BOXER : SES CONDITIONS DE VIE

Le Boxer est un chien sociable et polyvalent qui peut composer avec des cadres de vie variés. À vrai dire, ce qui compte le plus pour lui, ce n’est pas tant l’espace dont il dispose que la présence de ses maîtres. Les conditions de vie du Boxer sont donc assez souples.

Boxer et appartement

Sa taille moyenne permet au Boxer de vivre en appartement et d’y être heureux, à condition de pouvoir profiter de plusieurs balades par jour pour se dégourdir les pattes et se dépenser. Deux à trois promenades de 30 mn chacune suffisent en général. L’appartement n’est pas du tout un obstacle aux conditions de vie du Boxer.

S’il vit en appartement, il est indispensable qu’il ait appris à gérer les moments de solitude. C’est un chien qui est très attaché à ses maîtres et qui a besoin de compagnie. Même s’il n’aboie pas de manière excessive, il est capable d’adopter des comportements destructeurs s’il est laissé seul trop longtemps.

Boxer et maison

Une maison est un cadre de vie idéal pour les conditions de vie du Boxer, à plus forte raison s’il y dispose d’un espace extérieur dans lequel il peut gambader en toute liberté. Ce n’est pas un chien fugueur mais pour sa sécurité, mieux vaut s’assurer que le jardin soit bien sécurisé pour ne pas qu’il lui prenne l’envie d’aller faire un tour.

Boxer et enfants

Le Boxer a un caractère extrêmement sociable et s’entend très bien avec les enfants, même les plus jeunes. Comme il est joueur, il est toujours partant pour prendre part à leurs activités. C’est un infatigable rapporteur de balle et de bâton, en plus d’être un compagnon de jeux doux et protecteur. La présence d’enfant n’a pas d’impact négatif sur les conditions de vie du Boxer.

Attention cependant : c’est un chien énergique et vigoureux. Il peut faire mal et renverser les enfants les plus jeunes, sans le vouloir. De même, il est important d’apprendre aux enfants à bien se comporter avec lui : on n’embête pas un chien qui dort et on ne lui tire jamais la queue.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Boxer et autres animaux

👉 Chat

Ce chien peut tout à fait partager son espace de vie avec un chat. Tout dépend du caractère du chien… et du chat bien sûr ! Une cohabitation réussie passe par une socialisation précoce des deux animaux. Pour cet ex-chien de chasse, il faut bien lui apprendre à ne pas « chasser » le chat. Il est beaucoup plus facile de les faire cohabiter s’ils sont encore petits. Si le chien est déjà adulte, il faudra alors prendre le temps de les faire se rencontrer. Le Boxer a un cœur en or : certains maîtres ont rapporté que dans une cohabitation chien/chat, il n’est pas rare que ce soit le félin qui prenne le dessus. Mais la plupart du temps, un matou ne posera pas problème pour les conditions de vie du Boxer.

👉 Chien

Il peut faire bon ménage avec un autre chien en fonction du degré de socialisation et du caractère de chacun d’eux. Ce chien peut se montrer dominant, voire chercher la bagarre. Il vaut mieux donc ne pas forcer une cohabitation avec une autre race dominante et prendre tout le temps nécessaire pour que les chiens se rencontrent et s’apprivoisent. Pour garantir les bonnes conditions de vie du Boxer, vous devez procéder avec mesure.

👉 Autres animaux

S’ils sont gardés en cage, il peut tolérer la présence d’animaux de compagnie plus petits. En revanche, il est déconseillé de les laisser librement dans la même pièce. Ses instincts de chasseur peuvent se réveiller et il est fort probable qu’il cherche à attraper le petit animal en le prenant pour une proie. Prudence, donc.

Boxer et fortes chaleurs

En raison de la forme de son visage, le Boxer, comme les autres races de chien brachycéphales, ne supporte pas les fortes chaleurs. Si la température monte, mieux vaut lui faire passer le plus de temps possible dans une pièce fraîche afin qu’il ne fasse pas un « coup de chaud » et de veiller à ce qu’il boive suffisamment d’eau. La prudence est donc de mise, car la chaleur peut impacter très négativement les conditions de vie du Boxer.

Boxer et faibles températures

Ce chien n’a pas de sous-poil. Cette absence le rend vulnérable aux températures froides car cela ne lui permet pas de réguler sa température corporelle. Même s’il ne fait pas partie de ces races de chien très frileuses, mieux vaut garder un œil sur ses réactions lorsqu’il est dehors et que la température n’est pas élevée.