BORDER COLLIE

Le Border Collie est souvent qualifié de chien hyperactif, car il a toujours besoin d’être en mouvement et de se sentir utile. Il est vrai qu’il a bien du mal rester immobile, et qu'il est toujours prêt à partir à l’aventure. Si ce côté presque turbulent peut parfois poser souci, il n’en reste pas moins que le Border Collie est un chien doté d’un caractère formidable et attachant. Loyal, intelligent et fidèle, il s’entend aussi à merveille avec les enfants et les animaux. Le Border Collie est un incroyable chien de famille, à condition de savoir répondre à tous ses besoins.

Un peu d’histoire

Le Border Collie tel que nous le connaissons aujourd’hui est une race de chien relativement récente, dont le premier standard a été élaboré en 1892. Cependant, des chiens de type Border Collie étaient connus depuis le XVIIe siècle et utilisés dans la garde des troupeaux. Il descend très certainement de croisements entre des Setters Gordon et des Pointers, mais aussi des Bearded Collies et des Bobtails. Le Border Collie est originaire de la région frontalière entre l’Écosse et l’Angleterre, border, en anglais. C’est d’ailleurs à elle qu’il doit son nom. Quant au nom de collie, il trouverait son origine dans un vieux terme celte, qui signifierait « utile ». 

La plupart des Border Collie que l’on retrouve aujourd’hui descendent d’un mâle appelé Old Hemp, qui servit à la reproduction de très nombreux chiots à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Le nom de Border Collie est adopté en 1915 en Angleterre. La race fait une arrivée tardive en France, vers les années 1970, mais elle gagne très vite en popularité. 

La Fédération Cynologique Internationale reconnaît le Border Collie à titre définitif en 1977. Aujourd’hui encore, le Border Collie est utilisé dans les pâtures comme un redoutable chien de troupeau et de chien de berger, mais il a également su gagner le cœur des familles. Chien de travail, mais aussi chien de compagnie ou chien guide, le Border Collie est une des races de chiens les plus populaires du monde.

Caractéristiques physiques

Le Border Collie est un chien de taille moyenne et d’un gabarit assez léger. Le mâle mesure entre 50 et 55 cm au garrot, et pèse entre 18 et 28 kg. La femelle mesure entre 48 et 52 cm au garrot, et pèse entre 18 et 28 kg. La différence entre les sexes est donc assez peu marquée. 

Le Border Collie appartient au groupe 1 de la nomenclature de la FCI, celui des chiens de berger et chiens de bouvier (sauf chiens de bouvier suisse). Ce groupe est identique à celui de la Société Centrale Canine. Le Border Collie appartient à la section 1, celle des chiens de Berger, et porte le numéro 297.


Corps : le corps est bien proportionné, avec une encolure forte. La poitrine est bien descendue et les côtes sont cintrées. La silhouette est athlétique et harmonieuse. Les mâles sont un peu plus grands que les femelles.

Tête : le crâne est assez large, avec un stop bien marqué, un museau court et fort.

Oreilles : les oreilles du Border Collie sont droites ou semi-tombantes, de taille moyenne.

Yeux : les yeux, bien écartés l’un de l’autre, sont en forme d’amande. La couleur principale est le brun, mais certains Border Collies possèdent des yeux bleus, voire des yeux vairons chez les individus merle.

Queue : ce chien possède une queue tombante, portée bas et de longueur moyenne. Elle est légèrement recourbée au bout.

Poil : le Border Collie arbore un poil court ou mi-long, en fonction de la variété.

Couleur : la variété du pelage chez le Border Collie est assez importante. Une seule condition : que le blanc ne soit pas majoritaire. On retrouve ainsi des Borders Collies rouges, bruns, noirs, foie, rouge ou bleu merle, etc. La combinaison peut être bicolore ou tricolore. Les chiens blancs sont écartés au LOF.

Caractère

La vivacité est sans doute l’un des premiers mots qui peut caractériser le caractère du Border Collie. Ce chien, toujours en mouvement, ne supporte pas l’ennui et a besoin de se dépenser pour être heureux. Le Border Collie est aussi un chien très intelligent et infatigable. Énergique, il a besoin de beaucoup d’exercice pour être heureux. En bon chien de berger, il a un instinct de protection développé et n’hésitera jamais à se mettre entre sa famille et le danger. Il aboie peu et ne fait donc pas un très bon chien d’alerte, mais il sait malgré tout donner de la voix en cas de besoin. En revanche, il peut faire un bon chien de garde.

Comportement avec les autres

Avec sa famille, le Border Collie est un chien joyeux, fidèle et joueur. Il sera toujours partant pour une séance de jeux. Il s’entend bien avec les enfants, mais attention quand même à ne pas les laisser sans surveillance ! Avec les étrangers, le Border Collie est plutôt méfiant de prime abord, avant de se montrer plus affectueux et docile. Enfin, il s’entend à merveille avec les autres animaux, à condition d’avoir été correctement sociabilisé !

Compatibilité

Malgré sa gentillesse et son côté très doux, le Border Collie ne convient pas à tous les maîtres. Ce chien qui vit à mille à l’heure a en effet besoin d’une personne sportive et disponible, prête à se dépenser elle aussi à ses côtés. Vous irez au devant de sérieux problèmes de comportement si vous adoptez un Border Collie sans être capable de satisfaire tous ses besoins. Le maître idéal est donc un maître très présent, ou qui peut emmener son chien partout avec lui, proche de la nature et adepte de sensations fortes.

Santé

La santé du Border Collie est robuste et solide ; son espérance de vie est de 13 ans. Il reste un chien rustique, peu touché par des croisements systématiques qui auraient pu amener au développement de plusieurs problèmes sérieux. Cependant, la race est quand même sujette à certaines pathologiques qu’il est bon de connaître pour être capable d’y faire face. Par ailleurs, n’hésitez jamais à poser toutes les questions que vous souhaitez à l’éleveur, qui doit pouvoir y répondre. Comme bon nombre de races de grande taille et de taille moyenne, le Border Collie peut être touché par la dysplasie de la hanche. Il n’est pas épargné non plus par les problèmes oculaires ou des problèmes génétiques qui touchent notamment les chiens merle. Attention à vous tourner vers des éleveurs sérieux. Enfin, la race est également sujette à l’épilepsie.

Conditions de vie

La vie en appartement n’est pas franchement conseillée pour le chien de race Border Collie, qui a besoin de grands espaces pour se dépenser. Elle n’est pas complètement impossible, mais les conditions de vie idéales de ce chien restent une maison à la campagne, avec un grand terrain pour qu’il puisse courir autant qu’il le souhaite. En appartement, le Border Collie aura besoin d’être stimulé plusieurs fois par jour au cours d’une très grande promenade durant laquelle il pourra se dépenser autant qu’il le veut. Avoir une maison avec un jardin ne vous dispense pas pour autant de promener votre chien. Un Border Collie enfermé sans aucune stimulation physique risque de développer des troubles importants du comportement.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Éducation

Le Border Collie est réputé pour être un chien relativement facile à éduquer, à condition, bien sûr, de s’y prendre tôt et correctement. L’un des principaux défis reste de bien canaliser l’énergie débordante de votre chien, qui peut compliquer les séances d’apprentissage. Adoptez systématiquement une approche positive de l’éducation et bannissez toute forme de violence, tant physique que verbale. Le dressage ne doit pas être une succession de brimades. Le Border Collie a besoin d’être stimulé pour apprendre. Ne traînez pas pour démarrer son éducation. Elle doit être lancée dès son plus jeune âge et dès son arrivée chez vous pour éviter tout risque d’agressivité future. Le chien doit également être sociabilisé correctement et multiplier les rencontres positives auprès d’autres personnes, de ses congénères et d’autres animaux.

Alimentation : bien nourrir son Border Collie

L’alimentation du Border Collie ne doit pas être prise à la légère. Comme tous les chiens, il a besoin d’une nourriture de qualité, capable de répondre à l’ensemble de ses besoins. N’oubliez que votre Border adore courir. Ses dépenses caloriques sont très importantes, et son alimentation doit être en mesure de le soutenir dans tous ses efforts.

Privilégiez une alimentation riche en protéines animales de qualité et tenez-vous éloigné des produits à base de protéines végétales, comme la pomme de terre et le pois chiche. Le chien reste un animal carnivore, même s’il peut parfois, éventuellement, se nourrir de fruits ou de légumes. Apprenez à bien décrypter les étiquettes de vos produits au moment de l’achat, et surtout, évitez comme la peste les croquettes ou pâtées vendues en grande surface : leur qualité est catastrophique.

Niveau quantité, si vous choisissez des croquettes, donnez entre 220 et 350 grammes par jour, à ajuster en fonction de l’âge, de la taille, du poids et du degré d’activité de votre Border Collie. Plus il aura tendance à se dépenser, plus il aura besoin de manger. Le Border Collie est parfois sensible de l’estomac : choisir une nourriture adaptée est donc essentiel.

Entretien et hygiène du Border Collie

  • Prix d’achat d’un Border Collie : entre 800 et 1300 euros

  • Vaccins : entre 100 et 200 euros par an

  • Alimentation : à partir de 50 euros par mois pour une alimentation de qualité

  • Budget mensuel : entre 50 et 70 euros

L’entretien du Border Collie est assez simple, mais il ne doit pas non plus être négligé pour autant. Les poils courts du Border Collie ne demandent qu’un bon brossage par semaine afin de le débarrasser des poils morts et des débris. Ce chien mue deux fois par an, au printemps et à l’automne. Il faudra alors le brosser presque tous les jours. Donnez-lui un bain deux à trois fois par an. Pensez aussi aux gestes de base, applicables à tous les chiens : entretien des oreilles, des griffes et des dents. N’oubliez pas non plus la vermifugation et les traitements parasitaires (contre les puces et les tiques, notamment), d’autant que le Border Collie est un chien qui évolue la plupart du temps au grand air. Enfin, un exercice physique régulier et intense doit impérativement faire partie de la vie du Border Collie.

Sommeil

Les chiens, comme les humains, ont eux aussi besoin de se reposer. Cela est d’autant plus vrai pour le Border Collie qu’il est une vraie pile électrique. Il est essentiel de ne pas perturber le repos de votre Border Collie, quelle que soit la période de sa vie. Chez le chiot, en particulier, le sommeil participe à sa croissance. Chez le chien âgé, il lui permet de retrouver ses forces. Le Border Collie fait partie de ces chiens tout à fait capables de dormir à l'extérieur, dans une niche correctement équipée et adaptée. En bon chien de famille, il a également parfaitement sa place à l’intérieur, mais là encore, il a besoin d’un coin bien à lui, confortable et qui lui permette de dormir sans crainte d’être dérangé. Évitez de laisser l’accès de votre chambre à votre Border Collie.

Jeux et activités physiques pour Border Collie

Le Border Collie est incapable de rester immobile. Il doit bouger, courir, jouer, conduire des troupeaux… Il a besoin de se sentir utile, et il doit pouvoir dépenser son trop-plein d’énergie tous les jours. N’hésitez pas à l’emmener faire du footing avec vous : il adorera ! Mais de nombreuses autres activités s’offrent à vous. Le Border Collie excelle notamment en agility, grâce à sa légèreté et sa rapidité. Mais il peut aussi participer au canicross, à l’obérythmée ou encore à des activités plus atypiques comme le flyball ou le treibball. Pensez aussi à acheter assez de jouets d’occupation à votre chien. D’abord, parce que le Border Collie est intelligent et qu’il a besoin de stimulations intellectuelles régulières. Mais aussi parce que ces jeux et jouets lui permettront de s’occuper durant vos absences. 

Assurance : bien protéger son Border Collie

Il est impossible de prévoir les aléas de la vie, et souscrire une assurance pour Border Collie est une excellente façon de le protéger. Peu agressif pour un sou, votre chien pourrait cependant sans le vouloir provoquer un accident en raison de son côté hyperactif. Vous pourriez alors faire l’objet d’une procédure, dans le cadre d’un versement de dommages et intérêts. L’assurance pour Border Collie est un bon moyen de se mettre à l’abri. En règle générale, l’assurance de responsabilité civile, bien souvent comprise dans les assurances habitation, couvre déjà  les dégâts éventuels provoqués par votre chien. Si vous souhaitez une protection supplémentaire, tournez-vous vers l’assurance de responsabilité civile Vie Privée, cependant plus chère. Dans tous les cas, avant de vous décider pour tel ou tel contrat, prenez bien le temps d’en lire les moindres lignes et vérifiez les conditions de remboursement, les plafonds, et surtout, les clauses d’exclusion.

La mutuelle pour chien est aussi une belle façon de pouvoir soigner son Border Collie sans craindre la banqueroute. En effet, les soins vétérinaires sont souvent exorbitants en France, en raison d’une absence de régulation des honoraires. Il est donc tout à fait possible de se retrouver face à une facture impossible à payer, ce qui pousse certains propriétaires à ne pas faire soigner leur chien. Une mutuelle pour Border Collie peut vous sauver la mise, en prenant en charge certains frais. Cependant, il faut toujours faire bien attention au moment du choix du contrat. Sachez d’ailleurs que certaines assurances refusent d’assurer des chiens trop jeunes ou trop âgés, ou déjà malades. Si vous comptez prendre une mutuelle pour votre chien, évitez d’attendre trop longtemps. Vous pouvez vous tourner vers des mutuelles spécialisées ou bien faire appel à des mutuelles plus généralistes, qui proposent aussi des contrats pour animaux. Étudiez bien les modalités de remboursement et d’exclusion. Un certain nombre de mutuelles ne rembourseront pas les frais induits par une maladie génétique ou héréditaire. Elles couvriront en revanche les opérations chirurgicales, les frais de médicaments et d’hospitalisation, et pour certaines, les frais d’obsèques. Plus le coût de la mutuelle est élevée, plus le plafond des remboursements sera lui aussi élevé. Lisez bien chaque contrat avant de vous décider et n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.