OÙ PIQUER MON BERGER ALLEMAND DIABÉTIQUE ?

Votre chien souffre de diabète sucré. Vous avez donc la responsabilité de lui faire des injections d’insuline plusieurs fois par jour, sans quoi, la santé du Berger allemand risquerait d’en souffrir. Découvrez les endroits où piquer son Berger allemand diabétique, afin que cette petite opération délicate se passe pour le mieux.

Quelques conseils pour bien piquer son Berger allemand diabétique

Une fois le diabète détecté et diagnostiqué chez votre chien, vous devrez procéder à plusieurs ajustements. Parmi le traitement proposé pour lutter contre le diabète se trouve l’insulinothérapie.

  • Tout d’abord, prenez le temps de bien apprendre la technique d’injection.

  • Donnez l’insuline à heure fixe.

  • Idéalement, faites la piqûre juste après les repas.

  • Injectez l’insuline seulement lorsqu’elle est à température ambiante. De l’insuline trop froide est douloureuse à l’injection.

  • Notez la date d’ouverture des bouteilles d’insuline afin de savoir si elle peut encore être injectée ou non.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Où piquer un Berger allemand diabétique ?

Il existe des endroits évidemment plus pratiques ou plus indiqués pour piquer votre chien diabétique. Les vétérinaires s’accordent à dire que les endroits à privilégier sont :

  • La nuque

  • Le côté du ventre

  • Le côté de la poitrine

  • Le flanc

Piquer sur la nuque fait débat, car certains spécialistes estiment qu’il existe un risque d’injecter l'insuline dans le muscle.

Vous devez cependant changer assez régulièrement de site d’injection, pour éviter de créer une cicatrice qui absorbera l’insuline.

  • Pour bien piquer votre chien, pincez la peau délicatement.

  • Placez la seringue sur le pli de la peau.

  • Rassurez-votre chien tout au long de l’opération. Vous pouvez demander de l’aide à une autre personne.

  • Injectez l’insuline.

Il est fort probable que le taux de glucose de votre chien évolue avec le temps. Il est donc important de régulièrement mesurer sa glycémie et d’ajuster les doses d’insuline en fonction des résultats.