QUELLES SONT LES MALADIES FRÉQUENTES CHEZ LE BERGER ALLEMAND ?

Race incroyablement appréciée à travers le monde, le Berger allemand n’est malheureusement pas épargné par les problèmes de santé. Sa popularité est en effet à double tranchant : par le biais d’éleveurs peu scrupuleux et de croisements hasardeux, le Berger allemand est touché par plusieurs maladies héréditaires.

Quelles sont les maladies fréquentes du Berger allemand ?

Bien que sa santé soit de manière générale assez robuste, le Berger allemand n’est hélas pas épargné par certaines maladies qu’il est bon de connaître avant toute adoption. Voici les maladies les plus courantes du Berger allemand :

  • Dysplasie de la hanche et du coude : il s’agit d’un problème articulaire très handicapant aux stades les plus sérieux. La dysplasie de la hanche touche les pattes arrière, tandis que la dysplasie du coude attaque les pattes avant. Dans les cas les plus avancés, le chien peut perdre toute mobilité, et une intervention chirurgicale pourra s’avérer nécessaire. La dysplasie de la hanche est en général héréditaire, et se retrouve très souvent chez les chiens de taille moyenne et de grande taille. Un éleveur sérieux fait dépister les parents pour éviter que les chiots ne soient prédisposés à la maladie. Le croisement entre deux individus malades est à bannir.

  • Hémangiosarcome : ces tumeurs malignes et très agressives apparaissent dans la paroi des vaisseaux sanguins. Malheureusement, elles ont tendance à métastaser rapidement et à gagner d’autres zones du corps. Le pronostic est en général très sombre.

  • Fistules périanales : il s’agit d’un des problèmes de santé les plus courants chez cette race de chien. Les origines de la maladie sont inconnues. La pathologie se caractérise par l’apparition de lésions ulcératives et douloureuses au niveau de l’anus de l’animal. Les cas les plus sérieux exigent une intervention chirurgicale.

  • Pancréatite : la pancréatite est une inflammation du pancréas, provoquée par une activation trop précoce des enzymes de la digestion. L’apparition de la maladie est favorisée par l’obésité, une alimentation trop riche en graisses ou un excès de nourriture. Le traitement dépend avant tout de la gravité de la maladie.

  • Atrophie progressive de la rétine : le chien est atteint d’une dégénérescence de la rétine. La pathologie est héréditaire. Malheureusement, il n’existe aucun traitement, et les chiens atteints par la maladie sont condamnés à devenir aveugles dans les douze mois suivant le diagnostic. Votre Berger allemand ne souffrira pas, mais son quotidien devra être adapté afin qu’il puisse vivre normalement. D’autres races de chiens, comme le Berger australien ou le Border Collie, sont aussi touchées par ce type de problème.

  • Myélopathie dégénérative : elle provoque une dégénérescence de la moelle épinière et apparaît en général après les 8 ans du chien. Elle se caractérise par des problèmes de coordination des membres, puis par de l’incontinence et dans les dernières semaines, par une incapacité totale de bouger. À terme, la myélopathie est toujours fatale à l’animal et il n’existe aucun traitement pour la contrer. Une fois le diagnostic posé, l’espérance de vie de l’animal est de six à douze mois.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

L’espérance de vie du Berger allemand

Toutes les races de chien ne sont pas égales face à la santé. L’espérance de vie moyenne du Berger allemand se situe entre 10 et 12 ans. Elle s’aligne plus ou moins sur l’espérance de vie des chiens de même taille. Elle est plus élevée que les races géantes, qui vivent généralement beaucoup moins longtemps que les autres – 7 ans de moyenne pour le Bouvier bernois, 9 ans pour le Dogue allemand par exemple –, mais elle est aussi plus basse que les chiens de petite taille ou les chiens primitifs, peu touchés par les croisements.

Gardez aussi bien en tête que l’espérance de vie moyenne n’est qu’une indication : votre chien peut tout à fait la dépasser, ou hélas, vivre moins longtemps en raison d’une maladie ou d’un accident par exemple.

N’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté en souscrivant par exemple à une mutuelle afin de mieux protéger votre Berger allemand et pouvoir faire face en cas de dépense vétérinaire imprévue.

Comment prolonger l’espérance de vie de votre Berger allemand ?

De bonnes habitudes permettent aussi de mieux protéger son chien. Plutôt simples à mettre en place, elles font surtout appel au bon sens.

L’importance de l’alimentation

Ne négligez pas l’alimentation de votre Berger allemand, car sa santé passe aussi par son estomac. Une nourriture de mauvaise qualité aura un impact direct sur l’état de votre animal, et inversement. Quelques principes de base s’imposent dans le choix de l’alimentation pour chien. La première règle est de ne pas acheter de croquettes ou de pâtées dans les grandes surfaces. Ces produits n’ont aucun intérêt, si ce n’est leur prix, et n’ont aucune qualité nutritionnelle particulière.

Choisissez une nourriture adaptée à votre chien, à son état de santé et à son âge. Un chiot Berger allemand n’aura pas les mêmes besoins qu’un adulte ou qu’un chien senior ! Respectez les quantités de nourriture pour ne pas encourager des problèmes de poids et de diabète et ayez la main légère sur les friandises, surtout industrielles. Enfin, pensez à utiliser des compléments alimentaires si nécessaire ! Ils vous permettront de cibler des besoins précis, sur conseil de votre vétérinaire.

La satisfaction des besoins élémentaires de votre chien

Un Berger allemand bien dans sa tête est un chien heureux et en bonne santé. L’adage esprit sain dans un corps sain lui correspond parfaitement. Race sportive, le Berger allemand a besoin de jeux et d’activités, sans quoi, il pourrait très vite tomber dans une profonde dépression. Assurez-vous de sortir votre chien régulièrement et de jouer avec lui pour l’aider à se dépenser comme il se doit.

Un suivi vétérinaire sérieux

Enfin, assurez-vous que votre Berger allemand est vacciné et vermifugé. N’oubliez pas les soins anti-parasitaires contre les puces et les tiques ! Avec l’âge, un petit bilan de santé annuel n’est pas une mauvaise idée : il permet de détecter à l’avance les problèmes, parfois très graves, et de mettre en place un traitement dans les plus brefs délais. L’entretien de votre Berger allemand tout au long de l’année est capital.