🏠 > Institute 👉 Comportement chat

LE COMPORTEMENT DU CHAT : TOUT COMPRENDRE

Les chats sont des animaux à la fois mystérieux et fascinants, et nous cherchons, encore aujourd’hui, à percer tous leurs secrets. Car nos chats nous parlent à leur manière, et c’est à nous de tenter de les comprendre pour leur permettre d’être heureux, mais aussi pour déceler les dangers potentiels.

Comportement du chat

Décrypter le comportement du chat

Notre chat fait passer des informations à la fois par son langage corporel, mais aussi par sa voix, à travers le miaulement et les ronronnements.

Le langage corporel

Il est assez facile de décrypter le comportement d’un chat grâce à son langage corporel. La queue et les oreilles, notamment, sont de bons indicateurs du comportement félin. Contrairement au chien, un chat ne bat pas de la queue pour signifier qu’il est heureux, au contraire. Un basculement de la queue de droite à gauche signifie surtout que votre chat est agacé. Une queue immobile, avec le bout légèrement recourbé, signifie que l’animal est détendu et de bonne humeur. Lorsque le chat a peur, il passe sa queue entre ses pattes arrière et hérisse le poil. Dans une posture agressive, la queue sera raide et enroulée autour de son corps.


Surveillez aussi les oreilles de votre matou. Des oreilles droites correspondent à une attitude parfaitement neutre. Lorsqu’elles sont tirées vers l’arrière, cela signifie que le chat a peur. Si votre chat tourne les oreilles sur le côté, il se peut qu’il soit contrarié. À l’inverse, des oreilles tournées vers l’avant traduisent le bien-être.


Enfin, votre chat vous fait aussi passer des messages avec son corps tout entier. Il se frotte à vos jambes pour partager son bonheur et son affection. Il se roule sur le dos et vous montre son ventre lorsqu’il se sent en confiance avec vous. S’il se roule par terre, il vous manifeste sa soumission, mais vous fait également comprendre qu’il est parfaitement détendu.

Le miaulement

Le chat, à l’état sauvage, ne miaule pas. C’est un comportement qu’il réserve exclusivement aux êtres humains afin de communiquer avec eux. Il existe toute une variété de miaulements qui font chacun passer un message différent. Voici quelques miaulements souvent utilisés par nos félins :

  • Des miaulements insistants : votre chat a sans doute faim. Il miaule lorsque vous approchez de la gamelle, de son sachet de croquettes ou de sa pâtée.
  • Des miaulements plaintifs : votre chat cherche votre attention ! Il s’ennuie peut-être et a envie de jouer.
  • Des miaulements aigus et répétés : votre chat veut quelque chose de bien précis. En général, il fixe l’objet de son désir avec insistance, comme la porte qui mène vers le jardin, par exemple.
  • Des miaulements ressemblant à des roucoulements : votre chat a envie de jouer et est excité.
  • Des miaulements courts et saccadés : ces sons traduisent de l’inconfort, surtout s’ils sont entrecoupés de longs silences.
  • Des miaulements longs, traînants et répétitifs : ce sont des miaulements de chatte en chaleur. Ils se calmeront à la fin de la période critique.
  • Des miaulements longs et agonisants : votre chat est pris d’une grande douleur. N’attendez pas et contactez immédiatement votre vétérinaire.


TESTEZ NOUS !30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Le ronronnement

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le ronronnement n’est pas seulement une marque de profonde satisfaction chez le chat. Dans des situations de stress importantes, le chat ronronne pour se calmer lui-même. De votre côté, observez bien la situation dans laquelle se trouve votre chat pour savoir si ce comportement est positif ou non.

Le cas du comportement du chat castré ou stérilisé

Le comportement du chat castré ou stérilisé est souvent différent de celui d’un chat dit « entier ». Parmi les changements, on remarque la fin des marquages urinaires chez le mâle. Celui-ci est aussi moins prompt à se battre et à se montrer agressif avec les autres chats. La chatte ne manifeste pas ses chaleurs par des miaulements bruyants. On dit aussi que les animaux stérilisés se montrent plus câlins et plus sédentaires, ce qui limite les risques de fugue et d’accident loin du domicile – sans pour autant les rendre nuls si le chat a de toute façon l’habitude de régulièrement prendre l’air.

Le cas du comportement du chat en fin de vie

Lorsqu’il arrive en fin de vie, le chat est beaucoup moins actif que par le passé. Il passe la plupart de son temps à dormir. Il a des difficultés à se déplacer, s’effondre, peine à manger. Certains chats font preuve d’agressivité ou d’irritabilité avec leur maître. D’autres se cachent pour souffrir. Cette situation est très difficile à vivre et amène souvent à prendre la plus difficile des décisions pour tout propriétaire d’animal. Mais si la qualité de vie de votre chat est très dégradée, il ne faut pas le faire souffrir plus longtemps.

Le cas du comportement du chat avec la femme enceinte

Le chat perçoit la grossesse chez une femme, à plusieurs niveaux. Tout d’abord, l’odeur corporelle de la femme se modifie, et le chat, dont l’odorat est fin, le remarque très vite. L’humeur de la femme enceinte peut aussi se ressentir sur le félin. Enfin, en raison du risque de toxoplasmose, certaines femmes séronégatives à la maladie devront s’éloigner de leur animal de compagnie pour éviter tout risque de contamination. Cette nécessité modifie invariablement la relation avec le chat et peut avoir des répercussions sur la suite.

Les troubles du comportement chez le chat

Le chat peut souffrir de troubles du comportement pour diverses raisons. Ces modifications peuvent découler d’une forte angoisse, mais également de certaines maladies. Il faut donc prêter une attention toute particulière à son animal de compagnie dès que vous soupçonnez chez lui un changement de comportement : cela pourrait cacher une grave pathologie.


Votre chat urine partout ou s’en prend à vos meubles ? Il s’isole, a tendance à dormir plus longtemps. Vous constatez des changements d’habitudes alimentaires. Il mange moins ou au contraire, se jette sur sa nourriture. Il boude ses jouets et esquive les caresses. Pas de doute, quelque chose cloche. Voici quelques pistes qui peuvent expliquer ces problèmes.

Certains félins sont déjà de nature anxieuse, mais des modifications des habitudes de votre animal peuvent déclencher chez lui une profonde angoisse. Évitez, si vous le pouvez, de modifier l’agencement de vos meubles à moins d’y être réellement obligé. Ne déplacez pas non plus sa litière, ses gamelles ou ses arbres à chat à tout bout de champ. L’arrivée ou la disparition d’un membre de la famille provoque parfois des troubles du comportement chez le chat.


Si vous changez sa nourriture, il est aussi possible qu’il change de comportement pour vous faire comprendre qu’il ne va pas bien. Il est préférable de prendre rendez-vous chez le vétérinaire pour s’assurer que ce changement d’habitude ne dissimule pas une pathologie plus sérieuse, mais un retour à vos anciens rituels devrait permettre de rapidement régler le problème.

Votre chat est malade

Le comportement du chat peut aussi changer lorsqu’il est malade. Toute modification doit vous mettre la puce à l’oreille, même si vous ne remarquez rien à l’œil nu. Seul un examen vétérinaire pourra répondre aux questions que vous vous posez. N’attendez pas pour prendre rendez-vous. Certaines maladies doivent être rapidement prises en charge pour être soignées le plus efficacement possible.

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"

PUBLIÉ LE 2 JUILLET 2021 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par l'équipe médicale et scientifique Hector Kitchen 

Découvrez gratuitement sa "formulation idéale" selon ses besoins actuels

En 3mn seulement - sans engagement