QUELS SONT LES PROBLÈMES DE SANTÉ DU BERGER AUSTRALIEN ?

Adopter un chien suppose aussi de connaître les éventuels problèmes de santé qu’il pourrait rencontrer. Si certaines races, rustiques, sont peu exposées aux maladies, d’autres ne sont malheureusement pas épargnées. Le Berger australien, en raison de sa popularité, appartient hélas à cette seconde catégorie.

Les maladies connues chez le Berger australien

Bien qu’il soit de santé globalement solide, le Berger australien est sujet à plusieurs soucis qu’il convient de connaître.

Les maladies génétiques

Le Berger australien est plus exposé que d’autres races à la surdité et à la cécité, en raison de l’allèle merle, à l’origine de la couleur merle chez la race. Les chiens aux yeux bleus seraient également porteurs d’un gène amenant à la surdité. Afin d’éviter de provoquer ces deux problèmes majeurs chez le chiot, il est fortement déconseillé de faire se reproduire entre eux deux chiens merle et/ou deux chiens aux yeux bleus. Choisissez bien votre élevage et demandez à voir les parents si cela est possible.

Le Berger australien est également touché par la dysplasie de la hanche, dont l’origine est très souvent héréditaire – même si la dysplasie peut apparaître si la croissance du chiot ne se passe pas comme prévu. Cette pathologie articulaire se caractérise par un mauvais emboîtement de la tête du fémur dans la cavité du bassin, au niveau des pattes arrière. À terme, la dysplasie provoque une paralysie de l’animal. Le traitement, dans les cas les plus sérieux, est chirurgical.

En plus de la dysplasie de la hanche, le Berger australien est aussi sujet à la dysplasie du coude. La pathologie est très similaire à la première, à la différence près qu’elle touche les pattes avant.

La race présente une sensibilité médicamenteuse, provoquée par une mutation génétique. Appelée MDR1, elle rend l’ingestion de certains médicaments toxique, voire mortelle. Il est donc primordial de toujours demander l’avis d’un vétérinaire avant d’administrer un traitement à son chien.

Les maladies oculaires

Le Berger australien est touché par une maladie appelée « anomalie de l’œil du Colley ». Les signes cliniques sont très variables et rendent la détection de la pathologie parfois compliquée. Les conséquences sont elles aussi très variées : d’une simple baisse d’acuité visuelle à la cécité complète. Un dépistage ADN est possible pour empêcher la reproduction d’animaux porteurs, mais il n’existe à ce jour aucun traitement une fois que la maladie est déclarée.

La cataracte héréditaire touche elle aussi le Berger australien. Il s’agit d’un épaississement du cristallin, accompagné d’une baisse de la vision, voire d’une cécité. Le traitement est chirurgical. 

La race est aussi exposée à l’atrophie rétinienne progressive, caractérisée par une dégénérescence de la rétine. Il n’existe malheureusement aucun traitement. Si elle n’est pas douloureuse, elle demande cependant des adaptations dans la vie quotidienne de l’animal et de son propriétaire.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Les maladies neurologiques

La race est sujette à l’épilepsie, dans la plupart des cas, dite essentielle. Cela signifie que les causes de la crise sont inconnues. L’épilepsie se manifeste par des convulsions souvent très impressionnantes et qui peuvent durer jusqu’à plusieurs minutes. Il est possible de mitiger ces crises à l’aide d’un traitement.

Les cancers

Malheureusement, le Berger australien n’est pas épargné par les cancers. Les cancers les plus courants chez cette race sont le lymphome et l’hémangiosarcome. Le lymphome est une tumeur maligne touchant le système lymphatique, chargé de la défense de l’organisme. Il s’agit malheureusement d’un cancer très agressif, qui répond mal au traitement. L’espérance de vie des chiens touchés par le lymphome est hélas très courte.

L’hémangiosarcome est également une tumeur qui se développe à partir de cellules vasculaires, sur le cœur, la rate et le foie. On le retrouve aussi parfois au niveau de la peau, des os, du système nerveux ou encore de la vessie. Le traitement préconisé est la chimiothérapie et/ou l’intervention chirurgicale. Malheureusement, le pronostic est très souvent mauvais, car l’hémangrioscarosme métastase assez rapidement vers d’autres sites.

Les maladies auto-immunes

Le Berger australien est parfois touché par des maladies auto-immunes, comme l’hypothyroïdie et la gale démodectique. L’hypothyroïdie est une maladie endocrinienne assez fréquente caractérisée par une diminution de la production d’hormone thyroïdienne par la glande thyroïde. Elle se remarque bien souvent à une prise de poids inattendue. Le traitement repose sur l’injection d’hormones de synthèse.

La gale démodectique, quant à elle, est une maladie de peau provoquée par une surcroissance de mites vivant naturellement dans le pelage du Berger australien. Cette pathologie n’est heureusement pas contagieuse. Le traitement repose sur des antibiotiques.

Comment soigner son Berger australien ?

Maintenir son chien en bonne santé est essentiel pour lui assurer une qualité de vie digne de ce nom. En plus des soins de base (alimentation de qualité, sorties régulières), vous devez assurer un suivi vétérinaire au moins une fois par an pour faire vacciner votre animal et vérifier son état général.

N’oubliez pas non plus de lui appliquer tous les traitements anti-parasitaires nécessaires, car les puces ou les tiques sont porteuses de maladie. Si votre chien souffre d’une sensibilité médicamenteuse, faites bien attention lorsque vous sélectionnez des anti-puces pour Berger australien, car certains de ces produits sont à l’origine de réactions potentiellement fatales.

Si vous souhaitez protéger au mieux la santé de votre Berger australien, pensez à la mutuelle pour chien. Elle vous permet de faire face plus sereinement aux aléas de la vie.