QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE DU BEAGLE ?

Petit chien vif et solide, le Beagle est connu pour sa robustesse et son endurance. Infatigable coureur, à la santé de fer, il n’est pourtant pas totalement infaillible non plus.

Quelle est la durée de vie d’un Beagle ?

L’espérance moyenne d’un Beagle est comprise entre 12 et 15 ans. Il s’agit bien entendu d’une estimation, qui peut varier d’un individu à un autre. Plusieurs facteurs influent sur l’espérance de vie d’un chien. Si vous utilisez votre Beagle pour la chasse, par exemple, il est plus susceptible de se blesser ou de tomber malade, en raison de la proximité avec des animaux sauvages ou d’autres chiens, le Beagle étant un animal de meute. Les accidents sont aussi à prendre en compte. Parfois têtu, le Beagle a tendance à ne plus écouter lorsqu’il a flairé une piste intéressante. Enfin, bien évidemment, votre compagnon à quatre pattes n’est pas à l’abri d’une pathologie plus ou moins grave et inattendue.

Comment prolonger l’espérance de vie d’un Beagle ?

Vous pouvez cependant mettre toutes les chances de votre côté en prenant quelques précautions.

Attention à l’alimentation !

Le Beagle est un chien gourmand qui se jettera sur le moindre petit bout de nourriture. Il peut même en devenir voleur et rafler tout ce qui se trouve à portée de sa truffe, y compris sur votre table. Évitez donc d’encourager ce défaut en lui donnant vos restes de table. Le Beagle peut être sujet à l’obésité et au surpoids, ce qui réduit considérablement son espérance de vie. Choisissez une nourriture adaptée pour votre chien, qu’il s’agisse de croquettes, de pâtées ou d’un mélange des deux grâce à la bi-nutrition. Dans tous les cas, évitez de vous tourner vers de la nourriture de supermarché, de très basse qualité. Préférez des produits riches en protéines animales et évitez les protéines végétales (pommes de terre, pois chiches) à tout prix. Lisez bien les étiquettes et surveillez la composition. Enfin, n’oubliez pas d’ajuster le grammage en fonction de l’âge de votre toutou, mais aussi de son état de santé et de son activité physique !

N’oubliez pas le suivi vétérinaire

Il est primordial de bien être à jour dans les vaccins et les vermifuges de votre chien. Pensez à lutter contre les parasites comme les tiques et les puces. C’est d’autant plus important si vous emmenez votre Beagle à la chasse avec vous. Avec l’âge, certaines maladies apparaissent. N’hésitez pas à demander un petit bilan annuel à votre vétérinaire pour vérifier que votre Beagle est toujours en bonne santé et au moindre doute, prenez rendez-vous. Cela vous permettra de préserver son espérance de vie.

L’éducation, un point primordial

De prime abord, on pourrait penser que l’éducation n’a pas grand-chose à voir avec la santé d’un chien. Ça serait pourtant une erreur. En effet, plus votre compagnon à quatre pattes est obéissant, plus il sera à même de vous écouter et de répondre notamment au rappel, ordre essentiel dans l’éducation du Beagle. En ayant à tout instant la maîtrise de votre animal, vous lui éviterez les accidents ou les fugues. Les Beagles ont parfois des velléités d’indépendance, surtout lorsqu’ils ont reniflé une proie. Il faut donc savoir se montrer ferme avec eux dans leur apprentissage, mais dans l’ensemble, éduquer un Beagle n’est pas trop difficile.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Quelles sont les maladies fréquentes du Beagle ?

Même si sa santé est globalement robuste, le Beagle peut, comme tous les chiens, tomber malade. S’il est épargné par des pathologies qui touchent certaines races, notamment les grands chiens, il est parfois sujet à certains problèmes :

  • Chondrodystrophie : ou nanisme du Beagle. Il s’agit d’une maladie génétique. Il est donc primordial de bien connaître les ascendants. N’hésitez pas à poser de nombreuses questions à votre éleveur. Les symptômes apparaissent vers 3 à 4 semaines. On constate un retard de développement chez l’animal, des douleurs, une déformation des vertèbres et parfois une paralysie.

  • Maladies oculaires : le Beagle est en particulier touché par le glaucome, qui se caractérise par une pression trop forte à l’intérieur de l’œil. Les cas les plus graves entraînent une cécité.

  • Diabète : le diabète peut être de type 1 (génétique) ou type 2 (acquis). En règle générale, les Beagles sont plutôt touchés par le type 2. Le diabète de type 2 se définit par un défaut dans le fonctionnement de l’insuline et par une trop grande quantité de sucre dans le sang. Cette maladie demande un traitement à vie.

  • Épilepsie : il s’agit ici d’épilepsie dite essentielle, dont les causes sont mal connues. Elle provoque des crises de convulsions ou des pertes de connaissance plus ou moins longues. Des traitements existent pour limiter les crises.

  • Dysplasie de la hanche : bien qu’elle touche plus souvent les grands chiens, le Beagle, pourtant de taille moyenne, n’est pas épargné. La dysplasie de la hanche est un problème articulaire, caractérisé par un mauvais emboîtement de l’os dans la hanche dans la cavité du bassin. Les cas les plus sérieux entraînent une grande perte de mobilité. Il est possible de la traiter chirurgicalement.

  • Hypothyroïdie : c’est une maladie auto-immune, caractérisée par un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Celle-ci est incapable de produire correctement l’hormone thyroïdienne, qui est alors remplacée par de la graisse. On constate très souvent l’apparition de l’obésité chez l’animal.