COMMENT SE FAIRE OBÉIR PAR SON BERGER AUSTRALIEN ?

Afin de parfaire l’éducation du Berger Australien, il est conseillé de suivre plusieurs méthodes qui font partie de l’éducation dite positive. Oui aux récompenses, non à la violence, mais pas que !

Construire une relation de confiance : la base de l’éducation canine

Pour se faire obéir par son Berger Australien et par n’importe quel autre chien, le plus important est de créer une relation complice entre vous deux. C’est une des raisons pour lesquelles la violence est à bannir absolument ! Votre toutou doit pouvoir avoir confiance en vous afin de vous obéir au doigt et à l’oeil. Dans le cas contraire, il pourrait être stressé lors de vos séances, surtout si vous n’appliquez pas les techniques du renforcement positif. Notez également que les récompenses doivent être variées et adaptées à la difficulté de l’exercice.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Miser sur la constance dans l’éducation du Berger Australien

Même si vous n’avez pas beaucoup de temps à dédier chaque jour à l'éducation du Berger Australien, essayez tout de même de prendre au moins 5 minutes par jour. Ces petits exercices quotidiens servent à créer des automatismes. Cela fonctionne mieux que si vous décidez de dédier une heure par semaine à votre chien. Bien entendu, vous pouvez également prendre le temps de rallonger les séances le dimanche après-midi pour entraîner votre Berger Australien au clicker, par exemple, mais n’espacez pas trop les entraînements.

Rester cohérent pour se faire obéir par son Berger Australien

Enfin, pour se faire obéir par son Berger Australien, son éducation doit être cohérente, et ce, dans tous les contextes. Ne récompensez pas votre chien sans raison ou encore pour le distraire. Pour apprendre le rappel à son Berger Australien et d’autres ordres de base plus difficiles, il convient d’être ferme, surtout lorsque vous vous exercez à l’extérieur. Choisissez un seul et même mot pour chaque ordre, si possible associé à un geste, et ne vous mélangez pas les pinceaux ! La cohérence passe aussi par le fait de ne pas céder, même si c’est parfois difficile. Autrement, vous risqueriez de revenir en arrière.