QUELLE EST L’ESPÉRANCE DE VIE D’UN AKITA INU ?

La question de l’espérance de vie est toujours importante pour un futur maître de chien. Si elle est toujours trop courte, quoi qu’il arrive, certaines races de chien vivent plus longtemps que d’autres. Quelle est l’espérance de vie de l’Akita Inu ? Découvrez la réponse dans cet article.

Combien de temps vit un Akita Inu ?

L’espérance de vie de l’Akita Inu se situe entre 10 et 12 ans. Il est dans la moyenne des chiens de grande taille, qui vivent hélas moins longtemps que les autres. Cette estimation est bien sûr indicative. Il est tout à fait possible que votre Akita Inu vive au-delà de 12 ans. Vous n’êtes pas non plus à l’abri d’un accident ou d’une maladie comme un cancer.

Comment prolonger l’espérance de vie d’un Akita Inu ?

La vie est hélas faite d’imprévus. Il est cependant possible de mettre toutes les chances de votre côté en suivant ces quelques conseils. Cela vous aidera à protéger votre toutou et à préserver sa santé.

Veillez à la qualité de son alimentation

Le contenu de la gamelle d’un chien a des répercussions à court et long terme sur son état de santé. Il faut donc veiller à la choisir de qualité dès le départ. Privilégiez les croquettes ou les pâtées fabriquées à partir de protéines d’origine animale. Évitez les produits bourrés d’additifs, d’édulcorants ou de conservateurs, et lisez bien les compositions pour vérifier le taux de cendre (les minéraux), qui doit être inférieur à 10 %. Gardez aussi en tête que l’alimentation de votre Akita Inu va évoluer dans le temps. Vous serez très certainement amené à en changer au fur et à mesure que votre chien vieillit.

Effectuez un suivi vétérinaire régulier

L’entretien de votre Akita Inu passe aussi par un suivi vétérinaire sérieux et régulier. Soyez à jour des vaccins chaque année et pensez à donner à votre compagnon à quatre pattes ses vermifuges, ainsi que des antiparasitaires contre les tiques et les puces. Un bilan de santé lorsqu’il commence à se faire vieux est également une bonne idée.

TESTEZ NOUS !

30 jours de croquettes à

- 50%

Livré chez vous. Sans engagement

Éduquez votre Akita Inu

Éduquer votre chien de race Akita Inu vous permet indirectement de le préserver. En effet, un chien bien éduqué, qui répond à son maître, est moins susceptible d’être victime d’un accident grave. Entamez l’apprentissage dès que votre chiot arrive chez vous et concentrez-vous en priorité sur le rappel.

Faites attention aux besoins de votre Akita Inu

Un chien en bonne santé est un chien dont l’ensemble des besoins est satisfait. En effet, si votre Akita Inu n’a pas l’occasion de se dépenser comme il se doit, si vous le délaissez ou qu’il s’ennuie, il est fort probable qu’il sombre dans le mal-être et la dépression. Son état de santé globale s’en ressentira. Le caractère de l’Akita Inu en fait un chien sportif. Sortez votre chien tous les jours et achetez-lui suffisamment de jouets pour qu’il s’occupe, surtout si vous vivez en appartement. Pensez également aux accessoires indispensables, comme la gamelle ou le panier.

Les maladies fréquentes de l’Akita Inu 

L’Akita Inu est une race de chien connue pour sa robustesse. Il est assez peu touché par les maladies génétiques ou héréditaires. Il peut malgré tout être sujet à deux maladies auto-immunes :

  • L’adénite sébacée : il s’agit d’une maladie de peau provoquée par la destruction des globules blancs. Les glandes sébacées sont atteintes par une maladie inflammatoire, dont la cause est inconnue. Cette pathologie provoque des pertes de poils importantes. Le traitement se fait à base de shampoings, de bains d’huile, d’une bonne alimentation adaptée, ainsi que de compléments riches en vitamine A.

  • Le syndrome de Vogt-Koyanagi-Harada : cette maladie rare se caractérise par une attaque du système immunitaire contre les mélanocytes, les cellules responsables de la pigmentation de la peau. Les symptômes peuvent être oculaires, auditifs, cutanés ou méningés. La maladie provoque des uvéites, une inflammation des yeux, ainsi qu’une dépigmentation de la peau.

L’Akita Inu est par ailleurs de plus en plus touché par l’épilepsie essentielle, dont la cause est inconnue. Les crises peuvent être amoindries par la prise de médicaments.