vous n’aurez alors aucun recours.

Sommeil

Il est tout naturel de vouloir acheter un panier à son Munchkin. Après tout, les chats sont connus pour être de gros dormeurs : les chatons dorment plus de vingt heures par jour. Les chats adultes, quant à eux, ont tendance à se reposer quotidiennement une quinzaine d’heures.

Cependant, acheter un panier à son chat ne garantit pas que votre boule de poils ira s’y installer. Les félins ont en effet tendance à alterner entre différentes aires de repos au cours d’une même journée. Ces aires varient au gré de leurs envies : coussin du canapé, tas de vêtements, couverture, lit, etc. Vous ne pouvez pas obliger votre Munchkin à dormir dans son panier s’il n’en a pas envie !

Vous pouvez cependant essayer de faire le meilleur choix pour l’y inciter. Il est donc important de choisir un panier adapté aux dimensions de l’animal. Votre Munchkin ne se sentira en effet pas à l’aise dans un panier trop grand ou trop petit. Privilégiez les matières molles, bien plus confortables.

Enfin, si vous avez plusieurs chats, achetez plusieurs paniers ! Nos boules de poils aiment rarement partager et apprécient d’avoir leur territoire.

Jeux et activités physiques pour Munchkin

Ne vous laissez pas avoir par le petit gabarit du Munchkin et ses pattes courtes. Ce félin est très énergique et joueur, et il adore grimper. Il a donc besoin d’arbres à chat, encore plus s’il vit en appartement. Installez-les à des endroits stratégiques, comme devant une fenêtre, afin que votre matou puisse jeter un œil à l’extérieur s’il le souhaite.

Il est aussi important que votre Munchkin puisse jouer. Achetez des jouets pour occuper votre chat durant vos absences – qui ne doivent être ni trop longues, ni trop nombreuses ! Les jouets d’occupation sont excellents pour stimuler le Munchkin, chat au demeurant très intelligent. Vous pouvez également acheter des distributeurs intelligents de croquettes, comme le Pipolino, qui lui permettront de faire un peu d’exercice afin d’éviter l’embonpoint.

Assurance : bien protéger son Munchkin

Aucune race de chat n’a besoin d’une assurance particulière. Contrairement aux chiens, il n’existe aucune catégorie de chat dit dangereux. Il est en effet très rare que les chats soient à l’origine de gros dégâts, notamment sur les humains. Nos boules de poils sont par ailleurs souvent couvertes par les assurances de responsabilité civile, comprises en général dans les assurances habitation. N’hésitez pas à consulter votre contrat pour vérifier que votre Munchkin est bien pris en charge.

Cette assurance vous permet d’être remboursé d’une partie des dégâts engendrés par votre félin. Le montant des remboursements dépend bien évidemment des conditions exprimées dans votre contrat. Faites également bien attention aux clauses d’exclusion et aux délais de carence. Si vous souhaitez une protection supplémentaire, n’hésitez pas à souscrire à une assurance responsabilité civile Vie Privée.

Qu’en est-il exactement de la mutuelle pour Munchkin ? Comme pour l’assurance, là encore, aucune obligation. Il est cependant essentiel de prendre quelques instants pour bien réfléchir à l’intérêt de cet outil. En effet, la mutuelle pourra vous dépanner en cas de maladie ou d’accident, face à des frais vétérinaires bien souvent exorbitants. Moyennant une cotisation, la mutuelle prend en charge une partie des frais.

Mais là encore, faites bien attention à votre contrat et prenez le temps de comparer toutes les offres ! Vérifiez les clauses d’exclusion et le plafond des remboursements. De nombreux organismes refusent de prendre en charge les maladies héréditaires ou génétiques. De même, rares sont les mutuelles qui acceptent d’assurer les chats malades ou trop âgés. Ne tardez pas trop !

Voir d'autres chats à poil mi-long :