LE BRITISH LONGHAIR : GUIDE COMPLET ET CONSEILS POUR CHOISIR SES CROQUETTES

Calme, affectueux, majestueux : le British Longhair a tout pour plaire. Mais si sa santé est généralement plutôt solide, il a tendance à collectionner les kilos en trop. Pour éviter l’obésité, il faut bien connaître les besoins de ce chat, et adapter son régime alimentaire. Voici comment sélectionner la meilleure croquette pour combler votre félin.

Les besoins nutritionnels spécifiques du British Longhair

Comme de nombreuses races à poil court, le British Longhair, malgré son poil long, est sujet à l’obésité. Il nécessite donc des portions adaptées à son âge, son état de santé, et son activité physique. Son alimentation doit contenir beaucoup de protéines, alors que l’apport en glucides et lipides doit rester faible. 

Une alimentation qui l’aide à se débarrasser des poils en période de mue est également bénéfique, car ces derniers peuvent obstruer son estomac. L’herbe à chat et un brossage régulier sont essentiels pour faciliter la digestion de ce chat.

Parce que sa race est particulièrement exposée aux maladies rénales, une alimentation spécifique peut être requise (elle sera généralement faible en phosphore) : il faut donc régulièrement consulter un vétérinaire, afin de détecter les symptômes au plus vite et d’adapter les repas.

De façon générale, pour répondre à l’ensemble des besoins nutritionnels de votre British Longhair tout en préservant son appareil digestif fragile, les vétérinaires recommandent une alimentation à base de croquettes. Elles sont faciles à doser pour que vous puissiez contrôler les portions de ce chat enclin au surpoids, et se conservent plus longtemps que la pâtée : votre chat pourra se nourrir petit à petit, tout au long de la journée, sans dépendre de votre présence.

Pour éviter la prise de poids et le diabète (et satisfaire son palais exigeant), mieux vaut opter pour des croquettes premium. Celles-ci sont conçues avec des produits de qualité, en particulier pour ce qui est des protéines (essentielles pour votre chat). Vous pouvez aller plus loin pour le bien-être de votre chat en lui proposant des croquettes spécialement conçues pour les British Longhairs, ou des croquettes pour chats souffrant de maladie rénale, si c’est le cas de votre compagnon.

Évitez les croquettes bas de gamme : elles sont trop grasses, pauvres en protéines de qualité, et favorisent l’obésité, en plus d’être moins rassasiantes.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Quelles croquettes pour mon British Longhair ?

Pour écarter les risques d’obésité, optez pour une croquette de qualité. Celle-ci doit contenir en priorité :

  • Des protéines : Elles préservent la masse musculaire, sont très nourrissantes, et participent au sentiment de satiété. Chez le chat, les protéines doivent constituer au moins 40% des apports nutritionnels. Pour qu’elles soient de qualité, elles doivent être d’origine animale. Les protéines végétales sont moins digestes et ne fournissent pas autant d’énergie à votre matou.

  • Des glucides et des lipides : Les glucides sont peu digestes pour le British Longhair. Elles doivent être évitées dans la composition de ses repas. Pour ce qui est des matières grasses, celles-ci sont nécessaires, mais doivent être présentes dans des quantités raisonnables, pour éviter tout risque pour la santé de votre compagnon sur le long terme.

  • Des vitamines : Elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Les vitamines donnent de l'énergie à votre félin, boostent son métabolisme, et favorisent le développement du chaton. Elles doivent être variées pour éviter les carences, dangereuses pour la santé de votre matou. 

  • Des minéraux : Tout commes les vitamines, les minéraux assistent le développement du chaton. Ils sont également indispensables chez l’adulte et le senior, pour permettre à l’organisme de fonctionner. Attention cependant, en fonction de l’âge de votre chat, certains minéraux sont à consommer avec modération : demandez conseil à un vétérinaire pour éviter les excès et les carences.

  • Des acides gras : Luttant contre le stress oxydatif, les omégas 3 et 6 sont particulièrement bénéfiques pour votre chat. Chez le chaton, ils contribuent au développement du cerveau et des yeux. A tout âge, ils préservent la beauté du poil et renforcent la peau ! Et si vos croquettes n’en contiennent pas, vous pouvez toujours les mélanger à un complément alimentaire à base d’acides aminés (comme par exemple l’huile de poisson, dont raffolent les chats).

La devise Hector Kitchen

Chaque chat est unique, son alimentation doit l’être aussi ! 

Tous les chats disposent de besoins nutritionnels propres à leur race. Mais d’autres facteurs doivent également être pris en compte dans le choix des croquettes de votre British Longhair.

Le poids de votre chat, mais également son âge, son taux d’activité (normal ou soutenu) ou ses éventuelles maladies déclarées sont aussi très importants. Afin de trouver son régime idéal , un spécialiste en nutrition animale est l’interlocuteur idéal !

Quand et comment nourrir mon British Longhair ?

Les chats peuvent se montrer difficiles, et c’est pourquoi certaines mesures sont nécessaires pour garantir la prise de repas dans les meilleures conditions :

  • Le chat est très indépendant : il autorégule ses repas. Il se nourrira donc en petites quantités, plusieurs fois par jour jusqu’à satiété.

  • Nourrissez votre British Longhair au même endroit et au même moment tous les jours : cela lui permet de prendre ses repas sans stress.

  • Mettez à sa disposition plusieurs gamelles d’eau, voire une fontaine à eau dans la maison, pour qu’il puisse s’hydrater lorsqu’il le souhaite, et veillez à bien changer l’eau chaque jour pour qu’elle soit toujours fraîche.

  • Ses repas doivent être adaptés à son âge, sa condition physique et sa santé. Idéalement, demandez conseil à un vétérinaire pour mesurer correctement les portions si vous souhaitez surveiller celles-ci plutôt que de lui laisser libre accès à ses croquettes.

  • Les besoins nutritionnels du chat changent avec l’âge : vous devez donc adapter la nourriture de votre British Longhair à ces changements pour le maintenir en bonne santé. Les croquettes d’un chaton, et les portions servies, ne seront donc pas identiques à celle d’un chat adulte ou senior.

  • Pour éviter les allergies alimentaires, surveillez la réaction de votre chat à son nouveau régime. Effectuez toujours une transition alimentaire de manière progressive.

  • Attention aux compléments alimentaires que vous utilisez. Ils ne sont pas toujours nécessaires, et peuvent même être néfastes s’ils apportent des nutriments en excès.

  • Ne donnez de friandises qu’occasionnellement, en comptant toujours leur apport calorique, et surtout : vérifiez bien que ce que vous lui donnez n’est pas dangereux pour sa santé, car certains aliments et certaines plantes sont tout simplement toxiques !

  • Évitez de donner du lait à votre British Longhair : son appareil digestif est fragile et ne le supporte pas. Préférez l’eau.

  • Pour faciliter la digestion, débarrassez-le régulièrement de ses poils, surtout si c’est un chat d’appartement : les boules de poils obstruent son estomac. Vous devez le brosser et lui offrir de l’herbe à chat de temps en temps pour préserver son appareil digestif et entretenir son pelage.

British Longhair : caractéristiques de la race

Histoire du British Longhair

Le British Longhair est issu du croisement entre un British Shorthair (surprise) et un Persan. A l’origine, le croisement devait augmenter la population de British Shorthair, qui avait frôlé l’extinction après deux Guerres mondiales : le gène du poil long a subsisté, donnant ainsi naissance au British Longhair.

Tempérament du British Longhair

Le British Longhair possède les traits du British Shorthair et du Persan. C’est donc un chat calme, affectueux avec ses proches, et plutôt joueur. Il adore être stimulé à l’aide de jeux faisant appel à son intelligence.

Santé du British Longhair

Bien que prendre soin de son British Longhair ne soit pas difficile, hormis un brossage régulier du poil et des dents, la race est exposée à plusieurs maladies. Tout d’abord, le surpoids est assez courant, et il faut donc bien mesurer les portions des repas et les apports nutritionnels. Les maladies rénales sont également fréquentes, et requièrent une alimentation sur mesure.

"TESTÉ ET RECOMMANDÉ PAR NOS CLIENTS !"