BEAGLE : SA SANTÉ

Le Beagle a beau avoir hérité d’une constitution robuste en raison de ses origines rustiques, il n’en est pas moins prédisposé à certaines pathologies. La plupart sont d’origine génétique - seules ses oreilles échappent à la règle. Petit panorama des maladies les plus fréquentes.

Santé du Beagle : points forts

Ses origines rustiques assurent une très bonne santé au Beagle. Si ses conditions de vie sont respectées, il tombe rarement malade. C’est pour cela qu’il est important qu’il bénéficie d’un environnement adapté, de beaucoup d’activités physiques, d’une alimentation adaptée et équilibrée ainsi que de soins réguliers. La santé du Beagle dépend aussi de la façon dont vous vous occupez de lui. L’alimentation du Beagle doit notamment être surveillée !

Son pelage ras et dense est réputé comme résistant aux intempéries. Cela permet au chien d’être dehors par presque tous les temps sans être gêné par les éléments. Sa robe lui apporte également une bonne protection contre le froid - dans la limite du raisonnable, bien sûr !

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Santé du Beagle : points faibles

En dépit de sa constitution robuste, certaines maladies sont fréquentes chez le Beagle. Ce sont surtout des maladies neurologiques, oculaires ou endocriniennes pour lesquelles il est possible de réaliser des tests de dépistage.

Le Beagle est aussi connu pour souffrir de certains troubles du développement et en particulier de nanisme et d’un syndrome propre au Beagle appelé « Funny Puppy ». Ses oreilles tombantes sont également à surveiller de près afin qu’il ne souffre pas d’otites. Certains troubles cutanés, comme les dermatites ou les vasculopathies, sont également fréquents. Ces soucis peuvent durablement entamer la santé du Beagle.

Les maladies du Beagle ?

La santé du Beagle n’échappe malheureusement pas à certains problèmes.

👉 Épilepsie du chien

Les crises d’épilepsie du chien sont fréquentes chez le Beagle à partir de l’âge d’un an. Il s’agit de crises d’épilepsie dites primaires, c’est-à-dire sans causes connues. Elles se manifestent par des convulsions qui touchent une partie du corps ou le corps tout entier. Ces crises sont provoquées par une activité anormale des neurones. Il n’existe pas de traitement curatif mais une prise en charge adaptée peut espacer les crises et réduire leur intensité.

👉 Nanisme

De son nom savant « chondrodystrophie », cette pathologie est un trouble du développement fréquent chez le Beagle qui se caractérise par des pattes très courtes. Ce trouble peut également affecter sa colonne vertébrale et provoquer son affaiblissement.

👉 Funny Puppy

Ce trouble du développement est très fréquent chez le Beagle. Il se caractérise par un chiot de taille beaucoup plus petite que celle des autres chiots d’une même portée. Ce syndrome nécessite un mode d’alimentation et une prise en charge vétérinaire pour assurer la survie du chiot. En grandissant, les chiots atteints de ce syndrome présentent souvent des douleurs aux pieds et aux jambes qui peuvent les empêcher de marcher normalement. Ce trouble affecte sérieusement la santé du Beagle.

👉 Troubles oculaires

Le Beagle peut souffrir de troubles oculaires, notamment de prolapsus de la glande lacrymale - plus connue sous le nom d’ « œil cerise ». Ce trouble fait suite à une inflammation ou une hypertrophie et provoque un gonflement de la glande lacrymale de la « troisième paupière ». Elle révèle alors une masse de couleur rose, le fameux « œil cerise ». Ce trouble provoque des larmoiements et parfois, des décharges purulentes.

Ce chien peut également souffrir de glaucome (une augmentation de la pression du liquide à l'intérieur de l'œil) de cataractes du chien (une opacification du cristallin), de dysplasie rétinienne (un plissement ou un déplacement de la rétine qui peut conduire à la cécité) et d’atrophie rétinienne progressive qui est une maladie dégénérative des cellules visuelles rétiniennes, qui évolue vers la cécité.

👉 Otite

Ses oreilles tombantes doivent être surveillées de près afin de prévenir les otites. Il est recommandé de nettoyer ses oreilles très régulièrement à l’aide d’une solution nettoyante adaptée et d’en profiter pour les examiner : des démangeaisons, des rougeurs ou une mauvaise odeur sont autant de signes qui nécessitent un examen vétérinaire.