BIEN NOURRIR SON CHAT : LE GUIDE COMPLET

Amoureux de votre chat, vous êtes soucieux de son bien-être et de sa santé. Il faut pour cela lui donner une alimentation adapté. Mais savez-vous réellement si la nourriture que vous lui proposez lui convient ? Quels signes sont à surveiller pour en être certain ? Voici tous nos conseils et astuces.

Les selles : un premier indice

🏠 > Institute 👉 Bien nourrir son chat

Vous voyez ces parents tellement fiers du ‘’caca’’ de leurs enfants ? Cela vous dépasse ? Nous aussi… Pourtant, c’est une façon très simple de déterminer si le bébé est en bonne santé, surtout que ce dernier ne peut pas encore s’exprimer. Vous devriez sans doute un peu vous en inspirer… en évitant tout de même de partager en photos les productions de votre chat ou d’en faire un sujet de conversation prioritaire !

Il vous faut désormais apprendre à décrypter les selles de votre chat : c’est le meilleur moyen pour vous de déterminer son état de santé. Que cela vous amuse ou vous dégoute, n’hésitez pas : les selles restent les éléments les plus concrets pour connaître les résultats de l’alimentation de votre chat.

Une bonne digestion se constate avec des selles en faible quantité, peu odorantes, bien moulées et sombres. Plusieurs éléments importants liés à l’alimentation du chat impacte ses selles : la qualité des protéines, la quantité limitée et qualité de source en d’hydrate de carbone, l’apport en fibres et le respect des sensibilités du chat.

D’autres causes extérieures peuvent avoir un effet sur des selles de votre chat : l’excitation ou le stress peuvent temporairement modifier leur état.

La digestibilité des protéines et des sources en hydrates de carbones influent directement sur la quantité et l’odeur des selles du chat. La fermentation dans le côlon cause une mauvaise digestion et peut donner des selles nauséabondes et mal formées. Afin de la réduire, il s’agit de nourrir votre chat avec des protéines hautement digestibles (à plus de 90%), d’origine animale (de viande) et ayant été bien transformées grâce à des cuissons adaptées. Les hydrates de carbones quant à eux doivent être apportés en petite quantité ( si possible inférieur à 25%) et bien transformés pour faciliter la digestion.

Comment bien nourrir mon chat


TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les poils et la peau de votre chat sont des preuves concrètes de sa bonne santé et de son équilibre alimentaire. De plus, il est primordial que la peau et le pelage soient forts, car cela reste la première barrière du chat face aux agressions extérieures.

S’il n’y a pas d’équilibre sur les apports en acides aminés, acides gras, vitamines ou oligo-éléments cela peut déstabiliser les fonctions de barrière et de protection immunitaire assurées par la peau. Votre chat peut être plus sensible aux infections, et développer plus couramment des réactions allergiques.

La composition des poils est en majorité constituée de protéines. Avec une alimentation pas assez riche en protéines de qualité ou suffisamment digestes, votre chat peut perdre ses poils, ou ceux-ci peuvent devenir secs, faibles et cassants. On soupçonne désormais les chats possédant un pelage, long, avec un sous-poil dense, d'avoir des besoins nutritionnels en protéines supérieurs aux chats à poils ras.

Un pelage magnifique pour votre chat

Un chat peut avoir mauvaise haleine… dans les limites du raisonnable ! L'hygiène bucco-dentaire n’est généralement pas la priorité (un peu comme pour les hommes...!). Pourtant, comme pour les selles, cela permet de valider la qualité de l’alimentation et la bonne santé de votre animal. De plus, c’est facile à vérifier pour vous.

 

Il faudra donc surveiller le dépôt de tartre et de plaque dentaire : ce film bactérien, déposé sur la surface des dents et le long des gencives touche l’ensemble des chats à un moment de leur vie. Une accumulation peut provoquer des gingivites (une réaction inflammatoire généralement douloureuse de la gencive) et sur la durée dans les pires des cas, un déchaussement et la perte des dents. Les bactéries pénétrant via les gencives dans l'organisme, sont susceptibles de le contaminer et une infection plus large peut se développer. La santé bucco-dentaire est primordiale pour la bonne hygiène et la qualité de la vie de votre chat.


La santé dentaire est influencée par le type de nourriture que vous donner à votre chat : en effet, la mastication joue un rôle essentiel. Les fabricants de croquettes mettent en avant l’action mécanique de leurs aliments secs sur la mastication. En fait, ces aliments s’émiettent et fondent au contact des dents et de la salive. Ils n'ont pas vraiment d'action abrasive, sans même évoquer que nos chats ne mâchent pas, leur dentition est faite pour arracher et broyer, cela n’a donc que peu d’intérêt pour une bonne hygiène bucco-dentaire.


La bi-nutrition, mettre de la pâtée avec la ration de croquettes, ne va pas accélérer la formation de plaque dentaire ou de tartre, contrairement aux préjugés. En réalité, ce sont essentiellement les fibres d'un aliment qui lutte véritablement contre la formation du tartre et de la plaque dentaire, pas précisément la solidité de celui-ci.

L’alimentation « naturelle », qui se compose de viande crue, de proies, d’os charnus crus permet une action mécanique efficace et réelle. Une peau de souris ou des aponévroses, voilà la brosse à dents idéale ! N'hésitez pas à donner occasionnellement quelques gros morceaux de viande, dont les fibres musculaires vont faciliter le nettoyage des dents de votre chat.


Restez vigilant et brossez régulièrement les dents de votre chat. Surtout si il est du genre sensible au niveau de ses gencives et que celles-ci s’inflamment facilement. N’hésitez pas à faire le point à ce sujet avec votre vétérinaire !

Réduire la mauvaise haleine de votre chat

Belles selles : comment faire ?

L’alimentation reste la base pour cela ! Une nourriture adaptée et de qualité va vous donner la possibilité de réduire considérablement le volume et les odeurs des selles.

Comme toujours, la clé, c'est une alimentation adaptée et de qualité ! Elle permettra de diminuer de façon significative les odeurs et le volume des selles. Dans l’idéal, un chat adulte devrait faire 1 caca par jour voire 1 tous les deux jours.


L’apport de fibres

Les fibres solubles et insolubles de qualité apportées en quantité adaptées dans l'alimentation de votre chat ont un impact important. Cet apport va maintenir un bon écosystème colique ce qui permet d'obtenir des selles de bonne qualité, ni trop molles ni trop sèches. Les fibres permettent également de limiter les flatulences. On recommande ainsi un peu moins de 3% de fibres brutes pour les chats adultes et moins de 2% pour les chatons. Plus sera parfois nécessaire en fonction des animaux, pour limiter la formation de boules de poils ou la prise de poids.

→ Les fibres solubles et gélifiantes

La pulpe de betterave ou le psyllium blond par exemple (composé à 70% de fibres solubles et 30% de fibres insolubles) ont un fort pouvoir de rétention d’eau. Cela permet :

• D’accroître la viscosité du contenu de l’estomac.

• D’abaisser le flux du transit gastrique et de sécher son contenu - cela freine les diarrhées.

• D’amplifier l’état de satiété - moins de comportements gloutons.

• De réduire l’obésité et les risques de surpoids en réduisant l’assimilation des graisses. Cela permet via une acidification du contenu digestif :

• D’aider l’hygiène digestive

• De limiter le développement de micro-organismes dangereux (par exemple les salmonelles)

Elles peuvent composer 1 à 8% de la ration de votre chat.

→ Les fibres insolubles

Le son de blé, par exemple, accélère la fréquence des selles et leur volume. Elles limitent les problèmes de constipation, d’accumulation de substances nocives / irritantes voire cancérigènes et dynamisent le côlon.


L’apport en glucides

La cellulose brute pour les carnivores, glucide totalement indigestible, améliore l'hygiène digestive par son effet de balayage du gros intestin. Ce balayage permet d’éliminer les substances « fermentescibles » et de réduire les substances « putrescibles » (celles qui produisent les trucs qui piquent les yeux et autres gaz moutarde). Cela limite l'activité microbienne et par conséquent l'irritation de la paroi digestive. Ces glucides ont de ce fait une fonction importante dans l’action mécanique de digestion, lorsqu'elles sont données en petites quantités à votre chat.

nourrir chat santé

Un pelage et une peau saine : astuces et conseils

Comme d’habitude : une alimentation de qualité est la clé ! Elle devra être complémenter si elle ne compte pas tous les acides aminés et les protéines nécessaires à la bonne santé dermique de votre chat. Voici les éléments indissociables d’une peau saine et d’un beau pelage :

  • Les vitamines A et E, 
  • Les vitamines hydrosolubles du groupe B , 
  • La biotine, indispensable au métabolisme, 
  • Les acides gras, dont omégas 3 et 6, avec un ratio entre les deux ajusté et compris idéalement entre 1 et 5, 
  • Le zinc.

Des compléments enrichis en oméga, vitamines voire oligo-éléments peuvent servir notamment en cas de transition alimentaire, troubles digestifs, stress ou maladie. Soyez vigilant sur ce que vous donnez à votre chat. Les excès peuvent également être dommageables, en particulier un excès en calcium qui entraverait une bonne assimilation du zinc, et conduirait à des soucis de peau et de pelage.

chat bien nourri

Sa ration est-elle digeste ?

Vous êtes curieux de savoir si la ration de votre chat est digeste ? Voici comment faire pour le savoir : mesurer la quantité émise de selles sur 24h pour 100g d'aliments ingérés. Normalement, un aliment très digeste permet d'obtenir moins de 40/50g de selles pour 100g de matière sèche ingérée.

  • pesez la quantité d'aliments ingérés en 24h,
  • convertissez celle-ci en MS (les croquettes étant déjà des aliments secs – vous pouvez passer cette étape si l’alimentation de votre chat est composée quasi exclusivement de croquettes),
  • ramassez et pesez toutes les selles émises,
  • divisez le poids d'aliments ingérés par le poids de selles émises.

Si l’alimentation de votre chat est adaptée en quantité à ses besoins énergétiques, il devrait conserver un poids de forme stable. Si ce n’est pas le cas, s'il perd du poids alors que vous le nourrissez suffisamment voire un peu plus que le nécessaire, c’est que les aliments proposés sont mal assimilés ou ne répondent pas à ses besoins spécifiques. Il convient d’être particulièrement vigilant durant les phases de croissance : un défaut d’alimentation peut être source de troubles ostéo-articulaires conséquents, qui impacteront votre chat toute au long de sa vie.

Les signes de troubles digestifs comme les gaz, l’alternance de selles fermes et molles voire les vomissements sont très caractéristiques.


Votre chat pourrait alors refuser carrément la nourriture en question, et ce n'est pas qu'il est « difficile » : il réalise seulement que dans sa gamelle, quelque chose lui donne mal au ventre ! En l’observant un peu, vous devriez voir s’il apprécie ses repas. C'est important pour son bien-être et sa santé, mais également pour votre relation avec lui. Le repas est avant tout un moment agréable !

 Un chat bien nourri devrait faire moins de 2 selles petites, bien moulées, peu odorantes et sombres par jour (en moyenne plutôt 1 par jour voire une tous les 2 jours). Son pelage devrait être brillant et doux, ses dents saines et avec peu de tartre et il devrait conserver son poids de forme au fil du temps.

Contrôler son poids de forme et sa vitalité

SES CROQUETTES SUR-MESURE ?

en 3mn !

en pleine forme

Il fait le plein d'énergie à chaque repas.

avec le bon poids

Il digère de façon optimale.

moins malade

qui vit plus longtemps

plus dynamique

mieux dans sa tete

Un chat sain dans un corps sain.

Il développe ses défenses immunitaires.

Adieu les risques d'obésité.

Et son poil devient plus beau.

UN CHAT PARFAITEMENT NOURRI, 

C'EST UN CHAT...

PUBLIÉ LE 23 DECEMBRE 2018 - HECTOR KITCHEN, TOUS DROITS RESERVES

Par Dr Thierry Bedossa, Emilie Blanc et Charlotte Gnaedinger.