COMMENT RASSURER UN BERGER AUSTRALIEN LA NUIT ?

Lorsque vous adoptez un chien et notamment un chiot, il est tout à fait probable qu’il ne se sente pas bien les premières nuits. Arrivé dans un nouvel environnement et dans une nouvelle famille, il a peur et pourrait se sentir anxieux lorsque la nuit tombe et qu’il n’y a plus aucun bruit dans la maison. Dès lors, le sommeil du Berger Australien - mais aussi le vôtre - pourrait être de mauvaise qualité. Voici quelques techniques pour rassurer un Berger Australien la nuit.

Créer un environnement conforme au lieu où il est né

Pour rassurer un Berger Australien la nuit, l’idéal est de recréer son environnement passé, notamment grâce aux odeurs. Les chiens sont en effet beaucoup plus sensibles que nous aux odeurs car leur odorat est bien plus développé que le nôtre. L’idéal est donc de lui laisser un bout de tissu avec l’odeur de sa mère ou du moins de l’endroit d’où il vient. Si vous n’y avez pas pensé au moment de l’adoption, utilisez un tissu avec votre odeur.

D’autre part, vous pouvez également simuler la présence de sa mère à l’aide d’une bouillotte chaude et pourquoi pas d’une petite horloge. La chaleur mais aussi le bruit du « tic tac » servent à rassurer un Berger Australien la nuit.

Enfin, si votre Berger Australien pleure la nuit, vous pouvez également installer son coin nuit dans un panier avec des rebords ou bien dans une caisse de transport. Les chiots ont souvent peur des grands espaces et préfèrent se blottir contre quelque chose comme ils le faisaient avec leur mère.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les gestes à éviter

Si votre toutou vous empêche de dormir les premières nuits, c’est tout à fait normal. Il lui faudra malheureusement quelques jours pour s’habituer à son nouvel environnement. Afin que ses pleurs cessent rapidement, voici ce qu’il ne faut surtout pas faire pour essayer de rassurer un Berger Australien la nuit :

  • Céder - si vous faites dormir votre Berger Australien là où il ne faut pas, il sera plus difficile par la suite de le déshabituer ;

  • Aller le voir - l’idéal est de l’ignorer, même si c’est difficile. Vous lui montrez ainsi qu’il n’y a pas raison de s’inquiéter et que cette technique ne fonctionne pas pour attirer votre attention ;

  • Le punir - bien entendu, votre chien est déjà anxieux, rien ne sert d’en rajouter un couche, cela est contre productif.