BOULEDOGUE AMÉRICAIN

Le Bouledogue américain ne partage pas beaucoup de points communs avec le Bouledogue français ou le Bouledogue anglais, si ce n’est l’origine. C’est une race beaucoup plus grande, qui possède de très nombreuses qualités.

Un peu d’histoire

Le Bouledogue américain a vu le jour, comme son nom l’indique, aux États-Unis, et plus précisément dans les États de l’Alabama, de la Floride et de la Géorgie. C’est un descendant direct de l’Old English Bulldog, une race aujourd’hui disparue et qui a aussi donné naissance au Bulldog anglais actuel. L’Old English Bulldog était un chien de grande taille, utilisé pour les combats de taureaux. Il fut introduit par les colons anglais en Amérique, où il était utilisé comme gardien de ferme et comme chien de chasse contre les cochons sauvages.

À partir de la guerre de Sécession, dans la seconde moitié du XIXe siècle, les effectifs du Bouledogue américain ont hélas commencé à baisser. Dans les années 1940, la race, comme son ancêtre, a presque disparu.

Elle a été sauvée par plusieurs éleveurs, qui ont développé au fil du temps différents types de Bouledogue américain. Cependant, la race n’est pas reconnue par la Fédération Cynologique Internationale.

Caractéristiques physiques

Le Bouledogue américain est un grand chien, qui mesure une soixantaine de centimètres au garrot.

  • Mâle : entre 57 à 67 cm au garrot, 35 à 55 kg

  • Femelle : 53 à 62 cm au garrot, 30 à 45 kg

La race n’étant pas reconnue par la FCI, elle n’appartient à aucun groupe et ne porte pas de numéro.

Il existe trois types de Bouledogue américain.

  • Standard : le physique du Bouledogue américain standard est plus élancé. Le museau est de taille moyenne, avec une mâchoire prognathe. 

  • Bully : le chien possède un museau court, avec un stop marqué et une denture prognathe. C’est un chien dit brachycéphale

  • Hybride : le type hybride est un mélange des deux types précédents. C’est le type majoritaire.

Corps : le corps du Bouledogue américain est assez massif, mais harmonieux. C’est un chien qui inspire le respect. Le dos est bien droit, mais la croupe est oblique.

Tête : la tête est de grande taille, avec un stop bien marqué, particulièrement chez le Bouledogue américain Bully.

Oreilles : les oreilles sont de taille moyenne, attachées assez bas. Elles sont repliées sur le côté.

Yeux : ils sont petits et de couleur sombre.

Queue : la queue du Bouledogue américain est épaisse à la base, mais s’affine vers l’extrémité.

Poil : le pelage est dur, très court et dense.

Couleur : la robe est blanche, avec des marques, ou unie, avec des marques blanches.

Quelques contraintes liées à la taille du Bouledogue américain

Le Bouledogue américain est un chien au gabarit plutôt imposant. Malheureusement, cette taille implique plusieurs contraintes. Vous aurez en effet beaucoup plus de mal à voyager avec votre chien, surtout dans les transports en commun. En avion, renseignez-vous bien avant de partir, car certaines compagnies aériennes n’acceptent pas les chiens brachycéphales, suite à plusieurs accidents dramatiques. En train, votre Bouledogue américain devra voyager à vos pieds et muselé.

Autre point à prendre en compte : les grands chiens mangent plus que les autres ! Et qui dit plus de nourriture, dit plus gros budget. Vous devez donc être certain de pouvoir nourrir votre toutou avec une nourriture de très bonne qualité. Sa santé en dépend !

Caractère

Les qualités du Bouledogue américain

  • Protecteur

Le Bouledogue américain est un chien particulièrement protecteur, qui n’hésitera jamais à se dresser devant le danger s’il le faut. Il fait un bon chien de garde, d’autant que son gabarit est dissuasif. Peu de personnes oseront braver votre chien. Il est cependant important de bien sociabiliser votre Bouledogue pour éviter qu’il ne se montre trop méfiant ou agressif avec les personnes qu’il ne connaît pas.

  • Affectueux

Cette race est connue pour être très attachée à son maître et aux membres de sa famille. Il adore les câlins et les caresses, et se montre par ailleurs d’une grande douceur. Il aime les enfants, mais attention à ne pas le laisser seul sans surveillance avec des plus petits. N’oubliez pas que le Bouledogue américain reste un grand chien et qu’un accident est vite arrivé !

  • Jovial

Le Bouledogue américain adore jouer ! Il est actif et énergique, et se montre expressif. Faites attention si votre chien est de type Bully. Il ne faut pas le pousser à faire trop d’effort, surtout lorsqu’il fait chaud, en raison de son museau écrasé.

Les points à surveiller chez le Bouledogue américain

  • Pas du tout indépendant

Si vous cherchez un chien indépendant, passez votre chemin. Le Bouledogue américain supporte en effet assez mal d’être séparé de son maître. Il ne peut rester seul plus de quelques heures. Si vous vivez en appartement et que vous êtes souvent absent, réfléchissez bien avant d’adopter un tel animal, car un chien délaissé est un chien aboyeur, susceptible de déranger les voisins.

  • Assez peu sociable avec les autres animaux

Le Bouledogue américain ne s’entend pas très bien avec ses congénères, qu’il a tendance à vouloir dominer. Faites preuve de prudence lorsque vous rencontrez d’autres chiens. Il possède également un instinct de chasseur assez développé, ce qui rend la cohabitation avec les chats ou les NAC parfois difficile. La sociabilisation du Bouledogue américain doit être effectuée avec beaucoup de sérieux.

Le Bouledogue américain est-il un chien dangereux ?

Le Bouledogue américain n’est pas considéré comme un chien de catégorie. Il n’est pas concerné par la loi de janvier 1999 sur les chiens d’attaque et de défense. En revanche, il est vrai qu’il peut être confondu, par des personnes non initiées, avec un Pit Bull. Pour être plus tranquille, n’hésitez pas à réaliser une diagnose auprès d’un vétérinaire, ce qui permettra d’écarter toute proximité avec l’autre race – en particulier dans le cas du Bouledogue américain de type standard.

Comportement avec les autres

En bon chien de garde, le Bouledogue américain est méfiant avec les personnes qu’il ne connaît pas. En revanche, avec sa famille, il se montre très affectueux. Il n’aime pas beaucoup la présence des autres animaux, y compris celle de ses congénères. 

Compatibilité

Le Bouledogue américain n’est pas une race à mettre entre toutes les mains. Elle s’adresse à des personnes ayant de bonnes connaissances en éducation canine et qui connaissent bien la race. Nous déconseillons d’adopter un Bouledogue américain si vous êtes à la recherche de votre premier chien.

Santé

L’espérance de vie du Bouledogue américain

L’espérance de vie du Bouledogue américain est comprise entre 11 et 14 ans. Bien sûr, ces chiffres sont avant tout des estimations, et d’autres critères sont à prendre en compte, notamment les maladies ou les accidents. Mais connaître l’espérance de vie d’une race de chien est importante, car elle permet de mieux vous préparer à l’inéluctable. Faire le deuil d’un animal de compagnie reste cependant toujours une étape très difficile.

Comment prolonger l’espérance de vie du Bouledogue américain ?

Quelques petites astuces pour permettront cependant de mieux préserver votre compagnon à quatre pattes.

  • L’alimentation

Un chien qui mange bien est un chien reste en bonne santé plus longtemps. Prenez le temps de bien choisir l’alimentation de votre Bouledogue américain, et n’hésitez pas à changer si vous pensez qu’elle ne lui convient plus.

  • L’éducation

Éduquer son chien, c’est mieux le protéger contre les accidents. C’est pour cette raison que vous devez consacrer du temps dans l’éducation de votre Bouledogue américain. N’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin si le besoin s’en fait sentir.

  • Les besoins

Les chiens heureux sont aussi des chiens en bonne santé. Il est donc important que vous passiez du temps avec votre Bouledogue américain, afin de le faire se dépenser tous les jours. Jouez avec lui, participez à des activités canines. Ce toutou n’aime pas du tout rester seul. Si vous êtes souvent absent de votre domicile, cette race de chien n’est sans doute pas faite pour vous.

  • Les soins vétérinaires

Évidemment, seul un vétérinaire sera en mesure de diagnostiquer une maladie chez votre animal de compagnie. Consultez au moins une fois par an, et si vous avez le moindre doute, prenez rendez-vous afin de ne pas laisser la pathologie s’installer.

Les maladies fréquentes chez le Bouledogue américain

Le Bouledogue américain a beau être plutôt solide, il est malheureusement touché par certaines maladies qu’il convient de connaître.

  • Dysplasie de la hanche et du coude

Le Bouledogue américain est touché par la dysplasie de la hanche (membres postérieurs) et par la dysplasie du coude (membres antérieurs). Il s’agit de deux problèmes articulaires sérieux, qui, dans certains cas, affectent la mobilité de l’animal et exigent une intervention chirurgicale. La dysplasie peut être d’origine héréditaire. C’est pour cette raison qu’il est important de bien choisir son élevage. Il faut également se montrer très prudent durant la croissance du chiot en évitant les jeux trop brutaux, les escaliers et les sauts.

  • Problèmes respiratoires

Ce problème touche en particulier le Bouledogue américain de type Bully. En effet, les chiens brachycéphales sont touchés par des problèmes respiratoires assez graves. Cette pathologie se caractérise par des difficultés respiratoires, des ronflements, une intolérance à l’effort. Le chien supporte aussi mal la chaleur. Il faut éviter de le sortir lorsqu’il fait très chaud en été. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Certaines opérations existent pour corriger les problèmes engendrés par le syndrome brachycéphale.

Conditions de vie

Les conditions de vie idéales du Bouledogue américain

Le Bouledogue américain s’épanouit dans une maison avec un grand jardin. C’est un chien qui a besoin d’espace pour être heureux et bien dans ses coussinets. Le jardin ne doit cependant pas être une excuse pour ne pas sortir votre compagnon à quatre pattes. Ce dernier a quand même besoin de faire une activité régulière.

Le Bouledogue américain peut-il vivre en appartement ?

Rares sont les races de chiens qui ne peuvent pas vivre en appartement, y compris parmi les races de gros chiens ou de chiens géants. Mais dans le cas du Bouledogue américain, ce type de logement n’est pas vraiment conseillé. Il est préférable d’adopter ce chien lorsque l’on vit dans une maison. Si vous tenez vraiment à accueillir un Bouledogue américain dans un appartement, vous devrez consacrer énormément de temps à votre compagnon à quatre pattes.

Éducation

Quand commencer l’éducation du Bouledogue américain ?

L’idéal est toujours de commencer l’éducation de votre chien le plus rapidement possible. Entamez l’apprentissage dès l’arrivée du chiot chez vous, en lui laissant quand même quelques jours pour s’acclimater à son nouvel environnement. N’oubliez pas que votre petit Bouledogue américain vient tout juste de quitter sa mère.

En parallèle, pensez à sa sociabilisation. La période critique se trouve entre le deuxième et le troisième mois. Faites rencontrer de nombreux chiens, de nombreuses personnes, ainsi que d’autres animaux à votre compagnon à quatre pattes. Mettez-le dans des situations inédites – mais non stressantes – afin qu’il puisse évoluer sereinement dans son environnement.

Peut-on éduquer un Bouledogue américain adulte ?

Ceci étant dit, ne pensez pas que l’éducation est réservée aux chiots. En effet, les chiens peuvent tout à fait apprendre à tout âge. Le Bouledogue américain est de plus un animal intelligent. Malgré tout, il va sans dire que l’approche ne doit pas être la même que celle pour un chiot. Les chiens adultes ont déjà un passé et un vécu. Ils ont parfois traversé des épreuves difficiles. De même, certaines mauvaises habitudes sont parfois bien ancrées. Nous vous conseillons de faire appel à un éducateur canin.

Réussir l’éducation du Bouledogue américain

De nos jours, l’éducation canine a adopté une approche positive. Le chien est motivé par la récompense, comme un compliment, une friandise, un jeu. Il n’est plus question de faire appel à la violence et ou à la coercition pour obtenir ce que l’on veut de son compagnon à quatre pattes. Ce type d’approche permettait peut-être d’avoir des résultats plus rapides, mais elle endommageait fortement la relation que le maître entretenait avec son chien.

La punition n’est pas à bannir complètement, mais elle doit être mesurée, rare, et utilisée en dernier recours. Ne frappez jamais votre Bouledogue américain et ne lui hurlez pas dessus. Privez-le plutôt d’un jouet, refusez une friandise, ou ignorez-le pendant un petit quart d’heure, mais ne levez pas la main sur lui. L’idée est de renforcer les comportements positifs, en détournant l’attention de l’animal, et non de punir systématiquement les comportements négatifs.

Comment bien réussir l'éducation de son Bouledogue américain ? En étant capable de faire preuve de patience, de cohérence et de constance.

  • La patience

ll faut du temps pour que vos efforts paient. Vous devez donc être patient. Laissez à votre boule de poils l’opportunité d’apprendre ce que vous attendez d’elle. Il est impossible d’éviter les erreurs. Ne les considérez pas comme des échecs, mais comme des occasions de parfaire l’éducation de votre Bouledogue américain. Il y aura forcément des accrocs : cela fait partie de l’apprentissage !

  • La cohérence

Un manque de cohérence est le pire ennemi de l’éducation canine. Un chien a besoin d’un cadre bien clair et défini. Établissez des règles simples à comprendre et à retenir. Ces règles doivent être suivies par l’ensemble de la famille pour éviter la confusion. Ne changez pas d’ordres à tout bout de champ. Ce qui est interdit à l’âge adulte doit être interdit dès le départ. Si vous manquez de cohérence, votre Bouledogue américain refusera tout simplement de vous obéir.

  • La constance

Pour réussir l’éducation d’un chien, il faut y consacrer un peu de temps chaque jour. Inutile de faire une seule grosse séance par semaine. Cela ne servirait à rien. Prenez plutôt quinze petites minutes par jour. Profitez aussi des séances de jeu et des promenades pour parfaire l’éducation de votre Bouledogue américain. Toute occasion est bonne pour apprendre !

Alimentation : bien nourrir son Bouledogue américain

Bien s’occuper de son chien, c’est aussi bien le nourrir. Mais comment être certain de choisir les bonnes croquettes pour son Bouledogue américain ? Difficile, parfois, de s’y retrouver dans la montagne d’offres proposées sur le marché. Pourtant, quelques principes très simples à mettre en place vous permettront déjà de faire un premier tri et de choisir l’alimentation la plus adaptée à votre Bouledogue américain.

Connaître la composition des produits

Le meilleur moyen de ne pas se tromper, c’est de savoir ce que vous donnez à votre Bouledogue américain. Il est impératif que vous sachiez lire les étiquettes des croquettes et des pâtées. La composition est un très bon indicateur de la qualité d’un produit. Faites attention à la présence d’additifs, comme les conservateurs ou les exhausteurs de goût. La provenance des produits doit être indiquée. Méfiez-vous également des compositions trop longues pour être honnêtes.

Choisir de bonnes protéines

Le chien est un carnivore opportuniste : son régime est principalement composé de protéines d’origine animale, mais il peut aussi parfois manger des fruits ou des légumes si les circonstances l’exigent. À l’inverse, par exemple, le chat est un carnivore strict. Les croquettes ou la pâtée de votre Bouledogue américain doivent contenir au moins 28% de protéines. Il est préférable que celles-ci soient issues d’une viande premium de très bonne qualité afin de mieux répondre aux besoins nutritionnels de votre chien.

Faire attention aux glucides

Les glucides ne sont pas à supprimer complètement de l’alimentation de votre Bouledogue américain, car ils sont nécessaires pour l’organisme. En revanche, il convient d’éviter leur excès. Un surplus de glucides risque en effet de provoquer du diabète ou de faire grossir votre chien. L’obésité est une maladie ayant de lourdes conséquences sur la santé de votre Bouledogue américain. Ne prenez pas de risques inutiles.

Utiliser des compléments alimentaires

La meilleure alimentation du monde ne suffit pas parfois à régler quelques petits soucis. C’est pour cette raison que vous pouvez utiliser des compléments alimentaires. Il en existe de toutes sortes afin de régler des problèmes du quotidien. Mais attention : les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Ils ne doivent pas être utilisés pour soigner une maladie grave. Demandez également toujours conseil à votre vétérinaire avant d’en donner à votre Bouledogue américain.

Adapter la nourriture de son chien

L’alimentation d’un chien n’est pas fixée dans le temps, bien au contraire. Il est même très important qu’elle évolue au rythme de votre toutou, afin de mieux répondre à ses besoins. Un chiot ne mange en effet pas de la même manière qu’un chien senior, qu’un chien stérilisé ou qu’un chien malade. Lorsque vous changez la diète de votre Bouledogue américain, pensez à mettre en place une transition alimentaire pour éviter les soucis de digestion.

Connaître les méthodes d’alimentation alternatives

Il n’y a pas que les croquettes et les pâtées dans la vie. Certains propriétaires souhaitent adopter d’autres méthodes d’alimentation pour les chiens, moins industrielles. Si c’est votre cas, voici les solutions qui s’offrent à vous :

  • La ration ménagère : les repas sont préparés avec de la viande et des légumes cuits soigneusement choisis. Faites attention à préparer des portions bien équilibrées, et n’oubliez pas de consulter la liste des aliments toxiques pour les chiens.

  • Le régime BARF : ce régime gagne en popularité depuis plusieurs années. Il est très particulier. En effet, les rations sont préparées avec de la viande crue et des abats, assortis de quelques légumes cuits. Le but est de se rapprocher au plus près du régime originel des chiens. Mais le régime BARF demande une bonne préparation. Ne vous lancez pas dans l’aventure sans en avoir parlé à un professionnel.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Entretien et hygiène du Bouledogue américain

  • Vaccins : 50 à 60 euros

  • Alimentation : 50 à 70 euros

  • Budget mensuel : 60 à 80 euros

Le soin de la fourrure du Bouledogue américain

Le Bouledogue américain possède une fourrure courte, pratiquement rase, et raide. Son entretien est donc limité. Brossez votre compagnon à quatre pattes une fois par semaine en période normale, et deux à trois fois en période de mue (printemps et automne), à l’aide d’une brosse adaptée afin de ne pas lui faire mal.

Ne lavez pas trop souvent votre Bouledogue américain. Une multiplication inutile des bains risquerait de provoquer chez lui l’apparition de problèmes dermatologiques sérieux. Lavez votre chien une à deux fois par an. Vous pouvez bien sûr lui donner un bain s’il sent mauvais ou s’il est très sale. Utilisez toujours des produits spécialement conçus pour les chiens et rincez votre toutou à l’eau tiède pour ne pas le blesser avec une eau trop froide ou trop chaude.

Soigner les yeux et les oreilles du Bouledogue américain

  • Le soin des yeux

Les yeux ne sont pas une partie de l’anatomie à négliger. Nettoyez-les une fois par semaine à l’aide d’une compresse de gaze, de sérum physiologique ou d’une lotion oculaire. Effectuez un geste de l’intérieur vers l’extérieur pour ne pas ramener de saletés à l’intérieur de l’œil. En cas d’écoulements chroniques ou purulents, consultez immédiatement votre vétérinaire.

  • Le soin des oreilles

Inspectez les oreilles de votre Bouledogue américain après chaque promenade en forêt ou à la campagne pour vérifier la présence de parasites ou de débris. Nettoyez le conduit auditif une fois par semaine en versant quelques gouttes de produit – conçu pour les chiens ! – à l’intérieur de l’oreille, massez, puis nettoyez jusqu’à ce que tout soit propre. 

Tailler les griffes du Bouledogue américain

Il peut arriver que les griffes de votre Bouledogue américain ne s’usent pas naturellement. Pas de panique : vous pouvez les couper vous-même, avec quelques précautions. Munissez-vous d’un coupe-griffe ou d’une lime électrique, beaucoup plus facile à utiliser avec un chien de ce gabarit. Faites attention à ne pas couper trop court ! Si le chien a les griffes claires, épargnez la partie rosée de la griffe. S’il a les griffes foncées, coupez juste le bout pour éviter les accidents.

L’hygiène bucco-dentaire du Bouledogue américain

Un chien en bonne santé est un chien avec une bonne hygiène bucco-dentaire. Il est donc important de vous assurer régulièrement de l’état de la bouche de votre Bouledogue américain. Apprenez-lui à se laisser brosser les dents dès son plus jeune âge. Utilisez un dentifrice pour chien. Prenez soin de ses gencives en lui achetant des objets à mastiquer, de préférence naturels (comme des oreilles de porc, des pieds de poulet, etc.).

Le suivi vétérinaire du Bouledogue américain

Rendez-vous chez le vétérinaire au moins une fois par an pour le rappel des vaccins. Protégez aussi votre Bouledogue américain contre les parasites comme les tiques et les puces, et faites-le vermifuger.

Prix du Bouledogue américain

Combien coûte un Bouledogue américain ?

Le prix d’un chiot Bouledogue américain est compris entre 700 et 1500 euros. L’écart va donc du simple au double. Pourquoi une telle différence ? Voici quelques critères à prendre en compte :

  • La nature du chiot (destiné à la compagnie, aux expositions, à la reproduction),

  • L’ascendance du chiot (parents champions ou décorés),

  • La réputation de l’élevage.

N’oubliez pas non plus que le budget à consacrer à un Bouledogue américain ne s’arrête pas à l’achat du chiot. Vous devez en effet ajouter les frais annexes, comme les dépenses vétérinaires, les jouets, les accessoires, l’alimentation, etc.

Où acheter un Bouledogue américain ?

La question est à présent de savoir où acheter un Bouledogue américain. La race n’étant pas reconnue par la FCI, votre chien ne pourra pas être inscrit au LOF, la Société Centrale Canine n’ayant pas non plus de standard pour lui. Cela ne veut pas dire pour autant que vous devez acheter le premier chiot qui vous tombe sous la main.

  • Achat en élevage

Prenez le temps de bien choisir votre élevage. Visitez, observez les conditions de vie des animaux et posez des questions à l’éleveur. Ce dernier doit connaître la race sur le bout des doigts et être capable de vous donner toutes les explications que vous désirez. Un bon éleveur vous posera lui aussi des questions pour être certain de confier son chiot à la bonne personne. Si vous avez le moindre doute, passez votre chemin.

  • Adoption en refuge ou dans une association

Il est possible de trouver des Bouledogues américains dans les refuges ou les associations. Cette option sera beaucoup moins coûteuse qu’un achat en élevage, et vous aurez là aussi des garanties pour que tout se passe bien. 

L’achat en élevage ou l’adoption dans un refuge sont les deux options les plus sûres. Nous vous déconseillons fortement d’acheter votre chien dans une animalerie ou via des annonces de particuliers sur Internet.

Sommeil

Le Bouledogue américain peut-il dormir dehors ?

Le Bouledogue américain est un chien plutôt solide. Il peut tout à fait dormir dehors, d’autant que c’est un animal doté d’un gabarit imposant et dissuasif. Il fait un bon chien de garde et saura se dresser contre des inconnus s’il le faut. Vous avez donc peu de chance de vous le faire voler. Faites quand même bien attention à sécuriser votre terrain afin d’éviter les fugues : celles-ci sont dangereuses, car souvent source d’accidents.

Ne laissez pas votre Bouledogue dormir dans votre jardin sans un abri adéquat. Achetez-lui une niche solide et surtout, bien isolée. Ici, pas de secret : les niches en bois constituent le meilleur investissement possible sur le long terme, même si elles sont plus chères à l’achat que les niches en plastique ou en PVC.

N’hésitez pas à installer la niche sur pilotis pour mieux protéger votre compagnon à quatre pattes contre les insectes. Placez une rampe afin de faciliter l’accès à la niche et d’éviter à votre chien de sauter pour monter et descendre à chaque fois : ses articulations vous en seront reconnaissantes.

Placez la niche dans un endroit bien dégagé de votre terrain. Il est en effet préférable que votre Bouledogue américain puisse garder un œil sur son territoire. Achetez une niche à toit incliné si vous vivez dans une région connue pour ses précipitations afin de ne pas favoriser la stagnation de l’eau, mauvaise pour le bois. Sinon, une niche à toit plat est idéale, car les chiens apprécient d’y grimper, surtout en été.

Si les conditions météorologiques sont vraiment extrêmes (gros froid ou grosse chaleur, pluies torrentielles), nous vous conseillons de garder votre chien à l’intérieur pour éviter les accidents, d’autant que certains Bouledogues américains sont de type brachycéphale, ce qui les rend sensibles à la chaleur.

Bien choisir le panier de son Bouledogue américain

Le Bouledogue américain est un chien très proche de son maître. Il appréciera donc de rester à ses côtés, y compris la nuit. Comme pour la niche, des précautions s’imposent. Si vous voulez que votre compagnon à quatre pattes dorme du sommeil du juste, il faut lui acheter des accessoires adaptés et confortables.

  • Le type de panier idéal pour le Bouledogue américain

Achetez toujours des accessoires adaptés à la taille de votre chien. Ce conseil vaut donc aussi pour le panier. Ne pas acheter un panier trop petit est une évidence, mais ne tombez pas dans l’excès inverse en achetant un panier pour chien beaucoup trop grand. Nos compagnons à quatre pattes aiment se sentir protégés dans un panier parfaitement adapté à leur taille.

Vous devez aussi prendre en compte les préférences de votre toutou. Certains chiens n’aiment pas les paniers à bords relevés. Dans ce genre de cas, tournez-vous vers des paniers tapis, des coussins, des canapés pour chien, etc.

Quel matériau choisir ? Là encore, tout dépend du caractère de votre Bouledogue américain. Certains chiens ont des tendances destructrices. Pour ce genre de cas, choisissez plutôt un panier en plastique, beaucoup plus solide et résistant. Pour les autres, rien ne vous empêche de choisir un panier en cuir et en tissu. Seule matière à éviter : l’osier. En effet, une fois détruits, les paniers en osier sont dangereux, car le chien peut avaler des petits bouts, s’étouffer ou souffrir, à terme, d’une occlusion intestinale. 

  • Où installer votre Bouledogue américain ?

Choisissez un coin calme et tranquille de votre logement : un coin du salon, un petit bureau, etc. Il est important que votre Bouledogue américain ne soit pas systématiquement dérangé par du bruit ou du passage lorsqu’il essaie de se reposer. Un chien qui dort mal est un chien en mauvaise santé. De plus, son manque de sommeil pourrait avoir des répercussions sur votre propre repos. 

Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne pas gêner ou déranger votre Bouledogue américain lorsqu’il dort. Même le plus gentil des toutous risque d’avoir un mouvement d’humeur s’il est brutalement tiré de son sommeil. En été, installez le panier dans un endroit bien frais. En hiver, assurez-vous que le chien n’est pas dans un courant d’air.

Pouvez-vous faire dormir votre Bouledogue américain dans votre chambre ? Bottons en touche : cela dépend. En effet, rien ne vous empêche de laisser l’accès de votre chambre à votre chien, mais vous devez être certain que ce dernier ne souffre pas d’anxiété de séparation ou d’hyper attachement à votre égard. Il doit bien connaître la hiérarchie de la famille, ainsi que sa place.

Faites aussi attention à l’hygiène ! Traitez votre chien contre les parasites et ne le laissez pas entrer s’il est très sale. Vous n’avez pas besoin non plus de le faire dormir tous les jours dans votre chambre. Ne le laissez pas non plus pénétrer dans la pièce sans y avoir été invité.

Jeux et activités pour Bouledogue américain

Le Bouledogue américain est une race de chien dynamique, joviale et enjouée. Il a donc besoin de se dépenser tous les jours. Sans cela, il pourra très vite devenir malheureux. Sortez votre chien au cours d’une longue promenade quotidienne, durant laquelle il pourra renifler de nouvelles odeurs et se dégourdir les pattes. Attention cependant s’il fait très chaud : le Bouledogue américain de type Bully supporte mal la chaleur. Il faut éviter les efforts.

Fournissez assez de jouets pour que votre Bouledogue américain puisse s’occuper durant vos absences – qui ne doivent pas être trop longues ! Choisissez des jouets solides, car ce chien a une mâchoire puissante, et bien adaptés à la taille de l’animal. Pensez aussi à passer du temps avec votre toutou dès que vous avez du temps libre, en jouant avec lui. C’est une excellente manière de renforcer la relation que vous entretenez avec lui !

Assurance : bien protéger son Bouledogue américain

Faire assurer son Bouledogue américain

Devez-vous faire assurer votre Bouledogue américain à l’aide d’une assurance spéciale ? La réponse est non. En effet, en France, seuls trois types de chien sont concernés par ce type d’assurance : les chiens de chasse utilisés à la chasse, les chiens de catégorie 2, les chiens de catégorie 1.

Pour les autres, votre compagnon à quatre pattes est simplement considéré comme un membre dépendant de votre foyer. Il est couvert par votre assurance responsabilité civile, souvent comprise dans les assurances habitation. 

À quoi sert cette assurance ? Elle vous permet de prétendre à un remboursement d’une partie des frais engagés pour couvrir les dégâts commis par votre Bouledogue américain. Lisez bien votre contrat afin de prendre connaissance des conditions de remboursement et surtout, des clauses d’exclusion. Il y a fort à parier que vous ne serez pas remboursé si les organismes d’assurance estiment que l’accident provoqué par votre boule de poils est dû à une négligence de votre part.

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à comparer les contrats, et si vous souhaitez une protection supplémentaire, souscrivez à une assurance responsabilité civile Vie privée. Enfin, n’oubliez pas que cette assurance vous protège contre les dégâts que pourrait commettre votre Bouledogue américain, pas contre les dommages que votre chien pourrait lui-même subir.

La mutuelle pour Bouledogue américain

Comment faire, dans ce cas, pour protéger votre Bouledogue américain ? En souscrivant à une mutuelle pour chien. Ce type de mutuelle connaît un fonctionnement très similaire à nos propres mutuelles : vous êtes remboursé d’une partie des frais vétérinaires, et en contrepartie, vous versez une cotisation mensuelle, trimestrielle ou annuelle. 

Mais là encore, il est essentiel de bien connaître les clauses de votre contrat afin d’éviter les mauvaises surprises. Notez bien les clauses d’exclusion, les délais de carence, ainsi que les plafonds de remboursement

Certains organismes de mutuelle ne prennent pas en charge les frais induits par les maladies génétiques ou héréditaires – d’où l’importance de bien choisir son élevage ! La plupart des mutuelles refusent aussi d’assurer les chiens âgés ou déjà malades. Ne traînez pas si vous souhaitez souscrire à ce type de contrat.

Découvrez l'alimentation enfin sur-mesure pour votre chien