BRAQUE DE WEIMAR

Le Braque de Weimar est un chien magnifique et élégant, dont la robe d’un gris très clair le distingue de ses congénères. Chien de chasse efficace et travailleur, il convient également très bien en tant chien de compagnie.

Un peu d’histoire

La légende raconte que le Braque de Weimar descendrait des chiens gris de Saint-Louis, une meute appartenant à Louis IX, ramenés de la septième croisade. Ces chiens étaient même apparentés à des griffons. Les origines exactes du Braque de Weimar sont en réalité inconnues, mais il existait en Saxe-Weimar des chiens lui ressemblant au XVIIe siècle. L’ancêtre du Braque de Weimar était un chien courant, utilisé pour la chasse au loup, au lynx ou au cerf, mais également au renard. L’apparition des armes à feu à la chasse oblige le Braque de Weimar à se reconvertir : il devient un chien d’arrêt. Des croisements sont effectués avec d’autres races pour maintenir la santé de la race, avec notamment : 

  • Des chiens de Saint-Hubert,

  • Des braques allemands à poil court,

  • Des pointers.

Si le Braque de Weimar est un chien traditionnellement à poil court, une variété à poil long apparaît au cours du XXe siècle. Ce n’est que dans les années 1970 qu’un club de la race est créé en France. C’est encore aujourd’hui une race de chien de chasse très appréciée.

Le Braque de Weimar a été reconnu à titre définitif par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) en 1954. 

Caractéristiques physiques

Ce chien appartient à la catégorie des chiens de grande taille : en effet, le gabarit du Braque de Weimar traduit sa puissance et son endurance. Il existe une différence assez notable entre les mâles et les femelles. Le mâle mesure entre 60 et 70 cm, tandis que la femelle mesure entre 58 et 64 cm. Côté poids, un écart existe également. Le mâle pèse entre 30 et 38 kg. La femelle, quant à elle, pèse entre 25 et 35 kg.

Le Braque de Weimar appartient au groupe n°7 de la FCI : Chiens d’arrêt. Il porte le numéro 99.

Corps : le corps du Braque de Weimar est parfaitement proportionné. Il est long et ferme, avec une croupe un peu oblique.

Tête : la tête est plus large chez le mâle que chez la femelle, avec un chanfrein droit, un stop peu marqué et un nez plutôt long.

Oreilles : attachées haut, elles sont longues et tombent à la commissure des babines.

Yeux : de couleur ambre à partir de 6 mois, ils sont bleus à la naissance du chiot. Ils sont de taille moyenne, légèrement arrondis et obliques.

Queue : la queue est portée assez bas. Elle est naturellement longue. En France, la coupe de la queue reste autorisée pour les chiens de chasse afin d’éviter les accidents, mais est interdite pour les chiens de compagnie, sauf raison médicale.

Poil : le braque de Weimar existe en deux variétés. La plus répandue est la variété à poil court, mais il existe aussi une variété à poil long.

Couleur : la robe du Braque de Weimar est toujours grise, avec des nuances allant du gris foncé au gris argent.

Caractère

Cette race de chien est connue et appréciée pour son incroyable dynamisme. Chasseur efficace et intrépide, le caractère du Braque de Weimar en fait aussi un excellent compagnon de jeu pour les enfants et un formidable chien de compagnie. Très sportif, le Braque de Weimar ne supporte pas l’inaction et il a besoin de beaucoup bouger pour être bien équilibré. C’est un chien très affectueux avec son propriétaire, à qui il voue une grande loyauté et une fidélité indéfectible. 

Comportement avec les autres

Le Braque de Weimar s’entend très bien avec les enfants, sur qui il veillera lorsqu’il ne joue pas avec eux. Bien entendu, il est impératif de surveiller votre toutou en présence de tout-petits, mais ce conseil vaut pour toutes les races de chien. En tant que chien de chasse, le Braque de Weimar garde un fort instinct de prédation. Il faudra donc vous montrer très prudent avec les chats, mais également avec les autres animaux de compagnie comme les NAC, qui ne feront pas le poids contre lui. Si le Braque de Weimar est très proche de son groupe social, il est beaucoup plus méfiant envers les étrangers. Il peut se transformer en excellent chien de garde.

Compatibilité

Ce chien ne convient pas à tout le monde. Dynamique et énergique, le Braque de Weimar n’est pas un toutou fait pour se prélasser sur un canapé durant toute la journée. Il a besoin de courir et de bouger, et il lui faudra donc des maîtres prêts à l’emmener avec eux faire du sport ou participer à diverses activités canines. Si votre chien venait à s’ennuyer, vous iriez au devant de sérieux problèmes de comportement. Le Braque de Weimar convient bien sûr aux chasseurs à la recherche d’un chien d’arrêt efficace et sérieux. Ce chien n’est pas conseillé pour une première adoption.

Santé

Cette race est robuste et solide. Son espérance de vie se situe entre 10 et 12 ans. Des croisements intelligents ont permis d’éviter l’apparition de problèmes de santé majeurs chez le Braque de Weimar, mais il n’est pas non plus totalement épargné par les pathologies. En tant que grand chien, il est notamment touché par la dilatation torsion de l’estomac. Il est également parfois sujet à la dysplasie de la hanche et du coude, et à des problèmes oculaires (atrophie progressive de la rétine, entropion). Les Braques de Weimar peuvent aussi parfois être victimes de la maladie de von Willebrand, un trouble de la coagulation sanguine héréditaire.

Conditions de vie

Le Braque de Weimar est un chien qui a la bougeotte. Il peut très vite tourner en rond si ses besoins ne sont pas satisfaits. Il peut vivre en appartement, mais les conditions de vie idéales du Braque de Weimar restent une propriété avec un grand terrain, où il pourra courir comme bon lui semble. Bien sûr, il a tout à fait la capacité de s’adapter à un logement dont la surface est plus réduite et à une absence de jardin, mais il faudra impérativement compenser en le sortant très régulièrement lors d’une longue promenade. Ceci étant dit, avoir un jardin ne vous dispense pas non plus de sortir votre chien.

Éducation

L’éducation d’un Braque de Weimar n’est pas une mince affaire. Même s’il est très attaché à son maître, ce chien peut se montrer têtu. Il faut donc savoir faire preuve de fermeté tout en gardant son calme et ne jamais s’énerver au risque de brusquer l’animal. Sachez être patient avec lui : c’est une race qui reste très proche de son propriétaire et qui aime lui faire plaisir. Si vous en ressentez le besoin ou l’envie, faites appel à un éducateur canin pour éduquer votre Braque de Weimar afin d’éviter les erreurs. N’oubliez pas non plus de bien sociabiliser le chien !

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Braque de Weimar

Vous voulez forcément ce qu’il y a de meilleur pour votre Braque de Weimar. Son bien-être et sa santé dépendent beaucoup du contenu de sa gamelle, mais il n’est pas toujours évident de faire le tri dans l’offre gigantesque qui est désormais proposée. Comment être certain de bien choisir l’alimentation de son Braque de Weimar pour répondre à tous ses besoins nutritionnels ? Quelques principes très simples à mettre en place vous aideront à y voir plus clair !

Si vous le pouvez, évitez d’acheter les croquettes ou pâtées de votre boule de poils en supermarché. Il est vrai que les prix y sont attractifs, mais la qualité ne suit pas. Pour quelques euros de plus, vous pouvez trouver une alimentation tout à fait correcte, fabriquée à partir de bons ingrédients.

Lisez les étiquettes avec attention et traquez les compositions douteuses. Plus la liste est longue, et plus la composition doit éveiller vos soupçons. Vérifiez le taux de protéines, qui doit être d’au moins 28%. Attention également au taux de glucides et au taux de cendres (les minéraux) présents dans les croquettes ou dans la pâtée.

Gardez bien en tête que l’alimentation de votre Braque de Weimar va évoluer avec le temps. Il est impératif que le contenu de sa gamelle s’adapte à ses besoins (chiot, chien stérilisé, chien âgé, etc.). Si vous avez le moindre doute, demandez à votre vétérinaire. Vous pouvez aussi faire appel à des compléments alimentaires pour cibler des problèmes bien précis, mais toujours sur conseil d’un spécialiste.

Certains propriétaires ne souhaitent pas utiliser de l’alimentation industrielle. Si c’est votre cas, vous avez deux possibilités.

Entretien et hygiène du Braque de Weimar

  • Vaccins : 90 à 120 euros

  • Alimentation : 60 à 110 euros

  • Budget mensuel : 80 à 140 euros

L’entretien de ce chien est un peu différent en fonction de sa variété. En effet, prendre soin d’un Braque de Weimar à poil court ne demandera pas le même investissement que prendre soin d’un Braque de Weimar à poil long, qui aura forcément besoin d’un peu plus d’attention. Pour le Braque de Weimar à poil court, un à deux brossages par semaine seront suffisants en période normale. Le Braque de Weimar à poil long demande des brossages plus réguliers en période normale. Dans les deux cas, en période de mue (printemps et automne), le brossage devra être quotidien. Ne multipliez pas les bains et lavez votre chien une à deux fois par an, sauf s’il est très sale.

Peu importe la variété de Braque de Weimar que vous possédez, vous devrez impérativement prendre bien soin de ses oreilles en les inspectant et en les nettoyant régulièrement, surtout si vous utilisez votre chien pour la chasse. Nettoyez aussi ses yeux et ses dents, et coupez-lui les griffes.

Ces soins sont à compléter par des soins vétérinaires classiques : rappel de vaccins, vermifuges, antiparasitaires contre les tiques et les puces. N’hésitez pas à faire un petit bilan de santé lorsque votre chien commence à vieillir.

Prix du Braque de Weimar

Le prix d’achat moyen d’un Braque de Weimar se situe entre 1000 et 1600 euros. Cet écart assez important peut s’expliquer de plusieurs manières. Il n’est pas rare que les éleveurs demandent plus cher pour un chien destiné à l’exposition, aux concours ou à la reproduction. De même, les ascendants de votre chiot pèseront dans la balance. Un chien né de parents champions aura de fortes chances d’être plus onéreux à l’achat. La tentation pourrait être grande de vous tourner vers des annonces de particuliers sur Internet, mais vous ne feriez pas nécessairement une bonne affaire. En effet, vous n’auriez pas les mêmes garanties que chez un éleveur sérieux et reconnu. De plus, votre Braque de Weimar ne pourrait pas être inscrit au LOF. Tournez-vous plutôt vers des associations ou des refuges, où il est possible de trouver ce type de chien à l’adoption.

Sommeil

À condition qu’il dispose d’une niche solide et bien isolée, votre Braque de Weimar peut dormir dans votre jardin, mais attention à ce que ce dernier soit bien clôturé pour éviter tout risque de fugue. Choisissez une niche en bois, bien solide, avec une meilleure isolation que les niches en plastique ou en PVC que l’on peut aussi trouver sur le marché. Placez la niche à un endroit stratégique, bien dégagé pour que votre chien ait une bonne vue d’ensemble de votre terrain. Si vous faites dormir votre Braque dans votre logement, choisissez un panier bien adapté à sa taille, mais aussi à son caractère. Évitez les paniers en tissu ou en cuir si votre chien a des tendances destructrices et préférez les paniers en plastique. Installez le coin nuit de votre Braque dans un lieu calme et peu passant. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne pas déranger un chien qui dort, car celui-ci pourrait avoir un mouvement d’humeur.

Jeux et activités physiques pour Braque de Weimar

En tant que chien de chasse endurant et dynamique, le Braque de Weimar a besoin de faire des activités et de se dépenser. N’hésitez pas à l’emmener courir avec vous, par exemple, car il aura beaucoup de plaisir à vous suivre. Vous pouvez également participer avec votre compagnon à quatre pattes à des activités de pistage ou à de l’agility. Si vous aimez le vélo, pourquoi ne pas laisser votre Braque de Weimar vous accompagner ? Équipez-vous du matériel nécessaire et choisissez un circuit sans voiture pour éviter les accidents. 

Il est également important d’acheter suffisamment de jouets et de jeux à votre chien pour l’occuper durant vos absences. Le Braque de Weimar est intelligent, et il a besoin de se creuser les méninges. C’est aussi un excellent moyen de tromper l’ennui. Les jouets pour chien doivent être choisis avec soin. Achetez des jouets bien solides, assez grands pour votre toutou, mais pas trop non plus pour qu’ils ne soient pas trop difficiles à utiliser.

Assurance : bien protéger son Braque de Weimar

La question de l’assurance pour chien doit se poser. Deux cas de figures se présentent. Si votre compagnon à quatre pattes est destiné à la compagnie, vous n’aurez pas besoin de l’assurer. Il sera en général couvert par votre assurance responsabilité civile. En revanche, si vous êtes chasseur, vous devrez souscrire à une assurance pour votre Braque de Weimar, afin d’être correctement protégé en cas d’accident. Cette assurance, valable durant la saison de la chasse, couvre aussi votre matériel, comme vos armes. Elle vous permet d’être remboursé si votre chien venait par exemple à être blessé.

Si votre Braque n’est pas utilisé pour la chasse, votre assurance de responsabilité civile remboursera les frais engagés en cas de dégâts sur les biens d’autrui ou sur autrui. Attention, car certains organismes ne vous rembourseront pas s’ils estiment que l’accident est dû à une négligence de votre part. Il est donc impératif de bien lire les contrats pour prendre connaissance des délais de carence, mais également des plafonds de remboursement et des clauses d’exclusion.

La mutuelle pour Braque de Weimar n’est pas obligatoire, même si votre chien est utilisé pour la chasse. Elle se révèle pourtant être un outil très utile. En souscrivant à une mutuelle, vous pourrez être remboursé de certains frais vétérinaires, qui sont parfois particulièrement élevés. Tout comme pour l’assurance, lisez bien les contrats. Certaines mutuelles ne prennent pas en charge les maladies héréditaires et génétiques. De même, la plupart des organismes refuseront d’assurer des chiens âgés ou déjà malades. Si vous songez à prendre une mutuelle, n’attendez pas trop longtemps !