BOUVIER BERNOIS

Chien au gabarit très impressionnant, la taille du Bouvier bernois n’a d’égal que sa gentillesse et sa douceur. Le Bouvier bernois, utilisé comme chien de troupeau, chien de bouvier et même chien de tractage, est peu à peu devenu chien de compagnie très apprécié par de nombreuses familles.

Caractéristiques physiques

Le Bouvier bernois est un chien de race géante. Sa taille adulte affiche donc des mensurations impressionnantes. 

Corps : il est massif, mais bien proportionné et harmonieux. Plus long que haut, le corps du Bouvier bernois est compact .

Tête : à l’image du corps, la tête est elle aussi massive et compacte. Plutôt courte, elle affiche un crâne un peu bombé de profil. La truffe est noire. 

Oreilles : elles sont tombantes et de forme triangulaire, avec le bout arrondi. 

Yeux : en forme d’amande, ils sont de couleur brun foncé. 

Queue : elle est attachée haut, touffue, et se relève à la hauteur du dos. 

Poil : le poil est long et lisse, même s’il peut aussi parfois être légèrement ondulé. 

Couleur : le standard du Livre des Origines Français indique que le Bouvier bernois est tricolore. La base noire s’accompagne de blanc au bout des pattes, au niveau du front et du museau, ainsi qu’au niveau du poitrail, où l’on retrouve une croix de Saint-Georges. Des taches rousses apparaissent au niveau des pattes, du museau et au-dessus des yeux.

Caractère

Le caractère du Bouvier bernois en fait un chien très bien indiqué pour tous les types de famille. Doux et gentil, il est dépourvu d’agressivité, mais pas d’instinct de protection. Il pourra donc monter la garde et s’interposer en cas de danger pour sa famille. Il se montre patient avec les enfants, pour qui il sera un excellent compagnon de jeu. Intelligent et sensible, il possède une maturité tardive, qu’il faudra prendre en compte dans son éducation. Le Bouvier bernois est très proche de son maître et supporte très mal la solitude. Laissé seul trop longtemps, il pourrait manifester son mal-être par des aboiements intempestifs et des destructions. Faites bien attention à éviter également l’hyperattachement, qui découle bien souvent sur de l’anxiété de séparation.

Comportement avec les autres

Le Bouvier bernois est la définition même de la bonne pâte. Il n’est pas agressif, y compris avec ses congénères. Au contraire, il s’entend en général très bien avec les autres chiens. Dépourvu d’instinct de prédation, ce n’est pas un chien de chasse, et il ne présentera aucun danger pour vos chats et vos NAC. Attention, cependant, à ne pas le laisser seul avec un animal beaucoup plus petit que lui. Un accident est vite arrivé. Avec les enfants, le Bouvier bernois se montrera toujours gentil et doux, mais là encore, assurez de pouvoir toujours le surveiller pour intervenir en cas de problème.

Compatibilité

Le Bouvier bernois, en raison de son caractère agréable, convient bien à tous les types de famille, à la seule condition que ses maîtres aient assez de temps à lui consacrer chaque jour. Le Bouvier bernois n’est pas un chien particulièrement sportif, mais il a quand même besoin de stimulations physiques et intellectuelles régulières. Il convient bien pour des maîtres novices et est bien indiqué comme premier chien.

Santé

Malheureusement, le Bouvier bernois affiche une espérance de vie assez courte, comprise entre 6 et 9 ans. C’est le cas de beaucoup de races géantes, qui vivent beaucoup moins longtemps que des races plus petites. La santé du Bouvier bernois est de plus relativement fragile, et la race est sujette à certaines maladies qu’il convient de connaître pour mieux y faire face. Le Bouvier bernois est touché par la dysplasie de la hanche, mais également par la torsion-dilatation de l’estomac, un problème potentiellement fatal s’il n’est pas pris en charge rapidement. Selon la Société Centrale Canine, la race est aussi touchée par l’atrophie générale de la rétine, et par des formes de cancers très agressifs, qui touchent beaucoup plus le Bouvier bernois que d’autres races. Vous pouvez cependant essayer de préserver la santé de votre chien en prenant soin de son alimentation, de son suivi vétérinaire et de son éducation.

Conditions de vie

Les conditions de vie idéales du Bouvier bernois sont une grande maison avec un jardin, à la campagne ou à la montagne, et où le chien pourra s’épanouir librement. Cependant, la vie en ville n’est pas totalement à proscrire. Le Bouvier bernois peut vivre en appartement à certaines conditions : il faut que son maître puisse passer du temps avec lui et le sortir régulièrement pour lui permettre de se dégourdir les pattes. Pour ce chien très proche de sa famille, un maître présent, qui travaille chez lui, est idéal. La présence d’enfants, de chats ou d’autres animaux de compagnie n’est pas un problème pour le Bouvier bernois.

Éducation

Le Bouvier bernois est réputé pour être un chien intelligent, selon le standard du LOF. Son éducation est facilitée par sa volonté d’apprentissage et par la très grande proximité qu’il entretient avec son maître et qui le pousse à vouloir lui faire plaisir. Pour autant, cette étape du dressage et de l’apprentissage ne doit pas être négligée. Le Bouvier bernois est un chien à la maturité tardive, autant physiquement que mentalement. Il est de plus très sensible, et toute forme de violence, physique ou verbale, pourrait le braquer. Son éducation doit commencer dès son arrivée chez vous. Apprenez-lui en priorité à rester seul pour éviter l’apparition d’un hyperattachement. Commencez par vous absenter quelques minutes, puis augmentez progressivement la durée, sans pour autant dépasser plus de quelques heures. La marche en laisse et le rappel doivent également faire partie de vos priorités. Adaptez votre apprentissage au caractère de votre chien. Si vous craignez de faire des erreurs, n’hésitez pas à faire appel à un éducateur spécialisé ou à un comportementaliste pour être certain d’avoir toutes les bonnes clés en main.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Bouvier bernois

L’alimentation joue un rôle essentiel dans la santé de votre toutou. Une nourriture de qualité aura des impacts évidemment positifs, mais l’inverse est aussi vrai. La règle de base, à retenir en toutes circonstances, est d’éviter l’alimentation vendue en grande surface. Cette nourriture est en effet fabriquée à partir d’ingrédients de mauvaise qualité, difficilement traçables et à l’origine douteuse. Les croquettes de supermarché sont de plus fabriquées à partir de protéines d’origine végétale. Or, le chien est avant tout un carnivore, qui doit donc manger des protéines d’origine animale. Privilégiez les croquettes fabriquées à partir de volaille, par exemple, et assurez-vous que la provenance soit indiquée clairement sur l’étiquette. Adaptez l’alimentation de votre Bouvier bernois à son âge, mais également à son état de santé général. Un jeune chiot ne devra pas manger la même chose qu’un chien âgé et malade.

Si l’alimentation industrielle sous forme de pâtée ou de croquettes ne vous convient pas, il existe d’autres formes d’alimentation pour chien plus artisanales : la ration ménagère et le régime BARF. La ration ménagère consiste à cuisiner des repas pour chien à partir de viande cuite et de légumes. Dans le cadre du BARF, vous donnerez de la viande crue, ainsi qu’un peu de légumes cuits, à votre Bouvier bernois. Mais attention à ne pas vous lancer dans le régime BARF sans avis vétérinaire préalable. Vous pourriez faire pire que mieux.

Entretien et hygiène du Bouvier bernois

  • Vaccins : entre 100 et 200 euros par an

  • Alimentation : Entre 50 et 70 euros

  • Budget mensuel : 50 à 100 euros 

L’entretien du Bouvier bernois ne doit pas être négligé. La santé de votre compagnon à quatre pattes en dépend. Vous devrez le brosser une à deux fois par semaine hors période de mue. Durant cette période, qui a lieu en automne et au printemps, le brossage devra être quotidien, car le Bouvier bernois perd beaucoup ses poils. Profitez du moment du brossage pour inspecter la peau de votre compagnon à quatre pattes et vérifier qu’aucun parasite ne s’y est logé. Nettoyez les yeux et les dents régulièrement, et vérifiez l’état des oreilles du Bouvier bernois, afin de vous assurer qu’elles sont propres et en bonne santé. N’oubliez pas de lui couper les griffes ! Des griffes trop longues pourraient en effet le blesser et l’empêcher de marcher correctement. Il est également nécessaire de réaliser tous les soins préventifs en assurant un suivi vétérinaire régulier. Assurez-vous que votre chien est correctement vacciné, mais qu’il a également reçu les antiparasitaires requis contre les puces et les tiques, ainsi que les vermifuges pour le protéger des maladies intestinales provoquées par des vers.

Prix d’un Bouvier bernois

Le prix d’un chiot Bouvier bernois est compris entre 900 et 2000 euros. Cette différence de prix peut s’expliquer pour plusieurs raisons. Tout d’abord, certains éleveurs pratiquent des tarifs différentiels en fonction du chiot lui-même. Un chiot issu de parents champions sera parfois plus cher que les autres. Il en va de même pour les chiots qui sont destinés à l’exposition ou à la reproduction. Prenez également en compte la demande. Le Bouvier bernois est une race relativement populaire. En général, il y a plus de demandes que d’offres, ce qui permet aux éleveurs de demander un peu plus cher. Des chiens plus âgés sont en général moins chers que des chiots, car ils trouvent plus difficilement une famille. Ils ont pourtant autant de qualités que les autres. N’hésitez pas à vous renseigner sur l’adoption d’un chien adulte.

Sommeil

Un chien a besoin de dormir pour récupérer de sa journée. Le sommeil est par ailleurs particulièrement important pour les chiots, car c’est lors des périodes de repos que le gros de leur croissance se fait. Il faut donc choisir le panier adéquat pour votre Bouvier bernois. Ce panier doit être adapté à la taille du chien, mais également aux goûts personnels de l’animal. Votre toutou préférera peut-être un panier à rebord, ou plutôt un panier plat. Côté matériau, le plastique est très pratique, car il est facilement nettoyable et vous permet d’éviter la prolifération des parasites, notamment des acariens. Il est aussi plus solide que les paniers en tissu ou en osier. Le Bouvier bernois préférera dormir dans votre logement, aux côtés de sa famille, mais il peut aussi dormir à l’extérieur, à condition d’avoir une niche adaptée à ses besoins et à sa taille. Préférez les niches en bois, plus solides, mais également mieux isolées du froid et du chaud.

Jeux et activités physiques pour Bouvier bernois

Le Bouvier bernois n’est pas aussi énergique et sportif que d’autres races de chien, mais il a malgré tout besoin d’activité pour être parfaitement équilibré. Votre compagnon à quatre pattes devra être sorti lors d’une grande promenade quotidienne d’au moins 1h30, plus quelques balades plus courtes pour lui permettre de faire ses besoins. Le Bouvier bernois n’est pas vraiment taillé pour les activités qui demandent beaucoup d’énergie. Ne comptez pas vraiment sur lui pour vous accompagner dans vos sorties footing, par exemple, ni pour participer à des activités canines comme l’agility. En revanche, il appréciera de participer à des activités de tractage : il était, historiquement, utilisé pour tracter le lait.

Votre chien aura aussi besoin de jeux et jouets, chez vous, pour s’occuper en votre absence. Le Bouvier bernois est un chien intelligent. Prévoyez des puzzles ou des casse-têtes pour l’occuper et lui permettre de passer le temps sans sombrer dans l’ennui. Faites bien attention à choisir des jouets solides pour éviter que votre toutou ne les brise, au risque d’en avaler de petits débris.

Assurance : bien protéger son Bouvier bernois

L’assurance pour chien est une sécurité pour vous et votre compagnon à quatre pattes. Elle vous permet en effet de faire face si votre toutou était à l’origine d’un accident, quelle que soit la gravité. En règle générale, les chiens, faisant partie de votre famille, sont couverts par votre assurance de responsabilité civile, qui est l’assurance de base vous protégeant contre les aléas de la vie. Le Bouvier bernois n’étant pas un chien de chasse, ni un chien de catégorie, il n’a pas besoin d’être assuré par une assurance particulière. Cependant, si vous souhaitez une protection supplémentaire, vous pouvez souscrire à une assurance de responsabilité civile Vie Privée. Comptez entre 70 et 100 euros par an pour ce type de contrat. 

La mutuelle, quant à elle, est complètement facultative également. Cependant, souscrire une mutuelle pour chien s’avère une bonne idée sur le long terme. Grâce à cette assurance, vous pourrez faire plus facilement face aux frais vétérinaires, qui atteignent parfois des sommets. En effet, en France, les frais vétérinaires ne sont pas régulés, et les tarifs sont laissés à l’appréciation du praticien. Le Bouvier bernois est une race touchée par certaines pathologies, dont le traitement peut s’avérer coûteux. Prenez bien le temps de choisir votre organisme de mutuelle. Vérifiez les clauses d’exclusion, les plafonds de remboursement et les prestations couvertes. Certaines assurances refuseront d’assurer des chiens trop vieux ou déjà malades. N’attendez pas qu’il soit trop tard pour souscrire une mutuelle si vous le désirez. Les tarifs dépendent grandement du contrat choisi. Comptez entre 1000 à 2000 euros par an.

Spécificités physiques du Bouvier bernois

Le Bouvier bernois est un chien de taille géante. Les mâles mesurent entre 64 et 70 cm au garrot, tandis que les femelles mesurent entre 60 et 66 cm au garrot. Il existe également une différence notable de poids. Le mâle pèse entre 50 et 60 kg, et la femelle pèse entre 40 et 50 kg. 

Le Bouvier bernois appartient au groupe 2 de la FCI : chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses. Il porte le numéro 45.