BERGER DES PYRÉNÉES

À ne pas confondre avec le chien de montagne des Pyrénées, le Berger des Pyrénées est beaucoup plus petit, mais tout aussi vivace et intelligent. Incroyable chien de travail, il excelle dans la garde des troupeaux, mais fait aussi un très bon chien de compagnie. Il existe en réalité deux races de Berger des Pyrénées : le Berger des Pyrénées à poil long et le Berger des Pyrénées à face rase.

Un peu d’histoire

Le Berger des Pyrénées est une race relativement ancienne, mais qui demeure rare, ce qui rend difficile la mise en place d’un historique précis. Les descriptions écrites de l’animal sont donc quasiment inexistantes : le naturaliste Buffon mentionne un chien à face rase au XVIIe siècle, dans la région, sans que l’on sache précisément s’il s’agit bien ou non du Berger des Pyrénées. C’est au XIXe siècle qu’apparaît pour la première fois une illustration attestée de la race, sous le pinceau du peintre Alfred Dartiguenave. En 1897, un premier standard, plutôt approximatif, est par ailleurs établi par le comte de Bylandt.

Au XXe siècle, le Berger des Pyrénées gagne en notoriété grâce à la Première Guerre mondiale. En effet, le chien est recruté par l’armée française pour accompagner les soldats ou comme chien de liaison, mission durant laquelle son flair exemplaire lui permettait de naviguer parmi les lignes ennemies sans se faire repérer. Malheureusement, le Berger des Pyrénées paya aussi le prix fort de son engagement aux côtés des troupes françaises, puisque de nombreux animaux furent tués au combat.

Fort heureusement, le travail acharné des éleveurs a permis au cheptel de se reconstituer petit à petit. La race est finalement reconnue comme une race à part entière par la Fédération Cynologique Internationale en 1955.

Caractéristiques physiques

Le Berger des Pyrénées est un chien de taille moyenne, au gabarit plutôt élancé. Il convient cependant de distinguer les deux races de Berger des Pyrénées. Attention, ne confondez pas le Berger des Pyrénées avec le Labrit ! Bien que ce chien ressemble beaucoup au premier, il n’appartient pas à la même race. Par ailleurs, le Labrit n’est pas reconnu par la FCI.

Le Berger des Pyrénées à poil long

La différence de taille entre le mâle et la femelle est relativement minime. Le mâle mesure entre 42 et 48 cm au garrot. La femelle, de son côté, mesure entre 40 et 46 cm au garrot. Le chien, peu importe son sexe, pèse entre 8 et 15 kg

Le Berger des Pyrénées à poil long appartient au groupe n°1 de la FCI : chiens de bergers et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). Il porte le numéro 141.

Corps : le corps est robuste, avec une musculature bien développée sans être trop ostentatoire. Son aspect général est vif et léger.

Tête : la tête est de forme triangulaire, avec un crâne aussi long que large, mais un museau plus court que le crâne.

Oreilles : de forme triangulaire, elles sont pendantes ou semi-dressées.

Yeux : les yeux du Berger des Pyrénées à poil long sont en forme d’amande et de couleur marron foncé.

Queue : la queue est de petite taille et forme un crochet à l’extrémité.

Poil : le pelage du Berger des Pyrénées à poil long, comme son nom l’indique, long ou mi-long. Il peut être plat ou légèrement ondulé. Il est bien fourni.

Couleur : Plusieurs couleurs sont acceptées par le standard :

  • Gris

  • Toutes les nuances de fauve

  • Merle

  • Bringé

  • Noir

Le Berger des Pyrénées à face rase

Le mâle mesure entre 40 et 54 cm au garrot. La femelle, quant à elle, mesure entre 40 et 52 cm au garrot. Il n’y a donc pas de différence notable. Côté poids, pas de différence entre les sexes : entre 8 et 15 kg, comme pour le Berger des Pyrénées à poil long.

Le Berger des Pyrénées à face race appartient lui aussi au groupe n°1 de la FCI, mais il porte le numéro 138. 

Corps : le corps du Berger des Pyrénées à face rase est un peu plus court que celui du Berger des Pyrénées à poil long. Il s’inscrit dans un rectangle, avec lui aussi une belle musculature.

Tête : le Berger des Pyrénées affiche un museau plus court que le crâne. Celui-ci est aussi long que large.

Oreilles : là encore, les oreilles sont plutôt petites et tombantes. 

Yeux : les yeux sont en forme d’amande. Ils sont de couleur marron foncé.

Queue : la queue est courte et forme elle aussi un crochet au bout.

Poil : la fourrure est mi-longue et douce. Elle est rase au niveau de la face.

Couleur : on peut trouver différentes couleurs pour le Berger des Pyrénées à face rase :

  • Noir

  • Gris

  • Fauve, dans toutes ses nuances

  • Merle

  • Bringé

Les panures blanches sont acceptées.

La croissance du Berger des Pyrénées

Malgré sa taille assez petite, le Berger des Pyrénées ne doit pas être trop sollicité au cours de sa jeunesse. Les chiots ont toujours les articulations fragiles, car elles sont en pleine formation, et en demander trop à votre chien risquerait de provoquer l’apparition de problèmes articulaires très sérieux. Montrez-vous prudent, et évitez les jeux trop intensifs, les sauts, ainsi que les marches d’escalier.

Le petit gabarit du Berger des Pyrénées vous permet de voyager plus facilement avec lui qu’avec un grand chien ou qu’un chien de taille géante, mais les conditions de voyage sont quand même assez strictes, autant dans les trains que dans les avions.

Caractère

Afin d’aider les futurs adoptants, les différentes fédérations canines du monde entier ont mis en place des standards. Ces standards listent non seulement les caractéristiques physiques des chiens, mais également leurs différents traits de caractère. C’est donc un outil très précieux. Car avant le physique d’un animal, c’est son tempérament qui doit peser dans la balance. Vous devez en effet absolument adopter un chien qui vous correspond bien. N’oubliez jamais : votre compagnon à quatre pattes ne doit pas s’adapter à vous, au risque d’aller contre ses propres instincts.

Les qualités du Berger des Pyrénées

  • Intelligent

En bon chien de berger, le Berger des Pyrénées dispose d’une belle intelligence qui lui permet de travailler efficacement et rapidement. Il comprend bien ce que son maître attend de lui et souhaite lui faire plaisir.

  • Énergique

Le Berger des Pyrénées a de l’énergie à revendre, et c’est peu de le dire ! Ce toutou aime se dépenser, surtout au grand air, et il n’aura aucun mal à vous suivre dans toutes vos excursions. Si vous cherchez un chien sportif capable de courir à vos côtés, vous avez frappé à la bonne porte.

  • Facile à dresser

Le Berger des Pyrénées est assez facile à dresser, tant que son maître sait bien d’y prendre. Il faut faire preuve de patience et de fermeté, mais l’intelligence de ce chien lui permet d’apprendre facilement et rapidement.

  • Veilleur

Nature de chien de berger oblige, le Berger des Pyrénées est un animal protecteur, qui veillera sur son territoire avec dévotion. Son petit gabarit n’en fait pas forcément un bon chien de garde, car il ne sera pas particulièrement dissuasif, mais il peut donner l’alerte en cas de besoin.

Les points à surveiller chez le Berger des Pyrénées

  • Méfiant avec les étrangers

Cette race de chien est connue pour être assez réservée en présence d’étrangers. Il est donc indispensable de bien sociabiliser votre Berger des Pyrénées pour éviter qu’il ne se montre vraiment trop méfiant.

  • Parfois têtu

Le Berger des Pyrénées a beau être de bonne composition la plupart du temps, il est aussi parfois un peu têtu à ses heures perdues. Il est donc indispensable de se montrer patient avec lui, mais tout en conservant une certaine autorité. 

  • Aboyeur

Ce chien a tendance à aboyer. C’est une bonne chose si vous cherchez un chien d’alerte, mais attention à ce que les aboiements répétés ne créent pas des problèmes de voisinage, surtout si vous vivez en appartement avec votre chien. 

  • Gourmand

Le Berger des Pyrénées est un insatiable gourmand. Il a beau se dépenser beaucoup, il faut faire très attention à ne pas trop le gaver de friandises pour qu’il ne grossisse pas. Prenez garde également à ce que votre chien ne devienne pas voleur. 

  • Peut se montrer destructeur

S’il s’ennuie ou ne se dépense pas assez, le Berger des Pyrénées peut développer des comportements destructeurs, pénibles à gérer au quotidien. C’est pour cette raison que vous devez vous assurer de bien vous occuper de votre toutou chaque jour et de lui acheter suffisamment de jouets pour l’occuper.

Le Berger des Pyrénées peut convenir pour une première adoption, mais les futurs adoptants doivent impérativement se renseigner sur la race. Si ce toutou a bon caractère, il peut parfois se montrer un peu rétif : les maîtres néophytes doivent donc pouvoir gérer ce genre de situation.

Comportement avec les autres

Le Berger des Pyrénées n’est pas un chien de chasse, et il peut donc tout à fait cohabiter avec des chats s’il a été sociabilisé correctement dès son plus jeune âge. Il est plutôt bon camarade avec ses congénères, mais là encore, une sociabilisation précoce est indispensable. Il conviendra de se montrer prudent avec les Nouveaux Animaux de Compagnie. Le Berger des Pyrénées est un bon camarade de jeu pour les enfants : c’est un toutou dynamique et gentil, qui sait aussi se montrer patient. Avec les étrangers, il est beaucoup plus sur ses gardes.

Compatibilité

Le Berger des Pyrénées peut convenir à tous les types de famille, célibataires, comme couple avec enfant ou non. Le plus important pour ce chien est la présence de son maître. Une personne souvent absente de son domicile ne sera donc pas du tout indiquée pour une adoption. Compte tenu de son besoin d’exercices, il ne convient pas vraiment aux personnes âgées, sauf si elles sont actives et dynamiques.

Santé

L’espérance de vie du Berger des Pyrénées

L’espérance moyenne du Berger des Pyrénées est comprise entre 15 et 17 ans. C’est donc un chien incroyablement solide, qui n’a rien à envier aux races de chien plus petites, réputées pour leur longévité. L’absence de croisements hasardeux pour faire prospérer la race a permis d’éviter l’apparition de graves problèmes génétiques. Le Berger des Pyrénées est donc un chien robuste et de constitution solide.

Malgré tout, il est important de garder en tête que ce nombre est une indication. Il est hélas possible que votre compagnon vous quitte bien plus tôt, en raison d’un accident ou d’une maladie. La perte d’un chien est toujours une épreuve, à laquelle il faut hélas se préparer.

Comment prolonger l’espérance de vie du Berger des Pyrénées

Mettez toutes les chances de votre côté pour préserver la bonne santé de votre toutou. Comment ? En suivant ces quelques conseils très simples.

  • Soignez l’alimentation de votre Berger des Pyrénées

Le contenu de la gamelle de votre chien a un impact incontestable sur sa santé, aussi bien à court terme qu’à long terme. C’est pour cette raison que votre Berger des Pyrénées doit être nourri avec une alimentation de très bonne qualité et bien adaptée à ses besoins.

  • Consultez régulièrement un vétérinaire

Il va sans dire que la santé de votre chien dépend aussi des visites annuelles chez le vétérinaire. C’est le seul moyen d’évaluer son état général. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour vérifier que tout va bien, et le cas échéant, mettre en place un traitement le plus rapidement possible.

  • Éduquer correctement votre Berger des Pyrénées

Éduquer un chien est le meilleur moyen de prolonger son espérance de vie. Cela vous étonne ? Pourtant, un chien bien obéissant est un chien beaucoup moins exposé que les autres aux accidents. Il est donc essentiel que vous consacriez suffisamment de temps à l’éducation de votre Berger des Pyrénées

  • Respectez les besoins de votre Berger des Pyrénées

Un chien malheureux, dont les besoins ne sont pas correctement respectés, sera un chien en mauvaise santé. L’état mental d’un animal a des répercussions directes sur son état physique. Passez du temps avec votre toutou et permettez-lui de se dépenser physiquement, mais aussi intellectuellement.

Les maladies fréquentes chez le Berger des Pyrénées

Le Berger des Pyrénées a beau être un animal incroyablement robuste, il est touché par un problème qui peut avoir de très lourdes conséquences par la suite. Il est en effet susceptible de prendre facilement du poids.

L’obésité chez le chien est un véritable fléau qui vient avec son lot de complications. Un chien en surpoids peut souffrir des articulations, mais aussi de diabète. Cette maladie, très sérieuse, demande un traitement à vie, à base d’injections d’insuline, et menace la santé de votre animal. Le Berger des Pyrénées étant du genre gourmand, vous devrez donc être particulièrement vigilant !

Conditions de vie

Les conditions de vie idéales du Berger des Pyrénées

En bon chien de berger, le Berger des Pyrénées s’épanouit pleinement à la campagne, dans une maison avec un immense terrain. Il est bien sûr tout à fait adapté à la garde des troupeaux et adore évoluer en plein air.  La vie à la campagne lui sied à ravir, mais c’est un chien qui a quand même besoin d’une présence humaine. L’abandonner seul au fond de votre jardin, sous prétexte qu’il peut s’y dépenser, aura de lourdes conséquences sur son bien-être psychique.

Un Berger des Pyrénées peut-il vivre en appartement ?

Pour autant, cela ne veut pas dire que la vie en ville ou même en appartement est à proscrire pour ce chien, bien au contraire. Le Berger des Pyrénées est adaptable, et il pourra tout à fait s’habituer à vivre en appartement ou dans une maison citadine si ses besoins de dépense quotidiens sont correctement satisfaits chaque jour. 

En revanche, là encore, vous devrez être très présent pour votre Berger des Pyrénées. Ce chien sportif a de l’énergie à revendre et il déteste rester seul trop longtemps. Si vous êtes régulièrement absent de chez vous, cette race n’est peut-être pas faite pour vous.

Éducation

Quand comment l’éducation du Berger des Pyrénées ?

Il est fortement conseillé de commencer l’éducation du Berger des Pyrénées le plus tôt possible, dès l’arrivée du chiot dans son nouveau foyer. C’est en effet lorsqu’il est encore très jeune que votre chien est le plus réceptif à l’apprentissage. Laissez-lui quelques jours, le temps de s’habituer aux changements, puis lancez-vous dans son éducation. Il est important d’établir des règles bien claires dès le départ, règles auxquelles vous devrez vous tenir par la suite. Un petit chiot a un côté attendrissant face auquel il est facile de céder, mais résistez. Interdisez-lui ce que vous comptez lui interdire plus tard. Vous pourrez éventuellement revenir sur cette interdiction ensuite, mais l’inverse est beaucoup plus compliqué.

Si l’éducation d’un chien est plus facile lorsqu’il est petit, cela ne signifie pas que vous devez abandonner l’idée d’éduquer un chien adulte : nos boules de poils sont capables d’apprendre à tout âge. En revanche, il est important d’adapter la méthode d’apprentissage à l’animal. Un chien adulte a forcément un passé, parfois traumatisant. Soyez encore plus patient qu’avec un petit chiot, et n’hésitez pas à demander de l’aide à un éducateur ou à un comportementaliste canin pour vous aider.

Les grands principes du dressage d’un Berger des Pyrénées

Laissez de côté tout ce que vous pensiez savoir sur le dressage d’un chien. Aujourd’hui, ce mot a même été banni et remplacé par éducation canine ! Pourquoi ? Tout simplement parce que les méthodes ont changé, et que désormais, il n’est plus question d’obtenir l’obéissance via la violence, tant physique que verbale.

Adoptez une approche positive de l’apprentissage. Récompensez votre chien lorsqu’il réussit ce que vous attendez de lui, et ignorez, autant que possible, les mauvais comportements. L’idée est de renforcer les bons en offrant une récompense sous forme de friandises, de caresses ou d’encouragement verbal. La punition peut être utilisée, mais en dernier recours et ne doit pas être physique. Arrêtez un jeu, reprenez un jouet, refusez une friande ou ignorez votre chien pendant quelques instants.

La clé d’une éducation réussie ? Trois concepts très simples : la patience, la cohérence et la constance.

  • Patience

Il est illusoire d’attendre que votre Berger des Pyrénées comprenne tout ce que vous attendez de lui en quelques minutes. L’éducation d’un chien prend du temps. Elle est faite de répétitions, parfois d’échecs, mais la persévérance est de mise. Ne disputez pas votre chien s’il échoue. Arrêtez une séance d’éducation pour la reprendre plus tard si vous voyez qu’elle ne mènera à rien. Dans tous les cas, soyez indulgent !

  • Cohérence

Les chiens sont des animaux intelligents, mais ils ont besoin de règles cohérentes pour comprendre ce que vous attendez d’eux. Choisissez des ordres simples, faciles à dire et facile à comprendre pour votre toutou, et surtout, n’en changez pas sans arrêt. Ces règles devront être suivies par tous les membres de votre groupe social.

  • Constance

Seule la répétition dans le temps vous permettra d’obtenir des résultats durables. Prenez un petit quart d’heure chaque jour pour apprendre de nouveaux ordres ou pour en parfaire d’anciens. Inutile de faire s’éterniser les séances, car votre Berger des Pyrénées finirait par se lasser. Mieux vaut une petite séance d’une quinzaine de minutes chaque jour qu’une grande séance hebdomadaire d’une heure.

L’un des ordres les plus importants à apprendre à votre boule de poils est le rappel. Il vous permet de contrôler votre Berger des Pyrénées de la voix si ce dernier venait à s’éloigner de vous. Choisissez un prénom simple pour votre chien, afin qu’il réagisse à la seconde où vous l’appelez.

Enfin, n’hésitez pas à vous rendre dans une école d’éducation canine. Ce sera une très bonne occasion pour que votre toutou rencontre d’autres chiens : la sociabilisation est aussi une étape indispensable !

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Alimentation : bien nourrir son Berger des Pyrénées

Un chien en bonne santé est un chien bien nourri. Mais comment être certain de choisir ce qu’il y a de mieux pour nos compagnons à quatre pattes ? Il est vrai que de nos jours, pas facile de faire le tri entre toutes les offres que l’on retrouve sur le marché. Mais pas d’inquiétude : voici quelques conseils qui vous permettront d’y voir beaucoup plus clair.

Comprendre la composition

Pour bien nourrir son chien, il faut comprendre ce qu’on lui donne. Pour ce faire, pas de secret : vous devez lire les étiquettes de croquettes et des pâtées afin d’en connaître la composition. Faites attention à la présence d’additifs comme les conservateurs, les exhausteurs de goût ou les édulcorants, qui ne sont jamais une bonne nouvelle. Plus une composition est longue, plus vous devez vous méfier. Faites bien attention à ce que la provenance des ingrédients soit correctement indiquée.

Choisir les bonnes protéines

Le chien est un carnivore opportuniste, contrairement au chat qui est un carnivore strict. Concrètement, cela veut dire que votre Berger des Pyrénées a besoin de manger des protéines d’origine animale, même s’il peut, parfois, avaler quelques légumes ou quelques fruits. Il est donc important que les pâtées ou les croquettes contiennent des protéines qui sont en grande majorité issues de viande de très bonne qualité. Les protéines végétales ne sont pas à bannir complètement, mais elles ne doivent jamais être majoritaires. Des bonnes croquettes ou une bonne pâtée contiennent au moins 28% de protéines.

Faire attention au taux de glucides

Les glucides ne doivent pas disparaître de l’alimentation de votre chien. Ce macronutriment est lui aussi essentiel pour le bon fonctionnement de l’organisme, au même titre que les protéines ou les lipides. En revanche, faites bien attention à ce que son taux ne soit pas trop élevé afin de ne pas favoriser la prise de poids.

Adapter l’alimentation

L’alimentation d’un chien n’est pas figée dans le temps. Au contraire, il est important qu’elle évolue pour bien répondre aux besoins de l’animal, qui changent en fonction de son âge ou de son état de santé. Un petit chiot n’est pas nourri de la même manière qu’un chien adulte stérilisé ou qu’un chien senior. Évoquez chaque changement de diète avec votre vétérinaire et mettez en place une transition alimentaire pour éviter les problèmes digestifs.

Utilisez des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires, bien utilisés, sont de bons outils pour protéger votre toutou. Ils ciblent des problèmes bien précis et aident à améliorer la santé du chien. La moule verte, par exemple, est excellente pour les articulations ! Mais n’oubliez pas, là encore, de demander à votre vétérinaire afin de ne pas donner n’importe quoi à votre Berger des Pyrénées. 

Les autres modes d’alimentation

Il n’existe pas que les croquettes ou la pâtée. Si l’alimentation industrielle ne vous inspire pas, vous pouvez mettre la main à la pâte et préparez vous-même les repas de votre chien. Vous avez deux possibilités :

  • La ration ménagère : les repas de l’animal sont préparés à partir de viande cuite et de légumes cuits. Faites bien attention à respecter les besoins alimentaires du chien, et prenez connaissance des aliments toxiques pour éviter les empoisonnements.

  • Le régime BARF : ce régime est particulier, car les animaux sont nourris à partir de viande crue et d’abats afin de se rapprocher, selon les adeptes, du régime originel des chiens. On peut agrémenter la viande de quelques légumes cuits. Attention ! Ne commencez jamais le régime BARF sans l’avis préalable de votre vétérinaire.

Entretien et hygiène du Berger des Pyrénées

  • Vaccins : 70 à 80 euros

  • Alimentation : 60 à 90 euros

  • Budget mensuel : 70 à 100 euros

Le toilettage

L’entretien du poil du Berger des Pyrénées varie en fonction de son type de poil. Le Berger des Pyrénées à poil long aura besoin d’un entretien un peu plus poussé. Cependant, ne vous inquiétez pas : son entretien reste quand même relativement simple, et un bon coup de brosse, une à deux fois par semaine, sera suffisant en période normale ! Passez à un coup de brosse quotidien en période de mue. Du côté du Berger des Pyrénées à face rase, un brossage hebdomadaire pour le débarrasser des poils morts suffira.

Lavez votre chien une à deux fois par an. Il est inutile de multiplier les bains afin de ne pas faire apparaître de problèmes dermatologiques. Ne dépassez jamais la fréquence d’un bain par mois et utilisez des produits adaptés aux chiens. Interdiction d’utiliser vos propres shampoings ! Lavez votre chien à l’eau tiède pour ne pas le blesser. Si les conditions s’y prêtent, vous pouvez le laisser sécher à l’air libre. Sinon, utilisez un sèche-cheveux réglé sur basse température.

Le soin des yeux

Il est important de prendre soin des yeux de votre chien. Nettoyez-les une fois par semaine avec une lotion adaptée ou du sérum physiologique. Nous vous conseillons d’utiliser des compresses de gaze, qui ne laisseront pas de microfibres derrière elles, contrairement à du coton. En cas d’écoulements chroniques, consultez un vétérinaire.

Le soin des dents

Les dents sont une partie souvent négligée de l’anatomie d’un chien. Pourtant, l’hygiène bucco-dentaire est essentielle pour que votre Berger des Pyrénées reste en bonne santé. Brossez-lui les dents régulièrement, en lui apprenant à bien supporter la brosse à dents dès son plus jeune âge, et donnez-lui des os à mâcher pour l’entretien de ses gencives.

Le soin des oreilles

Inspectez les oreilles de votre Berger des Pyrénées afin de vérifier qu’aucun débris ou parasite ne s’y est logé, et nettoyez-les pour les débarrasser du cérumen. Là encore, utilisez des produits appropriés pour les chiens.

Le soin des griffes

Si votre toutou évolue souvent à l’extérieur, il est fort probable que ses griffes s’usent naturellement. Dans le cas contraire, il sera nécessaire de les tailler pour éviter qu’il ne se blesse. Munissez-vous d’un coupe-griffe ou d’une lime électrique. Faites attention à ne pas tailler trop court pour ne pas blesser l’animal. En cas de doute, adressez-vous à un professionnel.

Les soins vétérinaires

Enfin, l’entretien de son chien ne vient pas sans un suivi vétérinaire régulier. Emmenez-le chaque année se faire vacciner, et donnez-lui les antiparasitaires (tiques et puces), ainsi que les vermifuges nécessaires. Un petit bilan de santé annuel, lorsque votre toutou commence à vieillir, est aussi une bonne idée.

Prix du Berger des Pyrénées

Le prix moyen d’un chiot Berger des Pyrénées est compris entre 500 et 1000 euros. C’est donc un budget assez conséquent, comme c’est le cas dès qu’il s’agit d’adopter un chien de race. N’oubliez pas non plus que vous devrez ajouter au prix d’achat du chiot toutes les dépenses annexes, comme les frais vétérinaires, les jouets, les accessoires, et bien sûr, l’alimentation, qui représente souvent la plus grosse partie du budget.

Le prix d’un chiot varie en fonction de différents critères. Il faut d’abord prendre en compte la réputation de l’élevage en question. Plus l’éleveur croule sous les demandes, et plus les prix, en général, seront élevés. Votre chiot est-il destiné à la compagnie ou à la reproduction ou aux expositions ? Dans ces deux derniers cas, en général, les chiots sont également vendus plus chers. Enfin, des chiots issus de parents champions ou décorés lors de concours sont eux aussi plus chers !

Que faire si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas acheter auprès d’un éleveur ? Adressez-vous plutôt à des associations et des refuges. Il est vrai que le Berger des Pyrénées est une race plutôt rare, mais il n’est pas impossible non plus d’en trouver à l’adoption. Dans tous les cas, évitez de vous tourner vers les animaleries et les particuliers qui vendent leurs chiots sur Internet : vous n’avez pas les mêmes garanties qu’après d’un éleveur ou d’une association.

Sommeil

Choisir la niche d’un Berger des Pyrénées

Le Berger des Pyrénées est un chien rustique, tout à fait apte à dormir à l’extérieur. Mais si vous voulez que le sommeil de votre compagnon à quatre pattes soit le plus doux possible, vous devez vous équiper en conséquence. Comment ? En achetant un abri confortable pour votre chien.

  • Les dimensions idéales d’une niche pour Berger des Pyrénées

Une niche trop petite est bien évidemment contre-indiquée, pour des raisons évidentes. Trop à l’étroit, votre toutou ne s’y sentirait pas à l’aise. Mais saviez-vous qu’une niche trop grande n’est pas conseillée ? Les chiens se réchauffent à l’aide de leur chaleur corporelle. Plus leur niche est large, et plus ils doivent déployer de l’énergie pour la garder à bonne température. Choisissez donc une niche parfaitement adaptée à la taille de votre boule de poils. On conseille de se diriger vers des niches dont la hauteur dépasse, au maximum, de dix centimètres celle de l’animal.

  • Quel matériau privilégier pour la niche d’un Berger des Pyrénées

Choisissez des niches en bois. Elles sont plus chères à l’achat, mais sont beaucoup mieux isolées que les autres niches du marché, qualité que vous devez chercher en priorité dans un abri pour chien. Il existe des niches en plastique ou en PVC, et si elles sont plus légères et plus abordables, elles ne protègent pas correctement votre Berger des Pyrénées contre le froid ou la chaleur.

Si vous avez l’âme d’un bricoleur, il est possible de vous lancer dans la fabrication artisanale de la niche. Vous trouverez de nombreux plans sur Internet. Mais soyez certain de vos capacités, car il est important que votre compagnon à quatre pattes soit bien installé.

Investissez dans une niche à toit incliné si vous vivez dans une région où il pleut souvent. Cela permettra d’éviter la stagnation de l’eau. Sinon, achetez une niche à toit plat pour que votre chien puisse s’y installer s’il en a envie.

  • Où placer la niche de son Berger des Pyrénées ?

Placez la niche dans un endroit bien dégagé de votre terrain, d’où votre Berger des Pyrénées pourra observer les allées et venues d’éventuels intrus. Votre toutou n’aime pas la solitude, et il ne doit pas être isolé dans un chenil au fond du jardin. Quand les températures grimpent trop en été, n’hésitez pas à installer votre Berger des Pyrénées au frais, dans votre logement.

N’attachez jamais votre chien devant sa niche. Il est impératif qu’il puisse aller et venir librement, afin de se mettre à l’abri en cas de danger. Si la niche a été placée sur pilotis, installez une petite rampe d’accès afin d’éviter à votre Berger des Pyrénées de devoir systématiquement sauter pour entrer et sortir.

Choisir le panier d’un Berger des Pyrénées

Rien ne vous empêche de faire dormir votre chien dans votre logement, bien au contraire ! En tant qu’animal proche de sa famille, le Berger des Pyrénées sera même ravi. Mais là encore, quelques précautions s’imposent. Car n’oubliez pas. Un chien qui dort bien, c’est aussi un maître qui dort bien !

  • La taille idéale du panier d’un Berger des Pyrénées

Comme pour la niche, le panier idéal ne doit être ni trop grand, ni trop petit, afin que votre chien s’y sente parfaitement à l’aise. Si son panier ne lui convient pas, votre Berger des Pyrénées refusera tout simplement d' y rester. En règle générale, les chiens aiment bien se sentir entourés, ce qui leur donne une impression de sécurité. Investissez dans un panier à bords relevés. Il arrive cependant que certains toutous n’apprécient pas cette sensation. Pas de panique, il existe aussi des paniers tapis, des coussins ou même des canapés pour chien !

  • Choisir le bon matériau

Ici, le choix du matériau du panier dépend avant tout du caractère de l’animal. Un chien qui a tendance à mordiller tout ce qu’il trouve risque de rapidement détruire un panier en tissu ou en cuir. Dans ce genre de cas, choisissez un panier en plastique, plus solide, mais aussi plus facile à nettoyer et moins exposé aux infestations de parasites. Les paniers en tissu ou en cuir ont cependant l’avantage d’être plus confortables. Nous vous conseillons d’éviter l’achat de paniers en osier : une fois détruits, ils représentent un danger pour l’animal (étouffement, occlusion intestinale).

  • Installer son Berger des Pyrénées dans son logement

Maintenant, la grande question : où devez-vous installer le panier de votre chien ? Choisissez un lieu calme de votre logement, comme un coin de salon par exemple. Votre Berger des Pyrénées ne doit pas dormir dans un couloir ou dans un lieu de passage, où il sera dérangé toutes les cinq minutes. Installez une gamelle d’eau fraîche à proximité du panier, surtout en été.

Pouvez-vous faire dormir votre chien dans votre chambre ? Vaste débat, dont la réponse n’est pas aussi tranchée que l’on pourrait le croire. Beaucoup déconseillent de laisser l’accès à la chambre à coucher à un chien, afin de ne pas renforcer un phénomène d’hyper attachement, mais aussi pour des questions d’hygiène. N’hésitez pas à demander à un éducateur canin de vous renseigner pour prendre la meilleure décision pour vous et votre Berger des Pyrénées.

Enfin, si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne jamais déranger un animal qui se repose afin d’éviter les accidents. Les chiens n’aiment pas être réveillés brusquement, et votre Berger des Pyrénées, aussi gentil soit-il, pourrait avoir un mouvement d’humeur.

Jeux et activités physiques pour Berger des Pyrénées

En bon chien de berger, le Berger des Pyrénées a bien entendu de l’énergie à revendre. Il est impératif qu’il se dépense chaque jour, sans quoi, il risque de vite devenir malheureux – et vous aussi. Promenez-le au moins une heure par jour pour lui permettre de se dégourdir les pattes et renifler de nouvelles odeurs. Si vous vivez près d’un parc à chien, n’hésitez pas à y aller avec votre propre toutou pour qu’il puisse faire de nouvelles rencontres. Vous pourrez aussi l’y détacher en toute sécurité.

N'hésitez pas non plus à participer à des activités canines avec votre Berger des Pyrénées. L’agility est un excellent moyen de le faire se dépenser, mais aussi de le sociabiliser au contact d’autres animaux de tout type.

Enfin, acheter des jouets à son chien est une étape obligatoire, car ces jouets sont essentiels pour distraire votre Berger des Pyrénées lors de vos absences. Cette race de chien apprécie peu la solitude. Il faut donc l’occuper pour éviter qu’il ne déprime. Achetez des jouets d’intelligence, comme des puzzles ou des casse-têtes, et jouez chaque jour avec votre Berger des Pyrénées. C’est un excellent moyen de renforcer votre relation avec lui.

Assurance : bien protéger son Berger des Pyrénées

L’assurance pour Berger des Pyrénées

Vous n’avez pas besoin de prendre une assurance particulière pour votre Berger des Pyrénées. Votre chien n’est pas un chien de chasse ni un chien de catégorie (chiens dits dangereux). Il est couvert par votre assurance de responsabilité civile, que l’on retrouve dans les assurances habitation. Cette assurance couvre les membres dépendants de votre foyer (enfants et animaux de compagnie).

Concrètement, cette assurance vous permet d’être remboursé d’une partie des frais consécutifs à des dégâts provoqués par votre chien, autant sur autrui que sur les biens d’autrui. Le montant de ces remboursements dépend de votre contrat. Attention : certaines assurances n’hésiteront pas à refuser de vous rembourser si elles estiment que vous êtes responsable de l’incident (en détachant votre chien dans un endroit non approprié, par exemple).

Il est important de bien prendre connaissance de votre contrat. Concentrez-vous sur les clauses d’exclusion, les délais de carence et les plafonds de remboursement. Si vous souhaitez une protection supplémentaire, vous pouvez souscrire à une assurance responsabilité civile Vie Privée.

La mutuelle pour Berger des Pyrénées

Tout comme l’assurance, la mutuelle pour Berger des Pyrénées n’est pas obligatoire. Mais connaissez-vous cet outil qui peut se révéler très pratique le moment venu ? La mutuelle pour chien vous permet en effet de faire face plus sereinement aux imprévus de la vie.

Votre Berger des Pyrénées a beau être solide, il n’est pas à l’abri d’une maladie ou d’un accident. Grâce à la mutuelle, vous serez remboursé d’une partie des frais vétérinaires. Mais là encore, il est indispensable de prendre connaissance de votre contrat. Quels sont les clauses d’exclusion et les délais de carence ? Qu’en est-il des plafonds de remboursement ?

N’attendez pas trop longtemps pour vous renseigner sur la mutuelle pour Berger des Pyrénées si elle vous intéresse. En effet, la plupart des organismes d’assurance refuseront de prendre en charge des animaux trop âgés ou déjà malades.

Voir d'autres chiens de taille moyenne :