BOULEDOGUE ANGLAIS : ASSURANCE ET MUTUELLE

Même si le Bouledogue anglais n’est pas un grand aventurier, un accident peut malheureusement toujours arriver. Et avec ses prédispositions à certaines maladies, ce molosse n’est pas du tout à l’abri d’un pépin de santé. C’est contre ces risques et leurs implications financières qu’il est conseillé de souscrire à une assurance et à une mutuelle pour chien.

Bouledogue anglais et assurance

👉 Assurance pour Bouledogue anglais : est-ce obligatoire ?

Non, une assurance pour Bouledogue anglais n’est pas obligatoire pour ce chien. En France, seules deux catégories de chiens sont frappées par une obligation d’assurance. Il s’agit des catégories 1 et 2 qui regroupent les chiens dits « dangereux », c’est-à-dire les chiens de garde et défense ainsi que les chiens d’attaque. Cette obligation ne s’applique pas à cette race de chien.

👉 Pourquoi prendre une assurance pour Bouledogue anglais ?

Même si souscrire une assurance pour Bouledogue anglais n’a aucun caractère obligatoire, il est préférable de ne pas faire l’impasse. La loi française considère, en effet, que les chiens sont un membre à part entière de la famille. Le maître est donc légalement responsable des actes de son chien lorsqu’il se trouve sous sa garde.

Une assurance pour Bouledogue anglais permet au maître d’être couvert en cas de dommages ou de préjudices commis par son chien sur la personne ou la propriété d’un tiers. Ce peut être le dédommagement d’une morsure accidentelle ou la réparation d’une clôture endommagée.

L’assurance pour Bouledogue anglais permet au maître d’être remboursé, partiellement ou intégralement, des sommes versées en réparation du préjudice. Elle offre également une aide juridique en cas de conflit. C’est donc un vrai filet de sécurité au quotidien.

👉 La meilleure assurance pour Bouledogue anglais ?

Un assurance responsabilité civile vie privée est la meilleure assurance. Avant de souscrire un contrat spécifique, vérifiez si cette garantie n’est pas déjà incluse dans vos autres contrats. Elle fait souvent partie des contrats d’assurance habitation.

Dans tous les cas, que vous en ayez déjà une ou que vous souhaitiez en souscrire une, prenez bien le temps de lire tous les termes du contrat. La plupart des polices d’assurance sont assorties de franchises, de délais de carence ou d’exclusion. Une bonne compréhension de votre contrat vous évitera des déconvenues.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Bouledogue anglais et mutuelle

👉 Mutuelle Bouledogue pour anglais : est-ce obligatoire ?

Tout comme l’assurance, la mutuelle pour Bouledogue anglais n’a aucun caractère obligatoire. En revanche, il est plus que conseillé d’en souscrire une car les visites chez le vétérinaire sont loin d’être rares avec ce chien.

👉 Pourquoi prendre une mutuelle pour Bouledogue anglais ?

La santé du Bouledogue anglais est loin d’être une sinécure. Entre les problèmes respiratoires et les troubles articulaires, il y a peu de chiens qui ne requièrent pas de suivi vétérinaire. Les mutuelles pour Bouledogue anglais prennent en charge tout ou une partie des dépenses liées aux consultations et aux examens (bilan biologique, radiographie, etc.). Certains contrats proposent également un forfait hospitalisation et chirurgie.

Souscrire à une mutuelle pour Bouledogue anglais est la garantie de pouvoir faire face à des frais de santé qui peuvent parfois se révéler très élevés selon le type de pathologie. Mieux vaut être prévoyant pour ne pas avoir à repousser certains actes en raison de leur coût.

👉 La meilleure mutuelle pour Bouledogue anglais ?

Pour bien choisir une mutuelle pour le Bouledogue anglais, prenez le temps de comparer les offres auprès de différents assureurs. Certains contrats excluent certaines races, d’autres n’acceptent pas les chiens âgés et d’autres excluent d’emblée certaines pathologies. Les comparateurs en ligne sont des outils très pratiques pour avoir un panorama de l’offre et vous faire une idée du prix. Une fois votre sélection effectuée, vérifiez bien les maladies exclues, les délais de carence et le montant des plafonds.