MON BERGER AUSTRALIEN PLEURE LA NUIT, QUE FAIRE ?

Lorsqu’il est chiot ou bien après un changement radical dans son mode de vie, votre chien pourrait adopter un comportement quelque peu importun, notamment la nuit. Afin de faciliter le sommeil du Berger Australien mais aussi le vôtre, voici quelques conseils.

Pourquoi mon Berger Australien pleure-t-il la nuit ?

Si votre Berger Australien pleure la nuit juste après être adopté, sachez que c’est un comportement tout à fait normal, inutile de vous inquiéter. En effet, tout son monde vient d’être chamboulé et il n’est pas forcément rassuré à l’idée d'atterrir du jour au lendemain dans une nouvelle famille, notamment en l’absence de sa mère si c’est un chiot. Il communique donc son anxiété à travers des pleurs, surtout lorsque le silence se fait la nuit. Il pourrait d’ailleurs se comporter de cette manière après un déménagement également.

Si ses pleurs n’ont rien à voir avec une adoption récente, dans ce cas il est indispensable d’essayer de comprendre la cause d’un Berger Australien qui pleure la nuit. Il pourrait en effet avoir mal quelque part. D’ailleurs, il est tout à fait probable qu’il se comporte ainsi après une opération chirurgicale par exemple. Dans ce cas, demandez à votre vétérinaire, il sera peut-être en mesure de vous prescrire un médicament à donner à votre Berger Australien pour le relaxer.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Que faire si votre Berger Australien pleure la nuit ?

Si votre toutou est anxieux, il est donc nécessaire de le rassurer. Si c’est un chiot, veillez à lui offrir un petit tissu imprégné de l’odeur de sa mère ou de la vôtre, et pourquoi pas une petite bouillotte chaude sur laquelle il puisse se blottir. Ce sont des techniques idéales pour rassurer un Berger Australien la nuit qui vient d'être adopté.

Malheureusement, ses pleurs sont également une manière d’attirer votre attention et de tenter de dormir avec vous. Essayez donc de l’ignorer tout simplement. Si vous le faites dormir dans votre chambre, difficile par la suite de le déshabituer. Enfin, l’idéal reste encore de bien le fatiguer pendant la journée afin qu’il n’ait pas le temps de penser à autre chose au moment du coucher.