🏠 > Institute 👉 Giardiose chat

GIARDIOSE CHEZ LE CHAT : DÉFINITION, SYMPTÔMES ET TRAITEMENT

La giardiose, aussi appelée giardiase, est une maladie assez méconnue des propriétaires de chat. Il s’agit pourtant d’une zoonose, une pathologie transmissible de l’animal à l’homme. Bien que sans réel danger dans la plupart des cas, il arrive que la giardiose prenne une forme aiguë et grave. Comment reconnaître les symptômes de la maladie et comment la soigner ?

Giardiose chez le chat : définition, symptomes et traitement

Giardiose chez le chat : définition

La giardiose est une pathologie très contagieuse que l’on retrouve surtout chez les jeunes chats. Il s’agit d’une maladie digestive parasitaire, provoquée par la présence d’un protozoaire appelé Giardia Duodenalis.

On retrouve le parasite responsable sous deux formes :

  • Les kystes : il s’agit de la forme la plus résistante dans l’environnement. Ils sont expulsés dans les selles. Une infime quantité de kystes suffit à contaminer un autre animal. En général, l’infection passe par l’ingestion de nourriture ou d’eau contaminée.
  • Les trophozoïtes : cette forme est mobile et résiste moins bien dans l’environnement. Expulsée également dans les selles, ses risques d’infection sont cependant bien plus faibles que ceux induits par les kystes.

La giardiose chez le chat est contagieuse et se transmet facilement d’un animal à un autre. C’est pour cela que les refuges sont souvent touchés par des épidémies de giardiose. Cette pathologie est surtout présente chez le chaton avant l’âge de 6 mois : 40 % des animaux seraient contaminés avant cet âge fatidique. Mais la giardiose touche aussi plus facilement les chattes gestantes et les chats immunodéprimés ou les chats âgés souffrant d’une maladie chronique. La giardiose chez le chat se manifeste de deux manières différentes. Sous une forme bénigne d’abord, mais chronique. Et sous une forme sérieuse et aiguë, plus dangereuse. 


TESTEZ NOUS !30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Giardiose chez le chat : les symptômes

Malheureusement, les symptômes de la giardiose sont assez peu spécifiques. Dans un bon nombre de cas, ils sont même tout simplement absents, et il est impossible de savoir que l’animal a été contaminé. De plus, ces symptômes ne sont pas caractéristiques, et il est donc difficile de reconnaître la giardiose sans des examens plus approfondis.


Dans le cas d’une forme chronique et bénigne, on remarque l’apparition de selles liquides, de diarrhées plus ou moins persistantes. De temps en temps, le chat souffre de vomissements, perd l’appétit et maigrit. Dans le cas de la forme aiguë, la giardiose chez le chat provoque une déshydratation sévère, une anorexie ou encore des retards de croissance observés sur les animaux les plus jeunes.


Ces symptômes ne sont pas fulgurants et leur évolution est assez lente, pouvant s’étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. L’affaiblissement de l’animal est donc progressif et peut passer inaperçu jusqu’à ce que la situation soit suffisamment grave pour que le propriétaire le remarque enfin.

Giardiose chez le chat : comment la soigner ?

Avant de soigner la maladie, il faut la diagnostiquer. L’absence de symptômes spécifiques rend la tâche plus compliquée pour le vétérinaire, qui devra procéder par élimination. Une analyse de selles fraîches permettra cependant de mettre en lumière la présence du parasite à l’intérieur. L’observation au microscope, et surtout la réalisation de tests enzymatiques ou PCR (Polymerase Chain Reaction), permettent d’affirmer le diagnostic. Il n’existe pas vraiment de traitement naturel efficace contre la giardiose.


Le traitement de la giardiose chez le chat repose avant tout sur l’utilisation d’anti-parasitaires, comme le métronidazole. Il s’agit d’un traitement long et fastidieux dans le cas d’une maladie chronique. Vous devez également traiter tous les animaux qui partagent le toit de votre chat, car en plus d’être contagieuse entre félins, la grandiose se transmet également aux chiens. Il est d’autant plus possible que certains chats soient asymptomatiques : ils risqueraient donc de contaminer d’autres animaux et provoquer une large « épidémie » de giardiose. Il est préférable, par mesure de prévention, de donner le traitement à l’ensemble de la chatterie.


Attention, le traitement médical ne suffit pas. Compte tenu de l'éventuelle présence de kystes dans l’environnement et de leur potentiel de contagion, vous devez aussi appliquer des mesures d’hygiène strictes. Ainsi, il sera important de nettoyer l’environnement où évoluent les animaux, ainsi que tous les objets qui sont entrés en contact avec eux. Lavez aussi les animaux pour les débarrasser des kystes présents dans leur pelage.

Giardiose chez le chat : quelle prévention ?

Il n’existe pas de traitement préventif contre la giardiose. En revanche, de simples mesures d’hygiène permettent déjà de limiter les risques. Comme nous l’avons dit, la giardiose est une zoonose et le parasite peut très bien contaminer les êtres humains. Les mesures d’hygiène mises en place protègent donc non seulement votre félin, mais aussi tous les membres de la famille. Les enfants sont les plus touchés par la giardiose. La voie de contamination est la même que pour les autres animaux : par l’ingestion de kystes contaminés.


Pour limiter les risques, prenez quelques précautions élémentaires. D’abord, pensez à nettoyer tous les jours la litière de votre chat. Trop de propriétaires préfèrent attendre quelques jours avant de s’attaquer à cette tâche peu ragoûtante. Pourtant, sachez aussi qu’il est plus agréable pour votre animal de compagnie d’avoir accès à une litière propre tous les jours.


Lavez-vous les mains après avoir caressé ou joué avec votre chat, et apprenez à vos enfants à faire de même si vous en avez. Lavez bien les fruits et les légumes avant de les manger. Ne laissez pas votre chat vous lécher les mains ou le visage : s’il le fait, à nouveau, lavez immédiatement la zone potentiellement contaminée. Évitez aussi de nager dans des zones qui pourraient contenir des kystes, comme des lacs ou des étangs, par exemple. Malheureusement, il reste cependant assez compliqué d’éviter toutes les situations problématiques. Une bonne hygiène des mains est indispensable, ainsi que de bons réflexes : évitez par exemple de vous toucher le visage de manière générale.


Chez l’homme, la giardiose se dissipe bien souvent d’elle-même au bout de quelques semaines. Les symptômes sont assez similaires à ceux que l’on retrouve chez le chat : diarrhées, ballonnements, perte de poids, perte d’appétit… Si ces symptômes sont sévères, parlez-en immédiatement avec votre médecin. Le traitement de la giardiose chez l’homme repose avant tout sur la prise d’antibiotiques – sauf pour les femmes enceintes, chez qui ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires potentiellement néfastes.

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"

PUBLIÉ LE 2 JUILLET 2021 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

Découvrez gratuitement sa "formulation idéale" selon ses besoins actuels

En 3mn seulement - sans engagement