🏠 > Institute 👉 Vomissement du chat

VOMISSEMENT DU CHAT : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Le vomissement du chat peut avoir de multiples causes. Bien que son origine soit souvent bénigne, il convient de savoir identifier les signes qui peuvent alerter. Voici quelques méthodes pour décrypter les vomissements de votre chat et savoir quand réagir.

Vomissement du chat : ce qu’il faut savoir

Les mécanismes du vomissement du chat

Le vomissement du chat fonctionne de la même façon que pour l’homme : suite à une contraction mécanique et involontaire de l’abdomen (qu’on appelle mouvement antipéristaltique), le chat va rejeter la nourriture préalablement digérée dans son estomac via l'œsophage puis par la bouche. Il ne faut pas confondre le vomissement avec la régurgitation, qui consiste à rejeter la nourriture avant qu’elle n'ait atteint l’estomac, et donc avant qu’elle ne soit digérée. Pour faire la différence entre un chat qui vomit et un chat qui régurgite, c’est assez simple : les vomissements sont accompagnés par des convulsions au niveau des muscles de l’abdomen, tandis que la régurgitation se fait sans effort. On constate par ailleurs des différences de consistance et d’odeurs dans le contenu rejeté. Il est à noter que les régurgitations sont normales. En revanche, les vomissements sont beaucoup plus rares et toujours inquiétants.


TESTEZ NOUS !30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les différentes causes du vomissement du chat

Le vomissement du chat est assez courant, et peut s’expliquer de différentes manières :

Présence de boules de poils

Lorsqu’ils se lèchent, les chats accumulent des poils dans leur estomac qui peuvent s'agglomérer et former une boule qu’on appelle trichobézoard. Lorsque cette boule devient trop grosse, le chat l’expulse en la vomissant. Les chats à poils longs sont plus souvent sujets aux trichobézoards, notamment pendant les périodes de mues saisonnières (printemps, automne), car ils perdent alors beaucoup de poils. Les chats sédentaires sont également plus sensibles aux boules de poils car ils passent plus de temps à se lécher. Pour limiter la formation de boules de poils chez votre chat et les vomissements qui vont avec, brossez-le régulièrement et traitez-le contre les parasites, car les démangeaisons qu’ils provoquent augmentent les léchages. Par ailleurs, une alimentation riche en fibres permettra à votre chat de mieux digérer ce qu’il ingère (et pas seulement les boules de poils).

Allergie alimentaire

Certains ingrédients provoquent des allergies ou des intolérances chez le chat. On parle d’allergie lorsqu’il y a une réaction immédiate du système immunitaire. Les symptômes peuvent être sévères, voire conduire à choc anaphylactique, ce qui constitue une urgence vétérinaire. En revanche, la réaction de l’organisme du chat à une intolérance alimentaire est plus mesurée. Celle-ci se traduit par une mauvaise digestion de l’aliment consommé, le vomissement faisant partie des symptômes possibles. Souvent, une intolérance alimentaire s’accompagne aussi de diarrhées et de démangeaisons chroniques. La solution consiste à identifier l’allergène et à le bannir de l’alimentation de votre chat.

Inflammation du tractus gastro-intestinal

Dans ces cas-là, les vomissements du chats proviennent soit d’une inflammation de l’estomac (gastrite), soit d’une inflammation de son estomac et de ses intestins (gastro-entérite). Trois causes sont possibles : ingestion d’un agent pathogène, troubles de la digestion ou une mauvaise alimentation. D’autres symptômes peuvent apparaître, tels que des diarrhées, de la fièvre et une faiblesse inhabituelle.

Présence de vers intestinaux

Plusieurs types de vers peuvent se loger dans l’estomac de votre chat et provoquer des vomissements : il s’agit principalement des vers plats ou longs (ténia, cestodes), et des vers ronds (ascaris, ankylostomes). La contamination se fait souvent par l’ingestion d’une proie infestée, et concerne donc principalement les chats qui ont accès à l’extérieur. Il est très important de vermifuger votre chat contre ces parasites, d’autant plus que certains d’entre eux sont transmissibles à l’Homme et peuvent devenir très dangereux.

Intoxication ou empoisonnement

L’ingestion d’un agent corps étranger peut amener à un empoisonnement ou une intoxication. L’organisme de votre chat va alors vomir pour tenter de se débarrasser de l’agent toxique. La toxicité peut provenir de l’ingestion d’une proie empoisonnée, d’une plante toxique, d’un pesticide ou de produits d’entretiens.

Signe d’une maladie

Dans certains cas, les vomissements de votre chat peuvent être le signe d’une maladie. Ils peuvent alors être chroniques, ou être accompagnés de symptômes plus alarmants tels qu’un abattement général, une perte d’appétit, la présence de sang dans le vomi, etc. Si vous observez cela chez votre chat, demandez rapidement l’avis de votre vétérinaire.

Vomissement du chat : quand s’inquiéter

Si votre chat vomit de temps en temps une boule de poils, ou qu’il régurgite sa nourriture après avoir mangé trop vite, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Voici quelques manifestations communes du vomissement chez le chat, et les causes qui leurs sont associées :

Mon chat vomit de la mousse blanche

La mousse blanche est composée essentiellement de salive, ainsi que d’un peu de liquide gastrique et de sucs. Lorsqu’un chat vomit de la mousse blanche, il n’y a souvent pas de quoi s’inquiéter : il s’agit probablement d’une irritation passagère du système digestif, ou alors votre chat essaie de se débarrasser d’un aliment qu’il a du mal à digérer. Il arrive également que les chats vomissent de la mousse blanche lorsqu’ils ont pris un coup sur la gorge (lors d’un combat par exemple). Toutes ces causes sont bénignes et passagères. En revanche, si votre chat vomit de la mousse blanche de manière régulière, ou depuis plusieurs jours, il peut s’agir d’une cause plus inquiétante : présence de vers dans l’estomac, lésion, obstruction suite à l’ingestion d’un corps étranger, etc. C’est donc la fréquence et la répétition des vomissements du chat qui doivent toujours vous pousser à contacter votre vétérinaire.

Le vomis de mon chat est de couleur jaune à verte

Il s’agit alors de la bile, un liquide jaune à vert sécrété par le foie pour faciliter la digestion. Vu qu’on en retrouve dans l’intestin, il est normal que celle-ci soit visible dans le vomi de votre chat. Par ailleurs, la bile est surtout visible lorsque votre chat a l’estomac vide ou peu rempli. Le vomissement de bile de couleur jaune ou verdâtre n’est donc pas le symptôme d’un problème de santé en particulier, car elle se retrouve naturellement dans le vomi. Cependant, surveillez la fréquence de vomissement de votre chat : si celui-ci vomit de manière chronique ou depuis plusieurs jours, il y a lieu de contacter votre vétérinaire.

Le vomis de mon chat est rose, rouge ou marron

Lorsque le vomi de votre chat contient du sang, il sera d’une couleur rose, rouge ou marron (selon le niveau de coagulation du sang). Lorsque du sang est rejeté par voie orale, on parle d’hématémèse. C’est un signal alarmant qu’il ne faut pas prendre à la légère, car il peut traduire une inflammation de la muqueuse intestinale, une tumeur ou un ulcère.

Comment soigner les vomissements de votre chat

L’importance d’une bonne alimentation

Une bonne digestion est évidemment un facteur indispensable pour limiter les vomissements du chat. Une nourriture peu adaptée aux spécificités biologiques de votre chat peut conduire rapidement à des troubles digestifs chroniques, qui se traduisent parfois par des vomissements. C’est pour cette raison que chez Hector Kitchen, nous avons fait le choix de développer une alimentation sur-mesure qui respecte les besoins de votre chat. Pour cela, nous dressons de manière précise son profil nutritionnel, qui prend en compte de nombreux éléments tels que l’âge, le poids, la race, les dépenses physiques, etc. Résultat : votre chat bénéficie une alimentation personnalisée, composée d’aliments sains et équilibrés qui respectent sa santé.

Comment soigner le vomissement du chat

Lorsque le vomissement du chat est passager et qu’il ne nécessite pas une consultation chez le vétérinaire, il est conseillé de ne pas intervenir, car vomir est un acte réflexe qui possède une utilité physiologique et qui est généralement sans danger. En revanche, dans certains cas où le vomissement du chat est bénin (boules de poils, indigestion), il est possible d’utiliser certaines méthodes naturelles pour l’aider à réduire ou stopper les vomissements. Si votre chat est sujet aux boules de poils, commencez par le brosser régulièrement, particulièrement pendant les périodes de mues saisonnales. Vous pouvez également ajouter à son alimentation des compléments à base de paraffine qui permettent aux boules de poils de mieux transiter et d’être éliminés par voie fécale. De même, si votre chat est sujet à un trouble digestif passager, vous pouvez envisager le jeûne. Celui-ci ne doit pas dépasser plus de 24 heures, et se doit d’être uniquement alimentaire (de l’eau fraiche doit être continuellement à sa disposition !). Enfin, si vous lui changez son alimentation, veillez à ce que la transition se fasse graduellement pour ne pas impacter son système digestif.

PUBLIÉ LE 2 JUILLET 2021 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

SVP, donnez nous 1 clic pour évaluer la qualité de cet article. Merci beaucoup 🙏

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"