MON BERGER AUSTRALIEN CHIOT VOMIT, QUE FAIRE ?

Pas de panique ! Si votre chiot Berger Australien vomit, il existe des solutions toute simples pour le soulager et l’aider à retrouver un transit intestinal normal. Les vomissements chez le chiot sont souvent sans gravité. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut les prendre à la légère : en trouver la cause s’impose. Découvrez ce qu’il faut faire lorsque votre chiot Berger Australien vomit.

Mon chiot Berger Australien vomit : pourquoi ?

Le système digestif du chiot est encore immature, ce qui peut souvent lui jouer des tours lorsqu’il est confronté à de nouveaux aliments. De même, le temps de digestion du chiot Berger Australien est beaucoup plus lent que celui d’un chien de petite taille. Cela signifie qu’il a besoin de davantage de temps pour dégrader les aliments. Un aliment indigeste ou une portion de nourriture trop importante et hop, voilà votre chiot qui se met à vomir.

En dehors des problèmes de digestion liés à l’alimentation du chiot Berger Australien, les vomissements peuvent être causés par d’autres facteurs, plus ou moins graves. C’est exactement pour cette raison qu’il faut se montrer vigilant et bien observer le comportement du chiot. En cas de doute ou si les vomissements s’accompagnent d’autres symptômes, direction le vétérinaire.

  • Le fameux mal des transports : comme chez les jeunes enfants (et même les adultes), certains chiots supportent mal d’être en voiture ou en train.

  • Des parasites digestifs : certains vers ou parasites intestinaux peuvent perturber la digestion.

  • L’ingestion d’herbe, de plante ou d’aliments réservés à la consommation humaine : le chiot Berger Australien est un petit chien curieux et un vrai aspirateur à objets qui trainent.

  • Certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires sur le système digestif du chiot.

  • Certaines maladies comme les hépatites et les pancréatites, mais aussi certaines maladies infectieuses courantes comme la parvovirose et la leptospirose.

  • Une obstruction intestinale à la suite de l’ingestion d’un objet d’assez grande taille.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Que faire si mon chiot Berger Australien vomit ?

Si votre chiot Berger Australien vomit de manière occasionnelle et que les vomissements ne sont pas accompagnés d’autres symptômes comme de la fièvre ou un état léthargique, vous pouvez soulager facilement votre chiot Berger Australien :

Le jeûne

C’est la première chose à faire quand votre Berger Australien chiot vomit. Comme chez les hommes, une période de diète est un bon moyen pour soulager les problèmes de digestion du chiot Berger Australien. Veillez à ce qu’il boive suffisamment d’eau pendant tout le jeûne et laissez-le vous sucer le doigt que vous aurez trempé dans un peu de miel. S’il boude sa gamelle d’eau, faites appel à sa gourmandise en lui proposant un peu de bouillon de poulet.

Des repas adaptés

Une alimentation adaptée, digeste et spécialement formulée pour répondre aux besoins alimentaires du chiot est la meilleure prévention contre les vomissements. Veillez à bien peser sa ration journalière de croquettes, puis à la diviser en 3 à 4 petites portions que vous lui servirez à intervalles réguliers. Essayez aussi de lui faire respecter un temps de repos après les repas.

Des compléments alimentaires ou des médicaments sans ordonnance

Certains compléments alimentaires peuvent soulager les vomissements. C’est le cas de l’argile blanche qui va agir comme un pansement intestinal et venir « plâtrer » la muqueuse gastro-intestinale. Le Kaopectate, composé de kaolin et de peptides, a le même fonctionnement que l’argile blanche. C’est un peu l’équivalent du Smecta pour le chien.

Une visite chez le vétérinaire

Gardez un œil sur votre chiot ! Si votre chiot Berger Australien vomit et que d’autres symptômes apparaissent, comme la diarrhée, un ventre gonflé, de la fièvre ou un état léthargique, emmenez-le tout de suite chez le vétérinaire. La même conduite s’impose si les vomissements ne disparaissent pas après 24 heures, si vous constatez la présence de sang ou s’il vomit de la bile. Après un examen, votre vétérinaire pourra prescrire au chiot un traitement adapté.