LES MALADIES DE PEAU CHEZ LE CHAT

Les chats prennent grand soin de leur pelage et de leur peau, c’est vrai. Pourtant, une toilette ne les préserve pas toujours des maladies de peau, dont la gravité peut varier. Heureusement, identifier ce type de maladie est aisé, ce qui permet la mise en place d’un traitement rapide. Lumière sur ces troubles.

Les signes d’une maladie de la peau

🏠 > Institute 👉 Maladie Peau Chat

La peau du chat le protège de l’environnement extérieur, et combinée à son pelage, régule sa température corporelle. Mais si elle est atteinte de maladie, les conséquences peuvent être graves, et manifestent parfois un trouble fragilisant l’organisme du chat.


Identifier une maladie de la peau passe par l’observation de son compagnon. Le poil est aussi un bon indicateur de la santé de votre animal et de sa peau : il doit être propre et soyeux, avec un bel aspect. La peau, quant à elle, doit être douce au toucher.


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Si vous constatez la présence de rougeurs, d’acnée, de blessures, de bosses, ou que votre chat perd beaucoup de poil (au point que la peau n’est plus protégée) : votre chat souffre peut-être d’un problème de peau. Surveillez également l’odeur qui se dégage de la peau, ainsi que le comportement de votre chat. S’il a tendance à se gratter ou se lécher très souvent au même endroit, c’est peut-être le signe que quelque chose ne va pas. Enfin, lorsque des points noirs apparaissent sur la fourrure et/ou la peau de votre félin, il peut s’agir de tiques ou de puces, et un traitement doit immédiatement être mis en place !


De manière générale, voici les symptômes qui doivent vous alarmer et nécessitent une consultation chez un vétérinaire :

  • Signes de démangeaison
  • Toilette excessive
  • Perte importante de poil (hors mue)
  • Pelage terne et fragile
  • Rougeurs sur la peau
  • Peau sèche
  • Présence de croûtes
  • Acnée
  • Odeur rance se dégageant de la peau

👉 Les allergies

Comme nous, les animaux peuvent souffrir d’allergies. Dans le cas du chat, elles peuvent être liées aussi bien à son environnement (des produits chimiques ou même le pollen par exemple) qu’à la nourriture. Votre compagnon éprouve des démangeaisons : pour les allergies à la nourriture, celles-ci se situent en premier sur les zones de peau fine : oreilles, aisselles, mamelles. Pour ce qui est de l’allergie à un élément de son environnement, les démangeaisons s’accompagnent souvent d’une toilette excessive, en particulier vers les articulations (le poil devrait y être plus sporadique).


Il est donc important d’être attentif au comportement de son chat pour identifier ce qui cause l’allergie et se débarrasser des allergènes responsables. Ainsi, vous pouvez procéder par élimination si vous soupçonnez une allergie alimentaire, afin de pouvoir éviter les aliments dangereux pour votre chat. Il est aussi très important de procurer des repas adaptés à son animal pour répondre à ses besoins : un chat est avant tout un carnivore, il n’est pas question de lui donner des aliments inappropriés qui pourraient causer une intoxication.


L’heure à laquelle vous observez les symptômes d’une allergie peut aussi vous aider à déterminer ce qui en est responsable : est-ce après un repas ? Il s’agit probablement d’une allergie due à un aliment. Après une sortie dans le jardin ? Une plante est peut-être responsable ? Après une séance de ménage ? Attention aux produits que vous avez utilisés.

Un vétérinaire peut aussi vous aider à y voir plus clair, et mettre en place un traitement pour lutter contre l’allergie.

Plusieurs parasites peuvent être responsables de maladies. L’un d’eux est la mite d’oreille, que l’on retrouve plus souvent chez les chatons. Elles provoquent de fortes démangeaisons au niveau des oreilles, ce qui pousse votre chat à se gratter vigoureusement et à secouer la tête. Malheureusement, si rien n’est fait, les mites d’oreilles causent des inflammations et des infections. Il faut donc régulièrement traiter son chat contre de tels parasites.


D’autres parasites fréquents, surtout pour les chats d’extérieur, sont les puces et les tiques. Celles-ci s’accrochent au pelage ou à la peau de votre félin, et il faut donc traiter son chat pour s’en débarrasser de façon efficace. Les traitements préventifs s’appliquent sur la peau du chat pour circuler dans le sang dont se nourrissent les tiques et les puces, ce qui les éliminent et tout en étant sans danger pour votre chat. Il est d’autant plus important de mettre en place un traitement que certains chats sont allergiques à la salive des tiques. 


Par ailleurs, ces parasites peuvent transporter des vers, dont certains sont transmissibles à l’homme. Le traitement du chat ne suffit pas, il faut aussi veiller à se débarrasser des parasites qui pourraient être présents chez vous !


Pour repérer les tiques ou les puces, observez votre chat. S’il a tendance à se gratter et à faire sa toilette plus que d’habitude, inspectez sa peau et ses poils. Les tiques sont de couleur sombre (noires en général) et mesurent entre 1 et 2 mm. Vous pouvez aussi peigner votre chat pour vérifier la présence de tiques et de puces.

👉 Les parasites

Le stress peut aussi être responsable d’une mauvaise qualité de la peau et du pelage. Lorsque votre chat est stressé, il a tendance à se toiletter trop souvent, fragilisant le poil sur le dos et l’abdomen, où le pelage se raréfie. En général, ce stress est dû à un changement, comme une adoption ou un déménagement par exemple. 


Mais la meilleure façon de se faire une idée sur les causes de ce stress est de consulter un vétérinaire. Ce dernier peut mettre en place des moyens, voire un traitement, pour soulager l’anxiété de votre compagnon. Il peut aussi vous aider à identifier le facteur de stress pour que vous puissiez l’éliminer.

👉 Le stress

Les maladies les plus fréquentes chez le chat

De nombreuses maladies se manifestent par la peau, mais certaines sont plus fréquentes que d’autres. Voici donc une petite liste des maladies de peau les plus récurrentes.

👉 L’acnée féline

L’acnée n’existe pas que chez nous ! Les chats aussi peuvent en souffrir. On peut l’identifier par la présence de points noirs ou même de boutons au niveau du menton ou des lèvres de son félin. En cas d'irritation, votre chat se gratte, ce qui peut causer des blessures. Dans les cas graves, un oedème peut se développer. 

👉 Les abcès

Si votre chat est de nature belliqueuse, il se peut que vous l'ayez retrouvé plus d’une fois blessé par des coups de griffes. Ces blessures sont idéales pour que les bactéries s’y logent, causant des inflammations. La peau gonfle et se transforme en abcès à cause de l’infection, et votre chat change de comportement : il plus discret et ne s’alimente pas (ou peu). Une visite chez le vétérinaire permet de traiter l’infection, et un nettoyage régulier des plaies lutte contre les bactéries. Castrer son chat mâle le rend aussi moins agressif, ce qui peut éviter les combats - et donc les blessures.

👉 Les mycoses ( ou “teigne féline”)

Votre chat a une peau rouge, parfois pelée, et qui forme parfois des croûtes : il s’agit de mycoses, autrement dit, de teigne féline. Ces champignons irritent la peau du chat, menant parfois à des lésions cutanées plus ou moins graves, et peuvent être transmis à l’homme et d’autres animaux : c’est pourquoi il faut mettre en place un traitement au plus vite pour l’éradiquer.


Un vétérinaire pourra faire le diagnostic et vous indiquer la marche à suivre pour se débarrasser de la teigne. S’il s’agit effectivement de mycose, attendez-vous un traitement long (environ un mois) qu’il ne faut surtout pas négliger. Ce traitement inclut naturellement des fongicides, une pommade pour d’éventuelles lésions, et des antifongiques pour tous les animaux de la maison. Il est aussi recommandé de nettoyer vigoureusement la literie (les champignons peuvent s’y développer pendant plusieurs mois sans se manifester), les tapis, et de nettoyer très régulièrement la maison.

👉 La gale

La gale est une maladie inflammatoire due à des mites. Si elle n’est pas bien dangereuse à ses débuts, un traitement doit très rapidement être mis en place pour éviter les complications. Les symptômes sont :

  • Des démangeaisons intenses
  • La présence de boursouflures
  • La perte de poils au niveau de la tête, du cou et du dos
  • Des rougeurs et des traces de griffures
  • Des croûtes

Dans le cas de la gale auriculaire (située vers les oreilles), des sécrétions brunes peuvent s’écouler de l’oreille.


Les mites se dissimulent dans la peau et le pelage de votre chat, et sont parfois invisibles à l’oeil nu, mais un traitement permet de les éliminer efficacement. Tout comme pour les parasites et les champignons, un nettoyage vigoureux de votre habitat est de mise pour s’en débarrasser et éviter une nouvelle contagion.

👉 Les troubles hormonaux

Les hormones sont un impact sur la qualité de la peau et du poil de votre chat. Ainsi, la perte de poils, des pellicules, une fourrure et/ou une peau asséchée, des démangeaisons sont peut-être le signe de troubles hormonaux. Un vétérinaire pourra déterminer ce qui cause ces symptômes, et réguler les hormones de votre chat.


Dans les cas les plus sévères, que l’on retrouve habituellement chez le chat âgé, le collagène peut être affecté, ce qui rend la peau fine et fragile.

Prévenir les maladies de peau

Certaines maladies de peau peuvent être évitées. Il s’agit tout d’abord de régulièrement traiter son chat contre les puces, tiques, et autres parasites, et de le vacciner, en particulier si votre félin adore s’aventurer dehors. A cela s’ajoute des visites régulières chez un vétérinaire, afin de détecter tout troubles à un stade précoce pour mettre en place un traitement efficace. Il est recommandé de consulter un vétérinaire au moins une fois par an pour le chat adulte, et deux fois pour le chaton et le chat senior.


Mais la peau de votre chat dépend aussi de l’hygiène. Certes, le chat est un animal qui prend sa toilette très au sérieux, mais celle-ci ne suffit pas. Brosser régulièrement les poils de son chat peut aider, d’autant plus que ceux-ci ont tendance à encombrer son estomac. Cela vous permet aussi d’observer la qualité du poil et de la peau, afin de détecter d’éventuelles maladies.


Enfin, l’alimentation joue aussi un rôle sur la santé de la peau. Une alimentation équilibrée booste le système immunitaire, ce qui facilite la lutte contre les bactéries et les virus. Les omégas 3, que l’on retrouve dans le poisson, et les vitamines contribuent à la santé de la peau et du poil

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"

PUBLIÉ LE 8 FÉVRIER 2020 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Eva Lee et Dr Eric Charles de l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

Découvrez gratuitement sa "formulation idéale" selon ses besoins actuels

En 3mn seulement - sans engagement