🏠 > Institute 👉 Lait pour chaton

LE LAIT POUR CHATON, UNE BONNE IDÉE ?

En temps normal, il n’est pas nécessaire d’avoir recours au lait pour chaton lorsque vous accueillez une nouvelle boule de poils chez vous. En effet, les éleveurs et les refuges ne laisseront partir leurs animaux qu’une fois sevrés. Mais il arrive parfois que l’on doive s’occuper d’un chaton non sevré : le lait pour chaton devient alors nécessaire. Découvrez tous nos conseils pour faire le bon choix.

Lait pour chaton : une bonne idée ?

Le lait pour chaton : s’occuper d’un chaton non sevré

Plusieurs raisons peuvent vous amener à devoir prendre soin d’un chaton non sevré : production de lait insuffisante de la part de la mère, décès de cette dernière, abandon, etc. Quoi qu’il en soit et peu importe la raison, s’occuper d’un chaton non sevré n’est pas toujours aisé. En effet, il a des besoins bien différents d’un animal se nourrissant de nourriture solide. Vous devrez donc avoir conscience que s’occuper d’un chaton non sevré n’est pas nécessairement une partie de plaisir, encore plus en fonction de l’âge du bébé. Il vous faudra faire preuve de patience et être prêt à y passer beaucoup de temps pour être certain que le chaton reçoive tous les nutriments dont il a besoin pour grandir normalement.


En plus des soins que vous devrez lui apporter, vous devrez bien évidemment veiller à son alimentation. Pour ce faire, vous n’aurez pas d’autre choix que d’avoir recours à du lait.


TESTEZ NOUS !30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Choisir le lait pour chaton

Il est nécessaire de trouver un lait qui se rapproche le plus possible du lait produit par la chatte. Il est riche en protéines et en matières grasses, et très pauvre en lactose. Trouver un lait équivalent est donc primordial, car dans le cas contraire, le chaton risquerait de souffrir de carences très importantes, voire d’un retard de croissance. Cependant, le lait pour chaton n’est souvent pas assez riche en compléments. Il faut donc l’enrichir avec un jaune d’œuf pour 100 ml et une ou deux cuillers à soupe d’huile végétale.


N’utilisez pas le lait que l’on peut trouver dans le commerce, et encore moins de lait végétal. Les chats restent des carnivores stricts, et ce type de lait n’a aucun intérêt nutritionnel pour eux. Quant au lait de vache, il est mal digéré car il est riche en lactose et très différent du lait de chatte. Préférez plutôt des laits spécialement conçus pour les chatons. Il est cependant possible que les chatons puissent digérer le lait de vache s’ils sont habitués très tôt à le consommer.


Si, bien sûr, vous venez de recueillir un chaton et que vous n’avez pas de lait pour chaton à disposition immédiate pour le nourrir, vous pouvez, temporairement, utilisez du lait de vache, mais tournez-vous très rapidement, dans les vingt-quatre heures, vers un lait adapté. En attendant, vous pouvez nourrir le chaton en mélangeant un peu de lait de vache avec un jaune d’œuf, ainsi que de la crème à 12 % de matières grasses. Les produits laitiers, comme le yaourt ou le fromage blanc, sont en effet mieux digérés par les chats.

Comment nourrir un chaton non sevré ?

Cela vous demandera de la patience et de la régularité en fonction de l’âge de l’animal. Voici comment vous devrez procéder :

  • 8 repas par jour au cours de la première semaine
  • 6 repas par jour au cours de la deuxième semaine
  • 5 repas par jour au cours de la troisième semaine
  • 4 repas par jour au cours de la quatrième semaine
  • 3 repas par jour jusqu’au sevrage.

Le sevrage intervient vers le deuxième mois du chaton. À partir de là, il peut passer entièrement à la nourriture solide, même s’il existe aussi des laits pour chaton sevré.

Comment nourrir un chaton ?

Utilisez un biberon adapté pour nourrir le bébé. Le trou de la tétine ne doit pas être trop large afin que le chaton puisse boire facilement sans que le lait pour chaton ne coule trop vite. N’appuyez pas sur le biberon pour accélérer la tétée et laissez faire le chat, même si les premières fois sont un peu difficiles. Il faut absolument éviter que le chaton n’avale de travers, au risque de provoquer des troubles pulmonaires.


Respectez bien les quantités indiquées par le fabricant du lait pour chaton. Ce lait ne doit jamais être donné ni trop froid, ni trop chaud, mais à une température d’environ 38 - 39° C. Pensez à peser régulièrement le chaton pour vérifier qu’il prenne correctement du poids. Dans le cas contraire, le chaton ne mange peut-être pas assez ou souffre d’un autre problème. Parlez-en à votre vétérinaire.


À partir du premier mois, vous pouvez commencer doucement à introduire de la nourriture solide en parallèle au lait pour chaton. Réduisez progressivement la quantité de lait, jusqu’à ce qu’elle disparaisse complètement.

Le lait pour chaton sevré

Une fois sevré, le chaton n’a plus besoin de lait, peu importe sa nature. Beaucoup de gens donnent du lait de vache à leur chat, même adulte, pensant lui faire plaisir. Certes, l’animal ne se fait pas prier pour le boire, mais le lait de vache, qui ne convenait déjà pas à un chaton, ne convient pas non plus à un adulte, dont le système digestif ne le digère pas, ou très mal.


Il existe des laits pour chaton sevré. Mais présentent-ils un véritable intérêt ? Les chats n’ont pas besoin de boire du lait : leurs croquettes ou leur pâtée suffisent amplement. Pour se désaltérer, ils boivent de l’eau. Le lait pour chat peut cependant être utilisé comme petite friandise, à utiliser occasionnellement.


Faites de nouveau attention lorsque vous choisissez le lait pour chaton sevré. En effet, il existe des laits pour chat adulte, qui ne sont pas adaptés. Vérifiez également que l’animal digère correctement le lait pour ne pas que des problèmes digestifs apparaissent. Une intolérance au lait se manifestera par des diarrhées liquides et des vomissements. Respectez les quantités (pas plus de 10 ml par poids de corps) pour ne pas gaver le félin.


Gardez cependant en tête que le lait pour chaton et pour chat n’a que peu d’intérêt une fois l’animal sevré. Évitez, enfin, de donner du lait de vache à votre compagnon à quatre pattes. Si vous tenez absolument à donner du lait à votre chaton ou à votre chat, préférez peut-être des laits sans lactose, qui pose bien souvent souci aux félins. Sachez également que les produits laitiers, outre le lait, contiennent moins de lactose : ils sont ainsi digérés plus facilement, et peuvent être utilisés, toujours avec parcimonie, à la place du lait.

PUBLIÉ LE 23 JUILLET 2021 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

SVP, donnez nous 1 clic pour évaluer la qualité de cet article. Merci beaucoup 🙏

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"