BOULEDOGUE ANGLAIS : SA SANTÉ

De son passé de chien de combat, le Bouledogue anglais en a conservé son aspect trapu et ses mâchoires larges. En revanche, il a perdu l’endurance de ses ancêtres. En dépit de sa nature vive et joyeuse, la santé du Bouledogue anglais est assez fragile. C’est un chien qui a tendance à vieillir vite.

Santé du Bouledogue anglais : points forts

Le Bouledogue anglais est un chien relativement robuste : la plupart, sinon tous, ses problèmes de santé sont causés par sa morphologie. Il n’est pas plus sensible qu’un autre chien aux infections parasitaires et sa propension à préférer la chaleur de son panier aux courses folles dans la campagne le met à l’abri de bien des maux de l’hiver.

Contrairement à d’autres races de chien, l’entretien du Bouledogue anglais est très facile. Son pelage court et lisse ne nécessite qu’un coup de brosse de temps en temps et il ne perd quasiment pas de poils. Malheureusement, la santé du Bouledogue anglais affiche aussi un certain nombre de problèmes.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Santé du Bouledogue anglais : points faibles

La plupart des maladies dont est susceptible de souffrir le Bouledogue anglais prennent leur origine dans sa morphologie. Selon un sondage réalisée entre 1979 et 2009 par l’Orthopedic Foundation for Animals, plus de 72 % des Bouledogue anglais étaient atteints de dysplasie de la hanche, la proportion la plus importante, toutes races confondues.

Outre les troubles articulaires, la forme brachycéphale de son visage peut aussi causer des problèmes respiratoires. Le syndrome obstructif respiratoire du brachycéphale, la sténose des narines et l’hypoplasie de la trachée sont des maladies fréquentes chez le Bouledogue anglais. Des difficultés d’accouplement et surtout de mise bas sont également assez courantes chez cette race. Selon une enquête parue en 2015, 80 % des chiots naîtraient par césarienne. La santé du Bouledogue anglais est touchée par plusieurs maladies.

Les maladies du Bouledogue anglais ?

👉 Syndrome obstructif respiratoire du brachycéphale

Le syndrome brachycéphale est une affection pathologique affectant les chiens au nez écrasé et qui peut engendrer une détresse respiratoire sévère. Quatre anomalies anatomiques sont à l’origine de cette maladie : un voile du palais long, des narines sténosées, une trachée hypoplasique et des saccules laryngés inversés. Ces anomalies rendent la respiration difficile, particulièrement au cours d’une activité physique, dans une situation de stress ou lors de fortes chaleurs. C’est une des pathologies principales qui affectent la santé du Bouledogue français.

Cette incapacité à respirer profondément ou assez rapidement pour éliminer le dioxyde de carbone entraîne une détresse respiratoire qui, à son tour, augmente la fréquence cardiaque et crée ainsi une situation potentiellement mortelle. C’est la raison pour laquelle les chiens brachycéphales sont plus susceptibles de mourir au cours de voyages en avion. De nombreuses compagnies aériennes refusent d’ailleurs de les transporter.

Selon la cause du syndrome, le traitement proposé peut passer par une adaptation du mode de vie, un traitement médicamenteux ou une intervention chirurgicale.

👉 Dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est le trouble articulaire le plus fréquent chez le Bouledogue anglais. Ce trouble est causé par une déformation progressive de l’articulation qui entraîne, à la longue, une inflammation de la hanche et des lésions sur les cartilages, les ligaments et les os qui la constituent. Des facteurs comme l’alimentation, l’hérédité et le mode de vie favorisent l’apparition de ce trouble qui se manifeste le plus souvent pendant la croissance.

Les premiers signes passent souvent inaperçus et les maîtres suspectent le trouble lorsque le chiot se déplace en boitant ou délaisse les jeux. Chez certains chiots, l’apparition de la dysplasie entraîne un manque de coordination des membres postérieurs et un déplacement rappelant un peu celui du lapin. C’est un problème qui peut sérieusement affecter la santé du Bouledogue anglais.

En l’absence de traitement, la déformation des articulations va entraîner de l’arthrose. Après un examen clinique, le vétérinaire est capable de proposer le traitement le plus adapté au chien. Cela peut passer par des mesures d’hygiène, avec une adaptation de la nourriture ou de l’activité physique. Des antalgiques sont parfois prescrits pour soulager la douleur. Dans les cas les plus graves, une opération chirurgicale peut s’avérer nécessaire.