QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU BOULEDOGUE FRANÇAIS ?

Le Bouledogue français reste une race de chien hélas plutôt fragile, en raison de ses particularités physiques. En effet, son museau écrasé, si typique, peut malheureusement faire apparaître chez lui des problèmes plus ou moins graves.

Combien de temps vit un Bouledogue français ?

L’espérance de vie du Bouledogue français est comprise entre 9 et 12 ans. C’est très peu, surtout pour un chien de cette taille. En effet, les chiens de petite taille vivent normalement beaucoup plus longtemps que les chiens de grande taille ou de taille géante. Malheureusement, le Bouledogue français, en raison de croisements parfois hasardeux, connaît une santé relativement fragile. Vous n’êtes pas non plus à l’abri d’accidents ou de maladies comme les cancers ou les tumeurs.

Les problèmes des hypertypes

La sélection et les croisements ont amené certaines races à développer des caractéristiques physiques exagérées. C’est notamment le cas des races de chien comme le Boxer, le Carlin ou encore le Bouledogue anglais, dites races brachycéphales. Elles sont reconnaissables à leur museau écrasé. Malheureusement, cette particularité physique s’accompagne de problèmes respiratoires plus ou moins sérieux. Il n’est pas rare d’entendre les Bouledogues ronfler lorsqu’ils dorment ou se mettre à souffler dès le moindre effort. La situation est telle que ces races brachycéphales ont été interdites de voyage en avion après des accidents dramatiques. Faites bien attention lorsque vous choisissez votre élevage et ayez conscience des potentiels problèmes de la race.

Comment améliorer l’espérance de vie du Bouledogue français ?

Certaines précautions vous permettront de protéger la santé de votre petit toutou.

Focus sur l’alimentation

La bonne santé de votre compagnon à quatre pattes passe avant tout par sa gamelle. C’est pour cette raison qu’il faut choisir pour lui une nourriture de qualité. Le chien restant un carnivore, dirigez-vous vers des produits fabriqués en majorité à partir de protéines animales premium. Si possible, évitez d’acheter en supermarché ou en grande surface, car la qualité est loin d’être au rendez-vous. N’oubliez pas d’adapter l’alimentation de votre Bouledogue français à son âge : un chiot ne doit pas être nourri de la même manière qu’un chien adulte. Utilisez des compléments alimentaires sur conseil vétérinaire, et au moindre doute, n’hésitez pas à consulter un nutritionniste canin.

Attention à l’effort physique

Le Bouledogue français est connu pour son caractère plutôt pantouflard. Il faut absolument éviter les efforts trop intenses, car votre chien ne le supporterait tout simplement pas. Il doit évidemment se dégourdir les pattes, mais avec modération. Attention également à la chaleur : le Bouledogue français y est très sensible. Évitez de le laisser dormir dehors lorsqu’il fait très chaud et installez plutôt son panier dans un coin frais de la maison.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Éduquez votre chien

L’éducation participe indirectement à la santé de votre boule de poils. Éduquer son Bouledogue français est donc essentiel. Cela vous permettra de le sortir en toute sécurité. Il doit apprendre à marcher en laisse, mais également à revenir vers vous dès vous l’appeler, afin de le protéger contre les accidents.

Consultez régulièrement un vétérinaire

Enfin, n’oubliez pas de consulter un vétérinaire au moins une fois par an pour vous assurer que votre chien se porte bien et effectuer les rappels de vaccin nécessaires. Administrez les antipuces, les anti tiques et les vermifuges, et entretenez régulièrement le poil de votre Bouledogue français, ainsi que ses oreilles, ses yeux et ses dents.

Quelles sont les maladies fréquentes du Bouledogue français ?

Malheureusement, la santé du Bouledogue français n’est pas aussi robuste que d’autres races de chien. Il est ainsi touché par plusieurs maladies.

  • Obstruction des voies respiratoires : c’est la conséquence de son museau aplati. Le chien ronfle, a du mal à respirer et s’essouffle au moins effort. Ces problèmes respiratoires sont en général provoqués par la longueur anormale du palais, venant alors compresser le larynx. Il n’y a rien à faire, à part prendre soin de son chien, éviter la chaleur et les séances de sport intenses.

  • Sténose pylorique : là encore, cette maladie est associée aux races brachycéphales. Il s’agit d’une obstruction du pylore, une partie de l’estomac. Celui-ci est incapable de se vidanger seul. Le traitement repose sur la prise de médicaments, une alimentation de qualité, et d’une opération de correction. 

  • Hernie discale : elle se caractérise par le déplacement du disque intervertébral vers le haut. C’est une maladie pénible, qui provoque des douleurs et des difficultés de déplacement qui peuvent aller jusqu’à la paralysie. Le traitement est chirurgical.

  • Gliomes : il s’agit malheureusement d’une tumeur fréquente chez le chien. Elle touche le système nerveux central. Hélas, le pronostic est souvent très sombre.