BORDER COLLIE : SA SANTÉ

La santé du Border Collie est assez robuste, comme chez la plupart des chiens de berger ! Notez cependant que les chiens de cette race sont prédisposés à quelques faiblesses aux niveaux des yeux, des articulations et de l’estomac notamment, sans oublier les troubles épileptiques.

Santé du Border Collie : points forts

Comme tout bon chien de berger qui se respecte, le Border Collie est considéré comme un toutou très robuste. La santé du Border Collie est notamment protégée grâce à son poil et son sous-poil d’excellente qualité, qui le protègent des intempéries. De par son caractère hyperactif, il garde généralement une bonne santé physique mais aussi mentale si ses conditions de vie sont respectées. Pour savoir si votre Border Collie est en bonne santé, veillez à consulter votre vétérinaire au moins une fois par an pour une visite de contrôle.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Santé du Border Collie : points faibles

Bien que la santé du Border Collie soit solide, certains sujets sont susceptibles de déclarer quelques maladies souvent d’origine génétique, aggravées par leur taille - comme la dysplasie de la hanche ou encore la dilatation-torsion d’estomac - mais aussi des tares génétiques telles que des problèmes oculaires. L’alimentation du Border Collie est un moyen efficace de prévenir de nombreuses maladies de chien, il faut donc veiller à ce qu’elle soit de bonne qualité et complète. Les Border Collie seraient également prédisposés à l’épilepsie, et notamment l’épilepsie primaire.

Santé du Border Collie : ses maladies

👉 L’épilepsie primaire du chien

L'épilepsie du chien est une maladie due à un trouble du système nerveux. Elle se manifeste par des convulsions généralement très impressionnantes, généralisées ou partielles (si votre chien ne perd pas connaissance). On parle d’épilepsie primaire - ou essentielle - lorsque les causes de cette maladie ne sont pas fondées. Les causes héréditaires sont cependant fortement soupçonnées pour les chiens de cette race. Il est malheureusement difficile de traiter les crises d’épilepsie dont les causes sont inconnues.

👉 La dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est une maladie d’origine génétique qui affecte les articulations du Border Collie. À cause d’une asymétrie de la tête du fémur dans la cavité de la hanche, le pelvis finit par se déformer. Votre chien boite et développe petit à petit de l’arthrose, ce qui peut s’avérer très douloureux. Pour éviter que la maladie se développe trop tôt, il est conseillé de ne pas abuser d’activités physiques pendant la croissance du Border Collie. Heureusement, il existe des traitements médicamenteux et chirurgicaux pour soulager nos toutous.

👉 L’atrophie progressive de la rétine

L’APR - ou atrophie progressive de la rétine - est une autre maladie génétique qui affecte les cellules de la rétine. À cause de leur dégénérescence progressive, votre chien pourrait souffrir d’une cécité totale. Cette maladie est malheureusement incurable à ce jour, mais il existe cependant des traitements qui permettent de ralentir son développement.

👉 L’anomalie de l’oeil du Colley

L’anomalie de l’oeil colley (AOC) - ou hypoplasie choroïdienne - est une maladie congénitale qui affecte la rétine également. Dans certains cas, la vision de votre chien pourrait ne pas être affectée, mais dans d’autres cas, la maladie évolue jusqu’à la cécité. Tout comme l’atrophie progressive de la rétine, il n’existe pas de traitement pour soigner l’AOC. Afin de prévenir cette maladie récessive, il est nécessaire de faire dépister ses chiens avant l’accouplement.

👉 La dilatation-torsion d’estomac

La dilatation-torsion d’estomac (SDTE) - communément appelée retournement d'estomac - est un syndrome qui pourrait s’avérer mortel pour votre Border Collie. L'accumulation de gaz, de liquides et d’aliments dilatent l’estomac, qui dans le cas d’un retournement d’estomac, tourne sur lui-même. Les sorties vers l’oesophage et l’intestin sont alors bloquées et c’est pourquoi votre chien pourrait en mourir s’il n’est pas pris en charge rapidement par un vétérinaire. De bonnes habitudes alimentaires permettent de prévenir la SDTE.