LE BERGER ALLEMAND EST-IL CHASSEUR ?

Même si le caractère du Berger allemand lui permet de cohabiter avec d’autres animaux, il n’en a pas moins des instincts de prédation qui sont plus ou moins marqués selon les individus, surtout s’ils sont renforcés à travers des jeux de mordant ou de lancer.

Le Berger allemand et la chasse

Le Berger allemand n’est pas un chasseur, même si la loi n’interdit pas de l’emmener à la chasse. Dans la pratique, il est rare de croiser ce toutou battant la forêt. Chasseurs comme bergers s’accordent sur le fait que chaque chien est élevé pour remplir une fonction précise selon ses capacités physiques et son caractère. Si le Berger allemand est joueur et endurant, il n’égalera que rarement les performances d’un Porcelaine ou un d’Épagneul breton.

Rendre le Berger allemand chasseur est aussi prendre le risque de modifier son comportement. Chien de garde par excellence, il protège farouchement sa famille et son territoire. Renforcer ses instincts de prédation peut compliquer la cohabitation entre le Berger allemand et d’autres animaux, à commencer par les félins.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Quels sont les chiens interdits à la chasse ?

Sur les 330 races de chiens présentes en France, seule une petite poignée est interdite à la chasse. Il s’agit des lévriers pur sang ou croisés dont la vitesse (70 km/h tout de même pour les plus rapides !) rend trop facile la capture de certains gibiers.

Les autres races interdites sont tous les chiens dits « dangereux » et appartenant aux catégories 1 et 2 (chiens de garde ou de défense, chiens d’attaque non-inscrits au LOF). On y trouve, notamment, le Mastiff, le Tosa, l’American Staffordshire Terrier ou encore le Rottweiler. En plus d’être interdits de chasse, ces chiens à la musculature puissante font l’objet d’une réglementation précise qui en limite la détention.