BRITISH LONGHAIR

Le British Longhair est un beau chat à poils mi-longs, gentil et doux. Très attaché à son maître, ce matou d’un naturel paisible est idéal pour toutes les familles.

Un peu d’histoire

L’histoire du British Longhair est indissociable de celle du British Shorthair, puisqu’il descend de ce dernier. Au XIXe siècle, plusieurs éleveurs décident d’exposer les plus beaux chats de gouttière à la première exposition féline de Crystal Palace, en 1871. Ces chats reçoivent alors le nom de British Shorthair. Malheureusement, la Première Guerre mondiale porte un coup très dur au British Shorthair, alors presque éteint. Des croisements avec d’autres chats, et notamment des Persans, sont réalisés. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, afin de sauver une nouvelle fois la race, les éleveurs utilisent d’autres races de chat pour sauver le British shorthair : Bleu russe, Chartreux, Burmese… Au fil des portées, des chatons à poil mi-long apparaissent. D’abord écartés, ces animaux finissent par constituer la base de la race du British Longhair, développée de manière plus systématique. Le British Longhair est finalement reconnu par la France en 2000. En 2009, The International Cat Association (TICA) et la World Cat Federation (WCF) emboîtent le pas à l’Hexagone, mais d’autres pays ne reconnaissent toujours pas, aujourd’hui encore, la légitimité du British Longhair en tant que race à part entière.

Les croisements avec des British Shorthair, ainsi que des Highland Fold ou des Scottish Fold sont acceptés.

Caractéristiques physiques

Le British Longhair est un chat de taille moyenne à grande. Mâles comme femelles mesurent environ 35 cm au garrot. Il pèse en général entre 4 et 8 kg, ce qui en fait un matou assez lourd malgré tout. Cependant, comparé à de grands gabarits comme le Maine Coon, le British Longhair affiche une silhouette plutôt compacte.

Comme avec beaucoup de chats, la taille du British Longhair présente un avantage certain pour voyager avec lui. Mais attention aux mauvaises surprises. En effet, les animaux de plus de 6 kg, cage de transport comprise, sont soumis à des conditions particulières de voyage. En avion, par exemple, votre félin aura sa place en soute. Renseignez-vous bien, car les exigences des compagnies aériennes en matière de transport ont tendance à varier. Évitez les mauvaises surprises en préparant votre départ plusieurs mois à l’avance.


Corps : le corps est de type semi-cobby. Il s’agit d’un type intermédiaire entre le bréviligne et le médioligne. Comme son cousin, le British Longhair possède un corps tout en rondeurs. Il affiche une musculature bien développée et une ossature solide.

Tête : la tête est large, avec un crâne bien arrondi. Le museau est court, mais il ne doit pas l’être autant que le Persan ou l’Exotic Shorthair.

Oreilles : les oreilles sont de taille petite à moyenne, assez écartées sur la tête et bien droites. Leur extrémité est légèrement arrondie.

Yeux : les yeux sont grands et bien ronds, assez espacés. La couleur doit être assortie à celle de la robe. En France, les juges du LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) ont tendance à privilégier les couleurs bien brillantes.

Queue : elle est bien fournie en poils et panachée. Elle doit mesurer les deux tiers de la longueur du corps.

Poil : comme son nom l’indique, le poil du British Longhair est mi-long. Sa texture est soyeuse, avec un sous-poil bien abondant et dense. La culotte et la collerette sont bien fournies en poils.

Couleur : le standard accepte toutes les couleurs. On retrouve notamment :

  • Chocolat

  • Noir

  • Blanc

  • Cannelle

  • Roux

  • Bleu

  • Lilas

  • Fauve

  • Crème

  • Tricolore

Caractère

Le caractère du British Longhair est identique à celui de son cousin. Il s’agit d’un chat calme et flegmatique, doté d’un tempérament bien équilibré. Câlin et tendre, ce matou apprécie aussi les caresses et se montre très attaché à son maître. Il a beaucoup d’amour et d’affection à donner. Le British Longhair est un chat d’intérieur idéal, car il apprécie son petit confort et n’est pas le félin le plus intrépide ou téméraire. Ne prenez pas la placidité naturelle du British Longhair pour de la passivité. Ce chat aime jouer et a aussi besoin de se dépenser. Il est réputé pour ne pas aimer être porté, mais tout dépend de la façon dont il a été sociabilisé.

Comportement avec les autres

Le British Longhair s’entend très bien avec les enfants et fait un parfait compagnon de jeu pour les plus petits. Il n’est pas particulièrement méfiant avec les étrangers et viendra volontiers se présenter. Il peut tout à fait cohabiter avec des chiens et d’autres chats, tant que la sociabilisation a été effectuée correctement. Montrez-vous très prudent si vous avez des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Le British Longhair a beau être gentil, il reste un chat : il pourrait se mettre à pourchasser des animaux plus petits que lui qu’il prendrait pour des proies.

Compatibilité

Le British Longhair est un chat idéal à bien des égards. Il convient à des nombreuses familles, avec enfant ou non, ainsi qu’aux personnes célibataires. Il est également parfait pour les personnes âgées en raison de son calme.

Santé

Le British Longhair affiche une espérance de vie tout à fait respectable, puisque ce chat peut vivre en moyenne entre 15 et 20 ans ! À ce titre, son espérance de vie est similaire à celle des chats européens, ou chats de gouttière, réputés pour leur solidité. Les chats de race sont connus pour être plus fragiles, et il est vrai que certaines races affichent des moyennes assez basses.

Bien entendu, ces chiffres sont des indications avant tout. Plusieurs paramètres peuvent influer sur l’espérance de vie des chats. Il convient de les connaître.

  • Le sexe de l’animal. La femelle vit en général un tout petit peu plus longtemps que le mâle.

  • La stérilisation et la castration. Cela permet de protéger le chat contre les maladies de l’appareil reproducteur, souvent très graves. Ne vous laissez pas avoir par des idées reçues. Les chats n’ont pas besoin de se reproduire au moins une fois dans leur vie pour être heureux.

  • L’accès à l’extérieur. Les chats qui ont l’habitude de sortir sont plus exposés aux accidents et aux maladies consécutives à des bagarres que les chats d’appartement. Ils sont également plus susceptibles d’être volés.

  • À titre indicatif, les chats errants vivent beaucoup moins longtemps que les chats domestiques. Leur espérance de vie est comprise entre 0 et 8 ans.

Les maladies fréquentes chez le British Longhair

Le British Longhair jouit d’une constitution plutôt solide. Malheureusement, il n’est pas non plus infaillible.

  • Erythrolyse néonatale : cette maladie se caractérise par une incompatibilité du groupe sanguin du chaton avec celui de la mère. Les globules rouges du chaton sont alors attaqués par les anticorps contenus dans le colostrum transmis par la mère. L’animal est victime d’anémie sévère. Malheureusement, la mort survient en général assez brutalement et rapidement. Pour éviter la maladie, il est conseillé de ne pas croiser un chat mâle de groupe sanguin A avec une femelle de groupe sanguin B. Pour tenter de sauver les chatons, il faut les retirer à la mère, les confier à une autre chatte allaitante, ou les nourrir à l’aide de lait maternisé.

  • Polykystose rénale : on constate la présence de kystes au niveau des reins. Ces kystes compriment le tissu rénal et empêchent l’organe de fonctionner correctement. Les kystes conduisent alors à l’apparition d’insuffisance rénale, une maladie grave et évolutive. Malheureusement, certains félins décèdent en moins d’un an.

  • Cardiomyopathie hypertrophique : cette pathologie est caractérisée par l’épaississement du muscle cardiaque, le myocarde. Le cœur est alors contraint de travailler plus et se fatigue beaucoup plus vite, entraînant l’apparition d’une insuffisance cardiaque au niveau du ventricule gauche. Malheureusement, les symptômes ne sont pas toujours caractéristiques, et il arrive que le chat décède brutalement d’une crise cardiaque.

Le British Longhair peut aussi être touché par les différentes maladies communes à toutes les races de chats, comme la leucose, le typhus et le coryza. Il convient donc de le protéger correctement en le faisant vacciner chaque année.

Conditions de vie

Le British Longhair est un chat très adaptable, capable de vivre aussi bien en maison avec jardin qu’en appartement. Il a même tendance à préférer un cadre confortable et la sécurité de son foyer et de sa famille. Il aime cependant prendre l’air. Si vous avez un jardin, nous vous conseillons de construire un enclos sécurisé pour votre matou afin de lui éviter les accidents ou les vols. De même, si vous disposez d’une terrasse ou d’un balcon, il est impératif de bien les sécuriser : de nombreux chats meurent chaque année après une chute malheureuse.

Alimentation : bien nourrir son British Longhair

Comment bien nourrir son chat ? Nul doute que tout propriétaire qui a à cœur la bonne santé de son matou s’est déjà posé cette question. Il faut en effet se montrer rigoureux dans le choix des croquettes pour British Longhair. Il en va de même si vous souhaitez donner de la pâtée à votre chat. Voici donc quelques conseils qui vous aideront à ne pas vous tromper.

Choisissez des protéines d’origine animale

Le chat est un animal carnivore strict, contrairement au chien, qui est ce qu’on appelle un carnivore opportuniste. Contrairement aux toutous, qui peuvent parfois manger des légumes ou des fruits, il est impératif que le régime de votre British Longhair contienne en majorité des protéines d’origine animale. Privilégiez la viande de qualité premium, comme la viande d’agneau ou de volaille. Écartez les produits contenant trop de protéines végétales, et surtout bannissez les croquettes vegan, sources de carence.

Lisez bien les compositions

Comment bien comprendre ce que vous donnez à votre British Shorthair ? En lisant les étiquettes de croquettes et de pâtées avec attention. Connaître la composition d’un produit est essentiel, puisque c’est le meilleur indicateur de sa qualité. Faites bien attention à la présence d’additifs, qui doivent vous mettre la puce à l’oreille. Privilégiez toujours le naturel à l’artificiel.

Faites attention aux glucides

Il ne faut pas ériger les glucides en ennemis à abattre. Pour autant, il convient de ne pas en abuser non plus. L’excès est toujours néfaste pour la santé. Achetez des produits assez pauvres en glucides pour ne pas favoriser la prise de poids, l’obésité et le diabète.

N’achetez pas n’importe où

De nos jours, il est possible d’acheter l’alimentation de son chat en grande surface, sur Internet, chez le vétérinaire ou dans les animaleries. Nous vous déconseillons cependant d’acheter en grande surface et en supermarché. Malheureusement, les produits qui y sont proposés ne sont pas de très bonne qualité, car pour les vendre à des prix défiants toute concurrence, les fabricants privilégient les ingrédients médiocres. Pour quelques euros de plus, vous pouvez trouver une nourriture de qualité supérieure. Et pourquoi ne pas faire fabriquer les croquettes de votre British Longhair sur mesure ? C’est le meilleur moyen d’avoir une alimentation de très bonne qualité !

Pensez aux compléments alimentaires

Même une nourriture parfaitement adaptée ne suffit pas, parfois, à soigner les petits bobos du quotidien. N’hésitez pas, dans ce genre de cas, à utiliser des compléments alimentaires ! Moule verte, psyllium blond ou encore levure de bière… Ces produits vous permettent de cibler le problème. Cependant, ne les utilisez jamais sans avis vétérinaire préalable et ne les substituez pas à des médicaments. En parallèle, installez quelques plants d’herbe à chat : les matous en raffolent !

Adaptez l’alimentation

Il est très important que la nourriture réponde bien aux besoins nutritionnels de votre chat. Ceux-ci vont évoluer avec le temps. Les croquettes pour chaton sont en effet très différentes des croquettes pour chat stérilisé ou pour chat senior. Lorsque vous changez la diète de votre British Shorthair, pensez à mettre en place une transition alimentaire pour éviter les problèmes de digestion.

TESTEZ NOUS !

30 JOURS DE CROQUETTES ♡

- 50%

✔️ Livré chez vous en 48h ✔️ Sans engagement

Entretien et hygiène du British Longhair

  • Vaccins : environ 60 euros

  • Alimentation : 30 à 50 euros

  • Budget mensuel : 40 à 70 euros

La fourrure

Le pelage mi-long du British Longhair nécessite bien sûr un entretien régulier. Brossez votre chat tous les jours pour éviter la formation de boules de poils. Utilisez une brosse bien adaptée au type de fourrure de votre matou : une carde simple pour le poil de couverture, un peigne fin pour un démêlage en profondeur et une brosse en poils de sanglier pour lustrer la fourrure. Si vous rencontrez des nœuds récalcitrants, coupez : inutile de faire mal à votre British Shorthair.

Ne lavez pas votre chat, à moins d’y être obligé ou de l’avoir bien habitué depuis qu’il est tout petit. Si vous avez besoin de donner un bain à votre British Shorthair, utilisez des produits adaptés aux chats et rincez-le à l’eau tiède. En cas de doute, demandez conseil à votre vétérinaire ou à un toiletteur professionnel.

Les dents

Brossez les dents de votre British Shorthair au moins une fois par semaine. L’hygiène bucco-dentaire est très importante, et elle ne doit pas être négligée, y compris chez les chats. Apprenez à votre compagnon à quatre pattes à bien accepter la brosse à dents dès son plus jeune âge et utilisez un dentifrice spécialement conçu pour les chats. Un mauvais entretien de la dentition entraîne l’apparition de tartre. Vous devrez alors réaliser un détartrage chez le vétérinaire.

Les griffes

Les griffes des chats d’appartement ont tendance à s’user moins vite que celles des matous ayant un accès à l’extérieur. Si c’est le cas de votre British Longhair, il sera nécessaire de lui tailler les griffes. Achetez un coupe-griffe bien adapté et surtout, faites bien attention à ne pas sectionner la partie vivante de la griffe (la partie rosée sur les griffes claires. Si votre chat a la griffe foncée, jouez la prudence et ne coupez pas trop court). N’hésitez pas à demander à votre vétérinaire de vous montrer la marche à suivre.

Les yeux

Nettoyez les yeux de votre félin une fois par semaine à l’aide d’une compresse de gaze et de sérum physiologique ou de lotion oculaire.

Les oreilles

De même, inspectez ses oreilles et nettoyez-les avec des produits bien adaptés. Versez quelques gouttes dans le conduit auditif, massez, puis essuyez jusqu’à ce que tout soit bien propre.

Les soins vétérinaires

Il est très important que votre British Longhair soit examiné au moins une fois par an par votre vétérinaire. C’est le seul moyen de s’assurer qu’il est en bonne santé. Faites-le vacciner et protégez-le contre les parasites (tiques, puces, vers intestinaux).

Prix du British Longhair

Combien coûte un chaton British Longhair ?

Le prix moyen d’un British Longhair est compris entre 900 et 1500 euros si vous achetez en élevage. Dans les associations, le coût de l’adoption sera bien entendu beaucoup moins élevé. Comptez entre 150 et 200 euros.

N’oubliez pas que d’autres dépenses viendront se greffer à ce prix de départ (jouets, frais vétérinaires, accessoires, alimentation). Adopter un animal de compagnie doit être une décision mûrement réfléchie.

Où acheter un British Longhair ?

  • Dans un élevage

Si vous voulez un chat inscrit au LOOF, vous n’aurez d’autre choix que de vous tourner vers un élevage. Mais attention : ne choisissez pas n’importe quel élevage non plus. Prenez le temps de bien visiter et de poser des questions à l’éleveur. Observez l’état de la chatterie, de la chatte reproductrice et des chatons. Le nombre de naissances à l’année ne doit pas être trop important. Sachez également que les prix sont variables entre les élevages et dépendent d’un certain nombre de paramètres (réputation de l’élevage, ascendance du chaton, etc.).

  • Dans une association

Il reste rare de trouver un British Longhair dans un refuge. Certaines associations se spécialisent cependant dans le sauvetage d’une race. N’hésitez pas à vous renseigner, mais soyez patient.

  • Où ne pas acheter

Nous vous déconseillons d’acheter votre British Longhair auprès de particuliers qui vendent leurs chats sur Internet ou dans des animaleries. Malheureusement, vous n’aurez pas les mêmes garanties qu’auprès d’un éleveur reconnu et déclaré.

Sommeil

Les chats sont de gros dormeurs ! Nous ne vous apprenons rien. Un félin adulte dort en moyenne quinze heures par jour, mais pour les chatons ou les seniors, cela peut même monter à vingt heures.

Vous avez sans doute envie d’acheter un panier à votre British Longhair, afin qu’il puisse se reposer en toute tranquillité. Voici quelques conseils. Privilégiez les paniers parfaitement adaptés à la taille de votre chat. Choisissez également un panier en matière douce et moelleuse, beaucoup plus confortable. Installez le couchage dans un coin bien tranquille, afin que votre British Longhair ne soit pas constamment dérangé.

Cependant, sachez aussi que ce n’est pas parce que vous achetez un panier à votre chat qu’il aura forcément envie de s’y installer. Les félins restent des animaux indépendants, qui ont tendance à alterner les différentes aires de repos au cours de la journée. Inutile de le forcer à rester en place. Laissez s’installer là où il le souhaite !

Jeux et activités physiques pour British Longhair

Le British Longhair est un chat plutôt actif, malgré son calme légendaire. Il a donc besoin de se dépenser quotidiennement. Si vous vivez en appartement, il est très important d'aménager votre domicile afin que votre boule de poils puisse se dégourdir les pattes. Installez des arbres à chat de bonne taille et placez-les à des endroits stratégiques (devant une fenêtre, par exemple).

Achetez aussi des jouets à votre chat afin qu’il puisse s’amuser en votre absence. Vous n’avez pas besoin de dépenser des mille et des cents : parfois, les jouets les plus simples sont les plus efficaces ! Enfin, passez du temps chaque jour avec votre British Longhair. Quinze minutes quotidiennes sont déjà une bonne moyenne. Cela vous permettra de renforcer votre relation avec lui.

Assurance : bien protéger son British Longhair

L’assurance pour British Longhair

Vous n’avez pas besoin de faire assurer votre chat avec une assurance spéciale. Contrairement à certaines catégories de chiens (chiens de chasse, chiens d’attaque et de défense), les félins ne sont pas considérés comme des animaux à risque.

Votre British Longhair est sans doute déjà couvert par votre assurance responsabilité civile. Vérifiez votre contrat pour en être bien certain. Grâce à cette assurance, vous pourriez demander à être remboursé d’une partie des frais engagés si jamais votre chat venait à commettre des dégâts sur autrui ou sur les biens d'autrui.

Vérifiez bien les clauses d’exclusion pour éviter les mauvaises surprises, ainsi que les plafonds de remboursement et les délais de carence.

La mutuelle pour British Longhair

La mutuelle pour chat reste un outil assez méconnu des propriétaires. Pourtant, elle peut s’avérer très utile afin de vous éviter de devoir casser votre tirelire. Les frais vétérinaires sont en général très élevés, et certains propriétaires doivent renoncer à faire soigner leur chat, faute de moyens.

En souscrivant à une mutuelle, vous êtes remboursé d’une partie des frais vétérinaires. Mais attention, il est essentiel de bien lire votre contrat, car beaucoup d’organismes ont des conditions de remboursement assez strictes. Ils refusent souvent, par exemple, de rembourser les dépenses induites par des maladies héréditaires ou génétiques. Ne vous laissez pas surprendre.

SON ALIMENTATION PARFAITE ?

en 3mn !

Voir d'autres chats à poil mi-long :