LES CONSEILS POUR NOURRIR UN CHATON

Les premiers mois de son existence, le chaton grandit très rapidement : rien que les premiers mois, il acquiert jusqu’à 75 % de son poids adulte ! Pour bien grandir et prendre de bonnes habitudes alimentaires, le chaton doit donc avoir un régime adapté à ses besoins, et être nourri de façon appropriée. Voici nos conseils.

Les besoins nutritionnels spécifiques du chaton

🏠 > Institute 👉 croquette chaton

Il arrive que votre chaton soit orphelin, auquel cas il aura besoin de lait maternisé avant d’atteindre un mois. Celui-ci est disponible en pharmacie ou chez votre vétérinaire, et répondra à ses besoins avant le sevrage.


Ne donnez pas d’autre formes de lait, en particulier le lait de vache : contrairement à ce que vous pouvez croire, le lait de vache peut causer d’importants troubles digestifs, et son apport nutritionnel ne convient pas au chaton. Tenez-vous en donc au lait maternisé.


Si votre chat n’est pas orphelin, sa mère le nourrira le premier mois lors de la tétée : il n’aura pas besoin d’autre nourriture.

Plante toxique chat

👉 Avant le sevrage


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Après un mois, le chaton peut commencer le sevrage, c’est-à-dire une période de transition entre le lait maternel et une alimentation plus solide.


Le chaton va aussi commencer à dépenser beaucoup plus d’énergie : il aura donc besoin de plus de calories. Il vous faut choisir une alimentation adaptée, qu’elle soit humide ou sèche.


Pendant la transition, vous pouvez sélectionner des croquettes adaptées au chaton, et les tremper dans un peu de lait maternisé. Les croquettes lui apporteront les nutriments nécessaires à sa croissance, et le lait ne changera pas ses habitudes trop radicalement : les chats sont sensibles au changement, qui est facteur de stress, surtout si votre chaton vient d’être adopté. 


Par ailleurs, imbiber les croquettes les ramollit, ce qui facilite la mastication du chaton, dont la mâchoire n’est pas encore puissante.

👉 Pendant le sevrage

Le sevrage s’achève après 8 semaines : votre chaton peut se nourrir d’aliments solides. 


Si ses besoins nutritionnels sont proches du chat adulte, il convient de lui administrer une alimentation spécifique au chaton jusqu’à 12 mois pour assurer sa croissance.


Le chaton a particulièrement besoin de :

  • Protéines de qualité : Au moins 40% des repas du chaton doit être constitué de protéines. Celles-ci doivent être d’origine animale, car le chat est strictement carnivore. Un régime végétarien est à bannir pour le maintenir en bonne santé, surtout pour le chaton, qui est encore fragile. De plus, ces protéines lui permettent de développer sa masse musculaire, ce qui est utile pour que votre chaton se dépense !
  • Vitamines : Elles fournissent l’énergie nécessaire au chaton, qui adore se dépenser, et boostent son système immunitaire (en particulier la vitamine C). Elles préservent également sa peau et son pelage.
  • Minéraux : Ceux-ci assurent le bon fonctionnement, et l’équilibre de l’organisme. 


Vous devez faire attention à l’apport en matières grasses pour éviter le surpoids du chat - et les mauvaises habitudes alimentaires ! Une règle simple consiste à ne donner de friandise qu’à condition qu’elle ne représente pas plus de 10% du repas.


Gardez aussi à l’esprit que certains chats de races ont des besoins nutritionnels particuliers : ainsi, un Chartreux n’aura pas la même alimentation qu’un Persan.

👉 Après le sevrage

Nourrir chaton

Le système digestif du chaton est fragile, il faut donc le familiariser petit à petit à une nouvelle alimentation dans les périodes-clés de sa croissance. 


Habituez-le progressivement à l’alimentation solide, en particulier les croquettes.


Son alimentation doit être équilibrée, mais aussi variée : alternez les aliments au fur et à mesure, en mélangeant nouveauté et repas habituels sur une dizaine de jours. Proposer une nouvelle saveur ou une nouvelle texture sera ainsi plus facile.


Si vous venez d’adopter un chaton, conservez dans un premier temps la même alimentation que celle à laquelle il a été habitué dans son précédent foyer. Cela lui évitera de bouder la nourriture et réduira le stress auquel il peut être sujet.

Comment nourrir son chaton

👉 Transition progressive

Le chaton a une santé fragile, et doit pouvoir s’alimenter pour se maintenir en forme. L’endroit où il s’alimente influe donc sa santé.


Il a besoin d’un espace qui lui soit réservé et calme, afin de se nourrir dans de bonnes conditions, sans stress. 


Evitez de déplacer les gamelles d’eau et de nourriture pour ne pas le perturber, et surtout éloignez son coin repas de sa litière. 


Nettoyez régulièrement les gamelles : le chat accorde beaucoup d’importance à l’hygiène, et même affamé, il ne touchera pas à sa nourriture s’il estime son coin repas “sale”.


Le choix des gamelles est également important : certains chats, comme le Persan, ont besoin d’un récipient adapté à leur morphologie pour pouvoir se nourrir.


Enfin, une gamelle d’eau doit toujours rester à sa disposition, et être facile d’accès.

👉 Un coin repas personnel et propre

Bien que ses besoins en matière de calories soient importants, le chaton possède un petit estomac. Son alimentation doit être nourrissante, mais administrée en petites quantités.


Au début, nourrissez-le 4 fois par jour - 3 si vos disponibilités ne conviennent pas. 

Après 6 mois, vous pouvez passer à 2 repas par jour. 

A 12 mois le chat auto-régulera ses repas : cet animal a l’habitude de grignoter ses repas tout au long de la journée, et s’arrête après satiété.

👉 Plusieurs repas par jour

Les deux types d’alimentation peuvent convenir.


L’alimentation humide doit être de bonne qualité, car les marques bas de gamme ont tendance à apporter trop de matières grasses à l’organisme du chaton - et même celui du chat adulte.


L’atout de la pâtée est qu’elle est facile à mâcher pour le chaton, tout en stimulant son odorat et son appétit. Idéalement, sortez la pâtée deux heures avant de la servir, afin qu’elle soit à température ambiante au moment du repas.


Elle doit toujours être fraîche, et se conserve donc peu de temps.


Les croquettes, quant à elles, peuvent être difficiles à mâcher les premiers mois. Néanmoins, si elles sont adaptées au chaton, elles répondront aux besoins alimentaires de celui-ci, et participeront même à l’hygiène dentaire en luttant contre le tartre. 


Les croquettes sont aussi faciles à servir et se conservent plus longtemps que la pâtée.

👉 Alimentation sèche ou humide ?

Le contrôle des portions est particulièrement important pour le chaton, dont l’appareil digestif se développe. Par ailleurs, cela écarte le risque d’obésité et lui fait prendre les bonnes habitudes alimentaires.


Voici un petit récapitulatif de la quantité de croquette à donner à son chaton, en fonction de son âge :

👉 Quelle quantité de croquette donner à mon chaton ?

Quantité croquette chaton

Les chatons ont un organisme sensible qu’il faut préserver, ce qui passe par leur alimentation.


Certains aliments sont à bannir de leur régime, pour éviter maladies et intoxications. C’est le cas de :

  • La viande crue et le foie : ils peuvent contenir des parasites et des bactéries
  • L’oeuf cru : pour éviter le risque de salmonelle et favoriser l’absorption de vitamine B
  • Le poisson cru : il est à l’origine de carence en vitamine B, de perte d’appétit et peut même causer la mort 
  • L’oignon, l’ail, le chocolat, le café, le thé et le raisin - parmi d’autres : ils sont tout simplement toxiques 


De manière générale, bannissez l’alimentation humaine, car elle n’est pas adaptée au chat, et encore moins au chaton. 


Evitez aussi les aliments sucrés : le chat a besoin de très peu de glucides, et un apport trop important peut causer diabète et surpoids.


Vermifugez régulièrement votre chaton, pour qu’il se débarrasse de ses boules de poils. Les chatons adorent explorer leur environnement et grignoter ce qui leur permet de venir, que ce soit du plastique ou des plantes toxiques. 


Enseignez à votre chaton de ne pas s'approcher des plantes autres que celles que vous lui donnez : cela écartera le risque d’intoxication aux plantes, qui peuvent être mortelles. 


Enfin, surveillez la réaction de votre chaton à la nourriture, car une perte d’appétit est un signe de maladie : si vous constatez que votre chaton ne se nourrit pas, contactez votre vétérinaire.

Précautions à prendre pour nourrir son chaton

SES CROQUETTES SUR-MESURE ?

en 3mn !

en pleine forme

Il fait le plein d'énergie à chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chat sain dans un corps sain.

Il développe ses défenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHAT PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHAT...

PUBLIÉ LE 11 JUIN 2019 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Eva Lee et Dr Eric Charles de l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen